← Revenir aux actualités

La SMEG signe un accord avec Norauto et affiche ses ambitions dans la recharge rapide avec son offre evzen Rédigé par Emmanuel Maumon le 10 Fév 2022 à 09:41 0 commentaires

Fournisseur de l’électricité et du gaz à Monaco, la SMEG sort de ses frontières en matière de bornes de recharge. Avec evzen, elle opère ainsi 1000 points de charge accélérée sur la voirie dans le département des Bouches-du-Rhône. Elle vient par ailleurs d’annoncer la signature d’un accord avec Norauto pour créer des stations de charge rapide et ultra-rapide. Interview de Thomas Vanquaethem (Directeur de la mobilité électrique) pour évoquer les raisons de la diversification de la SMEG dans les bornes de recharge, ainsi que ses ambitions dans ce domaine.

Thomas Vanquaethem, pouvez-vous tout d’abord nous présenter brièvement la SMEG ?

La SMEG (Société Monégasque d’Electricité et du Gaz) est un opérateur d’infrastructures énergétiques depuis plus de 130 ans. A Monaco, nous regroupons les métiers d’Enedis, de GRDF et de fourniture d’énergie. Nous agissons également dans la production et la distribution de chaud et de froid. Il y a près de 5 ans, la SMEG a commencé à se développer sur les nouveaux métiers de l’énergie. Cela concerne la production d’électricité décarbonée, l’efficacité énergétique et les mobilités électriques. Dans ce dernier domaine, nous avons une activité dans les bornes de recharge, mais aussi dans l’autopartage de véhicules électriques.

Une évolution naturelle vers les bornes de recharge

Qu’est ce qui a incité cet opérateur historique à s’intéresser au marché des bornes de recharge ?

Pour nous, c’était une évolution assez naturelle dans la mesure où nous sommes opérateurs d’infrastructures et de services énergétiques. Le déploiement de bornes de recharge recouvre à la fois la notion d’infrastructures et de services. De plus, de par notre positionnement de gestionnaire de réseau de distribution d’électricité, nous disposons d’un savoir-faire et de ressources. Nous avons pu les réemployer sur le développement de réseaux de bornes de recharge. Cela nous donne un positionnement intéressant et assez large sur la chaîne de valeur. Un positionnement où notre compétence de fournisseur d’énergie entre très fortement en résonnance avec l’activité d’opérateur de réseau de recharge.

L’activité de la SMEG était traditionnellement centrée sur Monaco. Qu’est-ce qui vous a poussé à déployer l’offre evzen hors des frontières de la Principauté ?

Monaco est un territoire pionnier sur la mobilité électrique, qui a toujours eu des politiques très incitatives. Aujourd’hui, près de 8% du parc total de véhicules est  électrifié, contre environ 2% pour la France. C’est pour nous un territoire laboratoire sur lequel nous avons pu développer des offres co-construites avec toutes les parties prenantes. Des offres que nous souhaitons désormais déployer en France. Monaco restant un marché de taille assez limité, nous avons aussi besoin d’explorer de nouvelles frontières. Une nécessité pour soutenir notre rythme de développement, mais également un moyen d’exporter notre savoir-faire. En retour, la Principauté bénéficiera de nos développements en France pour améliorer ses infrastructures et ses services sur son territoire.

Des bornes accélérées en voirie

Vous avez remporté des premiers marchés dans les Bouches-du-Rhône. Quels sont  aujourd’hui les contours du réseau evzen ?

Evzen est un réseau en très forte croissance. Nous avons multiplié par 6 nos indicateurs d’activité entre 2020 et 2021. Nous opérons plus de 1 000 points de charge et près de 160 000 recharges ont été réalisées l’an dernier. En 2021, nous sommes parvenus à remporter deux marchés de référence. Le premier sur les Bouches-du-Rhône en groupement avec Engie Solutions et Eiffage Energie Systèmes. Nous sommes l’opérateur des réseaux en voirie pour le compte de la Métropole Aix-Marseille-Provence et du syndicat d’énergie du 13. Le second concerne Norauto avec le déploiement de 43 stations de recharge rapide sur la partie Sud de la France.

Ces deux succès sont-ils conformes à vos objectifs de déploiement ?

Ils correspondent tout à fait aux deux positionnements stratégiques de notre déploiement en France. Nous nous adressons en premier lieu aux collectivités pour la gestion et le déploiement de réseaux en voirie. Des réseaux composés principalement de bornes de recharge accélérée. Sur ce marché notre ambition est régionale et limitée à la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. En tant qu’opérateur, nous sommes là pour épauler la collectivité  dans le déploiement de son schéma directeur. Le deuxième axe de notre développement concerne le marché des entreprises, en visant principalement des établissements commerciaux. Des hébergeurs chez qui nous installons des stations de recharge rapide et ultra-rapide sur leurs espaces de stationnement.

Le partenariat avec Norauto

SMEG Norauto charge rapide

Que représente pour vous l’équipement des centres Norauto du Sud de la France ?

Ce succès est déjà une énorme preuve de confiance de la part des équipes de Norauto France. C’est aussi le fruit d’un énorme travail pour élaborer une proposition répondant à leur besoin de repositionnement stratégique. Un positionnement visant à rendre accessible des solutions de mobilité durable.  Pour nous, ce marché représente également la première pierre du déploiement d’un réseau de station de recharge rapide et ultra-rapide. Notre ambition est de doubler ce réseau dès cette année en signant deux contrats similaires à celui de Norauto.

Quels types de bornes allez-vous déployer dans les centres Norauto ?

Nous avons retenu la société EVBox avec la borne Modular, un chargeur évolutif dont la puissance peut aller de 90 à 240 kW. De quoi s’adapter à l’évolution des usages. Au départ, nous allons déployer une soixantaine de bornes de 90 et 180 kW avec la capacité de faire évoluer cette puissance jusqu’à 240 kW.

Dans le cadre de cet accord avec Norauto, la SMEG supporte l’intégralité de l’investissement. Quel est votre modèle économique ?

Vous sommes dans une logique de développeur propriétaire d’actifs. Nous assurons l’ensemble des démarches administratives ainsi que l’ensemble du déploiement. Il n’y a aucune dépense de la part de Norauto à qui nous versons une redevance en tant qu’hébergeur des stations.

Chez Norauto, vous allez proposer de véritables hubs de services de mobilité électrique. Cela répond-il à une véritable demande des usagers ?

Sur le même site, les conducteurs pourront trouver une assistance sur l’entretien, les réparations et avoir une solution de recharge rapide. Un hub de services de mobilité électrique peut aussi avoir beaucoup de sens pour certains usages professionnels. Les taxis, les VTC ou les opérateurs de flottes d’autopartage sont particulièrement concernés.

Les ambitions de la SMEG

Quels sont vos objectifs en matière de  bornes rapides et ultra-rapides ?

C’est pour nous un marché  d’avenir, complémentaire au déploiement de réseaux de bornes accélérées que nous menons par ailleurs. Nous souhaitons avoir un maillage le plus serré possible avec nos stations bornes de recharge rapide. Des bornes qui soient accessibles, avec une forte disponibilité et un service de qualité pour tous les déplacements en itinérance. Notre objectif est de déployer, d’ici  5 ans, 1 000 points de charge rapide sur l’ensemble du territoire français.

Comment envisagez-vous de développer la charge rapide ?

Pour nous implanter, nous cherchons toujours à trouver une complémentarité entre la station et le site qui l’accueille.  Notre objectif est de faire en sorte que le temps de recharge soit un temps utile pour l’usager. Typiquement, nous allons chercher à développer notre réseau sur des sites d’hôtellerie, de restauration, d’alimentation ou de loisirs. Nous sommes actuellement dans des démarches pour identifier des fonciers disponibles et proposer notre offre à leurs propriétaires. Nous souhaitons déployer ces stations rapidement pour répondre à un besoin important des conducteurs actuels et futurs de véhicules électriques.

Des stations avec au minimum 4 points de charge

Quelle est votre une station type, notamment en nombre de points  charge?

Notre station type comporte 4 points de charge au minimum, avec une puissance de charge minimale de 70 à 90 kW. Ceci avec un point de charge accélérée en complément à proximité. Pour la recharge rapide et ultra-rapide, notre volonté est d’étendre notre réseau sur toute la France. Nous regardons aussi du côté de l’Italie et de l’Espagne et n’avons pas de limites en termes de déploiement géographique. Nous avons internalisé les compétences clés sur la conception, l’AMO, l’exploitation et l’assistance clients de nos réseaux. Pour le déploiement, la maintenance et le dépannage, nous nous appuyons sur des partenaires locaux.

Souvent décriée, la maintenance est-elle pour vous un sujet majeur pour les bornes de recharge ?

C’est un enjeu énorme et c’est un point qui nous différencie et sur lequel on compte s’appuyer pour être performant. Sur Monaco, nous réalisons nous même la maintenance de notre réseau, aussi bien pour la recharge rapide qu’accélérée. Notre centre d’exploitation dispose donc d’une expérience de terrain et est capable d’assister nos partenaires sur le reste du territoire. Nous avons véritablement une maîtrise assez forte dans ce domaine.

partager cette actualité sur :

INFOS


SMEG

10 avenue de Fontvieille

98000 Monaco


Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter