← Revenir aux actualités

L’après Vendée énergie Tour 2016 Rédigé par Philippe Schwoerer le 16 Juin 2016 à 00:00 0 commentaires

Chaque année, le SyDEV et ses acteurs cherchent à innover pour promouvoir les énergies d’aujourd’hui et du futur applicables à la mobilité. En 2016, il s’agissait d’ouvrir le Vendée énergie Tour et ses manifestations annexes à un public plus large et à de nouvelles énergies : le GNV et l’hydrogène. Pascal Houssard, directeur général du SyDEV, revient sur l’événement, fourmillant d’idées pour l’édition 2017.

Une presse davantage présente

« L’électrique commence à brancher le public » (Ouest-France Vendée du 5 juin 2016), « Les belles découvertes du Vendée énergie Tour » (Ouest-France Vendée du 6 juin 2016), « Se déplacer en étant écolo, c’est possible » (Ouest-France Vendée du 3 juin 2016), « Du 2 au 4 juin, Saint-Gilles-Croix-de-Vie ville d’accueil » (Le Courrier vendéen du 2 juin 2016), « Les camping se distinguent pour séduire » (Le Courrier vendéen du 26 mai 2016), etc. : la couverture médiatique du Vendée énergie Tour, et plus généralement des actions en faveur de la mobilité électrique dans le département, est une des premières satisfactions mises en avant par Pascal Houssard, lorsqu’il s’agit de dresser un rapide bilan de l’édition 2016. Elle est le signe que, sur ce territoire au moins, ce qui peut être imaginé pour des déplacements plus vertueux est reconnu, non pas comme une utopie, mais bien comme des exemples de la transition énergétique en marche. Selon les propres mots du DG du Sydev : « Participer à l’acquisition culturelle de la transition énergétique ». Il observe, des médias, « un étonnement sur la diversité des véhicules déjà proposés au public ; la prise en compte de leur évolution, notamment au niveau de l’autonomie ; et un certain appel à avoir conscience que la mobilité électrique est bien en marche ». En revanche, il déplore les difficultés que son équipe et lui ont dû essuyer pour la réalisation cette année du supplément gratuit Ouest-France de 24 pages consacré au VET.

Une manifestation qui grossit

Avec 110 équipages inscrits au Rallye des ambassadeurs, 25 exposants (autos, motos, vélos, engins divers, associations, etc.) réunis quai Rivière à Saint-Gilles-Croix-de-Vie, un déplacement massif des Vendéens, davantage d’implication des communes traversés, des assises professionnelles débordées pour leur première édition, etc. : le VET 2016 est une nouvelle réussite qui ne suffit cependant pas à endormir sur leurs lauriers ceux qui la portent. Autant, lors de la manifestation, le cerveau bouillonnant de Pascal Houssard envisage déjà les possibles pour l’année suivante (ce qui est à améliorer, ce qui a ou non marché, ce qui est à pousser, les nouveautés, etc.), autant l’enthousiasme débordant de Alain Leboeuf, président du SyDEV, taquine les participants et les acteurs de la manifestation en promettant une édition 2017 qui devrait se révéler comme l’une, si ce n’est la plus importante, en Europe, concernant les véhicules électriques et à énergie alternative.

Terrain d’experts

Nouveauté de l’édition 2016, des assises territoriales « Carburez aux énergies alternatives » dédiées aux professionnels. Organisé par Isabelle Rivière (L&R Conseil, Assises IRVE, ancienne présidente de l’Avem), le colloque réunissait les experts des filières de l’électricité, du GNV et de l’hydrogène, au service des transports individuels, collectifs et de marchandises. Il prolonge d’une certaine manière l’implication du SyDEV et des élus vendéens qui n’ont pas hésité, depuis 2013, à participer et témoigner de leurs actions aux Assises IRVE. « Pour le colloque ‘Carburez aux énergies alternatives’, qui se voulait offrir des focus sur les véhicules électriques, au gaz et à l’hydrogène sur un territoire qui les exploitent, nous pensions accueillir une soixantaine de participants », avoue Pascal Houssard. Finalement, les organisateurs ont été étonnés et débordés par le succès, clôturant à 150 les inscriptions afin de rester dans les limites de l’accueil permis par la salle réservée. Partagée avec les élus vendéens, une très belle satisfaction pour le DG du SyDEV, qui explique en quelques mots le succès des assises : « un programme robuste, des intervenants de qualité, des conditions matérielles excellentes ». A reconduire ? « Tout plaiderait pour que ce colloque soit reconduit en 2017, de façon amplifiée », plaide notre interviewé. Déjà, début juin, accueillant, entre autres, Jérôme Cicile (Adema Paca), Bruno Muller (DG de Zero Motorcycles France), et Juliette Antoine-Simon (Sodetrel), les assises ont connu leur envoi sous les paroles de Bruno Retailleau, sénateur de la Vendée et président du conseil régional des Pays de la Loire.

Rallye des ambassadeurs

Pourquoi avoir abandonné l’épreuve d’éco-conduite ? « Le message d’éco-conduite est de toute façon déjà en substance dès lors qu’on participe à un circuit organisé pour des véhicules conçus afin d’être plus vertueux avec l’environnement », répond Pascal Houssard. « Pour 2016, nous voulions toucher davantage le public, en transformant les conducteurs des véhicules engagés au rallye en témoins et promoteurs de la mobilité durable », poursuit-il. Un rôle que ne pouvaient cependant pas endosser les participants qui découvraient eux-mêmes cet univers. Sur ce sujet, les réflexions du DG du SyDEV partent dans différentes directions. Qui peut dire à quoi ressemblera le convoi l’année prochaine. Et pourquoi pas 2 tracés, l’un ouvert aux électromobiliens aguerris qui pourraient témoigner lors des différents arrêts planifiés, et l’autre qui permettrait à quelques volontaires de tester quelques véhicules ? Quoi qu’il en soit, le SyDEV compte bien mobiliser les communes-relais et leur tissu associatif pour des arrêts et des échanges de qualité. « Pour cela, il nous faut leur communiquer suffisamment tôt les dates du Vendée énergie Tour », reconnaît Pascal Houssard.

Plus de modèles à réunir

On s’en douterait, notre interviewé compte réunir toujours plus de marques et de modèles de véhicules électriques lors du Vendée énergie Tour, en particulier en motos (2 en 2015, 4 en 2016), dont il est un véritable adepte. Pascal Houssard adhère aux propos de Alain Leboeuf, pour un écho encore plus international de la manifestation. Déjà, début juin, des Québécois (Nissan e-NV200), Italiens (Mitsubishi Outlander PHEV), un Belge (moto Zero Motorcycles) et des Allemands (Tesla Model S et Renault Zoé) s’étaient alignés au départ du Rallye des ambassadeurs. Le DG du SyDEV le promet : « L’édition 2017 sera plus grande, plus exceptionnelle, et avec du nouveau ». Pour lui, accueillir les participants au rallye dans le cadre du village de la mobilité est impératif, ce qui implique de trouver un site beaucoup plus vaste que les 6.000 m2 mobilisés quai Rivière à Saint-Gilles-Croix-de-Vie. Sur place, il aimerait rassembler quasiment de façon exhaustive toute l’offre en scooters et motos branchés, et ne renonce pas à faire venir l’E-Fan, l’avion électrique présenté par Airbus.

Plus d’exposants

Si Pascal Houssard appelle toujours plus d’exposants à se réunir au village de la mobilité du VET, c’est déjà parce qu’ils sont plusieurs à avoir enregistré sur place de bonnes ventes et commandes, en particulier en vélos à assistance électrique, mais aussi parce que les essais réalisés en Vendée peuvent expliquer quelques progressions. « Electric Motion et Zero Motorcycles France bénéficiaient déjà fin mai d’un chiffre d’affaires plus important que celui de toute l’année 2015 », précise notre interviewé. Voilà de quoi donner raison au SyDEV et à ses acteurs de sortir du simple cadre « d’aménageurs d’infrastructures », pour endosser le rôle de « bâtisseurs de l’écosystème VE ». « Nous sommes en quelque sorte devenus le cœur du réacteur, et ça marche !, conclut Pascal Houssard.

partager cette actualité sur :

INFOS


Syndicat Départemental d’Energie et d’Equipement de la Vendée (SyDEV)

3 rue du Maréchal Juin

85036 LA ROCHE-SUR-YON Cedex


Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Vidéo de présentation de Zeplug
LES UTILISATEURS TÉMOIGNENT – Sandrine de l’Avem, une conductrice enthousiaste
Toutes les vidéos