Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 06/11/2016 à 12:02 par Philippe Schwoerer - Lu 5542 fois - 15 commentaires


Recharge en copropriété : Une offre packagée Engie / Borne Recharge Service


En s’associant, Borne Recharge Service et Engie travaille pour aider les électromobiliens à ravitailler en énergie leurs véhicules électriques et hybrides rechargeables en copropriété. Un point de charge dans les parties communes et un autre au domicile : voilà, entre autres, ce que propose l’offre packagée par les 2 partenaires.

Des besoins croissants

« Borne Recharge Service s’associe à Engie pour offrir aux syndicats de copropriétaires et aux syndics de copropriétés une offre parfaitement adaptée à leurs besoins : leur permettre de bénéficier d’une électricité compétitive pour les parties communes des immeubles collectifs, mais également mettre à disposition un service complémentaire de borne de recharge des véhicules électriques », justifient les 2 partenaires dans un communiqué de presse commun. Partie d’une réflexion partagée née de la préoccupation croissante pour la recharge dans les bâtiments collectifs, il s’agissait de simplifier pour leurs résidents ou ceux qui y travaillent le ravitaillement des véhicules branchés. « Aujourd’hui, les habitants d’immeubles collectifs ne disposent pas de solutions simples pour recharger un véhicule électrique ou hybride-rechargeable. La solution packagée par Engie et Borne Recharge Service permet tout à la fois de disposer d’une offre d’électricité pour les parties communes des immeubles, et également d’un point de recharge à domicile », précise le document.

Offre éligible au programme Advenir

Pour recharger son véhicule électrique ou hybride rechargeable, « il suffit de le connecter à la borne installée près de sa place de parking et de le reprendre chargé le matin ; ou bien, au bureau, de recharger un scooter ou une voiture pendant les heures de travail », expliquent Engie et Borne Recharge Service. Leur offre, compatible avec toutes les marques et tous les modèles de VE et VHR, comprend la fourniture et l’installation de la borne de recharge, ainsi que le raccordement des services de gestion, pour l’affectation des consommations électriques.

Tarifs et déductions

Le package est proposé au tarif unique de 1.790 euros TTC, avant toute subvention nationale ou locale. Ce montant est déjà réduit de 100 euros par rapport au prix catalogue pour la borne de recharge et son installation. L’offre est éligible au crédit d’impôt de 30% pour la transition énergétique, en vigueur, au minimum, jusqu’au 31 décembre 2016. Elle répond également aux exigences du programme de financement Advenir, qui vise justement à favoriser l’installation, dans le résidentiel collectif et les entreprises, de bornes privées dotées de système de pilotage pour mesurer l’efficacité énergétique de la recharge des véhicules branchés et ses impacts sur le réseau. A tout cela, Borne Recharge Service offre, en plus : les 6 premiers mois d’abonnement à ses services, ce qui représente une économie de 69 euros (6 x 11,50) ; et 75 euros sur les premières consommations d’électricité. Enfin, les facilités accordées avec le package Engie/BRS sont cumulables avec les offres de Nissan, Kia Motors France et le Compte épargne CO2, partenaires de notre adhérent.

BRS facilitateur de recharge en copropriété

Pour rappel, Borne Recharge Service s’attache à développer des solutions de recharge pour véhicules électriques et hybrides rechargeables dans l’habitat collectif ou individuel et les entreprises. Une activité que notre adhérent a démarré alors que le marché branché n’était encore que balbutiant. Voilà pourquoi il a toujours une longueur d’avance sur les autres prestataires dans son domaine, et qu’il a reçu une distinction lors des trophées de « l’automobile et l’entreprise 2015 » dans la catégorie mobilité durable. « Vous roulez, vous branchez, BRS se charge du reste », est la devise de Borne Recharge Service.


Lien

CP Engie/BRS





Pour plus d'information

Borne Recharge Service
Mr John HONORE
4 avenue Laurent Cely
92600 ASNIERES SUR SEINE

Tel : 06 01 31 10 91
Mail : jhonore@bornerecharge.fr
Site : https://www.bornerecharge.fr

Borne Recharge Service est adhérent de l'AVEM et soutient nos actions.
Accéder à la fiche adhérent de Borne Recharge Service


Mots clés : véhicule électrique | voiture électrique | borne de recharge | recharge en copropriété | Borne Recharge Service | Engie | partenariat | accord
Catégories : Voiture électrique | Voiture hybride rechargeable | Borne de recharge |

Commentaires

Posté le 06-11-2016 à 20:38:26 par soub56

Pas vraiment convaincu par l’intérêt d’une telle offre...: 1790 euros+ 11,50 euros par mois + l’électricité consommée!
Alors qu’une simple prise 10 A et votre câble de recharge vous permet de récupérer plus de 100 km par nuit de charge.
Dans votre copropriété, vous avez soit une place de parking, soit un garage : il suffit de l’alimenter en électricité. Si vous ne pouvez pas le faire à partir de votre propre installation électrique ( pour ceux qui habitent au RDC ou aux étages les plus bas, c’est facile de tirer un câble), vous pouvez demander l’installation d’un compteur individuel et utiliser l’électricité des parties communes. Cela vous coûtera moins cher que ce package.

Posté le 06-11-2016 à 22:23:19 par BRS

Merci @soub56 pour ce commentaire qui ignore totalement les lois françaises. Le raccordement sur les parties privatives n’est pas autorisé légalement (cf décret 2011-873 de juillet 2011 dit "le droit à la prise").
et l’installation d’un compteur individuel est certainement une solution mais il y a de toute manière un abonnement et Enedis refusera de raccorder plusieurs compteurs car il y a une limite au nombre de raccordements possibles.
C’est pour cela que nous avons été retenu par Nissan, VW, Kia Motors, ENGIE et recommandé par Renault.
Mais merci pour votre commentaire qui me permet de faire ces précisions.

Posté le 07-11-2016 à 18:18:45 par soub56

Avez-vous lu le décret en question? Il n’est en aucun cas précisé dans ce décret que le raccordement à une prise électrique dans les parties privatives n’est pas autorisé. Ce décret dit " droit à la prise" a pour objet de donner le droit à ceux que le souhaitent d’installer une prise électrique pour pouvoir recharger son vélo ou sa voiture.
Vous avez tout à fait le droit d’installer un éclairage ou une prise dans votre garage ou votre box, après accord du propriétaire ( si vous êtes locataire) ou des copropriétaires si vous êtes propriétaire( travaux à votre charge évidemment, en respectant les normes du bâtiment relatives aux travaux électriques). Dans certains cas, ces travaux sont simples, dans d’autres cas difficiles et onéreux.
Votre limitation du nombre de raccordements est une pure invention de votre part : la seule limitation est technique, si le courant pouvant être demandé dépasse les capacités de l’installation ( ce qui pourrait être le cas avec vos bornes, si elles sont un peu plus puissantes que des prises standards, mais vous vous gardez bien de préciser leur puissance : 1790 euros pour une prise 10 A, c’est vrai que cela fait un peu cher...)
Je comprends bien que vous défendiez votre proposition commerciale, mais usez des bons arguments et démontrez l’intérêt qu’aurait un client de passer par votre intermédiaire. Moi, je n’en vois aucun, aux tarifs que vous annoncez.

Posté le 07-11-2016 à 19:04:34 par soub56

Pour compléter mon propos, un abonnement EDF de 3 kVA, c’est 4,5 euros par mois et 15 centimes le kWh. Cela permet de charger son VE à 15 A. A comparer avec vos 11,5 euros par mois.

Posté le 08-11-2016 à 21:22:26 par BRS

Bonsoir Soub56. Oui vous avez raison il n’est pas écrit que c’est interdit. Aux Etats-Unis, tout ce qui n’est pas interdit est autorisé. En France, nul n’est censé ignoré la loi. Nous n’avons pas une lecture américaine des textes de lois, mais une lecture française. Or ce décret nous indique que le raccordement se fait le tableau général basse tension en aval du disjoncteur de l’immeuble (il n’est pas écrit en aval du disjoncteur privatif). Ensuite, non, vous n’avez pas tout à fait le droit d’installer ce que vous voulez dans le parking souterrain, car les normes du bâtiment préconise une étanchéité entre les parties communes et les parties privatives pour des raisons de sécurité (que je vous laisse découvrir). Ai-je dit que nous vendions du 10A ? non je ne crois pas. Mais vous extrapolez ce que vous souhaitez. De bons arguments : une borne de recharge privative dont vous êtes le seul à vous servir (protégé à l’accès) avec une connexion Internet pour que vos voisins n’aient pas à régler votre électricité sur des installations évolutives dont le demandeur ne règle que le forfait (fonction de nos accords constructeur). Une solution sans frais pour vos voisins, sans frais pour votre syndic. Et vous avez le bénéfice de nos partenariats (mois offerts, déménagement, câble de recharge à tarif préférentiel, subvention Advenir - et oui, nous sommes labellisés, crédit d’impôt transition énergétique). Finalement peu de nos clients paient 1790 euros TTC (mais bien souvent moins de 1000 euros hors CITE). Sont-ce de bons arguments ?

Posté le 09-11-2016 à 22:42:40 par soub56

Continuons donc notre discussion...Relisez à nouveau le décret :
1)ce n’est que pour les bâtiments neufs qu’il est question d’un raccordement en aval du disjoncteur de l’immeuble et de la création d’un tableau électrique spécifique
2) pour les bâtiments anciens, ce n’est pas précisé : vous pouvez installer votre propre ligne avec votre propre compteur électrique ou une ligne tirée de votre appartement si les conditions techniques sont réunies.Il n’est pas impossible que vous habitiez au rez de chaussée et qu’il soit possible d’alimenter votre garage, s’il ne l’est pas déjà.Je veux bien vous concéder que cela peut être parfois assez onéreux, mais pas toujours, en tout cas moins que vos 1700 euros et avec un abonnement à 4,5 euros par mois au lieu de vos 11,5 euros si vous avez retenu l’option compteur supplémentaire. Au bout de 10 ans, cela fait 840 euros...
3)vous dites que je n’ai pas le droit d’installer ce que je veux dans mon garage pour des problèmes de sécurité et d’étanchéité : et pourquoi vous, vous auriez plus le droit de le faire qu’un particulier, faisant appel à un artisan qualifié pour les travaux ou faisant vérifier l’installation par l’organisme compétent?
4) je n’ai pas besoin de vos services pour bénéficier des 30 % de crédit d’impôt : tout le monde y a droit, si les conditions prévues sont respectées
5)vous ne donnez toujours pas la puissance de votre prise de recharge : vous ne la connaissez pas ou vous auriez-vous quelque chose à cacher?
6) ma prise dans mon garage ne coûtera rien aux autres copropriétaires et au syndic, sera privative et protégée, sans liaison internet ( pour quoi faire?)
7) le seul avantage de votre proposition, c’est de proposer une solution clé en main, mais vous la faites payer chère, trop chère. Si vous trouvez des clients ( je n’ai pas écrit pigeons, mais je le pense fortement...), tant mieux pour vous.

Posté le 10-11-2016 à 08:27:23 par Zebulon26

@ soub56, acteur de la formation professionnel sur les IRVE depuis depuis 2010, je confirme tout à fait votre lecture attentive du décret 2011-873 de juillet 2011, cette pratique est enseignée par les organismes de formation qui ont pignon sur rue : ENSAM, B2BGREEN, et autres depuis des années, et dans le respect des règles de l’art préconisées par la NF-C-15.100.

Tout à fait d’accord avec votre argumentaire et vos conclusions.

Cet article est-il une information ou un publi-reportage ? Peut-être faudrait-il le préciser en en-tête, afin de ne pas induire le lecteur néophyte en erreur. En tout cas, les commentaires permettent de rectifier la perception du "rédactionnel"

Posté le 10-11-2016 à 10:00:50 par soub56

Merci Zebulon pour votre soutien
On peut compléter par l’obligation à partir du 1er janvier 2017 de prévoir dans les constructions neuves les alimentations électriques pour la recharge des VE :
https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/actualites/007003
Que BRS propose des offres d’installation de prise ou borne pour les VE, très bien, cela peut intéresser des promoteurs ou des particuliers, mais pas à ce prix nettement supérieur aux coûts réels d’une telle installation.

Posté le 10-11-2016 à 14:18:48 par Le Terrible

Que de passion avec visiblement une position différente avec deux rédacteurs avisés qui maitrisent parfaitement le sujet et un John Honoré qui a bâti un modèle économique contestable et contesté dans lequel il essaye tant bien que mal de trouver une rémunération.
Et bien oui, le surcoût est évident et il est la résultante d’une rémunération nécessaire pour BRS.
Le grand gagnant c’est pas le petit qui monte au charbon, c’est le gros qui l’accompagne et qui fera les travaux payés immédiatement et la maintenance derrière.

Posté le 10-11-2016 à 16:13:52 par BRS

***

Posté le 10-11-2016 à 19:03:17 par Zebulon26

@soub56
je cite"On peut compléter par l’obligation à partir du 1er janvier 2017 de prévoir dans les constructions neuves les alimentations électriques pour la recharge des VE :" évolution importante, le dimensionnement est prévu pour 7kW par PDC au lieu de 3,6kW, inflation de la capacité des batteries de VE oblige.(il faut conserver la possibilité de recharger en HC pour des batteries de près de 40kWh°.

@BRS
Vraisemblablement vous faites une confusion entre Jean-Luc COUPEZ et moi-même. Les premières formatiosn IRVE que j’ai dispensées datent bien de 06/2010 et non pas de 18 mois, pas pignon sur rue, je ne propose mes cours que par l’intermédiaire des organisations liées à la formation professionnelle continue du monde du génie électrique : FEDELEC, FFIE, CAPEB etc et aux fabricants de bornes (pas tous mais une grande partie) pour la qualification de leurs installateurs (près de 700 formés en France)..

Quant à votre offre, le milieu de la copropriété est très disparate , Verticale ou horizontale, les conditions de mise en place d’un PDC n’ont rien à voir de même que la place de parking (box, open space, sous-terrain, extérieur - encore et toujours des règles d’installation différentes), et je parle pas des copros mixtes habitat,tertiaire,commerce, ERP où les règles d’installation diffèrent.

Je cite :"Sur les 30% de crédit d’impôts, vous avez raison je n’ai jamais dit le contraire (jean-luc coupez Zebulon26 vous dira que si vous ne suivez pas sa formation, vous ne pouvez pas en faire bénéficier vos clients)" :N’y aurait-il pas un peu de médisance là, en tout cas ce n’est pas ma manière de faire: Il est de notoriété publique (nul n’est censé ignorer la loi) que le crédit d’impôt de 30% (uniquement sur le prix du PDC et non de l’installation complète) entre dans le cadre "reconnu RGE", et c’est le seul RGE qui ne nécessite pas de qualification particulière pour l’installateur, la seule condition pour en bénéficier est l’installation par un professionnel même s’il est plombier et pas électricien.

Ceci dit, l’offre BRS semble être pertinente pour un habitat collectif vertical en open space (pas de box privatif) car elle gère les relations avec le syndic (et ce n’est pas une sinécure) de copro, si le raccordement sur le PDL des communs s’impose (mais ce n’est pas toujours le cas), et surtout dans le fait que l’offre est labellisée ADVENIR, ce qui permet l’obtention une subvention pus qu’intéressante pour le client. Chaque site est particulier et nécessitera une offre particulière et spécifique et d’autres solutions sont possibles voire avantageuses.




Posté le 11-11-2016 à 09:41:44 par Equipe de l’Avem

Nous avons été dans l’obligation de supprimer le commentaire de John Honoré, celui-ci ayant eu des propos qui ne respectent pas la charte des commentaires.

Afin que la discussion puisse se poursuivre, voici son commentaire modéré :

«
@soub56 : XXXX Pourquoi faudrait-il dans ce cas (et c’est écrit dans le décret au R136-2) un compteur permettant la facturation individuelle des consommations ? si on se branche sur le compteur privatif. Et le législateur n’aurait pas été assez stupide pour ne pas l’écrire afin de faciliter la vie de tout copropriétaire. Le législateur a juste oublié de repréciser le raccordement. Mais la sécurité intérieure (Ministère) et tout ceux que nous avons consulté (et cela a fait l’objet de débats au sein de groupe de travail et dans certains sénacles parlementaires comme l’OPCST) ont indiqué que le raccordement se fait bien sur le TGBT (comme pour les immeubles neufs).

Si cette interprétation n’avait pas été la bonne, nous n’aurions jamais lancé Borne Recharge Service (quel aurait l’avenir d’une telle entreprise). Mais ce n’est pas un argument je vous l’accorde.

Donc, En second lieu, toutes les sociétés (qui font ou essaient de faire ce que nous faisons) ont retenu des solutions relativement proches de la notre (raccordement TGBT), soit nous sommes tous idiots (c’est possible), soit nous avons une interprétation que je croie correcte. Nous avons même été copié à 100% par une autre entreprise. Et je parle de sociétés qui ont un petit historique dans l’installation de bornes, pas de l’artisan du coin qui découvre cela en disant "oui c’est une prise" et qui ne connait même pas le mode 3.

Sur les 30% de crédit d’impôts, vous avez raison je n’ai jamais dit le contraire. XXXXX
Ensuite, nous avons une discussion courtoise que j’apprécie beaucoup. J’aime bien les controverses, mais si vous traitez nos clients de pigeons (et nous en avons beaucoup), nous n’allons pas discuter très longuement.

Il faut peut-être envisager que vous n’avez pas entièrement raison

Nous n’avons rien à cacher, nos bornes sont en 4Kw et 7Kw

Quant au prix qui est une donnée fondamentale, nous sommes bien moins chers que certains le pensent et bien moins chers que d’autres (je parle de prix avant Prime Advenir - post Advenir, nous sommes largement sous la barre des 1000 euros TTC, ca reste une somme certes mais plus acceptable selon moi). Nous avons quelques exemples de devis naviguant entre 2000 et 2600 euros. Dans les coûts, il y a la main-d’oeuvre (que d’aucuns sous-estiment au vu des charges sociales en France - nos salariés et partenaires sont tous résidents français), le matériel (tube, support...), le disjoncteur différentiel type HPI (normes EV Ready et Bureau Veritas - regardez combien coûte un disjoncteur-différentiel HPI 20A 30mm), le câblage, le petit matériel et la borne (bien sur). Aucun de ces fournisseurs ne me fait de cadeaux (même si nous fabriquons nos bornes, ce qui nous permet d’avoir une certaine maitrise sur ce sujet.

John Honoré (puisque le terrible sait qui je suis mais qu’il ne signe pas de son nom).
»

Et enfin, nous en profitons pour répondre à Le Terrible : cet article n’est pas un publi-reportage, mais un article qui communique sur la solution d’un de nos adhérent professionnel, d’où ses coordonnées en fin d’article. Cet article a été réalisé par nos soins (en l’occurrence, ici, Philippe Schwoerer).

Posté le 11-11-2016 à 22:34:45 par Le Terrible

Le nom de john honoré fait simplement partie du texte du reportage réalisé par les équipes de l avem. Je n ai rien contre lui ni pour lui d ailleurs. Je ne pense pas que le marché ait besoin d être segmente par des petits acteurs, l écosystème n ayant pas fait le nécessaire pour voir émerger une offre d opérateur de mobilité multi domaine (entreprises domicile voirie ouvrage copro sur route en ville etc) et c est dommage. Cela aurait pu être le rôle de l eco système avec nos grandes entreprises en tête câbles d amener avec elles des initiatives de plus petits. Je regrette simplement que nous gâchions les opportunités. C est tout.

Posté le 14-11-2016 à 07:46:14 par Christophe

Il serait quand même intéressant de différencier les différents cas de stationnement parce que en fonction de ceux-ci les règles de sécurité sont différentes.

En tout état de cause dans un parking couvert considéré comme un local, lors d’une intervention les pompiers doivent pouvoir couper l’alimentation électrique du local à partir d’une seule commande. Donc une ligne tirée depuis le tableau abonné ne répond pas à cela. Et dans les caves et les sous-sols malheureusement il y en a pléthore.
Une alimentation électrique (par exemple celle des logements ou celles des communs) peut traverser le local mais elle doit être protégée du feu pendant la durée prévue pour l’isolement du local (d’autant plus lorsqu’elle alimente les installations de sécurité des communs).
Ainsi on voit bien que la coupure de l’alimentation depuis le coffret de coupure sur rue pose aussi des problèmes de sécurité en coupant des installations de sécurité.

Nota : malheureusement ces notions ne sont pas regroupées dans un unique document, elles sont dispersées dans l’arrête du 31 janvier 1986, les normes NF C14-100 et C15-100.

Posté le 15-11-2016 à 21:57:59 par soub56

Un petit dernier commentaire. Au début des échanges de commentaires, c’était "1790 euros+ 11,50 euros par mois + l’électricité consommée" et j’estimais que cette somme était élevée. Vers la fin , " nous sommes largement sous la barre des 1000 euros TTC"..., ce qui me semble plus acceptable (il faut bien payer le matériel, le temps passé à la mise au point du produit, les taxes, les charges et faire un peu de bénéfice).



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème BRS simplifie la recharge pour les résidences secondaires en copropriété
Les logements collectifs secondaires représentent près de 3,5 millions de logements, dont 1,5 million en copropriété. Ces résidences secondaires en copropriété ne...
je-roule-en-electrique.fr se lance le défi d’accélérer le passage à l’électrique
L’AVERE vient de lancer un nouveau site je-roule-en-electrique.fr en partenariat avec le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire afin de guider et...
« Vous ne payez que ce que vous roulez», John Honoré nous parle de l’offre BRS
A moins d’un mois du lancement des Journées AVEM, notre adhérent et partenaire de l’événement, Borne Recharge Service, représenté par son dirigeant John Honoré nous a...
La gamme électrique de Kia booste ses ventes en Europe
Notre adhérent Kia Motors France nous informe qu’ils ont clôturé leur meilleur semestre de l’histoire en Europe avec une croissance de 1,6 % par rapport au premier...
Smart grids : le stockage d’énergie en expérimentation
Démonstrateur français du projet européen Interflex dont l’objectif est de tester de nouveaux modes de gestion du système électrique afin de faciliter l’intégration des...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact