← Revenir aux actualités

1.500 stations de recharge en Bretagne d’ici 2025 avec Stations-e Rédigé par Philippe Schwoerer le 08 Fév 2021 à 00:00 0 commentaires

L’implantation de ce nouveau réseau a débuté par l’inauguration d’une première borne de recharge pour véhicules électriques à la concession Nissan de Saint-Grégoire, près de Rennes, en Ille-et-Vilaine.

Réseau vertueux

« La solution Stations-e repose sur le principe d’un modèle vertueux : un réseau de stations financé par des revenus industriels et des services qui créent de l’activité économique et de l’emploi local (énergie, télécom, livraisons, services de proximité, autopartage, média/cloud…) », explique la startup dans un communiqué de presse. Soutenu par la Banque des territoires, Stations-e fait également appel aux communes et communautés de communes sans compter sur leur aide financière. Pour installer une borne de recharge des batteries qui équipent les véhicules électriques, il lui faut juste recevoir une autorisation d’occupation temporaire. En échange, l’entreprise s’engage dans la durée à maintenir le matériel en bon état de fonctionnement. Pas d’appel d’offres avec ce modèle de développement qui permet d’envisager un déploiement rapide.

300 stations sur le secteur de Rennes

Si la première station bretonne, ouverte fin janvier 2021, occupe un bout du foncier d’une concession automobile, la borne 24 kW DC (Combo CCS + CHAdeMO) qui s’y trouve est accessible aux électromobiliens 24/7. Son usage est permis avec scan d’un QR Code via smartphone, ou avec la plupart des badges des opérateurs de recharge, selon le principe de l’interopérabilité. Et ce, avec une facturation de 0,30 euro le kilowattheure. Sur l’aire urbaine de Rennes, Stations-e prévoit un maillage de 300 stations qui seraient opérationnelles en 2025. La jeune société créée en 2018 compte en particulier sur les candidatures spontanées adressées aussi bien par les collectivités que par les entreprises qui pourraient trouver un intérêt à mettre à disposition un emplacement suffisant.

Générateur d’emplois

« Le modèle économique Stations-e sera également générateur d’emplois, une station installée équivaut à un emploi permanent, grâce à plusieurs piliers de croissance dont le transport électrique, les technologies de l’information et de télécommunication ou encore les services de proximité », souligne son service de communication. L’entreprise, qui a déjà ouvert une dizaine de stations en Ile-de-France, a dressé une feuille de route bien plus large. Pour 2026, Stations-e vise l’implantation sur toute la France de 10.000 stations dédiées à la recharge des véhicules électriques. Au fur et à mesure de la montée en puissance du maillage, les sites offriront divers services qui devraient en augmenter l’attractivité et en asseoir la rentabilité.

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

LES UTILISATEURS TEMOIGNENT – Pascal, chauffeur de Taxi en Tesla Model 3 à Cagnes-sur-Mer
Jurassic Electric Tour 2020
Toutes les vidéos