Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 10/04/2019 à 10:00 par EMMANUEL MAUMON - Lu 2643 fois - 3 commentaires


Le Salon de Shanghai s’annonce très électrique


Le Salon de Shanghai ouvrira ses portes la semaine prochaine. Plus grand marché mondial des véhicules électriques, appelé de plus à croître fortement dans les prochaines années en raison de la politique des quotas instaurée par les autorités chinoises, la Chine est devenue un passage obligé pour tous les constructeurs ayant des ambitions dans ce domaine. Bon nombre d’entre eux profiteront de ce salon pour présenter des nouveautés en matière de véhicules électriques. Avec la conduite autonome et les voitures connectées, l’électromobilité constituera d’ailleurs l’un des thèmes majeurs de cette édition 2019.
Sur leurs terres, les constructeurs chinois montreront l’exemple, mais les grandes marques européennes comme Renault, Citroën, Volkswagen ou Audi, ne seront pas en reste en dévoilant parfois des modèles conçus tout particulièrement pour le marché chinois. Présentations de quelques-unes des nouveautés qui devraient créer l’évènement dans les prochains jours à Shanghai.

Les Startups chinoises avancent leurs pions

A côté des grands constructeurs chinois, comme Byd, BAIC ou Geely, qui dominent actuellement le marché chinois du véhicule électrique, plusieurs startups aux dents longues entendent bien se faire une place sur ce secteur d’avenir et dévoileront de nouveaux modèles sur lesquels elles comptent pour y parvenir. Ainsi, après avoir dévoilé lors de l’édition 2017 son SUV électrique ES8 qui s’est déjà écoulé à plus de 15 000 exemplaires, Nio présentera cette année une berline 100% électrique dont la silhouette laisse présager qu’elle se posera en concurrente de la Tesla Model S.
XPeng semble aussi avoir la même ambition avec son coupé 4 portes 100% électrique, baptisé P7 (nom de code E28). Un modèle qui intègre les technologies de conduite autonome et de connectivité intelligente de la prochaine génération, avec notamment un système d’intelligence artificielle développé par NVIDIA. Ce coupé, qui devrait être commercialisé dès la fin de l’année, viendra compléter l’offre de XPeng dont les livraisons à grande échelle de son SUV électrique, le G3, ont débuté à la fin du mois dernier.



Renault présente sa première voiture conçue pour le marché chinois

Les marques françaises seront aussi présentes à Shanghai. Si Citroën mettra l’accent sur ses SUV avec une gamme renouvelée répondant aux attentes des clients chinois, elle présentera également une vision d’avenir avec l’Ami One Concept. Un véhicule 2 place 100% électrique, qui met le digital au cœur d’une nouvelle expérience de mobilité urbaine. Une mobilité plus libre et sereine, apte à répondre aux nouveaux enjeux de demain particulièrement sensibles en Chine.
Renault présentera lui, en première mondiale, le nouveau Renault City K-ZE, le premier véhicule électrique de la marque conçu spécialement pour le marché chinois. Une voiture compacte au design sportif taillée pour les usages citadins. Si ses caractéristiques seront dévoilées mardi prochain, elles ne devraient pas être très éloignées de celles du concept-car sur lequel le constructeur français avait levé le voile à la veille du Mondial de Paris. Il s’agirait donc d’un petit SUV, fabriqué à partir de la même plateforme que la Kwid (la voiture low-cost de Renault vendue en Inde), disposant d’une autonomie de 250 km en cycle NEDC. Une voiture qui serait très bon marché (entre 10 000 et 12 500 €) afin de séduire une large clientèle.



Volkswagen dévoile un nouveau modèle de la famille ID

Volkswagen a choisi le Salon de Shanghai pour présenter un nouveau membre de sa famille ID. dénommé IR. Roomzz. Pour l’instant il s’agit d’un concept-car, mais nul doute qu’il préfigurera un modèle de série dont la commercialisation sur le marché chinois devrait intervenir en 2021. Tout comme les cinq autres membres de la famille, l’ID. Roomzz est basé sur la fameuse plateforme MEB. C’est un SUV grand format 100% zéro émission. Particulièrement polyvalent, il se démarque par une flexibilité exceptionnelle au niveau de l’habitacle, avec de nouvelles configurations de sièges, des matériaux haute qualité et un éclairage personnalisable.
Pour Klaus Bischoff (Responsable Design de Volkswagen), son style soigné et épuré, qui cache une puissance insoupçonnable, souligne sa fonctionnalité et l’ID. Roomzz offre un bel aperçu de ce que seront les SUV électriques grand format de demain. Par ailleurs, une autre de ses particularités réside dans son système de conduite autonome de niveau 4 qui lui permet, en mode ID. Pilot, de circuler de manière autonome sans conducteur actif, en ville comme sur autoroutes.



Audi se projette dans le futur

Si l’ID. Roomzz de Volkwagen doit avoir une concrétisation assez rapide, Audi a choisi de se projeter à Shanghai dans un horizon beaucoup plus lointain. Annoncé par trois croquis crayonnés, son étude de design AI.ME préfigure en effet une voiture compacte automatisée pour les mégalopoles du futur. Chez Audi, les lettres AI indiquent clairement qu’il s’agit d’un véhicule autonome. Ceci même s’il reste doté d’un volant, escamotable dans la planche de bord, afin de laisser au conducteur le choix de prendre les commandes ou de se laisser transporter comme un simple passager.
Badgée e-tron à l’arrière, cette navette autonome sera donc électrique et elle semble afficher des dimensions relativement imposantes pour une citadine. L’un des trois croquis présentés pour annoncer la présentation de Shanghai dévoile également un intérieur assez spectaculaire avec une tablette en bois au-dessus du volant et une instrumentation sous forme d’écrans, assez éloignée du conducteur et presque plaquée sous le pare-brise. Reste à savoir si ce concept-car restera un pur exercice de style ou s’il préfigurera la future héritière de l’Audi A2 dont il semble reprendre la forme de sa lunette arrière ?






Mots clés : Mobilité électrique | Véhicules électriques | Salon Shanghai | Nio | XPeng | Renault | Citroën | Volkswagen | Audi
Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 10-04-2019 à 10:21:17 par astrocg

une Renault pour le marché indien entre 10000 et 12500€
et en France pour le double au moins
qu’on m’explique888

Posté le 10-04-2019 à 15:17:24 par LL

Avec location ds batteries la K-ZE ? Peut on espérer sa commercialisation en France ?

Posté le 10-04-2019 à 22:25:01 par Daniel

La K-Ze n’est pas prévue pour la France. Mais les Dacias ne l’étaient pas non plus. On connaît la suite. Alors l’espoir reste entier de voir la Renault en France, d’autant plus qu’elle correspond bien à un usage urbain et périurbain.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Les perspectives de développement de la micromobilité
Au travers de son Centre pour la Mobilité Future, le cabinet de conseils McKinsey fournit régulièrement des informations de pointe afin de façonner l’avenir des...
OppCharge, une solution normalisée pour la recharge des bus électriques
Alors que l’acquisition de flottes de bus électriques se développe fortement en Europe pour répondre aux exigences de la lutte contre le réchauffement climatique et...
Des navettes 100% électriques pour l’Aéroport de Nice
Dans le prolongement de nombreuses actions qui lui ont permis de devenir le premier aéroport de France à atteindre la neutralité carbone et de son engagement à atteindre...
Plus de 1.000 voitures électriques en autopartage à Hambourg
C’est dans le cadre du service WeShare, qui sera lancé à Hambourg (Allemagne) au printemps 2020 après une introduction réussie à Berlin, que 1.000 Volkswagen e-Golf et...
Un rapport sur l’intégration de la mobilité électrique
Enedis vient de publier un rapport sur l’intégration de la mobilité électrique dans le réseau public de distribution d’électricité. Un rapport qui intervient dans un...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact