← Revenir aux actualités

Pollution & santé publique – L’AVEM demande une mobilisation durable de la classe politique Rédigé par Michaël TORREGROSSA - Isabelle RIVIERE le 21 Mar 2014 à 00:00 0 commentaires

La thématique des 3èmes Assises IRVE à l’honneur…après-coup !

Après l’important pic de pollution qui a touché Paris et plusieurs régions en France, l’AVEM appelle à une mobilisation politique durable sur la pollution et la santé publique. « Agir aujourd’hui pour mieux vivre demain » était l’intitulé de la 1ère journée des 3èmes Assises IRVE dont l’AVEM était partenaire.

« L’électro-mobilité n’a pas de bord politique. C’est un sujet sociétal qui porte des valeurs avec une ambition commune : Le Bien-être dans nos lieux de vie » rappelle la Présidente de l’Avem.

Malheureusement, ce sujet est depuis trop longtemps otage de bas calculs tandis qu’il devrait être au cœur d’une ambition de société. « Parce que rouler Zéro Emission, c’est faire un cadeau à notre voisin tout en se faisant plaisir » comme aime le rappeler Isabelle Rivière.

Rappelons que la pollution de l’air représente un coût important pour la société : entre 330 et 940 milliards d’euros par an en Europe selon les données communiquées par la Commission Européenne aux Assises. Celle-ci a d’ailleurs déjà rappelé à l’ordre un grand nombre de pays européens pour non respect des normes sur la qualité de l’air (voir notre actualité précédente).

La France avait déjà été assignée en justice par l’Europe, en mai 2011, pour non-respect des normes sur les particules. Trois ans plus tard que s’est-il passé ?
A-t-on modifié le barème actuel du bonus qui favorise le diesel ?
A-t-on interdit l’accès aux véhicules les plus anciens – donc plus polluants – dans nos villes ?

« Le soutien politique est indispensable »

Isabelle Rivière, fondatrice des Assises IRVE

« Le soutien politique est indispensable. On le voit dans tous les pays où il y a eu des avancées notables. Si un homme politique décide de se saisir du sujet, non pas pour faire un « coup médiatique » mais parce que derrière il y a une véritable stratégie avec, au centre, le Bien-Commun et une vision sur le long terme, l’électromobilité se déclinera à tous les niveaux, comme il le faut » précise Isabelle Rivière.

Un de nos partenaire historique : l’ADEME PACA, en la personne de Jérôme Cicile, a rappelé dans son explication sur la mise en place du Plan de Protection de l’Atmosphère, que « la règlementation est là, in fine, afin de servir l’intérêt du citoyen en le contraignant un petit peu sur ses façons de se déplacer et sur ses choix de mobilité »

Courage, unissons-nous ! Et n’ayons pas peur du changement…

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

LES UTILISATEURS TÉMOIGNENT – Témoignage de Stéphane SEMERIA, Président de Ffauve
Interview Avem de Stéphane SEMERIA, Président de Ffauve
Toutes les vidéos