Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 27/07/2017 à 14:02 par Philippe Schwoerer - Lu 2950 fois - 9 commentaires


Première : Rencontre des associations en faveur des véhicules électriques


L’édition 2017 du Salon du véhicule électrique qui se tenait à Val d’Isère, il y a une dizaine de jours, a été le cadre d’une première en France, et sans doute en Europe : un rassemblement des responsables d’associations et organisations de promotion des véhicules électriques. On y comptait : L’Ame66, l’ACOze, Véga, le Leaf France Café, l’Automobile Club du Mont Blanc, Elecmobiles24, ActiVE, Le VE Je le veux, l’Avep, Aube, et Electromobil Club Swiss. Pour l’organisation : Jean-Luc Coupez, dirigeant de Blue2BGreen.

Stand Blue2BGreen

Si l’on retrouve Jean-Luc Coupez à l’organisation, c’est tout simplement parce que l’idée d’une rencontre entre les associations de promotion des véhicules électriques est née sur son stand, à Val d’Isère, l’année dernière. « Plusieurs personnes que je connais, via les réseaux sociaux, et certaines associations auxquelles j’adhère, se sont retrouvées sur le stand de Blue2BGreen en 2016. Autour d’une coupe de Champagne (consommée avec modération) nous avons imaginé de nous retrouver encore plus nombreux la prochaine fois », confirme-t-il. « En fin observateur et connaisseur du milieu VE, Jean-Luc Coupez avait bien senti le bénéfice d’interconnecter plus fortement ces associations qui ne demandaient qu’à partager leurs expériences et à identifier des synergies », complète Stéphane Semeria, président de Véga.



Constitution d’un groupe de travail

« Au début de cette année, un groupe de travail s’est constitué avec quatre présidents d’associations avec lesquels j’ai imaginé le regroupement à l’occasion du salon du VE de Val d’Isère 2017 ; plusieurs associations et organisations pour le développement de la mobilité électrique ont été ciblées, pour atteindre une quinzaine de représentants ; au fil des 6 mois qui ont précédé le salon, certaines se sont raccrochées au projet, d’autres n’ont pas suivi », détaille Jean-Luc Coupez. « M. Coupez nous a fait profiter cette année de ses liens privilégiés avec l’Avem et avec les organisateurs du salon, puisque la dizaine d’associations a bénéficié d’un bel emplacement gratuit », reprend Stéphane Semeria, qui souligne : « une rencontre de 6 responsables d’associations VE ‘du Sud’ avait déjà eu lieu mi-mars, chez moi, dans le Vaucluse ».

Une première

Pour Jean-Luc Coupez, ce rassemblement à Val d’Isère des associations et organisations de promotion des véhicules électriques est « certainement le premier plus gros du genre en Europe à réunir des structures locales et nationales qui travaillent d’ordinaire individuellement et qui ne s’étaient jamais rencontrées ». Le tout, pour « de nouvelles dynamiques au plan national ». Le dirigeant de Blue2BGreen a dressé une liste de mots qui sont ressortis et qui illustrent cette rencontre : « échanges et rencontres pour mieux se connaître ; complémentarité entre les associations ; dynamiques nouvelles ; superbe organisation et préparation ; convivialité et ambiance lors des rencontres (repas en commun, table ronde, pique-nique sur le stand) ; a marqué les esprits et créé une volonté de fédérer des actions ». Stéphane Semeria embraye : « Ce fut une totale réussite, de l’aveu même des participants qui n’entendent d’ailleurs pas en rester là ».



Bilan

Si l’on demande à Jean-Luc Coupez de dresser un rapide bilan des échanges qui ont animé la rencontre, il jette : « Prise de conscience des différentes associations à créer une dynamique commune et un groupe de représentation nationale des électro-mobilistes, complémentaire aux associations représentant les constructeurs automobiles, les fabricants de bornes ou les prestataires dans le domaine de la mobilité ». Il précise : « Nous sommes en cours de centralisation des remarques, idées, pistes à creuser ; nous en ferons une synthèse pour l’ensemble du groupe ; de nouvelles associations ont réagi depuis, désirant nous rejoindre ». A ce sujet, Jean-Luc Coupez appelle toutes celles qui souhaiteraient participer au mouvement à le contacter (voir coordonnées après d’article).

L’après Val d’Isère 2017

Et pour la suite ? Jean-Luc Coupez révèle : « Le même groupe de personnes, initiateur du projet, reste actif. A la tête de la centralisation des idées et des projections à venir, avec moi-même en animateur : Stéphane Semeria, président de Véga, assure le rôle de secrétaire et de concentrateur des données ; Sébastien Gall, président du Leaf France Café ; et Robert Morandeira (alias Bob66), président de L’Ame66 ». Pour Stéphane Semeria, « ce qui est important désormais, pour les associations, c’est de bien réfléchir à l’envie ou au besoin d’aller plus loin dans le partage de leurs activités ». Il poursuit : « Sans parler d’une association qui couvrirait celles qui existent, il serait bien de trouver un nom, un logo et un slogan que l’on aurait en partage ; il nous permettrait à chacun de parler au nom de tous et d’atteindre des interlocuteurs de niveau plus élevé, de niveau national ».



Commentaires du président de Vega sur la rencontre…

« Ce fut que du bonheur, du début à la fin ! Pourquoi ? Tout simplement parce que j’étais avec des gens qui partagent le même enthousiasme que moi pour la voiture électrique. On a pu se raconter ce qu’on faisait respectivement pour sa promotion. Et ça, c’est plein d’enseignements et ça donne plein d’idées. Si un jour on veut en mettre une en pratique, on sait sur qui on peut s’appuyer. Avec cette démarche collective, j’ai désormais des copains un peu partout dans l’Hexagone. Et je sais que leur passion et sincère », se réjouit Stéphane Semeria. « Certains ont exprimé le fait qu’on aurait pu être mis un peu plus en avant, mais pour une première fois, c’était déjà pas mal, et il fallait qu’on fasse nos preuves », reconnaît-il.

…et sur le salon

« Une large place a été faite aux voitures hybrides, ce qui n’a pas toujours été bien perçu », met en avant Stéphane Semeria. De son côté, il estime que ces modèles « constituent une transition ». Selon lui, « bientôt, il ne sera plus nécessaire de les inviter ». Ce qui l’a choqué le soir de son arrivée, c’est de constater que « des groupes électrogènes tournaient en permanence pour alimenter les voitures électriques ». Il modère cependant : « Je comprends que les infrastructures électriques et les besoins ne laissaient pas le choix ».

Commentaires du président du Leaf France Café sur le salon…

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Sébastien Gall ne mâche pas ses mots dans l’article qu’il a déposé sur son blog (à retrouver en fin d’article), et qu’il propose de découvrir en commentaires de la rencontre interassociations à laquelle il a participé. Il déplore principalement « un salon de l’électrique sans possibilité d’y monter en voiture électrique faute de réseau de bornes », allant jusqu’à agiter le carton rouge, et, une trop forte représentation des voitures hybrides en proportion. Evoquant un « salon d’image », on ressent chez lui toute la déception d’avoir dû consacrer « d’interminables heures de charge en 3,3 kW à Albertville pour atteindre le site du salon ».

…et sur la rencontre

Concernant la rencontre elle-même, il tient à souligner « des semaines d’échanges de mails et de propositions pour convaincre la plupart des associations de VE de venir représenter leur ‘groupe’ à cette grand-messe. Sorte de G7 ou de COP21 des présidents d’association de VE, nous avons décidé de nous rencontrer et nous réunir à Val d’Isère, Salon du Véhicule électrique et hybride, pour montrer notre existence, mettre en commun nos expériences et moyens pour faire avancer la cause du VE ». Il met au jour que, « réunis par un engagement commun en faveur du VE, nous avions des approches complémentaires ». Mais s’interroge : « Tous, nous sommes animés par la volonté de faire connaître le VE et de lever les freins qui ralentissent sa percée car notre enthousiasme si communicatif à la propagation du VE se heurte à une incompréhension : pourquoi cela nous semble si long ? Le grand public ne comprend-il pas ? ». Evoquant « une rencontre entre passionnés et convertis », il se demande, après coup, s’il était si « judicieux de faire un tel effort pour venir prêcher dans le désert ? ». Retenant que les associations présentes n’ont pas toutes « l’idée de se fédérer », il se positionne personnellement pour un « label qui nous rassemblerait ».



Commentaires du président de l’ACMB sur la rencontre

« Sur la rencontre elle-même, c’était intéressant de se connaître, d’échanger, de partager. Les forums et les échanges de mails ne permettent pas de telles interactions », indique Frédéric della Faille. « Il est important que nos organisations se connaissent pour se coordonner et améliorer l’efficacité de leurs actions locales : événements, rassemblements, réunions, conférences… Le rôle de nos organisations, en tout cas, c’est celui que s’est donné l’ACMB, de sensibiliser, présenter, expliquer, montrer, et démontrer aux automobilistes les nouvelles mobilités », détaille-t-il. « Aujourd’hui électrique, avec un prolongateur d’autonomie, à essence ou demain à hydrogène, individuelle ou collective ou encore partagée, nous devons faciliter l’arrivée des nouvelles mobilités, surtout sur des territoires pour lesquels la qualité de l’air est un argument stratégique. Notre rôle est important pour que nos concitoyens (certains, pas tous) basculent vers d’autres formes de mobilités, propres, silencieuses », appelle-t-il. « Il faut rester en contact et agir sur nos territoires pour assurer le relais pédagogique nécessaire afin de faire basculer des décisions de renouvellement de véhicule vers du VE, tout en conservant à l’esprit que tout le monde ne pourra/devra pas rouler en voiture électrique, faute d’énergie électrique en suffisance », assure-t-il.

…sur le salon…

Concernant le salon lui-même, Frédéric della Faille laisse pointer une certaine déception : « Pas vraiment de visiteurs intéressants ou intéressés pour le véhicule électrique ; beaucoup de badauds venus tuer quelques heures. Val d’Isère est un peu trop loin des centres de gravité économique ». En contrepartie, il a constaté et apprécié « le fort développement du secteur VAE dans toutes les formes : avec selle, sans selle, avec pédales, sans pédales, etc. ». Une belle satisfaction : « Nous avons découvert l’existence d’autres propriétaires de Th!nk City. Certaines en panne ! La Th!nk City est un collector mais n’a pas en France de réseau de service… L’ACMB a 6 membres équipés de cette voiture électrique. Nous avons la chance de posséder pas mal de documents techniques que nous sommes prêts à partager », révèle-t-il.



…et concernant les activités de l’ACMB

« Nos actions sont des actions de terrain destinées au plus près du grand public. Nous apportons les réponses aux questions qu’il se pose ; nous partageons nos expériences de conduite, de recharge, avec les bornes mais surtout au domicile ; nous expliquons le droit à la borne, nous informons sur la vignette Crit’Air - sans doute parmi les premiers utilisateurs ; nous partageons avec nos amis suisses (qui eux obtiennent des informations intéressantes de leurs administrations, ce que nous n’avons pas pu obtenir chez nous !) », liste Frédéric della Faille. « Notre vocation est d’être une/des associations d’utilisateurs et que d’utilisateurs… Pas de mélange des genres ! », prévient-il. « Nous faisons valoir la cause électrique auprès des instances locales : communes, agglos, département ; nous entretenons des relations de coopération avec les organisations en charge du déploiement des bornes (stratégie, type de borne, localisation et tarification) », complète-t-il.

Commentaires du président de L’Ame66

« Val 2017 fut une première pour nos associations. Jean-Luc disait au micro que c’était une première en France et en Europe, et je pense que bientôt, avec nos amis suisses, espagnols, belges et d’autres pays, nous ferons une réunion au niveau de l’Europe à l’occasion d’un grand salon. Pour le moment, en France, une dizaine d’associations ont réussi à se rassembler pour se connaître d’abord, puis échanger expériences et idées », exprime Robert Morandeira. Il confirme les propos de son homologue de Véga et d’autres présidents présents à Val d’Isère : « un travail de réflexion est amorcé dans le but de créer un club ou une fédération qui pourrait représenter au niveau national l’ensemble des associations, mais aussi tous les utilisateurs de véhicules électriques ». Son ressenti personnel sur la rencontre entre les associations : « Ce fut un grand moment de convivialité, d’amitié et de partage. J’ai retrouvé avec grand plaisir quelques personnages incontournables de la mobilité électrique en France, mais aussi des nouveaux qui s’investissent énormément ». Un petit mot pour le dirigeant de Blue2BGreen : « Nous remercions tous notre ami Jean-Luc Coupez qui nous a hébergé sur son stand et qui a su nous réunir en créant une force et un lien pour que notre ‘équipe de France V.E.’ gagne les futurs matchs. C’est notre Didier Deschamps ! ». Et pour conclure : « L’avenir nous dira si Val 2017 a été bénéfique ; nous avons semé quelques graines, la récolte sera longue et intéressante à suivre ».



Commentaires du président de L’ACOze

« La rencontre interassociations a été l’occasion de revoir des amis et d’en découvrir de nouveaux. Chaque association avait plusieurs fois l’occasion de se présenter aux autres, ce qui m’a paru être une très bonne chose. Des idées de fédération et d’entraides ont été évoquées, mais cela reste encore à approfondir. Tout s’est déroulé dans un cadre magnifique, avec une ambiance festive et chaleureuse. En principe, nous devrions rester en contact et proposer des actions communes », rapporte de son côté Christophe Hoenen.

Commentaires du président d’Elecmobiles24

Marc Louchart apprécie: « La rencontre interassociations de Val d’Isère était très enrichissante. Nous avons discuté des actions de chaque association, des rapports avec les collectivités locales, départementales, régionales... Nous avons échangé nos coordonnées ». Il en retire un « bilan très positif » : « Cette rencontre nous a permis de mettre un visage sur les différents acteurs de la mobilité électrique aux quatre coins de France et de Suisse ». Comme suite à cet événement, « nous comptons nous unir afin de centraliser nos différentes actions locales, parler d’une même voix face aux élus et au gouvernement, etc. ». Le président d’Elecmobiles24 espère « d’autres rencontres et des manifestations communes ».



Commentaires du président d’ActiVE

On peut le dire tout net : Thierry Ziegler n’a pas apprécié « la forte présence des voitures hybrides et autres multifiouls, soit 26 unités contre 16 voitures en tout électrique », ni l’usage d’un « immense groupe électrogène bruyant et fonctionnant au gasoil ». Il le dit haut et fort dans un article que nous vous proposons de retrouver à la fin du nôtre, dans l’espace « Pour aller plus loin ». « La mobilité 100% électrique est prête, c’est bien la présentation et l’explication de cette expérience que les présidents des associations sont venus offrir aux visiteurs. Il est indispensable de présenter cette nouvelle mobilité avec une approche totalement différente par rapport à celle que l’usager pratique à ce jour. Rassurer, expliquer l’usage du VE afin que tout le monde puisse participer efficacement à la sortie du pétrole et de cette pollution de l’air présente partout », écrit-il sur le site Web d’ActiVE.

Commentaires du président de l’Avep

« L’Avep était présente sur le stand grâce à Jean-Luc Coupez qui a su nous réunir. Je pense que c’est une première et que cette voie est la bonne. Il faut orchestrer une association des associations afin de représenter les utilisateurs de voitures électriques, une forme d’Automobile Club des VE au niveau national », témoigne Marc Guillemot. « Est ressortie une idée qui nous est chère à l’Avep : Permettre la transformation d’un vieux véhicule thermique en véhicule électrique. Un combat difficile dans notre pays, et c’est bien dommage », lâche-t-il.



Commentaires du fondateur du blog Le VE Je le veux

Sur son blog Le VE Je le veux, Jean-Claude Le Maire écrit que les associations présentes, « à l’invitation de Jean-Luc Coupez, ont pu échanger et partager leurs expériences, esquisser leurs projets dans une ambiance très conviviale. Des convergences se dégagent entre tous ces acteurs qui auront la volonté d’essayer de se coordonner pour assurer une représentation et témoigner dans un débat public souvent caricaturé par les médias ». Il cite un de ses interlocuteurs : « Entre les technocrates qui veulent cantonner la mobilité électrique au seul usage urbain, les ‘zantinucléaires’ qui ne veulent pas croire aux apports du VE dans le recours au photovoltaïque et aux énergies renouvelables, les ‘zincrédules’ qui ne croient pas à la fin du moteur thermique, il y a du pain sur la planche’ ». Le fondateur du blog assure que sa structure « sera au côté de tous ceux qui souhaitent faire avancer rapidement la mobilité décarbonée ».

Président excusé

En cette période de vacances, tout le monde n’est pas facilement joignable. Aussi n’avons nous pas réussi à joindre Claude Morf, président de Electromobil Club Swiss.

Pour aller plus loin

- Article sur le site de Blue2BGreen :
www.blue2bgreen.com/decouvrez-en-images-le-plus-grand-rassemblement-dassociations-dutilisateurs-de-vehicules-electriques
- Article de Thierry Ziegler (Acti-VE) :
acti-ve.org/val-disere-transition-par-lhybride-au-depend-du-ve/pollution/2017/07/
- Article de Jean-Claude Le Maire (Le VE Je le veux) :
levejeveux.blogspot.fr/2017/07/val-disere-un-salon-pas-top-pour-des-ve.html
- Article de Sébastien Gall (Leaf France Café) :
leaffrancecafe.jimdo.com/2017/07/28/val-d-is%C3%A8re-une-rencontre-au-sommet/



Pour plus d'information

ACOze
2bis rue du Général De Gaulle
67230 KERTZFELD

zeroemission@acoze.fr
http://www.acoze.fr
Automobile Club du Mont Blanc
15 rue de la Préfecture
74000 ANNECY

Tel : 04 50 45 09 12

contact@acmb74.org
http://www.acmb74.org/fr/
Blue2bgreen
L orée du Bois, 296 Rue Anatole France
59286 ROOST-WARENDIN

Tel : 09 71 32 92 72 ou 06 08 06 23 57

jean-luc.coupez@orange.fr
http://www.blue2bgreen.com/
L'AME 66
78 Avenue de l'aérodrome
66000 PERPIGNAN

Tel : 06 72 10 87 75

bobmorand@orange.fr
http://lame66.org

Mots clés : véhicule électrique | voiture électrique | rencontre | association | Val d Isère | Jean-Luc Coupez | L Ame66 | ACOze | Véga | Leaf France Café | Automobile Club du Mont Blanc | ACMB | Elecmobiles24 | ActiVE | Le VE Je le veux | Avep | Electromobil Club Swiss
Catégories : Voiture électrique | Voiture hybride rechargeable | Vélo électrique |

Commentaires

Posté le 27-07-2017 à 16:01:23 par AUBE

L’association AUBE était présente aussi et la plus représentée parmi les participants....j’ose espérer un oubli qui sera vite rectifié

Posté le 27-07-2017 à 16:40:32 par Philippe Schwoerer

Bigre, la plus représentée !? Pouvez-vous me préciser en quoi SVP ?

Désolé en tout cas de ce manque, n’étant pas personnellement sur place, je me suis reposé sur le témoignage de différents acteurs présents.

Pour ce genre de souci, il est plus correct de joindre directement la rédaction que de laisser un commentaire qui porte forcément la valeur d’une ’réprimande’.

Et pour la rectification, les cartes sont entre vos mains. Vous avez pu lire que chaque président d’association nous a fait parvenir ses propres commentaires. J’attends donc les vôtres, pour ajout, de préférence à une des adresses de messagerie que vous connaissez.

Posté le 27-07-2017 à 23:27:28 par AUBE

La plus représentée non par quoi mais par qui plutot ...Vous prendrez encore ma remarque pour une réprimande... désolé de vous reprendre mais vos propos sont assez surprenants pour un journaliste...
Les documents remis par Jean Luc auraient pu vous permettre de disserter sur l’association qui, comme les autres, s’écrit en majuscules; Cela évite la confusion avec le département de l’Aube (10)
AUBE était représentée par 4 adhérents sur la photo dont le président. Ils se reconnaîtront puisqu’il y a 2 présidents d’associations dans leurs régions respectives et un ActiVEiste ;)
Quoiqu’il en soit je vous pardonne votre maladresse sans aucune rancune, tout le monde peut faire des erreurs c’est le métier qui rentre...

Posté le 28-07-2017 à 07:23:07 par Philippe Schwoerer

Bonjour Frédéric,

Je suis étonné de trouver ici une réponse de votre part, puisqu’il me semblait que cette affaire était réglée par votre appel téléphonique au bureau de l’Avem, hier.

Mais puisque vous souhaitez que cette conversation soit sur la place publique, voici une dernière réponse de ma part ici. Merci de me joindre désormais par messagerie Internet ou téléphone.

Les prochains messages de votre part pour suite à cette conversation seront modérés, pour la tranquillité de nos lecteurs.

Pour ma part, je réponds toujours aux messages de critiques à la suite de ms articles, aussi bien pour la crédibilité de ma propre signature que pour celle des médias auxquels je coopère.

Si mes propos vous semblent surprenants pour le journaliste que je suis depuis plusieurs dizaines d’années (on oubliera le "C’est le métier qui rentre"), les vôtres le sont tout autant, voir peut-être davantage.

1 - Concernant les noms et acronymes, il y a plusieurs écoles. La mienne, partagée par de nombreux journalistes, est de mettre en majuscules ceux que l’on restitue lettre par lettre. Exemple : SNCF prononcé S-N-C-F. Lorsque l’acronyme est lu comme un nom, c’est majuscule à l’initiale, puis bas de case ensuite. Exemple : Enedis. Il me semble que le nom de votre association se prononce comme le département, et non A-U-B-E, sauf erreur de ma part. Donc Aube, comme Avem ! ou ActiVE parce qu'on prononce Acti-V-E. Ceci pour aider le lecteur à bien prononcer le nom.

2 - Vous me dites que les documents transmis par Jean-Luc Coupez m’auraient permis de disserter sur votre association. Relisez l’article, ce n’est pas du tout le sujet. Le sujet, c’est un bilan, avec les commentaires des présidents présents d’association. Dans ma précédente réponse, je vous ai invité à me transmettre vos propres commentaires. Vous ne l’avez pas fait, préférant le style ’leçon de morale’ qui ne convient pas ici, un terrain sur lequel je vous rejoins sans aucune fierté.

3 - Concernant votre association représenté par 4 adhérents, oui, soit, mais un peu curieux comme manière de penser. Ils sont pour moi surtout et avant tout les présidents des autres associations présentes qui ont, il me semble, adhéré à la vôtre au cours de ce salon de Val d’Isère. A ce jeu, l’Avem passerait même devant Aube. Et au jeu de la plus importante, chacune des associations représentées à Val d’Isère aurait sans doute une raison d’être classée en premier, et c’est tant mieux !

Quoi qu’il en soit, si vous voulez continuer à en débattre, ce sera par téléphone ou messagerie Internet. Toute réponse ici de votre part de la même veine sera modérée par mes soins.

Posté le 28-07-2017 à 09:06:21 par Philippe Schwoerer

Article modifié, comme convenu il y a 2 jours avec Jean-Claude Le Maire, fondateur du blog ’Le VE Je le veux’, qui vient d’ajouter sur son média son propre article.

1 - Ajout des commentaires de M. Le Maire (extraits de son article),
2 - Ajout du lien vers son article,
3 - Modification du paragraphe ’’Présidents excusés’ : suppression de ce passage : "De son côté, Jean-Claude Le Maire, fondateur du blog Le VE Je le veux, compte ajouter prochainement sur son média ses observations sur le salon de Val d’Isère. Nous ajouterons le lien ci-après vers cet article".

Nous rappelons aux présidents présents à la rencontre organisée par Jean-Luc coupez et qui n’ont pas pu à ce jour nous adresser leurs commentaires qu’ils peuvent toujours le faire à l’adresse ’rédaction’ de l’Avem et que nous modifierons l’article en conséquence.

Posté le 28-07-2017 à 15:29:46 par ZoeT

Excellente initiative. Messieurs les présidents, soyez bien inspirés pour permettre à la mobilité électrique de mieux se développer.

Posté le 29-07-2017 à 11:46:14 par Pascal Deniel

L’idée d’une sorte de fédération pour rassembler les associations VE est indispensable pour gagner en poids auprès des pouvoirs publics et des constructeurs.

Posté le 01-08-2017 à 18:01:44 par Philippe Schwoerer

Article modifié pour ajout des commentaires de Sébastien Gall, président du Leaf France Café.

1 - Ajout de 2 paragraphes de commentaires de M. Gall (extraits de son article),
2 - Ajout du lien vers son article,
3 - Modification du paragraphe ’’Présidents excusés’ en conséquence.

Nous rappelons aux présidents présents à la rencontre organisée par Jean-Luc coupez et qui n’ont pas pu à ce jour nous adresser leurs commentaires qu’ils peuvent toujours le faire à l’adresse ’rédaction’ de l’Avem et que nous modifierons l’article en conséquence.

Nous présentons nos excuses à Sébastien Gall et à son équipe du Leaf France Café pour une limite technique de l’application qui ne nous permet pas d’ajouter le logo en fin d’article dans l’espace qui distingue nos adhérents. Le Leaf France Café est bien adhérent de l’Avem.

Posté le 02-08-2017 à 08:19:02 par ZoeT

M. Gall résume ma pensée sur l’incohérence recharge dans les environs/salon du VE. Comparons avec la Vendée : un super événement annuel VE et un réseau en bornes au top.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Ever Monaco
Ever Monaco
Du 10/04/2018 au 12/04/2018 - Grimaldi Forum, Monaco

EVER de Monaco est un événement organisé chaque année par l'association MC2D (Monaco Développement Durable). Le salon est entièrement dédié aux véhicules écologiques et...
A lire également / sur le même thème Les Journées AVEM, l’événement de rentrée qui fera référence
Monsieur Faure, la veille des Journées AVEM, pourriez-vous nous dire quelques mots sur les deux journées qui approchent ? Nous avons organisé cet événement dans le...
1er petit-déjeuner entre collectivités territoriales : une réussite
Hier, le premier petit-déjeuner « mobilité électrique » organisé par la Mairie de Cagnes-sur-Mer, Enedis et l’AVEM a permis aux acteurs du terrain et élus locaux...
On parle de voitures électriques sur le Web
La mobilité électrique avance ! Pour s’en persuader, il suffit de lire les quelques articles Web régulièrement produits sur le sujet par des médias non spécialisés....
Un petit-déjeuner mobilité électrique pour les collectivités le 05 septembre
Quelques jours avant les Journées AVEM de l’électro-mobilité qui réuniront de nombreux acteurs de la mobilité électrique, l’AVEM, la Mairie de Cagnes-sur-Mer et Enedis...
La Tesla Model 3 s’ouvrira avec un smartphone ou une carte
Tesla vient de dévoiler de nouvelles images de son Model 3 et de ses possibilités de déverrouillage, place au smartphone et à la carte NFC, exit la clé FOB ! Selon un...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact