Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 30/11/2017 à 09:27 par Philippe Schwoerer - Lu 4104 fois - 11 commentaires


Samsung continue son développement sur les batteries au graphène


Leurre ou véritable aubaine : le graphène, un composé de carbone pur, continue de susciter les doutes et les espoirs. Des milliers de brevet ont déjà été déposés par divers industriels concernant ce dérivé du carbone, dont Samsung, qui vient d’annoncer avoir mis au point une batterie permettant de conduire l’électricité environ 150 fois plus vite que le silicium. Si l’exploitation d’un tel accumulateur est pressentie pour les appareils portables, une des étapes suivantes serait de les adapter à la mobilité électrique.

Depuis 2004

L’explosion des dépôts de brevets autour du graphène témoigne de l’intérêt que les chercheurs et les industriels lui porte. Seulement une cinquantaine en 2004, l’année où le matériau a été isolé pour la première fois, le cap des 10.000 ayant été dépassé dans les premiers mois de 2015. A lui seul, le groupe sud-coréen Samsung en avait déposé plus de 500 dans le courant 2016. Si l’enthousiasme autour du graphène semble bien de mise en ce qui concerne sa conductivité au sein des batteries, un autre avantage en fait un composé exceptionnel : une extrême finesse qui permettra de gagner de la place ou de bénéficier d’une meilleure capacité.

Evolution de la batterie lithium-ion

La découverte que l’institut de recherche Samsung a fait breveter, relayé dans la revue Nature, n’évince pas les batteries lithium-ion, bien au contraire, elle les améliore. Le principe déposé est que des billes de graphène vont enduire les électrodes, dont, en particulier, une cathode riche en nickel. Pour obtenir ce résultat, il est nécessaire de mettre en présence de dioxyde de silicium du méthane chauffé à 1.000° C environ. Une réaction se produit alors : des structures composées de filaments de graphène apparaissent, dont la forme générale rappelle celle du popcorn. Cette découverte augmenterait la capacité d’une batterie de 45% en divisant le temps de recharge par 5, grâce à l’élimination de réactions secondaires nuisibles, dont l’échauffement des cellules. En usage commercial, un accumulateur de cette technologie pourrait disposer d’une densité volumique d’énergie de 800 Wh L-1.

Dans les voitures électriques

Si l’exemple des smartphones est associé le plus souvent à cette découverte dans la presse, il semblerait qu’un petit détail l’orienterait vers la mobilité électrique ; un détail de nature à faire polémique. Pour obtenir le meilleur d’une batterie lithium-ion dotée d’électrodes recouvertes de filaments de graphène, il faudrait l’exploiter à une température d’environ 60° C, qui rappelle étrangement une certaine condition d’utilisation des batteries LMP embarquées dans les Bluecar et autres productions de Bolloré. Ainsi, elle conserverait de l’ordre de 80% de sa capacité après 500 cycles de décharge/recharge. Avant de se prononcer, il convient sans doute d’attendre les éventuelles améliorations qui pourraient encore être apportées au système, ainsi que l’énergie éventuellement à consacrer au maintien des cellules à bonne température.


Mots clés : Samsung | batteries | graphène | voiture | véhicule | électrique | mobilité | lithium-ion
Catégories : Voiture électrique | Batterie |

Commentaires

Posté le 30-11-2017 à 11:46:36 par ZoéT

Voilà qui se précise ! Mais il y a ce bémol des 60° !

Posté le 01-12-2017 à 08:28:21 par C’est ce "bémol" des 60°...

... qui a tué la Bluecar.

Autolib’, depuis que les VTC ont résolu le manque de disponibilité des taxis en hypercentre, est d’ailleurs en train de s’enfoncer dans un Business Model qui ne fait plus de sens, avec des pertes abyssales qui se profilent pour les collectivités...

L’autopartage du futur (proche) se fera à partir de véhicules 4 places GPL avec un réservoir suffisant pour 500 km d’autonomie, un repérage GPS, un code QR Smartphone d’accès et un remplissage urbain "forain" du réservoir, à partir d’un petit camion tanker.

Le modèle actuel d’Autolib’, avec occupation massive de l’espace public, bornes électriques coûteuses, VE gourmands en électricité même à l’arrêt, ne fait déjà plus aucun sens, ni économique, ni environnemental. Bolloré a tout fait pour refourguer son "invention" à Renault ou autres. Loupé. Il ne se donne même plus la peine de bien entretenir la flotte existante, c’est dire...

Posté le 01-12-2017 à 09:35:50 par Psyl

A cela j’ajouterais que le graphène est inflammable (comme le charbon !). Quid d’une batterie éventrée dans un accident ?

Posté le 01-12-2017 à 12:04:52 par electronlibre

Je crois que Samsung ne va pas dans le bon sens en mélangeant les technologies...

Posté le 01-12-2017 à 16:21:24 par PMC

La pluralité des pistes permettra de retenir les meilleures et éliminer les moins bonnes.

Posté le 02-12-2017 à 11:31:27 par ZoéT

D’accord avec PMC.

Posté le 02-12-2017 à 20:23:30 par PBlanchet

On verra bien ce qui va ressortir de la découverte de Samsung... ou pas !

Posté le 03-12-2017 à 19:05:54 par Claudio0

Des batteries de smartphones dans des voitures, non mais vous êtes sérieux

Posté le 04-12-2017 à 07:30:03 par ZoéT

Pour son ancien Roadster, Tesla a pris des batteries d’ordinateur portable. Et quel problème à adapter un type de batterie d’une utilisation à une autre ?

Posté le 04-12-2017 à 08:38:40 par PMC

@Claudio
Pour confirmer ce que dit ZoéT, c’est toujours très surprenant de lire les propos de personnes qui ne croient pas qu’une technologie ou un concept pourrait exister alors que ça existe déjà !

Posté le 04-12-2017 à 13:24:51 par ZoéT

C’est tout à fait ça ! Certainement que ClaudiooO découvre les voitures électrique !



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Autonomy
Autonomy
Du 18/10/2018 au 20/10/2018 - Grande Halle de la Villette à Paris

Autonomy fêtera sa troisième édition en 2018. Ce salon se présente comme le "Festival de la mobilité urbaine', et cela en présentant un très grand nombre de moyens de...
A lire également / sur le même thème Sodetrel devient Izivia
C’est dans un communiqué de presse daté de jeudi 18 octobre 2018 que Sodetrel annonce sa nouvelle dénomination Izivia : « une nouvelle identité pour marquer une étape...
L’électrique reste la meilleure solution (Ouest-France)
Dans un encadré en marge d’un article intitulé « Passer à la voiture ‘propre’… Oui, mais laquelle ? », et publié dans l’édition du 11 octobre 2018 de Ouest-France,...
3e édition du salon Autonomy, festival de la mobilité urbaine
La troisième édition du salon Autonomy ouvre ses portes demain, jeudi 18 octobre 2018, jusqu’à ce samedi 20 octobre, à la Grande Halle de la Villette. Ses organisateurs...
Un minibus électrique Geco 6 places livré par Mobilité Plus à Antibes
Lorsque nous publions un article sur l’activité de notre adhérent Mobilité Plus, c’est le plus souvent pour porter un éclairage sur une nouvelle livraison des trains...
Que penser d’une enquête du Dauphiné sur les véhicules électriques ?
Suite à une étude publiée le 10 octobre 2018 par l’UFC-Que Choisir, le Dauphiné a interrogé ses lecteurs : « Faut-il rendre obligatoire les voitures électriques ? ». En...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact