Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 09/05/2018 à 09:23 par Philippe Schwoerer - Lu 2430 fois - 3 commentaires


Marché des vélos à assistance électrique : + 90% en 2017


Chaque année, l’Observatoire du cycle communique son « Marché du cycle » qui révèle les tendances de l’année précédemment écoulée dans l’Hexagone en matière de ventes de vélos et d’accessoires, ainsi que les moyens privilégiés par les Français pour les acquérir. Une dizaine d’éditions successives ont mis au jour la part de plus en plus importante prise par les vélos à assistance électrique. Après une hausse de 31% constaté en 2016 par rapport à 2015, le nombre des ventes de VAE s’élevait à 134.000 unités. La prime gouvernementale à l’achat, d’un montant maximum de 200 euros, mise en place mi-février 2017, laissait espérer une véritable explosion du marché. L’Avem avait pronostiqué un franchissement de la barre symbolique des 200.000 acquisitions pour 2017. Banco ! Il s’est vendu aux alentours de 255.000 VAE l’année dernière, - 254.870 pour être précis -, dont plus de 35.000 VTTAE ! Pour autant, avec au total près de 2,8 millions de vélos acquis neufs en France en 2017, - en progression de 0,2% par rapport à 2016 -, les modèles à assistance électrique ne représentent qu’environ 9,1% du marché. Que 9,1 % !? C’est finalement beaucoup, puisqu’en 2016 cette part n’était que de 4% ! Derniers chiffres à retenir : 1.564 euros. C’est le prix moyen consacré l’année dernière à l’achat d’un VAE. A comparer à quelques modèles sans moteur : 1.404 euros pour un course, 396 pour un VTT, 339 pour un citadin, 333 pour un pliant, 330 pour un VTC et 113 euros pour les modèles destinés aux enfants.

Les VAE jetés sous les projecteurs

Dans son « Marché du cycle », l’observatoire commente très largement cette place prise par les VAE, en donnant la parole à différents acteurs de l’organisation professionnelle Union Sport & Cycle qui en est à l’origine. Ainsi Denis Briscadieu, vice-président de la commission Cycle & Mobilité active de cet organisme, et PDG de Cyclelab, estime qu’avec « un développement industriel très innovant et très à l’écoute du marché, le VAE prendra chaque année des parts considérables. 2025 pourrait être proche des 40% ». Une performance qu’il attribuerait, entre autres, à la miniaturisation du couple moteur-batterie, à plus d’autonomie, de légèreté et d’intégration, et aux compléments numériques qui « convaincront des millions de citoyens à rouler à VAE ». Il salue par ailleurs les professionnels qui « se sont très vite adaptés à intégrer cette 4e grande famille de vélos, après VTT, Route, et Loisir ». Président de Cycleurope Industries et coprésident de Union Sport & Cycle, Jérôme Valentin confirme les perspectives pour le marché français en le confrontant avec d’autres en Europe : « La comparaison avec les pays voisins confirme le potentiel du marché français du VAE. En France, le VAE représente moins de 10% des volumes vendus, contre 45% en Belgique et 19% en Allemagne, où on estime qu’il pourrait monter jusqu’à 35% à terme ».

Influence de la prime gouvernementale

Président de la Commission Cycle pour l’organisme, et directeur général France de Shimano, André Ghestem reconnaît l’importance de la prime gouvernementale dans le volume des ventes de vélos à assistance électrique en 2017 : « Le succès des VAE a dépassé nos espérances. Soutenu par la prime de l’Etat à l’achat en 2017, il continue d’être porté par les usages de mobilité et s’étend aujourd’hui aux loisirs avec le VTTAE et le vélo de route. Le VAE rend la pratique sportive plus accessible et augmente le nombre de pratiquants. Il a aussi pour effet d’accroître le panier moyen et de stimuler les ventes d’articles à valeur ajoutée, avec un effet d’entraînement sur les accessoires et composants, où la demande se porte sur des produits de qualité ». Le désengagement de l’Etat signe-t-il pour autant la fin de ce dynamisme ? Non, selon Jérôme Valentin qui prévoit que « le ralentissement de la croissance constaté depuis la refonte du bonus ne durera pas ». Il assure : « Dès que les magasins auront écoulé leurs stocks, les ventes repartiront sur des hausses à deux chiffres ». Pour justifier cette position, il met en avant que, si « le bonus VAE a créé un effet de levier très important pour le marché du vélo en 2017 », c’est « beaucoup plus en termes de médiatisation qu’en termes financiers : tout à coup, l’intérêt du vélo à assistance électrique a été porté à la connaissance des Français ».

Solution de mobilité à part entière

On l’aura compris, Union Sport & Cycle ne compte pas sur une aide à l’achat pour doper le marché des vélos, électrifiés ou non. Mais plus sur un coup de projecteur à porter du côté de ces deux-roues. La part d’attachement des Français au vélo comme instrument de loisir devrait de plus en plus se doubler d’une manière de le considérer véritablement comme une solution de mobilité à part entière. Et là, l’organisation professionnelle espère beaucoup du Plan Vélo annoncé dans le cadre du projet de loi sur les mobilités par Elisabeth Borne, ministre des Transports. C’est dans ce rôle de véhicule de transport que le vélo à assistance électrique devrait se développer le plus. Pour les détaillants spécialisés, c’est d’ailleurs une aubaine, puisque les consommateurs se tournent vers eux, en attente de conseils et de services sur des produits nécessitant des compétences de plus en plus techniques. Union Sport & Cycle a ainsi relevé que ces professionnels du cycle réalisent 77% de leur chiffre d’affaires avec les VAE.

Recyclage des batteries

L’organisation ne se contente pas de réunir quelques chiffres puis de les livrer ensuite à la presse. Elle s’implique et accompagne le développement du cycle. Ainsi en travaillant sur des actions de lutte contre le vol des vélos, en participant à la mise en place de séances dans les écoles pour apprendre la sécurité routière, en soutenant techniquement les travaux de normalisation sur les VTTAE, etc. Dans le « etc. », il y a le recyclage des batteries des vélos à assistance électrique. Du rapprochement de l’Union Sport & Cycle avec Corepile est née une filière qui vise à assurer un recyclage efficace et sécurisé des accumulateurs de VAE. Lancée en début d’année, elle compte déjà plus de 350 points de collecte en France, qui ont déjà récupéré au-delà de 5 tonnes de batteries. Tout magasin spécialisé en ventes de vélos peut s’ajouter à la liste en se déclarant auprès de Corepile via un message électronique envoyé à l’adresse vae@corepile.fr. Un rituel de collecte, gratuit, sera alors proposé en retour.


Liens supplémentaires pour nos membres



Mots clés : vélo | assistance | électrique | vente | marché | VAE | 2017 | observatoire | cycle | Corepile
Catégories : Batterie | Vélo électrique |

Commentaires

Posté le 09-05-2018 à 13:55:06 par VTTAE74

On pouvait s’attendre à de tels chiffres ! Mais chapeau quand même à l’Avem qui s’est risqué à une estimation qui s’est révélée juste.

Posté le 10-05-2018 à 15:46:14 par HMDis

Je ne partage pas les prévisions de Union Sport Cycle. Il va y avoir un sérieux coup de frein en 2018 sur les VAE. Il y aura une progression, peut-être, mais de pas plus de 20 ou 25%.

Posté le 13-05-2018 à 13:38:31 par GiantMan14

Ce qui est marrant, c’est de constater l’évolution des mentalités sur 10 ans. Les VAE étaient vus comme des vélos pour personnes malades ou peu courageuses, mais maintenant, même les VTTistes les ont adoptés.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du 20/09/2018 au 22/09/2017 - Cagnes-sur-Mer

Du 20 au 22 septembre 2017 auront lieu la seconde édition des Journées AVEM de l'électro-mobilité. Lors des deux premières journées, les 20 et 21 septembre, des...
A lire également / sur le même thème Meilleur concept-car 2018 : Honda Urban EV
C’est dans le cadre du salon automobile de Turin que le constructeur japonais Honda a reçu le Car Design Award 2018 pour sa Urban EV. Le titre distingue ainsi le...
Les vélos à assistance électrique Vélib’ de retour ?
Selon une interview accordée au Parisien par le nouveau président de Smovengo, - Arnaud Marion -, 3.000 vélos à assistance électrique devaient progressivement retrouver...
Panasonic et Honda vont expérimenter le partage de batteries
Honda Motor et Panasonic Corporation vont expérimenter dès décembre 2018 en Indonésie le partage des batteries sur différents engins électriques, en particulier des...
Festival Ruisrock : Payer sa navette électrique BMW i3 en chantant
C’était du 6 au 8 juillet 2018 : Pour accéder et repartir du festival Ruisrock qui se tenait en Finlande, à Turku, des BMW i3 étaient proposées en navette baptisées «...
Moins de cobalt, moins chère, plus d’énergie avec les batteries eLNO
Le groupe Johnson Matthey, - spécialisé en produits chimiques -, mise sur sa propre recette afin de prendre le train de la mobilité électrique. Sa batterie eLNO, à...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact