Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 14/05/2014 à 06:00 par Michaël Torregrossa - Lu 4629 fois - 3 commentaires


Voitures électriques & champs électromagnétiques – Vous pouvez rouler tranquille !


Il n’y a aucun risque d’exposition aux champs électromagnétiques à bord d’une voiture électrique ! Voici la conclusion du projet européen EM-Safety qui vient de démontrer que la voiture électrique ne représentait aucun risque d’exposition supplémentaire par rapport aux véhicules fonctionnant à l’essence ou au diesel. Selon les résultats de l’étude, les valeurs mesurées sont bien en dessous des recommandations internationales de l'ICNIRP, la Commission internationale pour la protection contre les rayonnements non ionisants.

Initié en 2011 sous l’impulsion de la Commission Européenne, le projet EM-Safety est piloté par la société norvégienne Sintef en association avec 9 autres partenaires européens dont le CEA-Liten. Le coût total du projet s’élève à 3.1 millions d’euros dont 2.25 millions d’euros financés par la Commission Européenne.

« L’exposition aux champs magnétiques est un sujet d’intérêt public qui surgit régulièrement dans les médias. Avec le nombre croissant de véhicules électriques en circulation, ce projet est très pertinent » précise Kari Schjølberg – Henriksen, physicien de SINTEF.


11 véhicules testés

Les essais, réalisés par Sintef et ses partenaires en laboratoire et sur route, ont permis de mesurer l’intensité des champs électromagnétiques sur différents types de véhicules (électriques, hydrogènes, essence etc…).

Dans les voitures électriques, les valeurs les plus élevées ont été mesurées près du sol, à proximité de la batterie, lors des phases de démarrage. Dans tous les cas, l'exposition aux champs magnétiques reste 20 % inférieure aux recommandations de l'ICNIRP. Les mesures prises dans l’habitacle, au niveau de l’appui tête, sont quant à elles inférieures à 2 % de la même valeur limite.

Dans le cas de l'essence et des voitures à moteur diesel, l'exposition a été mesurée à environ 10 % de la valeur limite. En d'autres termes, il y a peu de différence entre les voitures électriques et les voitures essence et diesel.

« Il n'y a absolument aucune raison de s’inquiéter » conclut Schjølberg – Henriksen, rappelant que la seule rotation des roues est génératrice de champs magnétiques et ceci indépendant du type de motorisation embarqué.


Vers des mesures normalisées

S’il visait essentiellement à rassurer le public sur les risques liés aux champs magnétiques généré par les voitures électriques, le projet EM-Safety avait également pour objectif de définir une méthode de mesure normalisée pour les futurs modèles…


Mots clés : Champs électromagnétiques | ICNIRP
Catégories : Voiture électrique | Etudes, rapports & analyses |

Commentaires

Posté le 14-05-2014 à 14:02:17 par Daniel

On nous a dit longtemps que les ondes radio et les champs électromagnétiques de nos téléphones mobiles n’étaient pas nocifs. Sauf que maintenant, de plus en plus, on nous rend attentifs aux problèmes sanitaires qu’ils peuvent causer. Alors, si c’est pareil ici ...

Posté le 15-05-2014 à 04:05:04 par Didier pour Daniel

Sauf que personne ne colle son oreille au moteur d’une voiture électrique a fortiori en fonctionnement, c’est peut-être la différence à retenir par rapport à un téléphone portable.

Allez, la prochaine fois ils vont mesurer les dangers de mutation génétique si les parents ont des relations sur un lave linge, durant l’essorage bien sûr...

Pour rappel les champs magnétiques ne sont pas très intenses dès qu’on s’éloigne, alors à part les implants alimentés par induction et *peut-être* les téléphones portables défaillants utilisés en dépit du bon sens... il n’y a franchement pas à stresser.

Alors que les inquiets s’intéressent plus aux pots d’échappement car là on ne parle pas de présomption de soupçons mais de millions de morts... chaque année !

Posté le 18-05-2014 à 20:21:19 par G Kaplan

Daniel. Au sujet des ondes, si l’on s’en tient à l’état des connaissances scientifiques (mondial : OMS, Européen : Scenihr, Français : Anses) il n’est pas constaté "davantage de problème sanitaire". Dans l’état actuel des choses, nous ne sommes pas dans une épidémie de problèmes sanitaires, mais dans une épidémie d’inquiétude !



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
France Electrique Tour
France Electrique Tour
Du 23/05/2016 au 27/05/2016 - De Paris à Cagnes-sur-Mer

Organisé par Tour Véhicules Électriques (TVE), la seconde édition du France Electrique Tour se déroulera du 23 au 27 mai.Ce rallye d'une distance...
A lire également / sur le même thème Nissan électrise la finale de la Ligue des champions de l’UEFA
Les marques automobiles s’introduisent volontiers dans le monde du sport. Nissan est actuellement partenaire de la Ligue des champions de l’UEFA qui a programmé sa...
Le France Électrique Tour sur l’autoroute !
Hier, la journée était plus condensée qu’avant hier. En effet, nous avons effectué 282,9 km en tout, bien plus que les 51,7 km de la veille ! Passage par le...
Vendée : des Assises Territoriales sur les énergies alternatives
Les premières Assises Territoriales sur les énergies alternatives se dérouleront le vendredi 3 juin à Saint-Gilles-Croix-de-Vie, en marge du Vendée Energie Tour....
Tomybike : Une levée de fonds pour relocaliser la production en France
Créée en 2012 dans le Var, l’entreprise Francevel a investi rapidement le marché des vélos à assistance électrique à travers sa marque Tomybike. Après avoir développé...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact