Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 18/04/2013 à 06:02 par Michaël Torregrossa - Lu 17027 fois - 9 commentaires



Pour nous faire découvrir la nouvelle version de la Leaf, Nissan a choisi de nous inviter en Norvège, à Oslo, son premier marché mondial où le véhicule, porté par une politique fiscale ultra-avantageuse, se classe parmi les modèles les plus vendus toutes catégories confondues.

Pour mettre au point cette seconde itération de la Leaf, le constructeur s’est basé sur les retours d’expérience des premiers utilisateurs tout en tenant compte des relevés d’information anonymes envoyés par le système télématique embarqué CarWings.

Alors, évolution ou véritable révolution du modèle précédent ? C’est ce que nous allons tenter de voir dans cet essai..







Nouvelle Leaf – Qu’est ce qui change ?

A la fois tout et rien ! De l’extérieur, difficile de distinguer la nouvelle Leaf de l’ancien modèle tant les modifications stylistiques sont mineures. On notera simplement une calandre légèrement redessinée qui permet à la Leaf de gagner en aérodynamisme, l’ajout de projecteurs à LED et l’apparition de nouvelles jantes spécifiques à chaque niveau de finition.

A l’intérieur, la nouvelle Leaf peut désormais être habillée de noir en complément du blanc unique de la génération précédente, jugé trop salissant par bon nombre d’utilisateurs.




Un coffre plus spacieux

Au niveau de l’habitabilité à bord, le principal changement concerne le coffre qui gagne 40 litres de chargement grâce au déplacement du chargeur, désormais situé au niveau du compartiment moteur. Les passagers arrière ont également plus d’espace pour allonger les pieds (+ 5cm).




Un groupe motopropulseur au rendement optimisé

Côté technologique, la nouvelle Leaf intègre de pompe à chaleur, similaire à celui embarqué à bord de la Zoé de Renault, permettant de réduire jusqu’à 70% la consommation du système de chauffage et de refroidissement. Le moteur électrique conserve sa puissance initiale, 80kW, et Nissan a travaillé sur son optimisation et son rendement avec notamment une inertie réduite de 5%.

Sur l’aspect télématique, la Leaf 2 est équipée d’une nouvelle génération du système Carwings qui intègre désormais un calcul d’itinéraire tenant compte de la topographie pour proposer au conducteur le trajet le moins gourmand en énergie..

Côté batteries, rien ne change par rapport à la version précédente et la capacité du pack reste identique. Néanmoins, les modifications et optimisations réalisées par Nissan permettent à cette nouvelle Leaf de disposer d’une autonomie en hausse, annoncée à 199 km selon le cycle NEDC contre 175 km précédemment.





Plus adaptée aux conditions de conduite européenne

Enfin, grâce à sa mise en production européenne, à Sunderland en Angleterre, la nouvelle Leaf est également plus adaptée aux conditions de conduite européenne et il en résulte une sensation de conduite plus agréable grâce à de nouveaux réglages des systèmes d’amortisseur et de freinage.






Les modes de conduite

Au-delà du mode normal, l’utilisateur peut opter pour deux autres modes de conduite.

Le mode Eco, déjà présent sur la version précédente, dont le bouton de mise en fonctionnement est désormais situé sur le volant. Celui-ci vient réduire la réponse de la pédale d’accélérateur et la puissance du moteur électrique tout en limitant la consommation des autres équipements. Vraiment « mollasson » dans ses accélérations, ce mode Eco ne convient vraiment qu’à la ville et il faudra même quelques fois passer en mode normal pour mieux s’insérer dans la circulation où lors du démarrage.

Exclusif à la nouvelle Leaf, le mode B est sélectionnable via la molette prenant place de l’habituel levier de vitesse. Pouvant être associé aux modes Eco et Normal, il permet d’accentuer la puissance du frein moteur et le niveau de régénération lors des phases de freinage et de décélération. Un mode particulièrement appréciable, notamment lors des longues descentes, mais aussi à l’approche d’un feu rouge ou d’un virage important puisqu’il permet de ralentir le véhicule, comme un « retrogradage » sur un véhicule thermique, et limite l’usage des freins.

En mode normal, on retrouve avec grand plaisir le couple immédiat spécifique aux VE et le fait de pouvoir accélérer en silence et toujours aussi surprenant et agréable. Clairement, la Nissan Leaf en a sous le capot et une conduite un peu plus nerveuse, bien que plus énergivore, apporte toujours un grand plaisir au volant ! Lors de la conférence, Nissan nous parlait du « EV Smile » des testeurs de la Leaf. Essayez-là et vous comprendrez de quoi je parle ;)




L’autonomie

Grâce à l’optimisation de son groupe motopropulseur et la réduction de la consommation de certains équipements comme le chauffage et la climatisation (voir plus haut), la nouvelle Leaf voit son autonomie passer de 175 km à 199 km selon le cycle NEDC et ce sans accroitre la capacité du pack batteries lithium-ion qui demeure à 24 kWh. Au-delà, des systèmes de « barre » qui affichent l’autonomie restante, on notera la possibilité d’afficher la capacité d’énergie restante en pourcentage.

Lors de notre premier essai, nous avions pu parcourir 129 km à bord de la Leaf mais avec des conditions plutôt favorables puisque notre essai avait été réalisé sur la Côte d’Azur en plein été. Pour ce second essai, les conditions étaient différentes puisque le thermomètre affichait -1°C à Oslo. De fait, l’usage du chauffage a été incontournable et, même si il s’annonce moins énergivore que la génération précédente, il représente un impact non négligeable sur l’autonomie. De même, l’usage quasi permanent du mode Normal et le montage du véhicule sur pneus hiver, avec davantage de résistance au roulement, ont assurés des facteurs de consommation supplémentaires.

Au final, après avoir réalisé les trois boucles d’essai proposées par Nissan, soit un total de 99 km parcourus, il ne nous restait que 8 % d’énergie disponible. C’est un poil décevant mais il faut tenir compte de l’impact du climat sur l’autonomie. Pour contraster avec ce premier essai, nous espérons d’ailleurs vous proposer un nouveau test d’autonomie durant l’été.

Grâce au système Carwings, l'utilisateur peut visualiser sur une carte la portée de la Leaf selon l'autonomie restante et le mode de conduite utilisé





La charge

Côté recharge, commençons par rassurer celles et ceux qui maudissent Renault et la prise Type 3 imposée sur la Zoé : la nouvelle Leaf sera toujours livrée avec une prise domestique avec un temps de charge annoncé entre 8 et 10h.

Concernant la charge rapide, le connecteur de charge rapide CHAdeMO sera disponible de série sur les versions Acenta et Tekna et proposé en option sur la version de base Visia (+490 €).

Sur le plan pratique, on notera quelques évolutions plutôt utiles pour l’utilisateur comme la mise en place d’un éclairage au niveau de la trappe pour faciliter la mise en charge durant la nuit ou encore un système de verrouillage magnétique du câble côté véhicule qui permet d’éviter un débranchement intempestif ou le risque de vol en cas de charge sur le domaine public.




Chargeur embarqué optionnel de 6.6 kW

Solution intermédiaire entre la charge classique et la charge rapide, la nouvelle Leaf peut être équipée d’un chargeur 6.6 kW qui, sur une prise 32A, permet de recharger la Leaf en 4 heures seulement, soit deux fois plus vite que sur une prise domestique.

Pour l’installation, Nissan a conclu un accord avec plusieurs prestataires dont Sodetrel, une filiale du groupe EDF.

Malheureusement, quel que soit le niveau de finition, ce chargeur 6.6 kW est optionnel et viendra alourdir la facture de 965 € TTC sans compter l’investissement nécessaire à l’installation de la borne, estimé entre 500 et 1.000 € en fonction de l’état de l’installation électrique du client…




Les tarifs

C’est sans doute la principale nouveauté apportée par la Leaf 2013. Tandis que la première génération de Leaf n’était proposée qu’en un seul et même niveau de finition, la Leaf 2013 se rapproche davantage de l’offre proposée par les autres modèles de la gamme Nissan avec trois niveaux de finitions – Visia, Acenta et Tekna – auxquelles s’ajoutent deux formules batteries : acquisition ou location.


Visia – L’entrée de gamme

Avec la Visia, Nissan a souhaité baisser au maximum le prix de sa berline électrique en proposant un modèle d’entrée de gamme conservant les mêmes caractéristiques techniques que les deux autres niveaux de finition. Cela permet à la Leaf V2 d’être proposé à un prix d’appel de 17.290 € bonus déduit et hors location des batteries.

Mais attention, à ce prix, la Visia est vraiment très pauvre en équipements et ne bénéficie ni de la navigation Carwings ni du nouveau système de pompe à chaleur (rassurez-vous, il y a tout de même du chauffage mais c’est l’ancien système). Idem pour le connecteur de charge rapide CHAdeMO, seulement disponible en option.


Acenta – Le milieu de gamme

Se rapprochant le plus de la Leaf que nous connaissions jusqu’ici, l’Acenta constitue l’offre milieu de gamme de la nouvelle Leaf et offre de nombreux équipements supplémentaires à la version Visia : système télématique Carwings, caméra de recul, recharge et climatisation pilotable à distance et système de charge rapide.

Son prix débute à partir de 20.290 € TTC en cas de location batteries.


Tekna – Le haut de gamme

Sièges en cuir, système de vision 360° grâce à 4 caméras, la finition Tekna répond à la demande de certains clients de bénéficier d’un véhicule haut de gamme.

La Tekna est également équipée d’un système audio haute qualité à faible consommation énergétique mis au point en collaboration avec Bose.

Prix de départ : 22.690 € TTC si vous louez les batteries.






Location ou acquisition des batteries

Nissan a la bonne idée de laisser choisir l’utilisateur entre un système de location ou d’acquisition des batteries.

En cas de location, les tarifs varient de 79 à 142 €/mois (voir grille ci-dessous) et dépendent de la durée d’engagement et du kilométrage annuel parcouru.

Le contrat de location inclut une assistance et bien évidemment le changement du pack batteries si nécessaire.

Pour ceux qui souhaitent s’orienter vers l’acquisition des batteries, notons que Nissan étend sa garantie avec la nouvelle Leaf. Celle-ci reste garantie 5 ans ou 100.000 km mais Nissan y ajoute une nouvelle clause sur « l’état de santé » de la batterie qui couvre toute perte excessive de capacité.






Pour conclure…

Sans vraiment révolutionner le modèle précédent, la nouvelle Leaf apporte son lot d’évolutions et le constructeur a su tenir compte des retours de ses premiers clients pour améliorer son véhicule avec plus de 100 modifications annoncées.

Mais la principale nouveauté de cette Leaf 2013 se trouve au niveau du prix grâce à l’arrivée d’une nouvelle offre tarifaire, plus attractive, qui permet à la berline électrique de s’afficher à partir de 17.290 €, bonus écologique déduit et hors batteries. Côté production, sa mise en fabrication en Europe, dans l’usine de Sunderland, témoigne de l’engagement du constructeur dans la mobilité « Zero Emission ».

Côté autonomie, même s’il faut bien tenir compte des conditions extrêmes de notre essai, on reste quelque peu déçu par les chiffres constatés et nous espérons vous proposer un nouvel essai d’autonomie « estivale » très prochainement. En attendant, il est clair que la Leaf reste, aux côtés de la Zoé, l’une des voitures électriques les plus abouties du marché.



