← Revenir aux actualités

Bornes de recharge – Le Gouvernement valide sa nouvelle feuille de route Rédigé par le 17 Mar 2014 à 00:00 0 commentaires

Vendredi 14 mars, le Gouvernement a présenté à Matignon la feuille de route du plan bornes électriques de recharge, résultat de six mois de travail. Piloté par le Prefet Francis Vuibert, ce plan fait partie des 34 plans de « reconquête industrielle » présentés par François Hollande en septembre dernier (voir actualité précédente).

« Nous construisons la France de la mobilité électrique sans frontière » souligne le dossier de presse du gouvernement qui considère le véhicule électrique comme un « levier indispensable à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et des pollutions atmosphériques locales ».

Amplifier et structurer le réseau

« Le plan a pour vocation d’amplifier et de structurer le réseau de bornes de recharges électriques et de faire de la France la championne de la mobilité électrique » explique le Gouvernement qui revendique « le premier parc de points de charge en Europe ». « Il atteint les 8 000 à la fin 2013 et il doit encore doubler en 2014 » a-t-il précisé.

Quatre actions prioritaires

Pour accélérer le déploiement, quatre actions phares ont été identifiées pour les années 2014 – 2015.

Faciliter la charge quotidienne de proximité, que se soit sur le lieu de travail, au domicile ou dans les parkings industriels et commerciaux. Les premières mesures concrètes sont prévues pour 2014 avec la loi ALUR.
Prolonger, étendre et accentuer la dynamique de déploiement public en ville en s’appuyant sur les Préfets pour accélérer et accompagner les projets des collectivités
Réaliser un maillage national et ouvert sur l’Europe
Contribuer à la visibilité du réseau de charge par l’équipement des voies de plus forte fréquentation. Ici, les autoroutes sont directement visées et l’Etat prévoit d’utiliser le « levier » des contrats d’objectifs imposés aux sociétés d’autoroutes et exploitants de station-service pour accélérer le déploiement. On notera d’ailleurs qu’une première mesure a déjà été mise en place avec l’APPR et AREA (voir actu précédente.

Au-delà de ces quatre mesures, le plan prévoit également d’accompagner la mise en œuvre de la future Directive Européenne, d’anticiper l’évolution du marché (2015 – 2020 & 2030) et de mettre en place les normes d’interopérabilités compatibles avec les futures orientations européennes.

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter