← Revenir aux actualités

Cannes Pays de Lérins s’engage résolument sur l’hydrogène Rédigé par Emmanuel Maumon le 14 Déc 2020 à 00:00

Dans le cadre de son plan de transition énergétique, l’Agglomération Cannes Pays de Lérins vient de s’engager résolument sur la voie de l’hydrogène en votant une délibération lançant son projet de création d’une unité de production d’hydrogène vert dont l’objectif est de permettre, à terme, la circulation de transports urbains zéro carbone sur l’ensemble du territoire intercommunal. Pour son Président David Lisnard, l’adoption de ce Plan « Cannes Lérins H2 », qui représente un investissement global d’environ 75 millions d’euros, marque le passage de l’ambition à l’action : « Démarche innovante et volontariste, elle constitue une étape fondamentale dans la transition énergétique de notre bassin de vie, un changement d’ère (et d’air !) radical pour lutter contre le réchauffement climatique ».

Dès janvier 2020, l’Agglomération avait lancé les études et diagnostics pour l’élaboration de son projet Cannes Lérins H2. En avril, elle avait répondu à l’Appel à Manifestation d’Intérêt lancé par l’ADEME sur la conception, la production et l’usage des systèmes à hydrogène. Des projets qui bénéficieront d’une bonne partie des 7 milliards d’euros d’investissement, dont 2 milliards dans le cadre du Plan de relance, prévus par le gouvernement pour soutenir le développement de l’hydrogène décarboné en France. Cannes Pays de Lérins va d’ailleurs répondre cette semaine à l’appel à projets « Ecosystèmes territoriaux hydrogène » pour solliciter l’octroi de subventions servant à financer à la fois la centrale de production à hydrogène (35% de son montant) et l’acquisition de véhicules.

Une commande de 72 bus roulant à hydrogène

Outre l’implantation de 109 bornes de recharge sur son territoire ainsi que le déploiement de pistes cyclables et de vélos électriques, l’Agglomération a déjà engagé la conversion progressive à l’électrique de sa flotte de bus. Ceci en faisant l’acquisition de 16 bus électrique alimentés par batteries, dont 6 achetés en 2020, pour un objectif de conversion d’un tiers de la flotte de bus en 2025. Le choix est désormais de se diriger vers des bus roulant à l’hydrogène, avec l’acquisition de 72 bus à hydrogène d’ici à 2032. Pour cette acquisition, Cannes Pays de Lérins table notamment sur une subvention de 4 millions d’euros sur des dépenses estimées à 15 millions d’euros HT pour les véhicules mis en service sur la période 2023-2025.

La création d’une unité de production d’hydrogène vert sur le territoire permettra également d’envisager une chaine complète de mobilité décarbonée pour l’ensemble des secteurs de transports routier, maritime et aérien. Ainsi, outre les bus du réseau Palm Bus, l’unité de production d’hydrogène servira aussi à approvisionner des bennes de collecte des déchets et des véhicules de services de la Propreté Urbaine de Cannes, mais également des bateaux assurant la liaison vers les Îles de Lérins, ainsi que des hélicoptères assurant la liaison Cannes-St Tropez dans le cadre d’un partenariat avec la société « Hovertaxi ».

Une unité de production d’hydrogène « vert »

Cette alimentation en hydrogène vert de l’ensemble des secteurs de transport mais aussi des industriels implantés dans l’écosystème local, sera rendu possible grâce à une station de production hydrogène à grande échelle, d’une capacité d’environ 1,7 tonne d’hydrogène par jour. Un hydrogène décarboné dont ni la production ni son utilisation n’émettent de CO2. L’énergie hydrogène est produite à partir d’électricité renouvelable par un processus d’électrolyse de l’eau. Près de 15 millions d’euros seront consacrés à cet équipement comprenant un électrolyseur, une station de compression et de livraison, des équipements électriques de puissance. Parallèlement 12 à 15 millions pourraient être dédiés à la création d’un site de production d’électricité solaire, afin d’alimenter la chaine de production d’hydrogène vert.

Pour mener à bien ce projet, l’Agglomération Cannes Lérins a d’ores et déjà constitué un consortium. Filiale du Groupe EDF, la société Hynamics assurera l’ingénierie technique du projet, la fourniture de l’électrolyseur et de ses équipements de compression-distribution, l’exploitation et la maintenance de l’installation de production. Filiale commune de la Banque Rothschild, de la Caisse des Dépôts et de la Banque Européenne d’Investissement, le fond d’investissement Pearl assurera le financement de toute l’installation technique, tandis que l’Institut pour la transition Energétique Efficacity assurera les calculs en analyse de cycle de vie de l’efficacité énergétique et écologique du projet ainsi que le taux d’ENR.

partager cette actualité sur :

INFOS


EDF – Direction de la Mobilité Electrique

Immeuble Colisée

92419 COURBEVOIE


Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Mobilité électrique et Smart Grid – Retour d’expérience SAP
Vidéo de présentation de Zeplug
Toutes les vidéos