← Revenir aux actualités

Jusqu’à 96 % des automobilistes en voitures premium passeraient à l’électrique en 5 ans Rédigé par Philippe Schwoerer le 19 Juil 2022 à 11:48 3 commentaires

Selon une étude réalisée par l’institut Kantar pour Mercedes-Benz, les automobilistes chinois, allemands et américains qui conduisent habituellement une voiture haut de gamme essence ou diesel adopteraient un modèle électrique dans les 5 ans.

 

Les chinois sont les plus motivés

Réalisée en janvier et février de la présente année 2022, l’enquête « Global Trends in Automotive & Financial Services » (Tendances mondiales dans l’automobile et les services financiers) commandée par le constructeur s’appuie sur un panel de 2 605 conducteurs des 3 pays. Ils ont pour point commun principal de tous utiliser des voitures haut de gamme, mais pas forcément de la marque Mercedes.

L’institut Kantar les a soumis à 36 questions fermées et 2 ouvertes. Il ressort de cette étude que 96 % des conducteurs chinois de ces véhicules passeraient à l’électrique dans les 5 ans. Ils seraient environ 80 % en Allemagne et 68 % aux Etats-Unis à suivre également cette voie.

« Nous percevons une nette poussée vers l’e-mobilité et un désir d’une plus grande flexibilité financière chez les automobilistes. L’étude confirme ainsi notre stratégie d’ouvrir la voie à la mobilité verte avec des options de financement flexibles », a commenté Franz Reiner, président du directoire de Mercedes-Benz Mobility AG.

 

Souhaits de financement

A la base, la démarche engagée par le constructeur allemand visait « à identifier les attentes des clients vis-à-vis des fournisseurs de services de mobilité modernes concernant les produits financiers et les processus d’achat, ainsi que l’influence des services financiers sur les achats de voitures ».

Est-il vraiment étonnant que la majorité du panel préfère recourir à un moyen de financement extérieur plutôt que de payer au comptant son véhicule électrique neuf premium ? Et ce sont les formules proposées par les constructeurs qui l’emportent à 81 % en Allemagne, 74 % aux Etats-Unis et 64 % en Chine.

C’est dans ce dernier pays que les automobilistes sont les plus enclins à modifier leurs habitudes. La moitié de ceux qui jusqu’à présent payaient cash leur nouvelle voiture envisagent de basculer de façon durable vers un crédit ou une offre de location.

Outre-Atlantique et outre-Rhin, la situation apparaît plus stable. Ainsi ceux qui ont payé au comptant leur précédente voiture neuve haut de gamme continueraient à privilégier cette possibilité. De leur côté, ceux qui ont déjà eu recours à un financement extérieur persévèreraient dans cette voie.

 

Le crédit en premier

Globalement, 46 % des répondants qui ont indiqué vouloir passer par un financement extérieur pour acquérir leur prochaine voiture haut de gamme neuve plébiscitent le crédit. C’est encore plus vrai pour les allemands qui souhaitent être propriétaires de leurs véhicules à la fin du contrat.

Suivent 32 % d’automobilistes qui préfèrent l’abonnement. De plus en plus populaire en Outre-Rhin, cette formule se démarque de la location classique en comprenant dans les mensualités, sur toute la durée choisie, l’assurance, les taxes, les contrôles techniques, l’entretien, et le remplacement des pièces d’usure, y compris les pneus. C’est la plus coûteuse des possibilités de financement extérieur, mais elle apparaît rassurante à l’heure de passer à une nouvelle énergie dans la mobilité et pour laquelle la confiance n’est pas encore totale installée.

Les offres habituelles de location à plus ou moins longue durée arrivent derrière. Elles ont toutefois leurs adeptes qui mettent en avant : la possibilité de conduire plus fréquemment une voiture neuve (46 % des sondés américains, 40 % des Allemands, mais seulement 26 % des Chinois) ; échapper à de coûteuses réparations avec le temps (49 % des Américains, 37 % des Allemands, 13 % des Chinois).

 

Plateformes Web

Avec les épisodes de confinement dus à la crise sanitaire de la Covid-19, les constructeurs ont quasiment tous mis en place des plateformes pour acheter leurs véhicules sur Internet. Les différents modèles disponibles sont présentés de façon salivante en mettant en avant leurs performances et leurs technologies embarquées.

La plupart du temps, un configurateur, pas toujours très simple à utiliser, permet de choisir le niveau de finition, la couleur de la carrosserie, la sellerie et différentes options à l’unité ou regroupées en packs. Il est souvent possible aussi de prendre un rendez-vous pour un essai réel.

Des pop-ups s’ouvrent parfois trop intempestivement pour vous inviter à dialoguer avec un opérateur en ligne. Ils ne peuvent la plupart du temps répondre qu’à quelques questions très basiques et vous renvoient très rapidement vers le conseiller commercial le plus proche géographiquement de votre domicile. Ils jouent en quelque sorte le rôle de rabatteur.

 

Achat en ligne

Dans son enquête, l’institut Kantar a noté que cette nouvelle possibilité de choisir et acheter une voiture neuve sur Internet gagne en popularité : « La majorité des sondés, dans les trois pays et en particulier en Chine, accorde au contact numérique avec le fournisseur la même importance que le contact personnel ». Ils sont ainsi 76 % en Chine, 52 % aux Etats-Unis, et 55 % en Allemagne.

Toutefois, dans ce dernier, 38 % des personnes interrogées ne finaliseraient pas leur contrat de financement en ligne sans un conseil personnalisé. Cette part n’est que de 26 % en Chine où les automobilistes sont aussi beaucoup plus ouverts aux paiements numériques depuis la voiture : 46 %, contre 27 % aussi bien aux Etats-Unis qu’en Allemagne.

Cette frilosité s’explique par des inquiétudes concernant la sécurité et la protection des données. En revanche, ceux qui sont déjà prêts à cela considèrent le paiement embarqué comme un avantage concurrentiel clé d’un constructeur par rapport à ses concurrents. Ce serait une question de facilité et de confort.

partager cette actualité sur :

INFOS


BYmyCAR

63 avenue des Baumettes

06270 Villeneuve Loubet


Commentaires

  • HUON le mer Juil 20 2022

    Cela prouve que les VE ne sont produites que pour les plus aisés et non la MAJORITÉ des possesseurs de voitures thermiques!!!
    Les constructeurs ne produisent pas des VE pour lutter contre le CO2 mais pour se faire un maximum de profit avec de LOURDES et IMPOSANTES voitures électriques, faciles à produire et qui rapportent gros……
    Tout l’opposé de ce que doit être la transition énergétique et l’avem semble trouver cela normal…… Bravo pour votre collaboration!!!

  • Philippe Schwoerer le jeu Juil 21 2022

    Personnellement, je ne suis pas d’accord avec votre raccourci. Mercedes a demandé à l’institut de sondages d’interroger des automobilistes qui roulent dans des modèles haut de gamme. Les résultats ne concernent donc que ceux-ci et ne donnent aucune indication pour les autres.

    De précédentes enquêtes ont annoncé des prévisions élevées de passage à l’électrique, indépendamment du niveau de véhicule.

    Le marché de l’occasion s’est pas mal étoffé. Aujourd’hui, il est par exemple possible d’acquérir une polyvalente Renault Zoé en tablant sur les économies réalisées à moyen terme sur le carburant.

  • electronlibre le mer Juil 27 2022

    « Aujourd’hui, il est par exemple possible d’acquérir une polyvalente Renault Zoé en tablant sur les économies réalisées à moyen terme sur le carburant. »
    La situation énergétique actuelle en France n’incite pas à l’optimisme, même au niveau électrique: jamais tant de réacteurs nucléaires n’ont été arrêtés; beaucoup de projets éoliens sont stoppés; les centrales à gaz en déficit d’approvisionnement laissant envisager de rouvrir des centrales au charbon; des centrales solaires endommagées par la grêle…
    Il me semble aussi qu’en France, l’électricité est indexée sur le gaz: si le prix du gaz monte, le prix de l’électricité aussi.
    Ne pas oublier que les taxes représentent près de 70% du prix des carburants pétroliers et qu’une fois que le parc de véhicules électriques sera suffisant, une taxe sera mise en place pour les recharges aussi bien à domicile que sur les bornes publiques ou privées…

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter