← Revenir aux actualités

Les acteurs de l’autopartage se regroupent derrière l’association AAA Rédigé par Philippe Schwoerer le 28 Jan 2020 à 00:00 0 commentaires

Ce sont 11 acteurs majeurs de la filière des services d’autopartage en France, dont l’adhérent à l’Avem Totem Mobi, qui ont décidé de se structurer derrière l’Association des acteurs de l’autopartage (AAA).

Plus de 150 communes

En plus de Totem Mobi, ce sont 10 autres entreprises qui composent, à sa création, la liste des membres de l’organisation : Clem’, Citiz, Communauto, Getaround, Mobility Tech Green, Modulauto, Mov’InBlue, ShareNow, Ubeeqo et Vulog. Collectivement, ces 11 acteurs sont présents dans plus de 150 communes à travers l’Hexagone, opérant la quasi totalité des services de mise à disposition en autopartage de véhicules à destination des particuliers et des salariés. AAA ambitionne de réunir tous les opérateurs, mais aussi les fournisseurs de technologies qui aident à développer l’autopartage en France.

Accessible à tous

L’objectif premier de l’association est de « rendre l’autopartage accessible à tous et de promouvoir les avantages économiques et écologiques de cette solution ». Le credo de AAA et de ses membres : « En plus de permettre une réduction des coûts liés à la détention d’un véhicule pour les particuliers, les entreprises et les collectivités, l’autopartage permet d’agir efficacement en faveur de la transition énergétique dans le domaine de la mobilité ». Ce type de location libre-service de voitures particulières ou d’utilitaires légers, associée à l’usage des transports en commun et de petits engins personnels (trottinettes, vélos, etc.) s’enchaînent pour des déplacements multimodaux qui favorisent l’abandon de la possession en propre d’un véhicule relativement imposant.

Interlocuteur de référence des pouvoirs publics

Présidée par Jean-Baptiste Schmider, cofondateur dirigeant de Citiz, AAA espère devenir l’interlocuteur de référence dans son domaine auprès des pouvoirs publics, aussi bien à l’échelle du pays qu’au niveau local. L’association entend prendre part aux orientations politiques relatives à l’autopartage et suivre la bonne mise en application des textes législatifs qui visent à développer son usage. Ainsi avec la loi d’orientation des mobilités (Lom).

Elections municipales

Un des premiers chantiers de l’organisme est d’inciter les candidats aux prochaines municipales à « se doter d’une politique ambitieuse en faveur de la mobilité partagée, et en particulier de l’autopartage sur 3 sujets principaux : réserver 1% des places de stationnement de leurs communes à l’autopartage, se doter d’un ‘label autopartage’, et mettre en œuvre une ‘prime à la mobilité durable’ ».

Sensibilisation des entreprises

L’association AAA compte bien également sensibiliser les dirigeants d’entreprises « aux bénéfices économiques, sociaux et environnementaux liés à la mise à disposition des collaborateurs d’une flotte de véhicules en autopartage pour des usages mutualisés professionnels et personnels : réduction du coût total de mobilité, amélioration de la sécurité des conducteurs, promotion de l’usage des véhicules électriques ».

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter