Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 06/11/2018 à 06:00 par Philippe Schwoerer - Lu 1130 fois - 3 commentaires


Air Race E : Des courses pour avions électriques lancées en 2020


La Formule 1 s’est déclinée en Formule E dès 2014, en faisant s’affronter des monoplaces électriques. La course d’avions Air Race 1, régulièrement qualifiée de « course aérienne de Formule 1 » va connaître la même évolution avec Air Race E. Les organisateurs s’apprêtent à mettre au point, avec l’aide de l’Université de Nottingham, au Royaume-Uni, le prototype volant qui servira de base au développement des engins exploités en 2020 pour la course inaugurale.

Air Race 1

Survolant à 450 km/h une piste ovale étroite d’une longueur de 5 kilomètres, à environ 10 mètres du sol, 8 avions aux mains de pilotes expérimentés, - et sans doute casse-cou quoiqu’ils s’en défendent -, s’affrontent ensemble dans le cadre de la course Air Race 1. Inaugurée en 2014 à Lérida, en Espagne, avant de se disputer l’année suivante au même endroit, puis à Monastir (Tunisie) et Reno (USA), elle s’est installée en 2016 et 2017 dans le décor de l’aéroport international thaïlandais U-Tapao de Pattaya. Cette année, pour la China Cup, cet événement à la notoriété grandissante était accueilli par Wuhan, 8e ville la plus peuplée de Chine, capitale de la province du Hubei, au centre du pays. Avec pour témoins des milliers de spectateurs sur place, et plus de 1,2 million d’Internautes suivant l’épreuve en direct depuis 127 pays en 2018, le vainqueur est celui qui passe le premier la ligne d’arrivée après 8 tours dans les airs autour des 6 pylônes qui balisent le tracé.

Histoire

Air Race 1 officialise devant le monde entier 70 ans de courses d’avions. Soixante-dix ans si on se limite aux affrontements de « Midget Racers » des années 1930 et 1940, aux Etats-Unis ! Avec un développement plus formelle après la Seconde Guerre mondiale, d’ailleurs. En réalité, la course aérienne a presque 110 ans, si l’on remonte à 1909. Cette année-là étaient organisées à Reims, dans la Marne, les courses aéronautiques qui ont connu un développement rapide, au point de devenir un phénomène mondial. On considère que l’âge d’or de cette discipline se situe dans les années 1920-1930. Comme pour la Formule 1, elle a constitué une plateforme d’essais et d’application des innovations technologiques, tout en conservant un côté récréatif. Pourtant, sur le terrain, aujourd’hui, ce sport mécanique exige le plus haut niveau de compétences, aussi bien dans les cockpits, dans les hangars, et encore autant dans les studios qui conçoivent les engins volants.



De Air Race 1 à Air Race E

L’équipe organisatrice de Air Race 1 a décidé de lancer Air Race E. Derrière ces 2 événements, la société Air Race Events dont le siège social est situé à Dubaï (Emirats arabes unis), avec des bureaux de représentation en Espagne et au Royaume-Uni. Le nouvel événement Air Race E, qui devrait connaître sa course internationale inaugurale en 2020, de façon temporairement intégrée à celle de Air Race 1 (même lieu, même date), collabore avec les 2 associations officielles de courses aéronautiques autorisant et fédérant les nouvelles épreuves. Les courses, de 5 tours, ne devraient pas durer plus de 5 minutes. Ce que devrait permettre l’avancée technologique des batteries prévues pour être embarquées à cette échéance. Un lien entre Air Race E et le championnat de Formule E ? Oui, mais indirect, tout en étant fondamental. Jeff Zaltman, directeur général de Air Race Events, a été en 2016 vice-président directeur des ventes et des partenariats pour l’écurie Virgin Racing. Une expérience qui lui a permis d’en imaginer une version aéroportée.

Laboratoire

Tout en faisant la promotion d’une énergie plus vertueuse dans les transports, et en assurant une nouvelle source de spectacle international mettant en scène des véhicules motorisés, Air Race E deviendrait un laboratoire mettant en œuvre nombre d’innovations en matière d’aviation électrique. Les petits appareils à hélice serviraient ainsi nombre de projets qui envisagent dans quelques années la mise en service de liaisons commerciales avec des avions électrique de 150 à presque 200 places. Ainsi celui d’Easyjet pour une desserte Londres-Amsterdam dès 2030. « La révolution électrique est sur le point de changer l’aviation et Air Race E jouera un rôle important dans l’avancement de la technologie », indiquent déjà les supports qui annoncent la création de cette nouvelle épreuve aérienne. Sur le site Web airracee.com, il est indiqué à ce jour que l’organisation « est à la recherche de partenaires techniques officiels pour les moteurs électriques, les systèmes inverter, les batteries et autres systèmes associés ».

Partenariat avec l’Université de Nottingham

Un partenariat d’importance vient justement d’être signé, il y a quelques jours, avec l’Université de Nottingham, afin de développer conjointement le premier avion électrique de course. L’accord prévoit d’utiliser comme base un des avions thermiques actuellement exploités dans l’épreuve Air Race 1. Débarrassé de son habituelle motorisation et des équipements annexes, il recevra un nouveau système intégré comprenant un moteur électrique, ses batteries d’alimentation, et ce qu’il faut d’électronique de puissance plug-and-play. Sera ainsi construit le prototype qui servira à obtenir ensuite le modèle employé en 2020 au lancement de l’Air Race E. Ce projet entre, pour l’Université de Nottingham, dans son programme « Beacons of Excellence », doté d’une enveloppe de 13 millions de livres sterling (14,84 millions d’euros), et qui vise à promouvoir des solutions novatrices face aux enjeux mondiaux, en particulier dans le domaine de la mobilité durable.


Mots clés : avion | électrique | Air Race E | courses | Air Race 1 | Université de Nottingham
Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 06-11-2018 à 08:26:58 par EricW27

Le bruit fait partie de l’intérêt des sports mécaniques. Avec des électriques...

Posté le 06-11-2018 à 15:39:05 par Sonia

Ca me ferait peur d’assister à une telle course. Comment peut-on imaginer qu’il n’y aura jamais d’accidents avec un public en dessous ?

Posté le 09-11-2018 à 00:53:25 par KWH

Il n’y a pas de spectateurs en dessous, mais seulement à côté,tu n’a jamais dû assister à l’une de ces courses quant au bruit je m’en fout, seule l’habileté dans la science du pilotage,m’interresse.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème EVBox révèle l’identité des 3 premiers intervenants à rEVolution 2019
Organisée par EVBox, l’édition 2019 de la conférence annuelle rEVolution rassemblera mardi 19 mars 2019, à Amsterdam (Pays-Bas), dans une ancienne usine à gaz...
Jusqu’à 20.000 vélos à assistance électrique Véligo en Ile-de-France
Dans un communiqué de presse émis en date du 8 novembre 2018, l’organisme en charge des transports franciliens présidé par Valérie Pécresse, - Ile-de-France Mobilités -,...
Formule E 2018-2019. Questions à 5 membres de l’équipe Venturi
La prochaine saison de Formule E qui commence dans 5 semaines sera le 5e édition de l’événement. Il n’en fallait pas plus à Venturi pour imaginer une communication...
Bilan du R.E.V.E.R. par Robert Morandeira et Jean-Noël Delion
Le premier est l’organisateur de la manifestation sous couvert de l’association L’Ame66 dont il est le président. Le second, membre de L’ACOze, est une figure bien...
Des deux-roues eTricks électriques pour des besoins très divers
Avec une histoire qui remonte à 2007, la gamme eTricks ne cesse de s’étoffer pour proposer des modèles adaptés à de nouveaux besoins. A ce jour, 5 deux-roues électriques...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact