← Revenir aux actualités

Bornes de recharge & déploiement – La France avance ! Rédigé par le 21 Juin 2013 à 00:00 0 commentaires

A moins d’un an du lancement de la « Mission Hirtzman » et à quelques mois des dernières Assises IRVE, l’AVEM a souhaité faire un nouveau point d’étape sur le déploiement des infrastructures de charge lors d’Innovative City Convention (ICC), à Nice. Le constat est clair : La France avance et le déploiement s’intensifie !

Pour mieux illustrer cet « engouement électromobile », l’AVEM, par la voix de sa Présidente, Isabelle Rivière, a révélé en primeur à ICC une série de cartographies identifiant les principaux projets menés à l’échelle départementale et régionale. L’association a également souhaité mettre en exergue l’effet de levier de l’autopartage à l’échelle métropolitaine et faire un point, avec Nissan, sur le maillage national en bornes de charge rapide.

« La fusée a démarré ! » a déclaré Louis Nègre, Sénateur-Maire de Cagnes-sur-Mer et 1er Vice-Président de la Métropole Nice Côte d’Azur.

Pour les absents, retrouvez ci-dessous un résumé de cette table-ronde « Bornes de recharge & Electro-Mobilité : l’enjeu du maillage » organisée par l’AVEM lors d’ICC 2013…

La conférence AVEM organisée lors d’Innovative City Convention a fait salle comble

L’effet de levier de l’autopartage

Florence Barale, Conseillère à l’Innovation de la ville de Nice et Conseillère Métropolitaine, a dressé un bilan d’AutoBleue à Innovative City Convention

A l’échelle métropolitaine, l’autopartage électrique constitue un véritable effet de levier pour le déploiement des infrastructures. Nice a été précurseur de cette démarche avec le lancement, en avril 2011, d’AutoBleue qui compte à ce jour une centaine de points de charge accessibles par les véhicules électriques privés.

« Sur chaque station AutoBleue, nous disposons de cinq places dont deux réservées aux voitures électriques particulières et dotées de bornes de recharge » témoigne Florence Barale, Conseillère à l’innovation de la ville de Nice et conseillère Métropolitaine. La métropole niçoise projette d’ailleurs d’accroitre ce réseau et proposera pas moins de 700 bornes sur son territoire d’ici 2016.

A Paris, Autolib’ suit également le même principe en proposant des services de recharge pour les véhicules tiers tandis que les villes de Lyon et de Bordeaux seront également équipées d’ici la fin de l’année.

Grands projets – L’impulsion de la « Mission Hirtzman »

L’AVEM par la voix de sa présidente, Isabelle Rivière, a présenté une série de cartographies exclusives des principaux projets de déploiement français.

Conséquences directes du nouveau dispositif d’aide lancé en début d’année sous l’impulsion de la « Mission Hirtzman » et géré par l’ADEME, les grands projets de déploiement se multiplient en France.

A l’échelle départementale, les projets sont essentiellement portés par les syndicats d’énergie qui s’associent aux communes pour mailler le territoire. Les deux plus connus, le SIEIL (Indre et Loire) et le SyDEV (Vendée), seront les premiers à déployer un réseau de bornes d’ici la fin de l’année mais sont loin d’être seuls.

En 2014, l’AVEM a recensé pas moins de 5 autres Départements, dont la Mayenne et le Cher, qui lanceront leurs premiers déploiements tandis que 4 autres affichent des intentions d’équiper leurs territoires sans encore préciser leur calendrier.

A l’échelle régionale, les grands projets sont portés par les Conseils Régionaux. Le Nord Pas de Calais s’apprête ainsi à déployer 580 points de charge sur son territoire d’ici la fin de l’année. A terme, la région projette l’installation de 1.250 bornes d’ici 2015.

Egalement très avancée, la Région Poitou-Charentes, qui a lancé un appel à projets en début d’année, devrait avoir réalisé ses premières installations d’ici début 2014 tandis que des études sont également en cours en Bretagne avec notamment un projet d’équipement des gares ferroviaires en partenariat avec la SNCF… Enfin, la Région Haute-Normandie affiche aussi des intentions de déploiement sans pour autant préciser les détails de son projet.

Charge rapide – La stratégie Nissan

Claude Muller, Manager Véhicules électriques & Infrastructures chez Nissan, nous a détaillé la stratégie du constructeur pour le déploiement de bornes rapides

Désormais démystifiées, les bornes de charge rapide font progressivement leur apparition sur le territoire et les corridors énergétiques se multiplient. Particulièrement engagé sur le sujet à travers son programme européen, Nissan est l’un des acteurs phare de ce déploiement.

Pour mailler le territoire, le constructeur s’est tout d’abord appuyé sur son propre réseau avec aujourd’hui 45 concessionnaires équipés en bornes de recharge rapide. A noter que ‘ensemble du réseau (200 concessions) est également équipé en bornes de recharge lente.

En parallèle, Nissan multiplie les partenariats privés (BP, Avia, SNCF, Cora etc…). Le dernier en date, annoncé en exclusivité à ICC, a été conclu avec la chaîne de magasin suédoise Ikea qui équipera progressivement l’ensemble de ses magasins (nous consacrerons une actualité complète sur le sujet dans les prochains jours).

D’ici fin 2013, Nissan se fixe un objectif de 200 bornes de recharge déployées sur le territoire. Un réseau de bornes rapides qui vient compléter un panel de nouveaux services disponibles autour de la Leaf : auto-train en partenariat avec la SNCF, location gratuite de véhicules grâce au « Pack Mobilité » etc…

« La longue distance en véhicule électrique n’est plus un mythe » précise Claude Muller, Manager Véhicules électriques & Infrastructures chez Nissan.

Année zéro du déploiement – L’Observatoire National est lancé !

Deux cabinets privés, L&R Conseil et Tactis, sont à l’origine du lancement d’Obs’IRVE.

Face à la multiplication des projets à différentes échelles et à la diversité des acteurs, deux cabinets privés, L&R Conseil et Tactis, ont annoncé en avant-première à ICC le lancement d’un Observatoire National pour le déploiement.

Baptisé Obs’IRVE, cet observatoire aura pour objectif de catalyser les différentes initiatives menées par les acteurs publics afin d’assurer un déploiement cohérent et concerté des infrastructures de charge en France.

Il aura ainsi pour tâche de recenser l’ensemble des parties prenantes et des projets tout en sensibilisant les décideurs publics sur leurs territoires grâce à la mise en place de tableaux de bord et d’outils pédagogiques destinés à simplifier la compréhension de l’écosystème.

Dès cet été, l’Obs’IRVE finalisera ses premiers partenariats avec les acteurs du secteur avant un lancement officiel lors du congrès de la FNCCR en septembre à Montpellier. A suivre…

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos