← Revenir aux actualités

Le Volkswagen ID. Buzz se prépare un avenir en véhicule autonome Rédigé par Philippe Schwoerer le 14 Mai 2021 à 11:17 0 commentaires

Le groupe Volkswagen s’est associé au spécialiste américain de l’intelligence artificielle embarquée dans les véhicules Argo AI pour mettre au point la conduite autonome sur son futur combi électrique ID. Buzz. Une exploitation est déjà prévue en 2025 par le spécialiste des véhicules partagés MOIA.

 

En test dès juillet 2021

 

Produit dès 1947, le mythique Volkswagen Combi déchaîne littéralement les passions depuis les années 1970, notamment aux Etats-Unis. Voilà pourquoi son digne héritier, l’ID. Buzz, devrait être commercialement lancé en premier sur ce territoire.

Et c’est sans doute aussi la raison pour laquelle le constructeur allemand a noué un partenariat avec la société Argo AI. Employant plus de 1 200 collaborateurs, et installée à Pittsburgh, en Pennsylvanie, elle dispose également d’un centre d’ingénierie à Munich.

C’est ici que les premiers tests sur le nouvel engin électrique seront réalisés dès le mois de juillet prochain. Plus précisément sur une piste qui jouxte le site de l’aéroport international.

 

Conduite autonome de niveau 4

 

Grâce à une combinaison de lidars, radars et caméras, les 2 partenaires souhaitent doter l’ID. Buzz de la conduite autonome de niveau 4. A ce stade de développement, le véhicule est capable de réaliser seul un trajet complet, avec ou sans occupant à bord.

L’Allemagne a d’ailleurs adopté en février dernier une loi pour fixer un cadre juridique à l’utilisation de tels véhicules sur son territoire. La circulation de ces robots sera légal dès cet été dans ce pays. Une aubaine pour Volkswagen qui a donc déjà prévu d’exploiter cette possibilité.

Argo AI devrait équiper l’ID. Buzz de son nouveau capteur lidar qui permet de repérer des objets à une distance de 400 mètres. En mode Geiger, une exclusivité de la société américaine, il peut détecter des obstacles à faible réflectivité sur la luminosité d’un seul photon.

 

 

Fourgon et minibus

 

« Les véhicules utilitaires légers sont le premier lieu logique pour déployer le transport autonome de personnes et de marchandises », explique Volkswagen dans son communiqué de presse daté du jeudi 13 mai 2021.

Directeur de division pour la filiale Volkswagen Commercial Vehicles, Christian Senger précise : « Dans certaines villes, les clients pourront se faire conduire par un véhicule autonome jusqu’à leur destination. La livraison des marchandises et des colis sera également beaucoup plus facile grâce à notre service de conduite autonome ».

L’exploitation commerciale de cette technologie appliquée à l’ID. Buzz dans ses déclinaisons fourgon et minibus devrait débuter en 2025.

 

Mobilité durable

 

MOIA développe des services de mobilité sur ses sites de Berlin et de Hambourg, travaillant en partenariat avec les villes et les transporteurs publics locaux.

Cette filiale du groupe Volkswagen se prépare à exploiter en première mondiale l’ID. Buzz autonome pour des services de navettes électriques disponibles dans 4 ans environ.

 

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter