← Revenir aux actualités

Le Stif met en place le forfait antipollution Rédigé par Philippe Schwoerer le 24 Jan 2017 à 00:00 0 commentaires

Plutôt que la gratuité, trop lourde à supporter pour lui du fait des épisodes de plus en plus nombreux d’altération de la qualité de l’air respirable, le Syndicat des transports d’Ile-de-France a décidé d’activer pour la journée, hier, lundi 23 janvier 2017, le « forfait antipollution » sur l’ensemble du réseau de transports en commun de son territoire.

50 bus électriques de moins

Il y a quelques jours, le Stif avait tiré le signal d’alarme au sujet de la mesure incitative à prendre les transports en commun gratuitement lors des pics de pollution constatés en région parisienne. Il s’agissait de séduire les automobilistes afin qu’ils délaissent leur voiture. Le manque à gagner, déjà évalué à 23 millions d’euros pour 2016, aurait atteint les 80 millions cette année, selon les estimations du syndicat qui avait demandé des engagements financiers supplémentaires spécifiques de l’Etat et/ou des collectivités locales pour maintenir la gratuité. Alternative : substituer le dispositif alors en cours contre un tarif mobilisateur moins lourd à supporter par l’organisme. Selon lui, « les ressources financières dégagées pour la gratuité auraient pu servir à investir pour baisser de manière durable la pollution : Avec 23 millions d’euros le Stif aurait pu ainsi acheter 50 bus électriques qui auraient roulé 14 ans sans émettre de pollution ».

3,80 euros

Face au refus du gouvernement de prendre en charge le coût de la gratuité, « le Stif a décidé d’activer le titre spécifique ‘forfait antipollution’ au tarif de 3,80 euros, comme son conseil l’avait décidé le 11 janvier dernier », est-il indiqué dans un nouveau communiqué de presse. La région est une nouvelle fois sous la contrainte d’un « épisode persistant de pollution aux particules fines PM10 qui dégrade la qualité de l’air ce lundi », selon les prévisions et observations d’AirParif. L’action du Stif est coordonnée à une autre de la préfecture de police qui a déclenché la circulation différenciée à Paris et en petite couronne.

Forfait « toutes zones »

Le « forfait jour antipollution toutes zones » se veut également incitatif. Il suffit de comparer son montant de 3,80 euros à celui des formules habituelles les plus proches, qui varient entre 7,30 (zone 1-2) et 17,30 euros (zone 1-5). Le nouveau dispositif devrait en outre calmer les associations d’usagers des transports, notamment la Fnaut, qui avaient souligné le caractère injuste de l’ancien système pour les voyageurs réguliers.

500.000 euros par jour

« Ce forfait représente une économie importante pour l’ensemble des personnes effectuant de longues distances ou devant réaliser plus de deux trajets courts dans la même journée ; il est aussi conforme à la loi de transition énergétique qui prévoit une tarification incitative en cas de pic de pollution », plaide le Stif. Ce dernier estime qu’il devra supporter environ 500.000 euros pour chacun des jours où le « forfait antipollution » sera activé. C’est lourd, mais bien moins que les 3 ou 4 millions chiffrés précédemment, respectivement pour les samedis et jours de semaine !

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos