← Revenir aux actualités

Lamborghini et le MIT avancent sur les supercondensateurs Rédigé par Philippe Schwoerer le 08 Nov 2019 à 00:00 0 commentaires

Fruit d’une collaboration qui a débuté il y a environ 3 ans : ce premier brevet majeur pour un matériau synthétique innovant qui servira de base technologique à une nouvelle génération de supercondensateurs.

MOF

« Le nouveau matériau breveté a été synthétisé par l’équipe du professeur Mircea Dincă dans les laboratoires du département de chimie du MIT avec l’aide du département de développement de concepts d’Automobili Lamborghini », indiquent les partenaires dans un communiqué de presse daté du 6 novembre 2019. La nouveauté repose sur le concept de réseaux métallo-organiques (MOF) dont la structure moléculaire en fait un élément de premier choix pour la fabrication d’électrodes de supercondensateurs à hautes performances.

Une densité doublée

La surface exposée à la charge électrique est ici maximisée. La découverte de Lamborghini et de l’Institut de technologie du Massachusets est de nature à doubler la densité énergétique par rapport à l’architecture actuellement disponible sur le marché. Les partenaires pensent même que le potentiel de leur découverte est bien plus important encore.

VE Lamborghini

Pour le constructeur italien, ce nouveau brevet marque une étape importante dans son programme vers des modèles électrifiés. Ce virage s’est révélé au public, lors du salon de Francfort en 2017, avec le concept électrique Terzo Millennio de sportives du futur. Cette année, dans le cadre du même événement, Lamborghini a présenté sa supercar hybride Sián qui exploitent également des supercondensateurs pour le stockage de l’énergie électrique.

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter