← Revenir aux actualités

Stéphane Sarrazin – « La Formule E promet de grosses bagarres » Rédigé par le 19 Juil 2014 à 00:00 0 commentaires

Engagé avec l’écurie Venturi Grand Prix pour la première saison du Grand Prix de Formule E, Stéphane Sarrazin vient de débuter les essais de sa monoplace électrique sur le circuit de Donington, au Royaume-Uni, et confie à l’AVEM ses premières impressions…

Les motorisations alternatives ne vous sont pas inconnues puisque vous étiez déjà engagé sur de l’hybride avec Toyota. L’électrique, c’est un nouveau défi ?

En effet, j’ai trois ans d’expérience avec Toyota en hybride et avait commencé à y travailler avec Peugeot en 2011 ce qui fait que je ne pars pas de zéro. Maintenant c’est du 100 % électrique et il y a de nouveaux paramètres à intégrer.

A Donington, on a pu commencer à rouler pour découvrir la voiture et la faire évoluer.

Après vos premiers essais à Donington, quelles sont vos impressions de conduite ?

C’est un bon compromis entre « grip » général, réactivité de la voiture et puissance.

La Formule E est une catégorie monotype, nous avons tous la même voiture. L’importance de la puissance est donc moindre qu’en LMP1 où il faut avoir les voitures les plus puissantes en fonction de la réglementation. Ainsi, si elle est moins puissante que les voitures engagées au Mans (1.000 CV vs 300 CV), la Formule E présente une bonne reprise avec un couple immédiat.

Il y a de bonnes sensations, la voiture glisse pas mal. C’est un bon compromis pour la facilité de conduite. Il va y avoir de grosses bagarres. En plus les circuits en ville vont être très courts : peu de lignes droites, beaucoup de virages… il va se passer beaucoup de choses et c’est un bon choix de la part du championnat de faire la saison sur des circuits en ville. C’est extraordinaire !

Ce qui doit être également extraordinaire, c’est l’absence de bruit…

C’est très surprenant au départ ! Avec Toyota, j’avais l’habitude de partir dans la pit-lane en mode électrique. Maintenant, être sur le circuit en électrique, c’est sensationnel ! Aucun bruit mis à part celui du frottement des pneus, de la boite de vitesse et de la partie mécanique…

On entend même les bruits extérieurs des spectateurs. C’est réellement atypique !

En termes techniques, des arrêts réguliers sont prévus au stand pour la recharge ?

Formula E
Les étapes de la saison 2014 – 2015

20 septembre 2014 – Pékin, Chine
18 Octobre 2014 – Putrajaya, Malaisie
8 Novembre 2014 – Hong Kong
13 Decembre 2014 – unta del Este, Uruguay
10 Janvier 2015 – Buenos Aires, Argentine
14 Février 2015 – Los Angeles, USA
18 Avril 2015 – Miami, USA
9 Mai 2015 – Monte Carlo, Monaco
30 Mai 2015 – Berlin, Allemagne
27 Juin 2015 – London, Angleterre

En compétition, on va partir avec une première voiture. Au bout de 20 minutes, on va s’arrêter et en prendre une autre, batteries pleines, pour refaire 20 minutes de course. On a deux voitures par pilote.

La première étape aura lieu en septembre à Pékin. Il y a-t-il d’autres essais préparatoires ?

Oui, il y a pas mal d’essais prévus cet été avec 7-8 journées au total.

Cela va nous laisser le temps de bien préparer la voiture et de la régler au mieux pour attaquer à Pékin et se battre pour la victoire.

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter