← Revenir aux actualités

Le réseau de recharge eborn s’étend par la Haute-Loire Rédigé par Philippe Schwoerer le 29 Jan 2021 à 00:00 0 commentaires

Actuellement, ce sont 1.200 bornes de recharge pour véhicules électriques qui composent le réseau eborn. Etendu en régions Auvergne-Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d’Azur, il concerne 11 départements aujourd’hui. Les 5 syndicats d’énergie à l’initiative de ce regroupement en 2015 (les Hautes-Alpes, l’Ardèche, la Drôme, l’Isère et la Haute-Savoie) ont été rejoints par la suite par 6 autres. En plus de l’Allier, des Alpes-de-Haute-Provence, de la Loire, de la Savoie et du Var, on y trouve la Haute-Loire qui vient de démarrer la deuxième phase d’installation de chargeurs dédiés aux véhicules électriques, en recherchant l’équilibre entre les zones rurales et urbaines.

Haute-Loire : En chiffres

En Haute-Loire, le premier programme d’implantation de bornes de recharge pour véhicules électriques a démarré début 2020, avec un objectif de couvrir le département avec 34 bornes, chacune équipée de plusieurs connecteurs. A ce premier déploiement devraient s’ajouter les bornes installées à l’initiative des communes ou de leurs groupements. La deuxième phase qui vient d’être lancée, va compléter ce maillage avec 52 nouvelles bornes. La grande majorité, soit 47 unités, sont de type 22 kW AC. 5 chargeurs rapides DC 50 kW seront mis en service sur les grands axes au niveau des villes de Brioude, Costaros, Le Puy-en-Velay et Yssingeaux.
Les sites retenus pour recevoir les bornes privilégient les zones commerciales, touristiques et autres lieux publics d’intérêt répartis sur les territoires de 46 communes. Ainsi, un électromobilien ne devrait jamais être à plus de 15 kilomètres d’une borne de recharge eborn en Haute-Loire.

Exploité par un groupement pour 8 ans

L’enveloppe prévue pour ces 52 nouvelles bornes s’élève à 756.000 euros, dont 52,49% est supporté par le département, et 20% par le syndicat de l’énergie (SDE43). Le complément est pris en charge par la région (15,21%), et l’Etat (12,30%) à travers les aides du programme Advenir. Enfin, l’Ademe a financé pour moitié le schéma directeur préalable au lancement du projet.
Depuis mars 2020, l’exploitation et la maintenance des chargeurs du réseau interdépartemental eborn ont été confiées pour 8 ans à un groupement composé de Easy charge – filiale de Vinci – et du Fonds de modernisation écologique des transports (FMET). Ces derniers comptent compléter le parc des 1.200 bornes eborn par 100 stations supplémentaires dont ils financeront le déploiement selon un calendrier qui court jusqu’en 2022. « Il s’agit de la première délégation de service public pour des bornes de recharge de véhicules électriques accordée sous la forme de concession en France », soulignent les partenaires.

Les bornes et leur accès

Fournies par E-Totem, la majorité des bornes sont du modèle e-Premium, équipées de 2 connecteurs de type 2 pour la recharge AC jusqu’à 22 kW et de 2 prises domestiques E/F renforcées. Elles acceptent de ravitailler en électricité simultanément 2 véhicules. Les chargeurs rapides 50 kW DC – des modèles Pulse 50 de Lafon – présentent 3 câbles avec chacun un connecteur (CHAdeMO, Combo CCS, Type 2). Deux véhicules peuvent y régénérer leurs batteries en même temps, à condition qu’il ne s’agisse pas des 2 premiers standards à la fois. Pour accéder à ce réseau, plusieurs moyens sont proposés. En plus des badges eborn et d’autres opérateurs de mobilité, l’usage d’une carte bancaire de paiement ou d’un smartphone (application dédiée ou scan d’un QR Code) sont permis.
Dans les 11 départements couverts par eborn, il est possible de demander l’installation d’une nouvelle borne sur le réseau, via la plateforme « Borne à la demande », accessible depuis le site Internet dédié au maillage. On y trouve aussi les procédures à respecter pas à pas pour mettre en charge son véhicule et le déconnecter ensuite des chargeurs.

Facturation au kilowattheure

La facturation est calculée au kilowattheure. Avec le badge du réseau (abonnement annuel eborn = 12 euros TTC), l’unité coûte 0,264 euro TTC (0,370 euro dans le cas contraire) sur les bornes accélérées, et 0,370 euro (0,489 euro via smartphone, ou forfait 7,80 euros par recharge avec paiement carte bancaire sans contact) sur les chargeurs rapides. Contre un forfait mensuel au prix de 42 euros, il est possible de recevoir 250 kWh. Ce qui descend le prix unitaire à 0,168 euro. Au-delà de ce crédit, c’est le tarif abonné qui s’applique. Du fait d’une commission perçue par les opérateurs de recharge au titre de l’interopérabilité des réseaux, les conditions tarifaires d’accès avec une autre carte ne sont pas indiquées. A savoir : Le badge eborn ouvre l’accès à 60.000 points de recharge en Europe.

partager cette actualité sur :

INFOS


EASY CHARGE

325 Rue Maryse Bastié

69140 Rilleux La Pape


INFOS


LAFON

44, avenue Lucien Victor Meunier

33530 BASSENS


INFOS


E-Totem

Immeuble Le Rocacier

42000 SAINT ETIENNE


INFOS


ADEME

STM DVTD

06500 VALBONNE


INFOS


SyMÉnergie05

4 rue du Paradisier

05160 SAVINES-LE-LAC


Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter