← Revenir aux actualités

Montréal affiche ses ambitions dans l’électromobilité Rédigé par EMMANUEL MAUMON le 31 Mai 2017 à 00:00 0 commentaires

A l’occasion du premier Salon du véhicule électrique de Montréal qui s’est déroulé du 26 au 28 mai, le Maire de la Ville Denis Coderre a réaffirmé l’ambition de sa cité de devenir un leader mondial en matière d’électrification des transports et de mobilité durable d’ici 2020. Pour y parvenir, Montréal a défini une véritable stratégie d’électrification de la Ville, qui se décline en 10 grandes orientations. Un plan visant à prêcher par l’exemple, mais aussi à mettre en place les conditions idéales favorisant la mobilité durable à partir d’actions concrètes qui encouragent les citoyens à prendre le virage électrique. Des citoyens qui ont pu avoir un bel aperçu de l’offre actuelle en matière de véhicules électriques en se rendant sur le salon où tous les grands constructeurs étaient présents ce week-end.

Un Institut de l’électrification et des transports intelligents

Parmi les nombreuses orientations stratégiques de la ville de Montréal, la plus emblématique est sans doute la création d’un Institut de l’électrification et des transports intelligents. Pour Denis Coderre : « cet institut mettra à profit les atouts de Montréal comme ville d’innovation pour galvaniser les efforts et les savoirs, et rayonner sur la scène internationale ». Il aura notamment pour objet de favoriser une plus grande synergie entre les partenaires régionaux de la mobilité durable en matière de R&D, mais aussi de stimuler la commercialisation des innovations et développer des partenariats internationaux. Montréal entend ainsi offrir aux manufacturiers les conditions favorables pour expérimenter de nouvelles technologies et accélérer leur commercialisation.

La conversion à l’électrique du parc de véhicules municipaux

Dans la lutte contre les changements climatiques et les émissions de gaz à effet de serre dont elle veut être l’un des fers de lance, la ville de Montréal entend aussi donner l’exemple. En tant que propriétaire et gestionnaire d’un important parc de véhicule, elle s’est ainsi engagée dans un ambitieux plan quinquennal visant le remplacement graduel de 230 véhicules traditionnels par des véhicules entièrement électriques. Une politique amorcée dès mars 2016 avec l’acquisition de 42 voitures 100% électrique mises à disposition des services municipaux. Ce plan s’accompagnera également d’une série d’actions portant notamment sur l’emploi de certains types de carburants écoresponsables où la mise en place d’une veille technologique pour repérer, tester et faciliter l’intégration de nouvelles technologies permettant d’améliorer le bilan environnemental.

L’électrification du réseau de transport

La stratégie de la Ville de Montréal passe aussi par l’électrification progressive de son réseau de transport collectif. Organisme responsable de la planification et de l’exploitation du réseau de transport en commun de l’agglomération, la Société de Transport de Montréal est l’acteur incontournable de cette politique. Pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre par passager-kilomètre, la STM a déjà entamé le remplacement de ses autobus diesel par des véhicules hybrides en attendant l’arrivée de près de 1 000 bus électriques d’ici à 2025. Elle cherche aussi à bonifier l’offre de services en transport collectif électriques en mettant en service 52 trains Azur tout électrique dont 14 serviront à augmenter la flotte et le niveau de service. Par ailleurs, à partir de 2025 ou avant si la technologie le permet, elle n’achètera plus que des bus électriques dont elle expérimente actuellement certains modèles à recharge rapide dans le cadre du projet Cité Mobilité.

Le déploiement d’un réseau de bornes de recharge

Enfin, pour inciter les citoyens à se tourner rapidement vers la mobilité électrique, la Ville de Montréal poursuit l’installation d’un réseau de bornes de recharge pour les véhicules privés. L’objectif est d’offrir, d’ici à 2020, un réseau de 1 000 bornes de recharge desservant l’ensemble de son territoire. Un réseau qui a pris naissance dès 2013 avec l’adhésion de la Ville au Circuit électrique d’Hydro-Québec, premier réseau de bornes publiques au Canada, alimentées par l’énergie propre et renouvelable d’Hydro-Québec. Un projet pilote a ensuite été déployé avec succès au centre-ville de Montréal, puis dans les quartiers centraux. Le déploiement dans les rues de l’ensemble des arrondissements montréalais va se poursuivre progressivement dans les prochaines années, tandis que des implantations de bornes seront également réalisées en parallèle dans les parkings publics.

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

LES UTILISATEURS TÉMOIGNENT – Témoignage de Stéphane SEMERIA, Président de Ffauve
Mobilité électrique et Smart Grid – Retour d’expérience SAP
Toutes les vidéos