← Revenir aux actualités

Les tarifs de la recharge : Le point avec MobilyGreen Rédigé par Philippe Schwoerer le 18 Déc 2018 à 00:00 0 commentaires

Basé près de Toulouse (31), à Montaigut-sur-Save, MobilyGreen est installateur-conseil en infrastructures de recharge pour véhicules électriques et hybrides rechargeables, mais aussi opérateur de mobilité. Des activités qui autorisent l’entreprise à jeter un œil critique sur le développement des réseaux de recharge. Ainsi son analyse sur les tarifs pratiqués, accessible en intégralité en cliquant ici. Elle fait suite aux observations réalisées sur 70 réseaux qui cumulent quelque 14.000 points de recharge lents à accélérés, et accessibles au public en France.

Hétérogénéité

« Les tarifs de recharge appliqués par les opérateurs de bornes accessibles au public se caractérisent par : une très grande disparité des tarifs entre les différents réseaux, et donc les différentes zones géographiques ; une inégalité de traitement entre les différents niveaux de puissance moyenne délivrée ; une complexité des tarifs, que ne fait pas apparaître cette étude mais qui fera l’objet d’un autre article » : tel est le premier constat dressé par MobilyGreen en observant les diverses pratiques dans l’Hexagone. L’analyse que notre adhérent a mené fait suite aux remontés de ses clients qui s’étonnent, et même se désolent, de remarquer un manque de transparence au niveau des bornes sur les tarifs pratiqués, des disparités importantes d’un réseau à un autre, et, surtout, des grilles tarifaires qui finissent par rendre les déplacements en véhicules électriques plus coûteux qu’avec des modèles diesel ou à essence équivalents.

Graphiques

Afin de présenter clairement ses conclusions, MobilyGreen a ajouté 3 graphiques qui mettent en évidence la disparité des tarifs de la recharge. Il en ressort que : « le coût d’une recharge de 2 heures varie entre 0 et 31,68 euros TTC, en fonction du réseau sur lequel l’usager se recharge ; 54% des points de charge délivrant une puissance moyenne de 3,7 kW rendent le véhicule électrique plus cher que le véhicule diesel ; et 20% des points de charge délivrant une puissance moyenne de 7,4 kW rendent également le VE plus cher que l’usage du gazole ». L’analyse met en évidence aussi « qu’il est préférable de posséder un véhicule électrique capable de se recharger à une puissance moyenne de 22 kW, permettant, dans 96% des cas, de bénéficier d’un coût aux 100 km nettement inférieur à celui d’un véhicule thermique ».

Seuils

MobilyGreen a calculé les seuils à partir desquels les prix de la recharge (de lente à accélérée) deviennent plus coûteux que l’usage d’une voiture diesel. Pour une recharge de 2 heures : 3,92, 7,83 et 25,23 euros, respectivement pour des recharges à 3,7, 7,4 et 22 kW. Une véritable volonté de contribuer au développement de la mobilité électrique implique que les opérateurs adoptent une politique tarifaire en conséquence pour la recharge. Ce qui est loin d’être le cas.

partager cette actualité sur :

INFOS


MobilyGreen

1776 Chemin Bel Air

31530 MONTAIGUT SUR SAVE


Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter