← Revenir aux actualités

Un nouveau point sur le déploiement des bornes de recharge Rédigé par Emmanuel Maumon le 09 Nov 2020 à 00:00 0 commentaires

L’Avere-France vient de publier une nouvelle édition de son baromètre sur le déploiement des bornes de recharge en France. Un baromètre dont le contenu se fonde sur la base de données de GIREVE, la plateforme d’interopérabilité pour la mobilité électrique. Les données de ce baromètre sont envoyées en direct à GIREVE par les opérateurs de charge connectés à la plateforme et proviennent également de sources publiques. Elles sont ensuite vérifiées et traitées par GIREVE afin de fournir un baromètre au plus proche de la réalité du terrain et que la notion de point de charge corresponde bien avec celle du décret du 12 janvier 2017.

A la suite du dernier baromètre publié en juin, un écart a en effet été constaté entre les chiffres et la réalité en raison des modalités de déclaration des points de charge de la part des opérateurs. Par exemple, pour un point de charge rapide avec 3 connecteurs (CCS, CHAdeMO, T2), le dernier baromètre comptabilisait 3 points de charge au lieu d’un seul puisque lorsqu’une voiture se recharge sur un connecteur, les autres ne permettent pas de recharger une autre voiture. La définition d’un point de charge selon le décret de 2017 n’était donc pas respectée.

28 928 points de charge accessibles au public

Compte tenu de ces corrections, 28 928 points de charge ouverts et accessibles au public étaient recensés en France à fin octobre 2020. Cela représente une évolution de 0,2% du nombre de points de charge depuis juin 2020. Le déploiement des bornes de recharge a notamment été particulièrement affecté par la fermeture des services d’autopartage Bluely à Lyon et Bluecub à Bordeaux qui représentaient respectivement 514 et 354 points de charge. La recharge accélérée (14-22 kW) reste majoritaire et représente près de 70% du total. Très demandée en situation d’itinérance, la recharge rapide évolue lentement et a été la plus affectée par le redressement des données sur les points de charge (566 points de charge étaient redondants).

Concernant le mode de tarification, la part des points de charge facturés au kWh a progressé de 10,5% depuis janvier 2020, passant de 20 à 30,5%, au détriment de celle des points de charge facturés à la minute passée de 50 à 40,3%, tandis que celle concernant la recharge facturée à la session est restée stable à près de 30%. Le déploiement des bornes de recharge reste par ailleurs très inégal en fonction des régions. L’Île-de-France compte le plus grand nombre de points de charge (4561) mais avec une majorité de bornes normales (2518) et très peu de bornes rapides (83). Au contraire, pour les régions qui suivent dans ce classement (Occitanie, Auvergne-Rhône-Alpes et Nouvelle-Aquitaine) les bornes accélérées sont très largement majoritaires et la proportion de bornes rapides bien plus grande.

Une dynamique à relancer

Certaines régions comme Centre-Val-de-Loire, Pays de la Loire, Bourgogne-Franche Comté sont très en retard dans le déploiement, sans parler de la Corse qui ne compte que 60 points de charge. Comme le souligne l’Avere-France, l’objectif gouvernemental de 100 000 points de charge à fin 2021 va nécessiter pour être atteint de relancer la dynamique et de mobiliser tous les outils existants, tant financiers que législatifs. Si le nombre de points de charge est certes essentiel, il convient aussi d’avoir des bornes à la bonne puissance implantées au bon endroit.

Avec l’augmentation de ses financements qui s’échelonnent dès à présent de 2 000 à 9 000 euros selon la puissance des bornes, le programme Advenir constitue un bon moyen pour relancer cette dynamique et s’assurer d’avoir des bornes correspondant aux véritables besoins des usagers. Depuis 2016, il a déjà permis le déploiement de 19 000 points de charge en voirie, en entreprises et dans les copropriétés. Reconduit jusqu’à fin 2023, le programme Advenir 2 ambitionne de financer plus de 45 000 points de charge supplémentaires grâce à une enveloppe totale de 100 millions d’euros. Par ailleurs, une aide spécifique au rétrofit des bornes antérieures à 2017 est également prévue pour permettre aux territoires d’améliorer significativement la qualité de service aux usagers.

partager cette actualité sur :

INFOS


AVERE-France

22 avenue Jean Aicard

75011 Paris


Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos