← Revenir aux actualités

Projet GIREVE – Vers un référencement et une interopérabilité des bornes de charge Rédigé par le 05 Oct 2012 à 00:00 0 commentaires

Annoncé le 3 octobre à l’issu du lancement de la mission Hirtzman, le projet GIREVE (Groupement pour l’Itinérance des Recharges Électriques de Véhicules) s’inscrit dans le cadre du plan de déploiement des infrastructures de charge et vise à répertorier les bornes de charge en France tout en facilitant leur accès aux usagers.

Piloté par la Caisse des Dépôts, ERDF, PSA Peugeot Citroën et Renault, le projet GIREVE a pour ambition de proposer tout un bouquet de services « à la carte » pour les utilisateurs de VE.

Ainsi, les conducteurs pourront à terme « localiser et utiliser les bornes de recharge existantes, quel qu’en soit le propriétaire : collectivité locale, propriétaire de parking, opérateur de mobilité etc. » précise le communiqué. Pour ce faire, des applications informatiques sur GPS ou « smartphone » seront mises en place afin de faciliter la géo-localisation des bornes et éventuellement de réaliser une pré-réservation.

Une première phase de concertation et de référencement avec les acteurs de la filière

Sous l’impulsion des Ministres, les signataires de ce premier protocole d’accord auront pour tâche de conduire une large opération de concertation avec l’ensemble des acteurs concernés en vue d’intégrer de nouveaux partenaires au projet.

L’un des premiers objectifs visés est de mettre en œuvre un répertoire national détaillé des bornes qui sera à terme mis à disposition des opérateurs pour développer leurs services aux utilisateurs (services de cartographie, de recharge, de mobilité, d’accompagnement clients…).

Vers une interopérabilité de l’ensemble du réseau

« Les conducteurs pourront recharger leur véhicule en toute liberté : non seulement dans le périmètre habituel et auprès de leur opérateur contractuel, mais également lors des déplacements en dehors de ce périmètre et sur des bornes exploitées par d’autres opérateurs » précise également le communiqué.

Pour cela, la structure devra mettre en place des standards d’échanges de données axés sur ce répertoire, permettant aussi la compensation des paiements de services entre les opérateurs. Une interopérabilité qui pourra aussi être proposée pour les échanges transfrontaliers.

Pour l’heure, le calendrier de réalisation du projet n’est pas précisé. A suivre…

partager cette actualité sur :

INFOS


Enedis

125 avenue De Brancolar

06173 NICE CEDEX 2


Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter