Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 21/06/2015 à 06:00 par Emmanuel Maumon - Lu 6928 fois - 5 commentaires


Venturi recentre ses activités sur la compétition et dégraisse ses effectifs


Venturi, le constructeur monégasque spécialisé dans les véhicules électriques, a annoncé vendredi qu’il allait recentrer ses activités sur la Formula E et les tentatives de records de vitesse. Un recentrage qui se traduira à la fin du mois par l’arrêt de plusieurs de ses programmes et par la suppression de 17 postes sur les 33 qui existent actuellement au siège de Venturi à Monaco. Si la décision parait assez brutale, des discussions sont engagées avec les délégués du personnel pour faciliter le reclassement des personnes concernées qui bénéficieront d’un accompagnement personnalisé.

Les raisons d’un recentrage

Pour justifier cette réduction des effectifs, la direction évoque les difficultés pour un constructeur de petite taille de lutter désormais sur le marché du véhicule électrique sur lequel des géants du secteur automobile comme Renault ou Nissan investissent aujourd’hui massivement et en font un enjeu majeur de leur développement. Si des entreprises comme Venturi peuvent encore lutter dans le domaine de l’innovation, le passage au stade de l’industrialisation devient de plus en plus difficile. Venturi n’est d’ailleurs pas le premier constructeur à connaitre ces problèmes dans le domaine du véhicule électrique puisque Mia Electric, qui avait pris la suite d’Heuliez, a dû mettre la clé sous la porte l’an dernier et que le constructeur lyonnais Courb, concepteur et fabricant de la C-Zen, a été placé en redressement judiciaire le mois dernier.

L’année noire de Gildo Pallanca-Pastor

Concernant Venturi, aucune procédure judiciaire n’est engagée à son encontre. Si ses difficultés économiques sont bien réelles, ce qui l’avait d’ailleurs déjà conduit en mars dernier a fermé définitivement son usine d’assemblage de Sablé-sur-Sarthe, il est clair que l’année noire traversée par le propriétaire de Venturi, a influé dans cette décision de réorganisation de l’entreprise. Businessman à l’énergie débordante, Gildo Pallanca-Pastor a été freiné dans ses activités par deux AVC subis en 2014. Plus grave encore, sa mère Hélène Pastor a été assassinée alors qu’elle sortait de l’hôpital où elle venait de lui rendre visite. Si depuis sa santé s’est améliorée, Gildo Pallanca-Pastor a éprouvé le besoin de prendre du recul et a décidé de quitter Monaco pour New-York où il vient d’être nommé Consul pour représenter la Principauté.

La poursuite de l’engagement en Formula E

Celui qui a relancé Venturi Automobiles en la rachetant en 2000, n’entend pas la laisser tomber mais a souhaité la réorienter vers ce qui le passionne le plus : la compétition. Avec ses partenaires, Venturi poursuivra donc l’aventure en Formula E. Non seulement, le Team Venturi participera à la seconde édition de ce championnat dédié aux bolides propulsés par un moteur électrique mais, la réglementation évoluant, il deviendra également motoriste. Un moteur Venturi qui suscite d’ailleurs l’intérêt d’autres écuries engagées dans ce championnat qui connait un succès populaire et médiatique croissant.

Les records de vitesse toujours en point de mire

Venturi ne renonce pas également à ses tentatives de record de vitesse. Déjà détentrice depuis 2010 du record du monde de vitesse FIA avec un véhicule électrique (495 km/h), elle tentera de faire encore mieux en août prochain sur le Lac Salé de Bonneville aux Etats-Unis. Une tentative avec la 3ème génération de son Venturi VBB, un engin de plus de 11 mètres de long, à 4 roues motrices, développant une puissance totale de 3 000 cv. De quoi chercher à repousser de nouvelles limites en dépassant les 600 km/h. Avec ce défi, Venturi ne vise pas uniquement à battre des records mais, grâce aux recherches engagées dans le cadre de ce projet, à produire des innovations susceptibles d’être brevetées et de devenir une source de croissance dans les prochaines années.

Le maintien du programme Antarctica

Un peu dans cette optique, le programme Antarctica sera également maintenu. Antarctica est un véhicule électrique à chenilles capable d’opérer dans les conditions extrêmes de l’Antarctique (-50°), facilitant ainsi l’accès aux scientifiques de zones d’études interdites aux véhicules thermiques. Là encore, comme pour les Formula E et les records de vitesse, Venturi souhaite innover en matière de propulsion électrique car elle est persuadée que c’est dans ce domaine qu’elle conserve une carte à jouer. Une carte qui pourrait lui permettre de rebondir dans les années à venir. D’ailleurs, pour les programmes comme ceux concernant les voitures America ou les motos Voxan, qui sont aujourd’hui arrêtés, elle préfère parler de suspension car elle espère bien pouvoir les reprendre à moyen terme.






Pour plus d'information

Ce contact n'étant pas adhérent de l'AVEM,
ses coordonnées ne peuvent être visualisées que par nos membres



Mots clés : Véhicule électrique | Mobilité durable | Venturi | Monaco
Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 21-06-2015 à 10:00:49 par zikzak

Aie ! Donc on peut déjà faire une croix sur Voxan.
Il eut été pourtant si simple de faire des machines concurrençant Zero Motorcycles.

Posté le 22-06-2015 à 10:39:24 par gazelec

Plus de commentaires!

Posté le 23-06-2015 à 14:49:35 par Jérôme

Content de savoir que le programme VBB-3 va continuer.
Avec des personnes passionnés et d’expérience comme Nicolas Mauduit ou Delphine Biscaye ou Gildo, je ne me fais pas de souci.

Posté le 23-06-2015 à 14:49:35 par Jérôme

Content de savoir que le programme VBB-3 va continuer.
Avec des personnes passionnés et d’expérience comme Nicolas Mauduit ou Delphine Biscaye ou Gildo, je ne me fais pas de souci.

Posté le 07-01-2016 à 17:04:00 par niko

Bravo Jérome ! tu s... comment ?



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du /09/2021 au 09/2021 - Cagnes-sur-Mer

L’AVEM organise sa quatrième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, qui aura lieu à Cagnes-sur-Mer en septembre 2021. Cet événement permettra aux acteurs...
A lire également / sur le même thème Du moteur à la batterie, FEV passe au crible les véhicules électriques
Spécialisé dans l’ingénierie et l’accompagnement dans la démarche R&D des industriels du transport, le groupe allemand FEV est présent sur le territoire français au...
Un rallye 100% électrique, de la France à la Principauté de Monaco en passant par l'Italie
La 6ème édition du Riviera Electric Challenge (REC), le challenge de voitures électriques organisé par la Mairie de Cagnes-sur-Mer et le forum Ever Monaco, s’est...
Echanges de bons procédés pour la voiture électrique entre Securecharge et Blooweels
2 entreprises adhérentes à l’AVEM, Blooweels et Securecharge, sont devenues des partenaires naturels par la complémentarité de leurs activités au service de la voiture...
Venturi s’attaque à un nouveau record de vitesse, mais à moto avec la Voxan Wattman
Après avoir établi plusieurs records du monde de vitesse dont le dernier en date, 549 km/h atteints par la « fusée sur roues » VBB 3, Venturi s’attaque à un nouveau défi...
Monaco : Les bornes de recharge exploitées par la SMEG, filiale d’Engie Solutions
En voirie, ce sont 24 bornes construites par des fabricants différents, d’une puissance de 3 à 50 kW, capables de recharger simultanément 2 véhicules électriques, qui...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact