Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 03/10/2016 à par Emmanuel MAUMON - Lu 8621 fois - 25 commentaires


Mondial de l’Automobile : l’Opel Ampera-e casse les barrières de l’autonomie


Si le stand d’Opel n’est pas, et de loin, l’un des plus imposants du Mondial de l’Automobile qui se déroule actuellement à Paris, c’est pourtant là qu’a eu lieu l’événement le plus attendu de l’édition 2016 : la présentation de l’Opel Ampera-e. Il faut dire que dans ce Mondial placé cette année sous le signe de l’électrique, ce modèle proposé par la marque à l’éclair constitue une véritable révolution car avec ses 500 km d’autonomie, il casse la principale barrière qui freine aujourd’hui l’essor de la mobilité électrique. Avec l’Opel Ampera-e pour l’Europe et sa cousine américaine la Chevrolet Bolt, le groupe General Motors affiche clairement ses intentions de jouer un rôle majeur sur le marché des voitures électriques où il dispose désormais d’un carte maîtresse et d’un coup d’avance sur bon nombre de ses concurrents qui annoncent la sortie de nouveaux modèles à partir de 2018 tandis que l’Opel Ampera-e sera disponible dans les concessions à compter du printemps prochain.


De Londres à Paris sans recharge

Avec ses 500 km d’autonomie, l’Opel Ampera-e surclasse ses concurrentes dans ce domaine, y compris la Renault Zoé dont le constructeur au losange a annoncé lors du Mondial de l’Automobile avoir doublé son autonomie pour atteindre désormais les 400 km. Même si ces 500 km sont obtenus en cycle européen NEDC, ce qui correspond à un peu plus de 400 km en conditions normales d’utilisation, le CEO d’Opel Group, Karl-Thomas Neumann, a voulu montrer lors de ce Mondial que cette performance n’était pas virtuelle en demandant à l’un de ses collaborateurs de rallier, sans recharger son Ampera-e, la Porte de Versailles à Paris, où se déroule le salon, depuis Piccadilly Circus à Londres. Un test réussi sans encombre, ce qu’aucune voiture électrique de sa catégorie n’est encore capable de faire comme Opel chercha à le démontrer avec une animation qui fût au centre de la présentation en première mondiale de l’Opel Ampera-e.



Une batterie de 60 kWh

Le secret de cette autonomie record réside essentiellement dans la présence d’une batterie d’une capacité de 60 kWh dont Pam Fletcher, Directrice Générale de l’ingénierie de la marque, dévoila ses principales caractéristiques. Développée en collaboration avec LG Chem, cette batterie se compose de 288 cellules lithium-ion répartis en 10 modules intégrés dans le soubassement de la voiture, ce qui préserve un volume de coffre de 381 litres tout en offrant un espace suffisamment généreux pour accueillir jusqu’à cinq personnes à son bord. Cette batterie alimente un moteur électrique d’une puissance de 150 kW/204 ch avec un couple maximal de 360 Nm. De quoi autoriser des démarrages plein de brio puisque l’Opel Ampera-e s’affranchit du 0 à 50km/h en 3,2 secondes, mais également des reprises vigoureuses de 80 à 120 km/h, une zone particulièrement importante pour les dépassements. Sa vitesse de pointe est quant à elle électroniquement limitée à 150 km/h pour préserver l’autonomie.



Une Ampera-e qui récupère beaucoup d’énergie

Si sa batterie de 60 kWh joue un grand rôle dans ses performances en termes d’autonomie, l’Opel Ampera-e peut également s’appuyer sur ses capacités à recharger ses batteries tout en roulant. Pour ce faire, il suffit au conducteur de relâcher l’accélérateur en mode normal "Drive". L’Ampera-e récupère automatiquement l’énergie quant elle est sur sa lancée et se recharge grâce à son moteur électrique qui se double d’un générateur. L’effet de frein moteur est augmenté lorsque le conducteur passe en mode "Low", qui augmente également le pourcentage de récupération. En actionnant une palette à l’arrière du volant, le conducteur peut même passer à "Regen on Demand" pour disposer d’un maximum de récupération d’énergie. Le couple résiduel du moteur est si élevé dans les modes "Low" et "Regen on Demand" qu’il n’est même plus nécessaire d’appuyer sur la pédale de frein pour réduire la vitesse jusqu’à l’arrêt complet en circulation normale.



L’ouverture d’une nouvelle ère pour la voiture électrique

En brisant la barrière de l’autonomie, mais aussi celle du prix élevé puisque, même si les tarifs officiels n’ont pas été dévoilés lors du Mondial de l’Automobile, son coût devrait être inférieur à 33 000 euros (hors bonus gouvernemental), l’arrivée sur le marché de l’Opel Ampera-e signe l’ouverture d’une nouvelle ère pour la voiture électrique. Une ère durant laquelle les ventes de véhicules électriques vont fatalement exploser tant les constructeurs automobiles rivalisent désormais pour proposer, dans les cinq ans qui viennent, des modèles performants bénéficiant d’une large autonomie. Opel et General Motors, qui ont été loin d’être des précurseurs dans l’électrique, devront faire face à une large concurrence, mais aujourd’hui ils disposent d’un atout maître avec l’Opel Ampera-e. Ceci d’autant plus, comme le souligna Karl-Thomas Neumann en conclusion de sa présentation, que celle-ci n’est pas un concept ni une seconde voiture, encore moins un gadget écologique, mais bien un modèle qui définit le futur de l’automobile.



Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 03-10-2016 à 12:16:26 par MULLAURE

"...encore moins un gadget écologique, mais bien un modèle qui définit le futur de l’automobile..."

Mouais, c’est très bien mais fabriquer à très grande échelle une batterie qui est composées de 288 cellules lithium-ion répartis en 10 modules épuiserait rapidement les gisements de ce minérale pas si abondant que ça sur notre pauvre planète...Pour moi, la voiture électrique pour monsieur tout le monde dans ces conditions n’est pas viable à moyen/long terme.

Posté le 03-10-2016 à 13:32:37 par Rickobotics

Renseigne toi sur la quantité de Li nécessaire dans une batterie et des ressources disponibles, tu risques d’être surpris !!

Posté le 03-10-2016 à 15:03:19 par Lumberjack90

Sans parler du fait que les batteries sont recyclables pour produites de nouvelles batteries ou des accu domestiques façon powewall.
Concernant l’Ampera-e faut aussi espérer que les options ne vont pas trop faire grimper la facture et ne pas dépasser le seuil des 40000€ fatidiques au bonus gouvernemental.
Et derniers points et pas dès moindre, les points de recharge rapides sont-ils suffisants pour permettre des longs trajets façon Tesla ?

Posté le 03-10-2016 à 15:15:21 par Gecko64

Sans oublier que ça peut pousser encore plus le développent des batteries au graphène qui sont à base de carbone, ce truc qu’on trouve quasiment partout sur terre ;-)
Ces batteries sont réputées pour avoir beaucoup plus de capacité et de supporter des recharges beaucoup plus rapides.
Sans oublier leur durée de vie qui est énorme !

Posté le 03-10-2016 à 22:23:53 par clito

A tous les septiques…
Le moteur électrique a un rendement de 95%, le thermique 20%
Le moteur électrique nécessite, disons 20 pièces en mouvement, y compris la boite de vitesse… qui n’existe plus !
Le moteur thermique allez ! env. 1000 pièces en mouvement.
Qui est le vainqueur ?

Posté le 04-10-2016 à 09:14:10 par Thierry

Votre mobilité thermique (pétrole) ou électrique (lithium) ?

Certes comparer une énergie primaire avec un composant d’une batterie de stockage semble bien curieux, pourtant beaucoup de personnes font cet amalgame en rétorquant que l’extraction du lithium serait très polluant, comme le pétrole.

Explication:
#9702;Le carburant diesel ou essence 100% pétrole est une énergie primaire très facile à stocker dans un réservoir. Il permet notamment une autonomie intéressante pour un volume relativement faible néanmoins c’est un grand émetteur de GES et de particules.
#9702;Le lithium présent dans toutes les batteries à auteur de 1 % , du smartphone à celle plus grosse d’une voiture électrique. Le lithium est extrait des terres rares, mais également présent dans l’eau de mer ce composant est recyclable et la batterie de la voiture a une seconde vie.

Posté le 04-10-2016 à 10:24:43 par pépélemoko

Combat d’arrière-garde car la voiture électrique est née et va supplanter définitivement le thermique.
Pourquoi ? parce que les moteurs thermiques sont au bout de leur évolution et polluent partout alors que les batteries évoluent à la vitesse grand V Le problème est encore les stations de recharges peu nombreuses et pas assez puissantes mais plus il y aura de voitures électriques plus il y en aura avec recharge en 20 mn et tout se développera vite.

Posté le 04-10-2016 à 12:43:51 par MULLAURE

Gecko64...Sans oublier que ça peut pousser encore plus le développent des batteries au graphène qui sont à base de carbone, ce truc qu’on trouve quasiment partout sur terre ;-)...

Tout à fait, et c’est cette technologie qu’il faut développer en priorité...

Posté le 04-10-2016 à 15:49:54 par VEDN

Je ne me souviens plus: comment est majoritairement produite l’électricité?
Ah oui, à l’énergie nucléaire en France, et ailleurs (Chine, Allemagne) par un autre moyen inavouable (240 g CO² pour déplacer un VE en chine).
Et donc la bonne nouvelle, c’est qu’avec 500 kms d’autonomie (soit 350 à 400 kms en conduite réelle), c’est qu’on peut faire rallier Paris à Bure dans la Meuse , par les écolos anti nucléaire:http://burestop.free.fr/spip/
Bon le retour risque d’être un petit peu plus compliqué.
Ah oui c’est vrai, ne parlons pas du risque de production électrique, on en verra les effets que dans 30 ou 40 ans, un peu comme l’histoire du diesel depuis 30 ans......

Posté le 04-10-2016 à 19:40:45 par Rv45

Revenons sur la production electrique en Europe. Et bien c’est indiscutable la première source de production electrique en Europe c’est tout simplement le renouvelable.
Au niveau mondiale la première place est encore le charbon devant le renouvelable mais pour combien de temps avec le recule du charbon au profit du renouvelable en Chine mais aussi en Inde où en Allemagne cela aussi est indiscutable.

Pour l’Ampera E elle est donner pour 380 km au norme américaine les plus proche de la réalité. Les 500 km c’est pour le zozo de service.

Posté le 05-10-2016 à 14:37:27 par Rickobotics

VEDN, retourne en primaire pour tes multiplications, la Chine émet 766gCO2/kWh, donc avec une Conso à la prise de 16kWh/100km, on arrive à ... 120gCO2/km ce qui correspond à une Conso de 4.2L/100km pour une essence, et je parle bien en réel et non cycle normalisé. La Chine est le pays qui migre le plus rapidement vers les ENR, donc tout VE roulant là bas dès aujourd’hui pourra bénéficier de l’amélioration future de la production electrique. Maintenant, libre à toi de continuer à brûler du pétrole et enfumer tes voisins avec !

Posté le 05-10-2016 à 18:55:53 par Christophe

4.2L/100km, je suis à moins !
ou 3,78 l/100 km en diesel, je suis aussi à moins (tout en prenant l’autoroute).
Et une petite centrale au lignite ou au charbon, cela donne quoi en terme de qualité de l’air. Quand je vois ce que cela donne en Corse avec la centrale de Luciana juste au-dessus d’Ajaccio !

Posté le 10-10-2016 à 23:40:21 par soub56

Certains devraient retourner à l’école pour les multiplications, d’autres pour les accords...
une batterie ... composée de 288 cellules ...réparties...ce minéral...
3 fautes en 3 lignes, il y a eu pire, mais c’est pas mal...
Quant aux batteries au graphène, pourquoi pas, mais c’est curieux, de grands groupes industriel comme LG améliorent les batteries au lithium et ne sortent pas les super batteries au graphène présentées par certains comme l’avenir. Où est le problème? Heureusement que Gecko64 et MULLAURE sont là : ils vont leur donner la solution.
Pour revenir à l’e-ampera, avec une autonomie de 400 km ( je rappelle à certains que les abréviations ne prennent pas la marque du pluriel), le problème de la recharge est différent : pas besoin de recharge quotidienne, on charge quand on veut le soir à la maison ou dans la journée au boulot. Pour les trajets longue durée, une charge sur une borne rapide pendant le repas de midi, puis une seconde charge rapide à l’heure du thé et vous pouvez faire 1 000 km dans la journée : à vous de préparer votre voyage et de bien choisir vos deux bornes de charge

Posté le 11-10-2016 à 00:08:05 par soub56

Certains devraient retourner à l’école pour les multiplications, d’autres pour les accords...
une batterie ... composée de 288 cellules ...réparties...ce minéral...
3 fautes en 3 lignes, il y a eu pire, mais c’est pas mal...
Quant aux batteries au graphène, pourquoi pas, mais c’est curieux, de grands groupes industriel comme LG améliorent les batteries au lithium et ne sortent pas les super batteries au graphène présentées par certains comme l’avenir. Où est le problème? Heureusement que Gecko64 et MULLAURE sont là : ils vont leur donner la solution.
Pour revenir à l’e-ampera, avec une autonomie de 400 km ( je rappelle à certains que les abréviations ne prennent pas la marque du pluriel), le problème de la recharge est différent : pas besoin de recharge quotidienne, on charge quand on veut le soir à la maison ou dans la journée au boulot. Pour les trajets longue durée, une charge sur une borne rapide pendant le repas de midi, puis une seconde charge rapide à l’heure du thé et vous pouvez faire 1 000 km dans la journée : à vous de préparer votre voyage et de bien choisir vos deux bornes de charge

Posté le 11-10-2016 à 00:08:38 par soub56

Certains devraient retourner à l’école pour les multiplications, d’autres pour les accords...
une batterie ... composée de 288 cellules ...réparties...ce minéral...
3 fautes en 3 lignes, il y a eu pire, mais c’est pas mal...
Quant aux batteries au graphène, pourquoi pas, mais c’est curieux, de grands groupes industriels comme LG améliorent les batteries au lithium et ne sortent pas les super batteries au graphène présentées par certains comme l’avenir. Où est le problème? Heureusement que Gecko64 et MULLAURE sont là : ils vont leur donner la solution.
Pour revenir à l’e-ampera, avec une autonomie de 400 km ( je rappelle à certains que les abréviations ne prennent pas la marque du pluriel), le problème de la recharge est différent : pas besoin de recharge quotidienne, on charge quand on veut le soir à la maison ou dans la journée au boulot. Pour les trajets longue durée, une charge sur une borne rapide pendant le repas de midi, puis une seconde charge rapide à l’heure du thé et vous pouvez faire 1 000 km dans la journée : à vous de préparer votre voyage et de bien choisir vos deux bornes de charge

Posté le 11-10-2016 à 00:09:45 par soub56

désolé pour la répétition, mais quand j’ai voulu rectifier une faute d’accord ( je ne suis pas infaillible...), mon commentaire est parti plusieurs fois.

Posté le 12-10-2016 à 15:58:39 par mieg

"Opel et General Motors, qui ont été loin d’être des précurseurs dans l’électrique"

L’EV1 en 1996 était fabriquée par quel constructeur ?

Posté le 13-10-2016 à 10:07:06 par saperlipopette38

Bonjour à tous , sujet fort intéressant et je suis un electricoconvaincu , mais .... Avez vous penser à la production électrique pour la recharge ainsi qu’au transport ( de l’énergie , j’entend :-) si demain, donc dans un futur proche , de plus en plus de monde roule à l’électrique ...??? moi je dis , chouette , génial... Seulement voila ..

Je bosse chez RTE ( Réseau de transport électrique , filiale de EDF ) pour ceuss qui ne connaisse pas c’est le gestionnaire des lignes et postes électriques très hautes tensions HTB de 63.000 à 400.000 V qui se trouve entre les producteurs ( centrale nucléaires et hydro , fioul, charbon ) et les distributeurs ( ENEDIS(anciennement ERDF) , Régie...) ..... chez nous on parle pas Kwh mais Mwh :-)


Ce que je peux vous dire , c’est que aujourd’hui RTE constate plutôt une tendance à la baisse de la consommation , plutôt qu’a la hausse , et que assurément , un afflux massif de conso " nouveaux usages" ne pourra par être supporté par le réseau de transport , du fait que , nous sommes déjà un petit peu " limite" , que certaines lignes THT en fonction des régions sont régulièrement en surcharge , et que même si il est prévu sur 10 ans , 1 milliard d’euros d’investissement /an ce ne sera pas que pour le renforcement du réseau , mais essentiellement pour sa fiabilisation et sa numérisation , le SMART grid ( réseau électrique intelligent) ...
Alors , soit , vous allez me dire "c’est pas pour demain" , mais assurément que ce soit RTE ou ENEDIS personne n’est près pour ça ...

Amicalement. :-)

Posté le 13-10-2016 à 11:09:03 par Phenix83

Une batterie de 60kWh pèse combien ? probablement pas loin de 500 kg.C’est beaucoup non au moment ou les constructeurs font des efforts pour réduire le poids des véhicules.Personne ne parle de la pile à combustible alimenté en hydrogène .Pourtant des constructeurs sérieux sont lancés dans cette voie .

Posté le 13-10-2016 à 11:15:55 par Philippe74440

Bonjour
je lis avec attention les commentaires de ce sujet.
Je me pose la question suivante :
- Combien de personnes dans cette discussion, produisent leur électricité dite verte (photovoltaïque, ...) à hauteur de leur propre consommation ?
Je me dis, que la critique est facile, mais le passage à l’acte l’est souvent beaucoup moins !

Posté le 13-10-2016 à 12:10:55 par Luck

"en demandant à l’un de ses collaborateurs de rallier, sans recharger son Ampera-e, la Porte de Versailles à Paris, où se déroule le salon, depuis Piccadilly Circus à Londres" Alors problème du transport d’un VE aux batteries chargées sur le Ferry !!!!!

Posté le 13-10-2016 à 14:36:02 par Christophe

@Philippe74440
Produire de l’électricité verte à hauteur de ma propre consommation, cela n’est pas trop difficile avec 8 panneaux de 250 Wc je couvre ma consommation.
Par contre mettre en face de sa consommation la production qui convient, cela est déjà plus difficile. Même avec 2 panneaux, je suis sûr qu’il y aurait de la production que je n’arriverai pas à consommer et qui serait injectée au réseau.
Mais ma plus grande difficulté est que le règlement ZPPAUP / AVAP m’interdit la pose de panneaux solaires sur mon toit.
Du coup, je vois augmenter la ligne CSPE sur ma facture pour rémunérer ceux qui peuvent le faire !

Posté le 14-10-2016 à 15:31:02 par oldbook

Bonjour,
Petit témoignage: nous roulons avec "bikette" (Peugeot ion 16) depuis + de 4 ans et notre consommation annuelle EDF (facturée) est bon an mal an d’environ 550kwh charge de bikette comprise.
Explication: nous avons un mode vie écolo (sans retour à l’âge de pierre) ds une maison bioclimatique, et point crucial nous avons opté pour l’autoconsommation de notre production PV (3kwc) avec répartition de nos 2 postes importants (lave-linge et bikette) sur les phases qui vont bien d’une installation TRI. Oui je dois préciser que tout ce qui est résistance électrique est absent de notre maison: le lave-linge bénéficiant d’un mitigeur automatique ECS et eau de pluie (récup eaux pluviales en citerne).
Ombre au tableau, il faut être dispo (sommes retraités) qd le soleil brille pour charger bikette, pas encore prévu un automate pour le faire. Aujourd’hui on peu vraiment avancer dans le domaine de l’économie d’énergie, encore faut-il s’y intéresser.
Lors de la consultation de vos emails, pas l’ombre d’un soucis environnemental, à part celui de Philippe, Bravo à lui !

Posté le 20-10-2016 à 16:21:26 par soub56

Pour info, j’ai prévu de faire de l’autoconsommation avec un traqueur de 1 kWc et une revente du surplus avec le toit de mon garage équipé de 8 kWc ( fin des travaux pour Noël).
Le problème pour la recharge d’un VE avec des PV, c’est qu’il faut être présent quand les panneaux produisent et avoir laisser un peu de place dans la batterie pour que les électrons photovoltaïques puissent s’y installer : je suis plutôt absent dans la journée et je préfère avoir une batterie pleine pour être sûr de pouvoir rentrer le soir! J’envisage de m’acheter un second VE, pour rouler un jour avec l’un pendant que l’autre charge et vice-versa le lendemain. Ce n’est pas très économique, mais je serai complètement indépendant énergiquement parlant..

Posté le 01-11-2016 à 17:27:43 par electronlibre

@ Gecko64 et MULLAURE

Il semblerait qu’une entreprise californienne soit en mesure d’industrialiser les fameuses batteries au graphène, impliquant le retour d’un petit constructeur. C’est pour bientôt:
http://www.moteurnature.com/actu/uneactu.php?news_id=28624



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Opel Ampera-e

Retrouvez toutes les informations sur la voiture électrique Opel Ampera-e à travers notre dossier spécial : caractéristiques techniques, actualités, vidéos, revendeurs...

Tout savoir sur la voiture électrique Opel Ampera-e
Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
A lire également / sur le même thème Transport & Environnement plaide pour les bus électriques
Dans une actu mise en ligne sur son site en date du 12 novembre 2018, la Fédération européenne pour le transport et l’environnement se réjouit de la position de l’Europe...
Des Assises sur les carburants alternatifs
Organisées sous l’égide de l’ADEME, les Assises Nationales des Carburants Alternatifs auront lieu demain à Sophia Antipolis. L’objectif est de rassembler les acteurs de...
EVBox révèle l’identité des 3 premiers intervenants à rEVolution 2019
Organisée par EVBox, l’édition 2019 de la conférence annuelle rEVolution rassemblera mardi 19 mars 2019, à Amsterdam (Pays-Bas), dans une ancienne usine à gaz...
Trottinettes électriques : Lime recule à Toulouse et Bordeaux
C’est le mode opératoire de la startup américaine qui agace les élus en charge des territoires et de la mobilité. Les trottinettes électriques sont déployées sans...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact