← Revenir aux actualités

Volkswagen en passe de convertir une île grecque à la mobilité durable Rédigé par Emmanuel Maumon le 14 Juin 2021 à 06:00 0 commentaires

En novembre dernier, Volkswagen et le gouvernement grec ont signé un accord visant à rendre l’île d’Astypalée intelligente et durable. Située au Sud de la mer Egée, Astypalée s’étend sur près de 100 km2. Elle abrite environ 1 300 habitants mais reçoit la visite de quelques 72 000 touristes chaque année. Cet accord prévoit la transformation de son système transport avec l’utilisation de véhicules électriques et la production d’énergie renouvelable. A long terme, Astypalée doit devenir une vitrine de la mobilité climatiquement neutre. Un projet qui commence à devenir une réalité.

Les premiers véhicules électriques mis en circulation

Hubert Diess (Président du Directoire de Volkswagen) vient en effet de remettre les clés des premiers véhicules électriques en circulation. Dans le même temps, les premières bornes de recharge ont également été inaugurées en présence du Premier ministre grec. Ces premiers véhicules seront utilisés par la police, l’autorité portuaire et la municipalité de l’île. La vente de véhicules électriques à des clients privés débutera fin juin. Bénéficiant de fortes subventions, ces clients auront le choix entre l’e-up !, l’ID.3 et l’ID.4 de Volkswagen. Ils pourront aussi se tourner vers le MƠ eScooter de Seat.

De nouveaux services de mobilité en perspective

Une prochaine étape verra le lancement de nouveaux services de mobilité. Des préparatifs sont en cours pour la mise en place d’un service d’autopartage 100% électrique et d’un service de covoiturage. Des services conçus pour améliorer le service d’autobus local très limité. Une partie de l’activité traditionnelle de location de véhicules sera également transformée en un service d’autopartage.  Un service qui, outre les voitures électriques, proposera aussi des vélos et des scooters électriques. De quoi permettre une réduction sensible du nombre de véhicules sur l’île. Au total, un millier de véhicules électriques devraient remplacer 1 500 véhicules à moteur à combustion.

Un laboratoire du futur de l’Europe

Pour le Groupe Volkswagen, Astypalée doit servir de laboratoire de la décarbonation en Europe. Des scientifiques de l’université de Strathclyde en Ecosse et de l’université Egéenne assureront le suivi de la transformation de l’île. Leurs études mettront l’accent sur la population d’Astypalée et sur son comportement face à cette transformation. Elles offriront une meilleure compréhension des principaux leviers, mais aussi des obstacles au passage à mobilité électrique. Astypalée servira également de banc de test pour une transition autonome en énergie et entièrement alimentée par la nature.

Une transition vers un avenir plus propre et plus durable

Alors qu’elle est aujourd’hui alimentée en énergie par des générateurs diesel, l’île va se tourner résolument vers le soleil. La transformation de son système énergétique s’effectuera en deux phases. D’ici à 2023, un nouveau parc solaire fournira 3 MW d’énergie verte. De quoi couvrir 100% de l’énergie requise pour charger les véhicules électriques et 50% de la demande énergétique de l’île. Ensuite d’ici 2026, ce parc sera agrandi de manière à couvrir plus de 80% de cette demande. En outre, un système de stockage sur batterie aidera à équilibrer le réseau et à exploiter pleinement le parc solaire. En s’appuyant sur une transition vers la mobilité électrique, Astypalée sera alors un bel exemple de tourisme durable.

 

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter