← Revenir aux actualités

Mobilité électrique : Ca marche en Vendée ! Rédigé par Philippe Schwoerer le 11 Sep 2015 à 00:00

Voilà maintenant un peu plus d’un an, le Syndicat départemental d’énergie et d’équipement de la Vendée ouvrait son réseau de bornes de recharge pour véhicules électriques et hybrides rechargeables. Depuis, ce sont plus de 500 badges afin de l’utiliser qui ont été délivrés. Pour l’Avem, Pascal Houssard, directeur général du SyDEV, détaille les profils des demandeurs et passe en revue les installations en service sur son territoire.

535 cartes délivrées

Avec 240 badges délivrés au bout de 6 mois afin d’utiliser les bornes de recharge du SyDEV, friser les 550 un semestre plus tard montre que l’intérêt pour ce réseau performant s’accentue. Entre temps, le maillage est passé de 41 à 72 stations dont 5 dédiées à la recharge rapide. Ces dernières seront prochainement au nombre de 8. Trois nouvelles ouvertures sont en effet programmées pour accueillir le France électrique Tour qui fera étape à La Roche-sur-Yon le 7 octobre prochain. Si le volume des carte d’accès distribuées couronne le dynamisme du syndicat départemental de l’énergie, il ne restreint pas pour autant le nombre d’utilisateurs : le KiWhi Pass est aussi accepté. A noter qui si vous disposez de ce précieux sésame plus national, vous aurez intérêt à tout de même commander le rectangle de plastique proposé par le SyDEV. Pourquoi ? Tout simplement pace que vous recevrez avec lui un disque vert qui vous autorisera à stationner gratuitement pendant 1h30 sur les places d’ordinaire payantes du territoire. Mieux, à La Roche-sur-Yon, la gratuité est illimitée ! Un macaron spécifique est ajouté pour cela à l’envoi des 2 autres documents.

Zoé, Leaf, Model S

Renault Zoé, Nissan Leaf et Tesla Model S s’incrustent dans cet ordre sur le podium des ventes de voitures particulières électriques… si l’on exclut la Bluecar de Bolloré dont les bons chiffres s’abritent derrière une exception : les contrats passés avec les opérateurs de mobilité en autopartage libre service. Ce Top 3, c’est aussi celui des VE déclarés par les demandeurs du badge délivré par le SyDEV : 249 pour la citadine du losange, 57 pour la compacte du constructeur japonais, et 34 pour l’inqualifiable survoltée « made in USA ». Cette dernière doit cependant faire une « petite place » sur sa marche à la Peugeot iOn. Sa sœur jumelle, la C-Zéro, badgée des chevrons, arrive tout juste derrière, avec 29 usagers. Suivent le Renault Kangoo ZE (21), la Mia (16, eh oui !), la BMW i3 (14) avec ou sans prolongateur. Les hybrides rechargeables sont aussi représentées : 8 Audi A3 e-tron, 3 Mitsubishi Outlander PHEV, 1 Porsche Cayenne. Plus ou moins à cheval sur les 2 catégories, suivant les écoles : 5 Opel Ampera. A noter l’enregistrement pour une moto branchée, du modèle Empulse de chez Brammo, que le sémillant Pascal Houssard s’est empressé d’aller découvrir !

Géographie des demandeurs

Logique, les demandeurs sont majoritairement des résidents de la Vendée (324). La couronne de départements qui l’entoure suit : 48 en Loire-Atlantique, 22 dans les Deux-Sèvres, 18 en Charente-Maritime et autant dans le Maine-et-Loire. L’attractivité du maillage du SyDEV en bornes de recharge pour véhicules électriques et hybrides rechargeables est donc plus particulièrement locale, avec une proportion qui dépasse les 4/5e. Ce qui n’empêche pas de trouver des territoires relativement éloignés représentés : Alpes-Maritimes, Pas-de-Calais, Isère, région parisienne, Allemagne, Norvège, Pays-Bas, Irlande. Une liste non exhaustive ! La plupart du temps, il s’agit de vacanciers qui éprouvent parfois un fort attachement à la Vendée, comme cet équipage allemand en Model S qui avait participé au rallye branché organisé en juin dernier dans le département, pour et avec le SyDEV, par Jean-François Villeret et son équipe de Tour véhicules électriques.

Savoie > Vendée

Autre sympathisant de la Vendée, Noël Chiovenda, qui a accepté de témoigner de son passage en Vendée cet été, avec une Renault Zoé. Les 870 kilomètres qui le séparent de Chambéry ont été réalisés en 14 heures, temps de recharge compris. Il a pour cela plus particulièrement exploité sur son parcours les bornes implantées sur les parkings des magasins Ikea et Auchan. Là, une trentaine de minutes suffisaient pour faire le plein de son pack de batteries. Sur place, dans le 85, en une semaine, il a pompé 135 kW à partir d’une dizaine de points de recharge différents aux couleurs du SyDEV. « En Vendée, c’est le paradis des électriques », s’enthousiasme le plombier-chauffagiste savoyard. « On ne se pose pas la question d’où on va charger », poursuit-il : « il y a des bornes partout, même dans les petits villages ! ». Noël Chiovenda a déjà fait avaler plus de 11.000 kilomètres à sa Zoé en 5 mois. Pour lui, ce qui existe ailleurs en France, et qui pourrait être éventuellement comparable au réseau vendéen, affiche une tarification dissuasive. Jusqu’à 10 euros pour régénérer une seule fois les accumulateurs !

Vandalisme

Peut-on échapper au vandalisme quand on a mis en place une architecture librement à disposition du grand public ? Non, a priori ! Le maillage du SyDEV n’échappe pas à cette malheureuse règle qui touche aussi les abribus, les sanisettes, et les boîtes aux lettres de la Poste. Jusqu’à présent, les bornes rapides n’ont pas été touchées. Les plus modestes Saintronic, elles, ont enregistré des dégradations majeures du panneau de commande et de la porte arrière qui abrite la connectique. S’y ajoutent une installation taguée, et un autocollant « antinucléaire ». Les éoliennes dont les pales tournent pour le syndicat départemental de l’énergie sont pourtant nombreuses en Vendée ! Ces dégradations ne bloquent heureusement pas les électromobiliens qui exploitent gratuitement le maillage. Pascal Houssard refuse d’ailleurs le pessimisme sur ce volet. Il préfère les petites anecdotes, comme cet épisode où une Zoé a été branchée par un voyageur, à la borne de La Barre-de-Monts tout juste raccordée. Un rédacteur du quotidien Ouest-France a été appelé en urgence pour venir interviewer le conducteur !

L’électromobilité, ça marche !

Des véhicules électriques bien conçus, des garages qui emploient des vendeurs et techniciens bien formés à ses modèles, un maillage en bornes suffisant et disponible : voici la tierce gagnante pour que les automobilistes deviennent des électromobiliens. En Vendée, la plupart des concessions qui proposent des VE obtiennent pour eux des parts importantes sur les chiffres des ventes de véhicules aux particuliers. En moyenne 5 fois plus élevées qu’ailleurs ! C’est pourquoi l’Avem est particulièrement fière de compter le SyDEV parmi ses membres. Et c’est aussi pourquoi nous attribuons à cet organisme une tribune régulière, susceptible de donner des pistes concrètes et applicables un peu partout, aux entreprises et collectivités en charge de la promotion des mobilités plus vertueuses.

partager cette actualité sur :

INFOS


Syndicat Départemental d’Energie et d’Equipement de la Vendée (SyDEV)

3 rue du Maréchal Juin

85036 LA ROCHE-SUR-YON Cedex


Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

LES UTILISATEURS TEMOIGNENT – Pascal, chauffeur de Taxi en Tesla Model 3 à Cagnes-sur-Mer
Pink Style 50 cc et Pink Style Plus 125 cc
Toutes les vidéos