← Revenir aux actualités

Une communauté d’usagers du vélo s’organise à Sophia-Antipolis (06) Rédigé par Tiphaine Leurent le 29 Déc 2016 à 00:00 0 commentaires

C’est sous l’impulsion de la Communauté d’Agglomération de Sophia-Antipolis, l’ADEME, et les associations Choisir et Travisa que cette communauté est née afin de développer l’usage du vélo, à assistance électrique ou non, sur la technopole azuréenne.

Tripler les déplacements à vélo

Pour les habitués à la voiture particulière, c’est un véritable calvaire que d’aller travailler à Sophia-Antipolis. Chaque jour, aux heures de bureau, tous les accès à la technopole sont saturés par les véhicules. « En voiture, 25 minutes correspond à un temps minimal en heure pleine pour un trajet de 10 km (hors vacances scolaires), pouvant être doublé certains jours de grande difficulté… » est indiqué sur le site de l’association Choisir. Ce temps est justement équivalent à celui que mettra un cycliste pour parcourir 10 km avec un vélo à assistance électrique (VAE) démontre l’association !

La CASA (Communauté d’Agglomération de Sophia-Antipolis) réfléchit à la mise en place d’une politique vélo pour répondre aux problématiques de transport domicile/travail. Cela, en s’appuyant sur l’essor du vélo à assistance électrique, qui permet de réduire les contraintes (topographiques, temps de parcours, distance). Dans son PDU, la Communauté d’Agglomération indique avoir pour objectif de tripler le nombre de déplacements à vélo sur son territoire. Pour cela, elle souhaite agir sur les freins à l’usage quotidien qui sont la discontinuité des pistes et voies cyclables, l’absence de sécurité de certaines portions, mais également la topographie et le ressenti des cyclistes. A travers la communauté d’usagers qui se met en place, la CASA pourra définir les réels besoins des cyclistes, afin d’optimiser les actions menées.

Projet porté par de nombreuses entités

Initiée et portée par la Communauté d’Agglomération de Sophia-Antipolis, l’ADEME et les associations locales Choisir et Travisa, la communauté d’usagers s’organise avec le Sophia Club Entreprises, les entreprises locales, leurs salariés, les étudiants et les particuliers qui souhaitent s’engager pour la mobilité douce sur, ou vers le site de la technopole. Le souhait de cette communauté : que chacun puisse participer et apporter sa contribution pour augmenter les déplacements à vélo. Et l’intérêt est là, car plus de 70 personnes ont assisté à la première réunion qui s’est organisée dans les locaux de l’ADEME.

Clean Energy Planet, acteur local impliqué

Clean Energy Planet, qui nous a donné l’idée de cet article, participe également activement à cette réflexion depuis ses prémices. En proposant un nouveau service de location de vélo à assistance électrique dédié aux actifs et étudiants de la technopole, baptisé WOOV, l’entreprise peut apporter une des solutions pour le développement des déplacements en vélo. Elle propose des locations de VAE à la journée, au mois ou à l’année. Les différentes formules indiquées sur son site internet sont les suivantes : la formule longue durée propose la location d’un VAE durant 1 an avec un entretien trimestriel pour 200 € (formule à 110 € pour les étudiants et à 150 € pour les actifs travaillant au WTC campus) ; une location mensuelle ou trimestrielle est proposée pour des montants respectifs de 29 € et 69 € (-15 % pour les étudiants et -10 % pour les personnes travaillant au WTC campus) ; et pour ceux qui veulent faire l’expérience du VAE, la location entre midi et quatorze heure est à 2 € et la journée à 10 €.

Actions prévues par la communauté

Après deux réunions en novembre et décembre, des actions ont déjà été prédéfinies avec les différents acteurs du projet :
– réalisation d’une cartographie des trajets, classés selon leur difficulté, de vert à noir, en passant par la couleur orange indiquant les améliorations possibles sur les infrastructures existantes. La carte, qui est disponible ici, est alimentée par les usagers. Cela afin de « planifier de nouveaux itinéraires cyclables et d’améliorer voir réaménager certaines infrastructures existantes » précise l’association Choisir sur son site internet. Cette carte référence le réseau cyclable des Alpes-Maritimes, et pas uniquement celui de Sophia-Antipolis. Maralpins, n’hésitez donc pas à partager les informations qui vous semblent utiles (j’en ai profité pour le faire également, la route qui mène à l’AVEM recelant quelques portions dangereuses).
– Proposition d’aides à l’achat d’un vélo à assistance électrique par la Communauté d’Agglomération ou par les entreprises.
– Réflexion sur la mise à disposition d’arceaux sécurisés et de douches à proximité des bureaux.
– Organisation de vélo-bus pour jouer sur l’émulation et rassurer les moins expérimentés.
– Mise en place d’une journée entretien et réparation des vélos des salariés qui pourrait être réalisée grâce à un atelier de réparation mobile (un atelier réparation de Choisir et Initiatives Vélo existe déjà, celui-ci se trouve à Grasse et se veut participatif).
– Organisation d’événements au niveau de la technopole tel que celui du « Challenge de la mobilité » qui a eu lieu à l’automne et qui a rencontré un franc succès.
– Développement d’une offre de vélo en libre-service pour les déplacements lors de la pause déjeuner…

Cette communauté, très récente, souhaite avant tout définir les traçages par le recensement des usages et créer un réseau social accessible à tous. Un wiki a été créé, avec déjà de nombreux projets inscrits. Des groupes de travail, par thématique ou par trajet pourront également voir le jour.

Pour plus d’information, rendez-vous sur le site de l’association Choisir.

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

LES UTILISATEURS TÉMOIGNENT – Olivier ingénieur informatique chez SAP Labs France Mougins
Pink Style 50 cc et Pink Style Plus 125 cc
Toutes les vidéos