Les plus

Offre tarifaire plus complète et plus attractive
Production européenne
De multiples évolutions qui tiennent compte des avis des premiers utilisateurs
4h de charge avec le chargeur 6.6 kW
Mode B
Coffre plus spacieux

Les moins

Finition de base (Visia) très faible en équipements
Chargeur 6.6 kW optionnel sur tous les niveaux de finition
Autonomie un peu décevante par rapport aux chiffres annoncés





Pour plus d'information

Ce contact n'étant pas adhérent de l'AVEM,
ses coordonnées ne peuvent être visualisées que par nos membres



Mots clés : Nissan | Nissan Leaf | Nissan Leaf 2013 | Nissan Leaf essai
Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 18-04-2013 à 08:54:51 par soub56

L'ancienne version m'avait déjà paru assez réussie, pour l'avoir essayée longuement. Il ne reste plus qu'à attendre la version suivante, avec 3 ou 4 fois moins de batterie( une autonomie quotidienne de 50 à 70 km me suffit) et un petit moteur auxiliaire pour les trajets plus longs. Pour rouler à 120 km/h sur autoroute, une quarantaine de cv suffisent : un moteur de petite moto par exemple, à la place des batteries superflues enlevées.

Posté le 18-04-2013 à 13:37:59 par Lelclar

Moi, c'est l'inverse. Je souhaiterais encore plus d'autonomie électrique, vu mon kilométrage annuel assez élevé, histoire de polluer moins et d'économiser plus. Pour ce qui est d'avoir une autonomie de 50 à70 km avec un prolongateur, c'est exactement la définition de la Volt/Ampéra, mais son tarif est exorbitant et son thermique pas spécialement sobre. L'autre alternative est la BMW i3 munie de son prolongateur Rex, un moteur de sa gamme moto, un bi-cylindre de 650 cc dégonflé à 35ch. Mais ce dernier ne permet pas, au contraire de l'Ampéra, de continuer à rouler avec les mêmes performances que lorsque la batterie est chargée. Il est possible que la vitesse soit alors même limitée à 90 km/h. Ennuyeux si, comme moi, on fait surtout de l'autoroute. Et le tarif de cette BM est tout aussi élevé que celui de l'Ampéra/Volt.

Posté le 18-04-2013 à 18:07:15 par Didier

Quelqu'un sait-il si la version sans pompe à chaleur est équipée d'une climatisation tout de même ? Je suis aux Antilles et je peux me passer du chauffage, des sièges chauffants, de Carwings, (...), mais dès qu'il pleut la clim est indispensable ne serait-ce que pour continuer à voir la route. Cela dit, la Leaf ne semble toujours pas dispo aux Antilles françaises, ni les Renault ZE, et c'est bien dommage !

Posté le 18-04-2013 à 19:10:11 par Paco

@Didier
Oui, la Leaf de base a la clim ancienne version.
Je trouve pour ma part que 99 km d'autonomie ( et 8% restant) avec 1) -1°, 2) des pneus neige, 3) le chauffage c'est très bien si on considère que déjà les batteries perdent presque 20% de leur capacité en dessous de 0°...

Posté le 18-04-2013 à 21:19:58 par bigbluejlr

pour ceux qui cherchent 300-400 kms d autonomie ( je cherche à remplacer ma voiture principale) il reste la Tesla S ou la BYD E6
la tesla c est Top mais fait quand meme la financer
la BYD est sur le point d arriver et je connais pas relation le responsable Europe, je vais essayer d en acheter une. il m a dit que normalement c est pour les flottes uniquement mais on va tenter le coup ! je crois que celle la peut faire mal ! sinon je vais etre obligé de me laisser séduire par la S, le diesel de m... j en peu plus

Posté le 24-04-2013 à 15:49:15 par Aide_pour_mon_VE

En réponse à "bigbluejlr"
En effet elle va faire très mal :
http://www.moteurnature.com/actu/uneactu.php?news_id=26508

Entre cette "voiture" et la Tesla S il y a un monde !

