← Revenir aux actualités

Plus de 3 millions de stations de charge installées en Europe d’ici 2019 selon Frost & Sullivan Rédigé par le 10 Juin 2013 à 00:00 0 commentaires

Selon une étude publiée par Frost & Sullivan, plus de 3,1 millions de stations de recharge devraient être installées en Europe d’ici 2019.

« L’industrie européenne de la recharge des véhicules électriques est en pleine transformation, avec une montée en puissance des infrastructures de recharge pour le secteur des véhicules électriques, lui-même en pleine expansion. Une croissance importante est attendue, car les acteurs de marchés verticaux comme l’automatisation industrielle, les services publics, les opérateurs de parking et d’infrastructure, entrent en lice. Ce développement devrait également permettre au marché des véhicules électriques de devenir autonome et de ne plus dépendre ainsi des subventions et incitations publiques » précise le communiqué de Frost & Sullivan, soulignant également que la disponibilité des infrastructures de charge joue un rôle clé dans la dynamique de croissance des VE.

Selon Frost, le marché devrait ainsi passer de 7.250 stations de recharge en 2012 à plus de 3 100 000 d’ici 2019, avec un taux de croissance annuel composé de 113,3%. « La France, l’Allemagne, la Norvège et le Royaume-Uni devraient tirer le marché du fait de leurs taux élevés d’adoption des véhicules électriques »indique l’étude.

Le mode 2 privilégié

« Le mode 2 de charge devrait représenter plus de 64% du marché car 83% des recharges devrait avoir lieu sur le lieu de résidence ou dans un endroit où le véhicule peut stationner pendant 8 à 10 heures par jour » indique Frost & Sullivan.

Quant au mode 3, il sera davantage utilisé sur les lieux publics et Frost prévoit la multiplication de nouvelles solutions de charge innovantes permettant de recharger en 2 à 3 heures seulement, les fameuses bornes accélérées (22 kW), qui seront amenés à se développer dans des lieux comme les cinémas ou les centres commerciaux.

Egalement amenée à se populariser, la charge par induction ne devrait être adoptée qu’à compter de 2014.

Des obstacles toujours présents

Au-delà des contraintes techniques, l’étude souligne que la multitude des lois et réglementations relatives à l’utilisation de l’électricité et des charges en Europe doit évoluer pour aboutir vers un « modèle d’affaires standardisé. » Un impératif pour que le marché continue à se développer.

« Un autre défi est le rôle ambigu, à l’heure actuelle, que vont jouer les services publics, les constructeurs automobiles et les fournisseurs d’infrastructure de recharge sur le marché » ajoute Frost & Sullivan.

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter