Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 12/07/2013 à 14:00 par Michaël Torregrossa - Lu 6816 fois - 4 commentaires


Renault a présenté le bilan de l'opération SAVE en présence d'Alain Schmitz, Président du Conseil Général des Yvelines et du Conseil d'Administration de l'EPAMSA, ici à bord de la Zoé - Crédit photo : Usine de Flins – Antoine La Rocca


« Avec l'Electro-Mobilité nous mesurons le temps qui passe...à la vitesse de l’électron !

Invitée par Renault au bilan de l’expérimentation SAVE, lundi 08 juillet, à Flins, j'ai été marquée par le chemin parcouru en deux ans.

En 2011, lorsque l'ADEME sélectionne le projet, ce dernier était quasi "à la marge" parce qu’il parlait déjà d'écosystème tandis que nous en étions encore à attendre les voitures...

Il est intéressant de noter que le pari de l'électro-mobilité a été remporté par le territoire de Seine-Aval grâce au soutien financier de l'Ademe (5 Millions d'Euros) et à la coopération des acteurs privés et publics.

Tous s'accordent sur un point : "le véhicule électrique a besoin d'un écosystème favorable" et je rajouterai, en écho aux propos de Philippe Hirtzman "d'un portage politique fort" ! »

Isabelle Rivière, Présidente de l'AVEM



65 véhicules électriques Renault-Nissan à l’essai

Au total, 65 véhicules électriques (20 Fluence ZE, 35 Kangoo ZE et 10 Nissan Leaf) fournis par l’Alliance Renault-Nissan ont circulé en Seine Aval et ont pu être essayés par 150 conducteurs testeurs.

« Avec en moyenne 25 km parcourus par jour et par véhicule, l’utilisation s’est avérée intensive » commente le communiqué de Renault. Au total, la flotte de véhicules électriques de SAVE a parcouru plus de 350.000 kilomètres ce qui correspond à « 45.5 tonnes de CO2 non émis » par rapport à un véhicule thermique émettant 130 g CO2/km.


Des cours d’éco-conduite pour gagner en autonomie

Pour mieux appréhender la conduite 100 % électrique, Renault a offert 46 formations d’éco-conduite aux utilisateurs.

« En moyenne, les conducteurs formés ont gagné 25 % d’autonomie par rapport à leur conduite habituelle tout en gardant, à peu de chose près, le même vitesse moyenne sur le parcours » précise Renault.


« Deux clients SAVE sur trois ont acheté un VE »

Afin d’évaluer l’avis des utilisateurs, Renault a fait réalisé deux études durant l’expérimentation qui ont permis de confirmer « le plaisir généré par la conduite d’un véhicule électrique ».

Les utilisateurs ont ainsi apprécié « les accélérations fluides et toniques des véhicules » et souligné une conduite plus sereine et détendue grâce au silence de fonctionnement et à l’absence de vibrations du véhicule électrique. Preuve de ce succès, « deux clients SAVE sur trois ont acheté un VE » a précisé Renault lors de sa conférence.


Une borne publique tous les 15 km

Implantation des bornes du projet SAVE


L’infrastructure de charge représentait le second pilier du projet SAVE avec un déploiement de 130 points de charge, dont 48 accessibles au public, sur 61 sites. Au total, une quarantaine d’acteurs publics (Les Mureaux, Poissy, Mantes la Jolie) et privés (Carrefour, Total, Vinci Park, Intermarché, Leclerc etc…) ont participé à ce projet de maillage ambitieux coordonné par EDF et Schneider Electric.

« Où qu’il soit en Seine Aval, un véhicule électrique n’est jamais à plus de 15 km d’une borne de recharge accessible au public » souligne Renault.

L’expérimentation SAVE visait également à tester les bornes dans des configurations diverses. Plusieurs types de bornes ont ainsi été installées : de 3 kW à 22 kW pour les bornes à charge lente et accélérée et jusqu’à 43-50 kW pour les bornes de charge rapide. Au total, 6 bornes de charge rapide ont été déployées dans le cadre de SAVE dont 4 accessibles au public et installées dans les stations-service Total.


Fort plébiscite de la charge sur le lieu de travail et à domicile

En termes d’usages, plus 6.200 évènements de charges ont été analysés dans le cadre du projet et ont révélé un fort plébiscite de la charge sur le lieu de travail et à domicile. En moyenne, les utilisateurs rechargeaient leur VE une fois tous les deux jours.

Comme à Strasbourg avec l’expérimentation Kleber, les bornes publiques déployées dans le cadre de SAVE n’ont été que très peu utilisées et n’ont représenté que 4 à 6 % des évènements de charge. Pour autant, les retours utilisateurs ont soulevé une véritable attente d’un maillage territorial en points de charge publics qui tend à rappeler le rôle de « réassurance » des dispositifs de charge publics et ce malgré leur faible taux d’utilisation.




Un après SAVE ?

L’expérimentation SAVE est à présent terminée mais le déploiement des infrastructures de charge se poursuit.

D’ici la fin 2013, 9 nouveaux points de charge publics seront déployées ce qui portera à 54 le nombre total de points de charge accessibles au public…



Pour plus d'information

Ce contact n'étant pas adhérent de l'AVEM,
ses coordonnées ne peuvent être visualisées que par nos membres



Mots clés : Seine Aval Véhicules Electriques | SAVE | Renault | Schneider Electric | ADEME | EDF | Yvelines | EPAMSA
Catégories : Voiture électrique | Borne de recharge |

Commentaires

Posté le 12-07-2013 à 16:49:22 par ienien38

2 choses à retenir (à mon avis):
1) Comme le projet Kleber à Strasbourg : "Fort plébiscite de la charge sur le lieu de travail et à domicile"
Donc ne faut-il pas subventionner fortement les rechearges à Domicile et les bornes de recharges sur les parking des entreprises ?
Les investissments concernant des bornes de recharges publiques sont forcément peu rentables car elles ne seront que peu utilisées...

2)"deux clients SAVE sur trois ont acheté un VE", ça c'est une information primordiale. Cela veut dire qu'essayer le VE, c'est l'adopter ! Renault devrait proposer des jours de location gratuits de ses véhicules pour convaincre les sceptiques de la pertinence d'un VE ! comme ce que propose SODETREL (EDF), mais ce n'est pas assez attractif pour vraiment aider.

Posté le 12-07-2013 à 23:09:37 par Lelclar

Tout le monde ne travaille pas en entreprise, loin de là, et la plupart des gens n'utilisent pas leur voiture uniquement pour aller travailler. Donc, des bornes de recharge publiques, il en faut un nombre conséquent, sous peine de voir des régimes à deux vitesses: ceux qui peuvent se permettre un VE et les autres. Et rien à voir ici avec le niveau de vie.

Posté le 14-07-2013 à 17:12:48 par sylvain

suite a essai de la zoe sur Belle ile dernièrement j'ai apprécié la puissance et le silence mais je déplore pour passer à l'achat que la location des batteries soient aussi chère et dissuasive.

retour sur investissement pour moi impossible;

a quand une concurrente de l'ampera de opel hybride paralléle (4 roues electriques et générateur pour batteries.

cordialement

Posté le 17-07-2013 à 07:46:19 par berdudou

ce qui est dingue dans cette affaire, c'est l'énergie perdue à discutailler au sujet des stations de recharge: tout ça parce que personne ne veut payer des équipements chers qui finalement profiteront aux constructeurs de V.E.

Ensuite, si le prix du kW-H électrique était au prix du litre d'essence, les pétroliers n'hésiteraient pas à en équiper les stations services !! donc faut-il multiplier par 10 le prix du kW-H ??

enfin, déclarer que le cout de location des batteries n'est pas rentable est un gentil prétexte pour refuser l'achat d'un V.E. car à fortiori, rien dans le prix d'une voiture thermique n'est rentable:
- une boîte à vitesse double embrayage est-elle rentable ??
- une clim automatique double zone ...
- un toit en verre ...
- les rétroviseurs rabattables électriquement ...
- 6L de gazoil ou 8L d'essence au 100km ...



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Infrastructures de charge pour véhicules électriques

Découvrez notre dossier spécial
AVEM
Retrouvez notre dossier complet sur les infrastructures de charge pour les véhicules électriques : actualités, vidéos, fournisseurs, localisation des bornes, différents types de bornes...

Accéder au dossier
Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Izivia communique sur la fiabilisation du réseau de recharge Corri-Door
En août dernier, le taux de recharges réussies s’élevait à 86% pour le réseau Corri-Door. Une performance retardée mais qui devrait encore s’améliorer. Directrice...
Prix EDF Pulse : Les 3 finalistes qui intéressent la mobilité électrique
EDF invite les passionnés d’idées novatrices à élire jusqu’au 26 septembre 2019 leur startup préférée parmi les 12 finalistes. Trois projets intéressent directement la...
CO2, Le Parisien rappelle que la voiture électrique est moins émissive
Dans un article daté du 11 août 2019 et intitulé « Vraiment écolo la voiture électrique ? », le quotidien exploite les chiffres de l’Ademe pour rappeler que sur leur...
Découvrez le programme des Journées AVEM !
A deux mois du lancement de la troisième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, nous sommes ravis de vous annoncer le programme et les premiers partenaires de...
Renault Captur : Le premier hybride rechargeable de la marque
L’arrivée du nouveau Captur est conforme au plan stratégique du groupe Renault Drive the Future qui court jusqu’en 2022. A ce terme, ce sont 12 modèles électrifiés que...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact