← Revenir aux actualités

Avec la nouvelle e-Golf, Volkswagen affiche ses ambitions dans l’électrique Rédigé par Emmanuel MAUMON le 21 Nov 2016 à 00:00 0 commentaires

Les conséquences du « dieselgate » n’ont pas fini de se faire sentir sur le groupe Volkswagen. Le constructeur allemand a annoncé la semaine dernière qu’il allait supprimer 23 000 emplois dans ses usines. Dans le même temps, pour redorer son image et retrouver le chemin de la croissance économique, il a confirmé son intention de réorienter sa stratégie et de se tourner résolument vers la production de voitures électriques. En attendant la sortie de nouveaux modèles basés sur une plateforme modulaire spécifique aux véhicules électriques, Volkswagen va miser sur une nouvelle version de son e-Golf qu’elle a présenté en avant-première au salon de l’auto de Los Angeles qui se déroule jusqu’au 27 novembre. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si la firme de Wolfsburg a choisi la Californie, l’état américain le plus avancé en termes de mobilité électrique, pour dévoiler les caractéristiques techniques de sa nouvelle e-Golf.

50% d’autonomie en plus

Volkswagen avait déjà annoncé la couleur lors du dernier mondial de l’automobile en affichant que sa nouvelle e-Golf pourrait désormais parcourir 300 km (en cycle NEDC) avec une seule charge de batterie. Si ce chiffre est plutôt à ramener à un peu plus de 200 km dans la vraie vie, il représente tout de même un gain de 50% en autonomie par rapport à l’e-Golf actuelle. Une augmentation liée en grande partie à une nouvelle batterie lithium-ion dont la capacité énergétique passe de 24,2 à 35,8 kWh. Une batterie susceptible d’être rechargée à 80% en une heure sur une borne de recharge rapide et à 100% de sa capacité en six heures à partir d’une Wallbox (AC, 7,2 kW). Si les progrès en termes d’autonomie sont réels, ils restent toutefois en deçà des performances de la nouvelle Renault Zoé ou de la future Opel Ampera-e. Mais pour Volkswagen, la nouvelle e-Golf est surtout destinée à occuper le terrain en attendant l’arrivée de ses nouveaux modèles à l’horizon 2020.

Un nouveau moteur plus performant

Outre sa batterie de 35,8 kW, la nouvelle e-Golf sera également équipée d’un moteur plus puissant de 100kW (134 ch), ce qui représente 15 kW de puissance supplémentaire par rapport à la version précédente. Dans le même temps, le couple maximal du moteur électrique a été boosté passant de 270 à 290 Nm. De quoi gagner en accélération et être capable de passer de 0 à 100 km/h en 9.6 secondes et d’afficher une vitesse de pointe de 150 km/h. Tout comme les gains en autonomie, l’amélioration des performances de la nouvelle e-Golf témoigne de la volonté de Volkswagen d’occuper un rôle majeur sur le marché de la voiture électrique, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui avec l’ancienne version qui n’a jamais véritablement rencontré son public et dont les ventes s’effritent depuis quelques mois.

Les équipements de la Golf restylée

La nouvelle e-Golf bénéficiera aussi des équipements et de l’ensemble des fonctionnalités de la Golf 2017 entièrement restylée qui a été présentée en première mondiale le 10 novembre. Cela inclut notamment le nouveau design avec les nouveaux projecteurs full-LED ainsi que les feux arrière également full-LED. L’e-Golf est aussi dotée du système multimédia Discover Pro et intègre un service en ligne de gestion de la batterie et de la climatisation, ainsi que l’interface App Connect pour smartphone. Volkswagen propose également de nombreux systèmes d’aide à la conduite tels que Traffic Jam Assist (conduite semi-autonome jusqu’à 60 km/h), Front Assist (détection des piétons avec freinage d’urgence en ville) ou Emergency Assist (fonction d’arrêt automatique en cas de perte de conscience du conducteur).

Une production à Dresde comme un symbole

Comme un symbole de son nouveau départ, le constructeur allemand a annoncé que son e-Golf serait, outre dans son usine phare de Wolfsburg, produite à Dresde au sein de l’Usine de Verre qui avait dû fermer ses portes en début d’année suite au « dieselgate » et à l’échec commercial retentissant de la limousine de luxe Phaeton qui sortait alors de ses lignes de montage. Le groupe va également investir 20 millions d’euros pour que cette usine, qui produisait autrefois les fameuses Trabant est-allemandes, devienne un « centre de mobilité du futur ». A partir de 2017, la production reprendra avec l’e-Golf au sein de l’Usine de Verre qui était déjà devenue la vitrine de la mobilité et de la digitalisation du constructeur. Pour les dirigeants de Volkswagen, le message est clair et signifie que le groupe est désormais en route vers l’avenir et qu’il est prêt à prendre le virage de l’électromobilité.

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Vidéo de présentation de Zeplug
LES UTILISATEURS TÉMOIGNENT – Matthieu, ingénieur, utilise quotidiennement les scooters d’Eccity Motocycles.
Toutes les vidéos