Posté le 14-05-2014 à 12:39:49 par Christian

Excellente voiture, je me plais à la conduire, en moyenne je parcoure entre 150 et 200 kms avec un plein.
Elle est très agréable et spacieuse.
Je suis fan de cette leaf, et de ce mode de conduite.
Mon rêve, c’est la tesla, pour l’autonomie ...
La leaf, bien, mais il faut que les pouvoirs publics se bougent un peu plus quant à l’installation de recharges rapides, car à ce jour, cela fait défaut dans notre Provence, et quand on pense qu’une ville comme Marseille, il n’y a que quelques points, cela prouve que les pouvoirs publics s’en fichent royalement.
Et pourtant, dans le sud comma ailleurs la pollution à l’ozone est aussi importante qu’à Paris dès lors où il fait beau et chaud.
Si des bornes de recharges rapides étaient placées aux péages autoroutiers, bon nombre de conducteurs de ce type de véhicule prendraient des véhicules électriques....
Vivement l’air électrique !!

Posté le 21-08-2014 à 22:46:33 par Condor

Je me permet de demander si l’un de nos avisés projets d’électrisation de véhicules à programmé un 9 place familial ( peut-être existe-l déjà?)utilisable tous les jours, rechargeable partout et rapidement et pouvant rouler été , hiver et en montagne, comme mon bon vieux Renault Master ( avec plein de vices de fabrication, mais roulant tous les jours et parfois la nuit - métier de l’urgence oblige). Merci de votre réponse éclairée. Condor, Aubagne.

Posté le 07-11-2014 à 22:25:39 par HANRIOT

je suis possesseur depuis un mois de la NISSAN élèctrique ACENTA.je viens de constater que la pompe à chaleur prévue pour ce modèle figurant sur équipements et caractèristiques)n’est pas installée sur l’arrière de mon véhicule.après en avoir fait part au vendeur,ce dernier m’a dit;que ce n’était qu’un gadget; dois faire une réclamation auprès du concessionnaire.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Nissan Leaf 2.0 24 kWh

Retrouvez toutes les informations sur la voiture électrique Nissan Leaf 2.0 24 kWh à travers notre dossier spécial : caractéristiques techniques, actualités, vidéos, revendeurs...

Tout savoir sur la voiture électrique Nissan Leaf 2.0 24 kWh
Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du /09/2021 au 09/2021 - Cagnes-sur-Mer

L’AVEM organise sa quatrième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, qui aura lieu à Cagnes-sur-Mer en septembre 2021. Cet événement permettra aux acteurs...
A lire également / sur le même thème Une Nissan Leaf conçue pour intervenir lors des catastrophes naturelles
Nissan vient de dévoiler un prototype de véhicule d’intervention d’urgence 100% électrique, conçu pour fournir une alimentation en électricité mobile à la suite de...
Un service d’autopartage inter-entreprises inauguré à Saint-Quentin-en-Yvelines
SQY Share, le premier service d’autopartage inter-entreprises des Yvelines, a été inauguré le 17 septembre. L’aboutissement d’un projet mené depuis plusieurs mois sous...
Uber engage sa révolution électrique
Même s’il a déjà lancé certaines actions en faveur du développement de la mobilité électrique, notamment à Londres où il avait passé un accord avec Nissan portant sur la...
Nissan souhaite ouvrir une nouvelle ère avec son SUV 100% électrique
Nissan a présenté hier son nouveau SUV 100% électrique dénommé Ariya. Un véhicule avec lequel ce pionnier de la mobilité électrique entend ouvrir une nouvelle ère en...
Nissan veut répandre dans le monde ses voitures électriques e-Power
Note, Serena et, depuis peu, le crossover urbain Kicks réservé à l’Asie du Sud-Est, sont les 3 modèles équipés de la technologie e-Power que le constructeur japonais...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact