Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 01/09/2017 à 06:00 par Philippe Schwoerer - Lu 1880 fois - 6 commentaires


+ d’investissements dans le solaire en 2017 que dans le nucléaire ?


L’année 2017 serait-elle une année de bascule au profit des énergies renouvelables ? C’est en tout cas la teneur de l’information diffusée par Virginie Garin et Loïc Farge sur RTL le 28 août 2017. Ce sont les investissements majeurs de la Chine qui emportent le monde dans un cercle vertueux.

L’équivalent de 7 réacteurs en 3 mois

Afin de bien marquer les esprits, les journalistes de la chaîne de radio RTL osent une comparaison particulièrement parlante : « En trois mois, ils [les Chinois] viennent d’installer en panneaux solaires l’équivalent de sept réacteurs nucléaires ». Globalement, cette année 2017 est celle où « il devrait y avoir plus d’argent investi dans le monde dans des centrales solaires que dans le nucléaire, notamment grâce aux Chinois », expose Virginie Garin, qui rappelle que, déjà l’an dernier, le solaire et l’éolien avaient détrôné le charbon. Ses propos puisent leur source dans un document mis en ligne par Greentech Media le 21 août dernier.

Des estimations encourageantes

Parmi les reproches régulièrement adressées à l’encontre du développement des voitures électriques, celui d’une pseudo association avec la filière nucléaire, mais aussi d’un doute sur le bénéfice environnemental global du fait du nombre de centrales à énergie fossile en activité à travers le monde. Toute victoire des sources renouvelables sur elles gomme toujours un peu plus le lien. Mieux, elle permet de bien faire comprendre que la multiplication des voitures électriques est une chance pour l’avenir des EnR dont on exige désormais plus pour satisfaire aux besoins énergétiques de demain, notamment sous forme d’électricité. Voici quelques estimations sur échéances : en 2022, la capacité solaire mondiale pourrait atteindre les 871 GW, soit le double de la capacité nucléaire actuelle ; au rythme où vont les installations, le solaire pourrait devenir la première source d’énergie en 2050. Et ce, en toute cohérence avec l’étude de 2014 de l’Agence internationale de l’énergie qui prévoit à cette même échéance, dans son scénario d’une croissance forte, que 16% de la demande mondiale en énergie pourraient être pris en charge par le solaire.

Rentables

A quoi doit-on les projections particulièrement encourageantes qui mettent une nouvelle fois en avant les énergies renouvelables ? Une brusque prise de conscience que nous n’avons qu’une seule planète à consommer !? Oui, en partie, grâce à l’Accord de Paris sur le climat qui assure que 170 pays poursuivent des plans de développement des énergies vertes. Mais il y a cette fameuse raison qui justifie à peu près tout : les énergies renouvelables sont devenues rentables ! RTL rappelle que des villes, comme Vancouver au Canada ou Pittsburgh aux Etats-Unis, visent le 100% EnR. De quoi justifier les scénarios les plus optimistes, en France, comme ailleurs, qui passent par la fermeture massive de centrales dont l’obsolescence paraît de plus en plus évidente.


Mots clés : solaire | nucléaire | RTL | énergie | renouvelable | EnR | électricité | investissement | Chine | Greentech Media
Catégories : Pollution & qualité de l'air | Etudes, rapports & analyses |

Commentaires

Posté le 01-09-2017 à 07:10:11 par Christophe

Chacun peut y participer en installant des panneaux solaires en autoconsommation. Même des locataires, puisqu’on peut les installer au sol sur un bâti démontable et les raccorder sur une simple prise électrique (attention toutefois à avoir les bonnes protections au niveau des panneaux).
La demande de raccordement est très simple et depuis le dernier arrêté on peut se faire rémunérer la production injectée au réseau et on a droit à une prime pendant 10 ans.
J’en ai 2 au sol et ils couvrent presque 20 % de ma consommation en en autoconsommant plus de 80 % et ceci sans avoir fondamentalement modifié mon profil de consommation (pour avoir des consommateurs lors des pointes de production). Dans mon cas, un seul panneau sur traceur 2 axes ne serait pas tellement moins performant en pourcentage de couverture mais l’y serait plus en pourcentage d’autoconsommation.

Posté le 01-09-2017 à 09:24:53 par NKoni

J’ai entendu dire que la pollution à la fabrication et à la destruction des panneaux solaires est plus important que son gain environnemental en cours de fonctionnement. Qu’en est-il ?

Posté le 01-09-2017 à 10:03:21 par Positron

@NKoni
Il ne faut pas prendre pour argent comptant tout ce qui se dit au JT de TF1 ! :-) Il n’y a pas si longtemps, sur France 2, on nous disait que pour produire 500 TWh avec du solaire (= la consommation annuelle de la France), il faudrait couvrir l’Europe entière de panneaux PV. C’est totalement faux. Ma fille a fait le calcul en cours de physique en 2nde ! Et les Chinois l’ont fait aussi !

Posté le 01-09-2017 à 10:30:15 par electronlibre

N’oublions pas que le solaire est intermittent, il produit en moyenne douze heures par jour, il produit moins l’hiver alors que la demande est plus forte, la production est très variable suivant les régions et enfin son rendement n’est pas top.
Pour un particulier, il est quasi impossible d’être indépendant énergétiquement avec le solaire.
En bref, c’est pas la panacée...

Posté le 01-09-2017 à 10:59:26 par Christophe

@NKoni
Il y a effectivement une pollution mais comme pour tout produit manufacturé. Mais en fonction du lieu de fabrication les écarts peuvent être considérables.
Le temps d’amortissement de la pollution est bien inférieur à la durée de vie du produit.

@electronlibre
Je suis d’accord pour un particulier il est quasi impossible d’être indépendant énergétiquement avec le solaire si ce n’est à installer des batteries conséquentes.
Par contre si il était installé un ou deux panneaux solaires en autoconsommation dans toutes les maisons qui le peuvent, cela ferait baisser le coefficient de conversion énergie primaire / énergie finale et cela rendrait plus rentable des rénovations thermiques en utilisant la seule énergie électrique tout en étant conforme aux réglementations thermiques.
Actuellement sur mes projets pour rester dans des coûts corrects, le moyen de chauffage est bien souvent un appareil à combustion. C’est quand même un comble quand l’on cherche à réduire la pollution. Le coefficient de conversion actuel étant trop pénalisant et entraîne des investissements aussi important voir plus que les appareils à combustion (PAC double ou triple services par exemple)

Posté le 03-09-2017 à 11:05:45 par mdb92

@NKONI Les panneaux PV ont une durée de vie moyenne de 25 à 30 ans, ils mettent environ 2,5 ans a compenser leurs fabrications, ils sont recyclable de 85 à 90%.
Problème les panneaux PV sont pour la plupart en cour d’utilisation, il n’y a pas assez de panneaux à recycler pour l’instant.
Les panneaux sont fait avec du silicium dont la fabrication demande beaucoup d’enerj pour un total d’environ 3000°.
Le silicium devrait être remplacé à terme par la pérovskite, dont les rendements sont déjà égaux aux meilleurs panneaux silicium, l’avantage c que la pérovskite se fabrique à température ambiante.
Le désavantage c qu’il est sensible à l’humidité et a des résidus de plomb en infime quantité mais interdit dans les appareils électroniques.
La recherche arrive a maturité et devrait résoudre les problèmes d’humidité et de plomb rapidement pour mettre des panneaux en service entre 2019 et 2021 avec un rendement proche de 31%, car le secret de la pérovskite est sa structure nanométrique beaucoup plus efficace que celle du silicium...



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Une fiche pédagogique sur les véhicules électriques et le réseau
L’observatoire de l’industrie électrique propose régulièrement de nouvelles fiches pédagogiques pour traiter d’un sujet particulier qui touche la filière dont il dépend....
Une auto verte électrique avec l’ombrière solaire de Carsun
A destination des particuliers, des entreprises et collectivités, Carsun a conçu, dessiné et mis au point une ombrière photovoltaïque, - à l’appellation éponyme -, pour...
Actualité de la recharge des voitures électriques en Vendée (SyDEV)
A l’approche de l’année 2018, le syndicat de l’énergie de Vendée, - le SyDEV -, communique sur l’évolution de son réseau de recharge pour les voitures électriques et...
RTL, Ouest-France, la décote du diesel : une électrique en occasion ?
Parmi les objectifs d’Anne Hidalgo, maire de Paris, et Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire : débarrasser les rues et routes des vieux...
Recharger sa voiture chez soi en électricité renouvelable avec Total
On savait déjà que Total avait démarré cette année un programme qui vise à équiper 300 stations-service d’une borne dédiée à la recharge des batteries des voitures...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact