← Revenir aux actualités

L’inéluctable mutation des stations-service Rédigé par Emmanuel Maumon le 24 Juin 2021 à 09:34 0 commentaires

La montée en puissance de la mobilité électrique entraîne mécaniquement une baisse de l’acquisition des véhicules à moteur thermique. Cette évolution qui est appelée à s’amplifier dans les prochaines années devrait lourdement impacter le réseau de stations-service traditionnel. C’est le sens d’une étude intitulée « Quel avenir pour les stations-service ? » réalisée par Colombus Consulting. Ce cabinet de conseil a tout d’abord  cherché à estimer l’ampleur de cet impact. Il arrive ensuite à la conclusion que les stations-service devront nécessairement se transformer pour survivre.

Les 3 scénarios de Colombus Consulting

Pour estimer l’impact du développement de la mobilité électrique sur les stations-service, Colombus Consulting a élaboré 3 scénarios. Des scénarios d’évolution du parc automobile avec des projections plus ou moins optimistes du développement de la mobilité électrique. Selon ces projections, nous pourrions assister d’ici 15 ans à une chute spectaculaire de la consommation de carburant. Les ventes de carburants baisseraient d’environ un tiers et pourraient atteindre 47% dans le cas du scénario fort. Parallèlement, les profits de stations du réseau traditionnel pourraient connaitre une baisse à hauteur de 71%.

Les stations en « zone rurale » plus impactées

Déjà en difficulté financière en raison des faibles volumes de carburants vendus, certaines stations-service en zone rurale seront particulièrement touchées. Pourtant indispensable à la mobilité des habitants, la qualité de ce service de proximité pourrait se dégrader. Selon l’étude, les stations autoroutières seraient moins impactées mais accuseraient quand même une baisse de profit de 30% dès 2035. Elles seront donc elles aussi contraintes d’opérer une profonde transformation de leur offre.

Une offre qui doit se réinventer

Pour survivre, les stations-service devront nécessairement réinventer leur offre. Ceci est particulièrement vrai pour les stations urbaines et péri-urbaines. Couplée à une baisse du nombre de passages pour faire le plein, ces dernières seront confrontées à l’émergence des ZFE.  Elles seront obligées de trouver de nouveaux leviers pour attirer et fidéliser leur clientèle. La question se pose aussi pour les stations GMS (Grandes et Moyennes Surfaces) qui représentent plus de 60% du marché. De plus en plus d’enseignes mettent à disposition des bornes de recharge pour attirer de nouveaux consommateurs. Economiquement, ce modèle est un pari sur l’avenir car ces investissements sont à perte. A long terme, les GMS risquent d’être amenées à monétiser la recharge pour la rendre rentable.

Vers une mutation des lieux de ravitaillement traditionnels

Pour Colombus Consulting, la diversification des lieux de recharge énergétique va entraîner une mutation des lieux de ravitaillement traditionnels. La recharge des véhicules électriques nécessitant beaucoup plus de temps, chaque kilomètre récupéré par l’usager est un temps d’attente épargné. Ce besoin encourage le développement de la recharge d’opportunité. Les lieux de recharge vont évoluer et se décentraliser. Ils investiront en priorité les emplacements de stationnement de plus longue durée (lieux de vie et de loisirs, lieux touristiques).

La recharge comme nouveau levier d’attraction

Le développement de cette recharge d’opportunité risque encore de limiter le passage en stations-service. Celles-ci seront néanmoins de plus en plus nombreuses à utiliser la recharge comme nouveau levier d’attraction. L’implantation de bornes de recharge sera même essentielle pour maintenir la rentabilité des stations sur autoroute. Colombus Consulting estime en effet que la baisse de leurs profits pourrait atteindre 80% si elles ne se diversifient pas. Le plan lancé par le gouvernement pour équiper les aires d’autoroute devrait faciliter leur transformation.

Les formules imaginées par Colombus Consulting

Compte tenu du temps de charge supérieur à celui d’une voiture conventionnelle, le dimensionnement des stations-service devra être adapté. Il devra être en mesure d’absorber le flux des voyageurs, notamment au moment des départs en vacances. Pour permettre aux enseignes de dynamiser leurs nouveaux services de recharge, Colombus Consulting imagine une formule à deux niveaux. Le premier serait une recharge rapide (≈15 min) à coût plus élevé pour répondre aux usagers les plus pressés. Le second serait une recharge plus lente (≈60 min) à tarif réduit. Il pourrait servir de produit d’appel pour les services et commerces proposés sur place.

TotalEnergies déjà engagé dans cette mutation

Plusieurs groupes pétroliers se sont déjà engagés dans cette mutation à l’instar de Total. Celui-ci a même changé son nom en TotalEnergies. L’intérêt de Total pour la mobilité électrique dépasse même le cadre de ses stations-service. Il entend en effet devenir un acteur majeur du monde de la recharge. Total a notamment repris l’exploitation des bornes du réseau Autolib’ à Paris. Avec sa filiale Saft, il a également de grandes ambitions dans le domaine de la fabrication des batteries. Dans le cadre de l’Airbus des batteries, il va ainsi construire avec Stellantis deux GigaFactories.

Un équipement progressif de ses stations- service

Signataire de la charte «Objectif 100 000 bornes », TotalEnergies s’est résolument lancé dans l’équipement en bornes de ses stations. Une quarantaine de points de charge rapide (jusqu’à 175 kW) sont aujourd’hui disponibles en stations. Une centaine devrait l’être d’ici la fin de l’année. TotalEnergies est également en train de construire son propre réseau de recharge haute puissance sur autoroute et voie rapide. L’objectif du groupe est d’équiper 300 stations  en France d’ici à 2023.  100 sur les autoroutes, 100 sur les routes nationales et 100 autres dans les périphéries des villes. Par ailleurs, des bornes de recharge rapide seront bientôt accessibles dans les stations en zone urbaine. D’une puissance de 22 à 50 kW, elles garantiront une recharge rapide pour tous les véhicules.

 

 

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter