← Revenir aux actualités

Opel en bon élève de l’offensive électrique du groupe Stellantis Rédigé par Emmanuel Maumon le 19 Juil 2021 à 06:00 0 commentaires

Alors que le groupe Stellantis a présenté dernièrement sa stratégie d’électrification, Opel fait d’ores et déjà figure de bon élève. La marque allemande a en effet annoncé qu’à partir de 2028 elle ne proposerait en Europe que des véhicules électriques. Un objectif nettement supérieur à celui du Groupe. Celui-ci ne vise sur ce marché que 70% de ventes de véhicules à faibles émissions à l’horizon 2030. Pour son CEO Michael Lohscheller, cet objectif montre clairement l’engagement de la marque en faveur de la mobilité électrique. Pour lui : « L’avenir de l’industrie automobile est électrique et Opel en fera partie ».

Un élargissement de la gamme 100% électrique

La vaste offensive d’électrification d’Opel passe par un élargissement de sa gamme de véhicules 100% électriques. Pour l’instant, celle-ci se compose principalement de la Corsa-e et du Mokka-e. D’ici à 2028, de nouveaux modèles seront lancés et dès 2024 tous les modèles seront disponibles en version électrifiée. Sans attendre cette échéance, Opel proposera une Astra avec une motorisation hybride rechargeable en deux niveaux de performance. La sixième génération de ce best-seller de la marque entrera en production dès cet automne. Les carnets de commandes seront alors ouverts et les premiers clients pourront prendre livraison de leur voiture début 2022.

Une renaissance électrique pour l’Opel Manta

Opel a également annoncé qu’elle allait redonner vie à une véritable icône de l’histoire de la marque. Dès le milieu de la décennie, elle va produire en série une nouvelle Manta purement électrique. L’idée a d’abord germé dans l’esprit des spécialistes s’occupant de la collection des anciennes Opel, qui ont greffé une motorisation électrique à cette voiture mythique. Séduit par cette Manta GSe ElektroMOD, la direction a donné son feu vert pour un projet de plus grande ampleur. La future Manta GSe préservera l’attrait d’origine de la voiture, tout en étant parée des dernières innovations. Elle sera synonyme d’un amour absolu de l’automobile et jettera un pont entre la grande tradition Opel et un avenir durable.

L’électrique pour attaquer le marché chinois

Opel mise également sur son offensive électrique pour partir à la conquête du plus grand marché automobile mondial : la Chine. Opel y fera son entrée en tant que marque purement électrique. Un pari difficile alors que l’ensemble du groupe Stellantis vend à peine plus de 100 000 voitures par an sur ce marché. Fidèle à promesse de mondialiser sa marque, Michael Lohscheller reste pourtant confiant. Il est persuadé qu’Opel connaîtra en Chine un développement profitable. Pour lui : « Les clients chinois pourront compter sur un maximum de passion avec nos produits et notre marque allemande ».

Un nouveau pilote à la barre

Si Michael Lohscheller a lancé Opel dans l’aventure chinoise, ce n’est pas lui qui mènera la bataille. Il a en effet décidé de relever de nouveaux défis à l’extérieur du groupe Stellantis. Tout en saluant son action dans le redressement de la marque, Carlos Tavares a nommé pour le remplacer Uwe Hochgeschurtz. Ce dernier est actuellement CEO de Renault Allemagne, après avoir débuté sa carrière chez Ford avant de rejoindre Volkswagen. Le CEO de Stellantis compte sur sa grande expérience de plus de 30 ans dans l’automobile.  Elle devrait lui permettre de mener à bien ce nouveau chapitre de l’histoire d’Opel.

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter