Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 17/09/2018 à 06:00 par EMMANUEL MAUMON - Lu 4950 fois - 7 commentaires


Avec DS 3 Crossback E-Tense, PSA prend le chemin de l’électrique


Avant sa présentation au grand public lors du Mondial de Paris, DS a dévoilé jeudi son DS 3 Crossback qui marquera l’entrée du groupe PSA dans une nouvelle ère. En effet, si les premières versions du DS 3 Crossback, qui sortiront début 2019, disposeront de motorisations essence ou diesel, la marque a en effet annoncé qu’une version 100% électrique serait disponible au second semestre 2019. Même si le patron du groupe PSA, Carlos Tavares, émet toujours des réverses quant à l’avenir du véhicule électrique, le Directeur Général de DS Automobiles Yves Bonnefont n’hésite pas à dire qu’avec la version E-Tense, 100% électrique avec zéro compromis sur le style et les prestations, DS 3 Crossback ouvre pour le constructeur un nouveau chapitre de son histoire, celui de l’électrification. Pour DS, ce véhicule est un concentré de la marque : du raffinement et de la technologie dans une carrosserie compacte. Il constitue une étape importante dans le déploiement et la croissance de DS Automobiles.


300 km d’autonomie

DS 3 Crossback E-Tense est doté d’un moteur électrique d’une puissance de 100 kW (136 ch) avec un couple de 260 Nm. De quoi passer du 0 à 50 km/h en 3,3 secondes et de 0 à 100 km/h en 8,7 secondes. Le moteur est alimenté par une batterie lithium-ion d’une capacité énergétique de 50 kWh. Le véhicule bénéficie également d’un système de récupération d’énergie à la décélération et au freinage, ainsi que d’une pompe à chaleur haute performance assurant un confort thermique efficace de l’habitacle et une régulation thermique optimale de la batterie. Grâce à ces caractéristiques techniques, l’autonomie du DS 3 Crossback E-Tense est de 300 km en cycle WLTP, soit l’équivalent de 450 km selon l’ancienne norme NEDC. Une autonomie satisfaisante mais qui reste sensiblement inférieure à celles des SUV 100% électriques coréens de Hyundai et de Kia.
Le dispositif de recharge embarqué permet tous les types de charge : domestique, Wallbox et ultra rapide jusqu’à 100 kW. Une charge domestique complète est réalisable en 5h00 avec une Wallbox de 11 kW et 80% de la charge en 30 minutes sur un chargeur rapide public de 100 kW au standard CCS.



Une première mondiale pour la plateforme multi-énergies CMP

Conçu et produit en région parisienne à Poissy, DS 3 Crossback inaugure la nouvelle plateforme multi-énergies, baptisée CMP pour Common Modular Platform. Développée par PSA en partenariat avec Dongfeng, cette plateforme ouvre de nouveaux horizons puisque les deux types de motorisation – thermique et électrique – pourront être fabriqués sur la même ligne de production, selon les demandes des clients. Une manière agile de répondre aux évolutions du marché et d’accompagner la transition énergétique.
Autre avantage par rapport aux générations précédentes, cette plateforme offre une plus grande modularité en longueur, largeur, hauteur et diamètres de roues, et donc une habitabilité préservée. Ainsi, le DS 3 Crossback est le SUV le plus compact (4,12 m) de sa catégorie, tout en offrant un très bon espace intérieur et un volume de coffre de 350 litres.



Des technologies avancées, inédites sur son segment

Outre l’utilisation de la plateforme CMP, DS 3 Crossback innove également en incorporant de nombreuses technologies avancées que le constructeur revendique comme uniques sur son segment. Une obligation pour DS car, pour Yves Bonnefont, le rôle d’une marque premium c’est d’introduire de nouvelles technologies sur le marché. Le SUV inaugure ainsi une dernière génération de projecteurs full LED grâce auxquels le conducteur verra son faisceau lumineux s’adapter automatiquement et pourra, en dehors des villes, rouler constamment en plein phares sans jamais éblouir les autres usagers de la route.
Une technologie qui améliore la sécurité, tout comme le DS Drive Assist qui régule la vitesse par rapport au véhicule de devant et agit sur la direction pour positionner précisément le véhicule dans sa voie selon les choix et habitudes du conducteur. Le DS Park Pilote permet lui de se garer automatiquement sans aucune intervention sur le volant et les pédales. Le système détecte un emplacement de stationnement simplement en passant devant. Le conducteur indique alors sur son écran tactile qu’il souhaite se garer et n’a qu’une action à faire pour que la magie opère : appuyer sur le bouton Park.



Un design puissant et sculptural

Hormis le choix de la motorisation et les technologies avancées embarquées, DS 3 Crossback mise sur son design pour séduire la clientèle. Thierry Metroz, Directeur du design de DS Automobiles, est d’ailleurs particulièrement fier du travail de ses équipes : « Des proportions parfaites, que ce soit de profil ou vue de l’arrière, une longueur contenue, une présence sur la route qui en impose, DS 3 Crossback se distingue au premier coup d’œil. Une silhouette pure tout en muscles, telle une sculpture, sublimée par une signature lumineuse envoûtante. »
A l’avant, la calandre emblématique DS Wings, les DRL à LED expriment modernité et performance. L’arrière est bien campé sur la route grâce à un style évoquant la puissance. L’élégance est également présente avec les poignées de porte affleurantes qui se déploient lorsque les utilisateurs en ont besoin et qui, le reste du temps, s’effacent dans le flanc de la voiture. A l’intérieur, on retrouve un habitacle 100% numérique, où les écrans ont la part belle, à l’image de ce que la marque avait déjà laissé entrevoir avec ses derniers concept-car DS E-Tense.






Mots clés : Mobilité électrique | Véhicules électriques | DS | PSA | DS 3 Crossback | E-Tense
Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 17-09-2018 à 07:55:51 par Nestor25

merci de préciser que le Hyundai Kona en version 39kW.h à moteur 100kW permet une autonomie WLTP de 240km; et c’est avec la batterie de 64kW.h à moteur 150kW que l’autonomie pourrait atteindre 390km
Le DS3Cb E-Tense se situe entre les deux avec une batterie de 50kW.h et un moteur de 100kW

Posté le 17-09-2018 à 08:57:02 par Le Glaude

Vous êtes à côté de vos pompes. Les 300 Kms de la DS3 est en réalité de 240 Kms d’autonomie, au froid moins 20%. Par contre avec les essais que j’ai fait avec le Kona est en réalité de 382 Kms d’autonomie à moins 5 degrés

Posté le 17-09-2018 à 09:24:29 par Christophe

@Le Glaude
"Les 300 Kms de la DS3 est en réalité de 240 Kms d’autonomie, au froid moins 20%" comment vous arrivez à ce résultat, calcul de votre part (dont il nous manque les données d’entrée) ou essai ?

Une petite comparaison s’impose :
DS3 Crossback :
- longueur : 4,12 m
- largeur : 1,79 m
- hauteur : 1,53 m,
- masse : 1485 kg.

Kona électrique :
- longueur : 4,17 m
- largeur : 1,80 m
- hauteur : 1,57 m,
- masse : entre 1535 kg (39 kWh) et 1685 kg (64 kWh).

Le besoin de puissance pour un mouvement étant bien fonction de la masse et de l’aéro. (dont surface frontale) à priori le véhicule le moins lourd et avec la surface frontale la moins importante doit demander le moins d’énergie.

Pour le DS3 Crossback, il convient donc de comparer avec la référence française :
- longueur : 4,08 m
- largeur : 1,73 m
- hauteur : 1,56 m,
- masse : 1480 kg,
qui avec une batterie de 41 kWh (utiles) fait bien 400 km en NEDC et 300 en WLTP et plus de 280 km en réel sur RN/RD (et plus de 200 km en hiver par température négative).
Donc comment avec des caractéristiques très peu différentes (dont pompe à chaleur) et une batterie de 50 kWh bruts un modèle conccurent pourrait ne pas faire au moins aussi bien ?

Posté le 17-09-2018 à 13:31:50 par LudoBruz

Bonjour,
J’y comprends rien au marketing, les km "constructeurs" qui sont pour une raison qui m’échappe bien plus petits que les km "standard international". Dans le même ordre d’idée, je peux affirmer qu’on charge une batterie 100kwh avec un chargeur 100kw en 1heure, c’est une définition physique des plus simple. Donc seulement 50% de charge en 1/2 heure et non 80% comme indiqué. Ceux qui ont le certif devraient comprendre. A moins là encore qu’il y ait des watts "constructeurs" ?

Posté le 17-09-2018 à 13:31:50 par LudoBruz

Bonjour,
J’y comprends rien au marketing, les km "constructeurs" qui sont pour une raison qui m’échappe bien plus petits que les km "standard international". Dans le même ordre d’idée, je peux affirmer qu’on charge une batterie 100kwh avec un chargeur 100kw en 1heure, c’est une définition physique des plus simple. Donc seulement 50% de charge en 1/2 heure et non 80% comme indiqué. Ceux qui ont le certif devraient comprendre. A moins là encore qu’il y ait des watts "constructeurs" ?

Posté le 17-09-2018 à 17:09:14 par Christophe

@LudoBruz
Si vous arrivez à mettre 100 kWh dans une batterie avec un chargeur alimenté en 100 kW en 1h, déposez immédiatement le brevet.
Il ne faut peut-être pas oublier le rendement et les limitations que peuvent entraîner divers paramètres environnementaux de la batterie.

Posté le 17-09-2018 à 19:07:39 par soub56

4 remarques :
- arrivée dans les concessions en France fin 2019 : à comparer avec l’arrivée de la TESLA model3 début 2019, fin 2019, début 2020...on ne sait plus!
- 50 kWh de batterie : en roulant tranquillement, on consomme grosso modo 15 kWh aux cent kilomètres. On peut tabler sur une autonomie de plus de 300 km en roulant ainsi. Evidemment, sur l’autoroute à 130 km/h, cela sera plutôt 200 km
- quand on fait un long trajet, compte tenu de la faible densité des bornes de recharge rapide ( 50 kW pour l’instant les plus puissantes), de leur fiabilité incertaine, il est plus prudent de penser à sa recharge au moins à 30 % de batterie et comme la recharge ralentit à partir de 80 %, on ne recharge utilement que 50 % de la batterie, soit 30 minutes de recharge à 50 kW pour récupérer 25 kWh, de qui parcourir 100 à 150 km, avant de recommencer. Vouloir faire plus, c’est être un peu trop optimiste ou naïf...
- il manque le tarif de ce bel engin.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Autonomy
Autonomy
Du 18/10/2018 au 20/10/2018 - Grande Halle de la Villette à Paris

Autonomy fêtera sa troisième édition en 2018. Ce salon se présente comme le "Festival de la mobilité urbaine', et cela en présentant un très grand nombre de moyens de...
A lire également / sur le même thème Aix-Marseille Provence à fond sur la mobilité électrique
Présidente du Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône mais aussi de la Métropole Aix-Marseille Provence où elle vient de succéder à Jean-Claude Gaudin, Martine Vassal...
Navya dévoile ses ambitions au Mondial de l’Auto
L’édition 2018 du Mondial de l’Auto de Paris a fermé ses portes hier en enregistrant plus de un million de visiteurs. Si elles ne représentent encore qu’à peine 1% du...
Eccity lance son model 3 au Mondial 2018
L’édition 2018 du Mondial de l’Auto, qui se déroule actuellement à Paris, fait aussi la part belle à la moto et aux scooters qui occupent le Pavillon 3 de la Porte de...
PSA au Mondial 2018 : des voitures de légende et une avancée vers l’électrique
Pour attirer l’attention des visiteurs du Mondial de l’Auto de Paris qui se déroule jusqu’au 14 octobre, le Groupe PSA a misé tout particulièrement sur deux concept-cars...
Smart : une nouvelle voiture pour célébrer les 20 ans de la marque
Pour célébrer ses 20 ans, Smart, qui avait étonné le monde de l’automobile de l’époque en présentant en 1998 au Salon de l’Auto la Smart Fortwo avec ses deux places dans...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact