Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 21/05/2016 à 07:00 par Philippe Schwoerer - Lu 2498 fois - 3 commentaires


La recharge dans le Morbihan encore gratuite jusqu’à fin juin 2016


A mi-avril, l’utilisation du réseau des bornes de Morbihan énergies (SDEM) pour le ravitaillement des véhicules électriques et hybrides rechargeables devait passer à la vitesse supérieure en devenant payant. Le fabricant américain des modèles pour la recharge accélérée ayant décidé de ne plus proposer son matériel en France, les 65 d’installations déjà en service doivent être remplacées. Une situation qui n’est jamais agréable pour les porteurs de tels projets, et qui se traduit le plus souvent par un retard sur le terrain.

Des tarifs déjà annoncés

Sur son site, le SDEM avait déjà annoncé la grille tarifaire, par palier d’1h30, pour la recharge des véhicules électriques et hybrides rechargeables : 1,90 euro pour les abonnés avec une adhésion de 18 euros à l’année, ou 2,40 euros pour les extérieurs. En phase de test, le déclenchement de la recharge pouvait être obtenu en présentant n’importe quel badge RFID. Dès la mise en application du service payant, le SDEM distribuera sa propre carte individuelle rattachée à un compte, mais il sera aussi possible de procéder au règlement de l’opération de remplissage des batteries par paiement sans contact avec une carte bancaire, ou via un flashcode envoyé sur un smartphone.

Une gratuité prolongée

Du fait du problème rencontré avec le groupe américain Pentair pour les bornes accélérées, recharger son véhicule électrique ou hybride rechargeable dans le Morbihan, sur le réseau du SDEM, n’est toujours pas payant. Jusque quand ? Au moins jusqu’au début des vacances estivales, si l’on en croit le message affiché sur le site de Morbihan énergies : « Pour des raisons liées à un changement de fournisseur de bornes, prolongation de la gratuité au moins jusqu’à fin juin 2016 ». Une situation qui pourrait ravir les électromobiliens qui comptent passer par la Bretagne prochainement, mais pas le SDEM qui va devoir se mobiliser sur le problème, et connaîtra un glissement de dates dans le déploiement du maillage.

65 bornes à changer…

Le réseau du SDEM, piloté par notre adhérent Spie, sera, selon le programme de déploiement en cours, composé au final de 11 bornes rapides et 250 accélérées. A ce jour, le matériel déjà installé compte respectivement 7 et 65 exemplaires de ces unités. Ce sont ces dernières qui devront être progressivement remplacées pour l’automne, alors que l’implantation d’une quarantaine de nouvelles bornes devrait être réalisée pour l’été, et que le projet en prévoyait 180 à 190 pour fin 2016. Le matériel fabriqué par le groupe Pentair et en service dans le Morbihan offre, par unité, 4 prises : 2 de type domestique E/F, 1 de type 2 et la dernière de type 3. Pas concernées par le remplacement et situées à Vannes, Le Faouët, Pontivy, Baud, Ploërmel, Arzal et Lorient, les bornes rapides fournies par DBT proposent, elles, les 3 standards du marché (Combo, CHAdeMO et AC/ZE Ready).

…Pourquoi ?

Un premier réflexe pourrait être de se dire, qu’après tout, pourquoi changer les bornes sur le seul fait que son fabricant a décidé de ne plus en produire pour la France ? Puisqu’elles sont fonctionnelles, autant les utiliser ainsi jusqu’à ce qu’elles soient au moins amorties au sens comptable. Ce n’est pas si simple ! Pour diverses raisons, les systèmes de gestion de ce matériel doivent être régulièrement actualisés, ne serait-ce que pour répondre à des évolutions de norme. Le groupe Pentair ne compte pas continuer à travailler sur des appareils qu’il ne diffusera plus chez nous. La maintenance et l’évolution des bornes accélérées déjà installées dans le Morbihan ne pourraient donc plus être assurées, sauf à trouver une ou des entreprise(s) prête(s) à les prendre en charge. Ce qui se pratique régulièrement dans le monde industriel comme dans la bulle informatique n’est pas duplicable à tous les cas de figure. Il faudrait à la fois s’inquiéter, entre autres, des softs actifs et des pièces détachées. Et quid de la garantie sur le matériel et les logiciels déjà à l’œuvre. Le SDEM, qui subit la situation, a choisi de jouer la carte de la sécurité et de la qualité de service. N’oublions pas que le Morbihan fait partie des premiers départements à avoir répondu présent pour accompagner la nouvelle vague électromobile. Sa gestion efficace du problème ne peut qu’honorer la démarche globale poursuivie par le SDEM.

Spie

Dans un récent article publié en mars dernier, nous avions indiqué que SPIE Ouest-Centre avait remporté deux appels d’offre du SDEM, dont un récemment, pour le déploiement et l’exploitation des 250 bornes de recharge accélérée du maillage morbihannais. SPIE a donc en charge l’installation, la mise en service et la maintenance de ce matériel. Via son offre « Orios », notre adhérent assure la supervision, la monétique et la maintenance des bornes déployées. Il est donc en première ligne pour résoudre le problème rencontré par le Sdem. Et c’est bien ce que Spie s’attache à faire, en accompagnant au mieux le syndicat de l’énergie du Morbihan. La société, dont l’histoire plaide en faveur de son professionnalisme, a déjà trouvé le matériel de remplacement. Il s’agit de bornes aux fonctionnalités au moins équivalentes, proposées par Atomelec, une entreprise plus que cinquantenaire basée dans la Loire, à Saint-Bonnet-le-Château.



Pour plus d'information

SPIE SA
Mr Bruno VASLIN
Parc Saint Christophe
Pôle Vinci
95863 CERGY PONTOISE CEDEX

Tel : +33 (0)6 80 36 36 37
Mail : b.vaslin@spie.com
Site : http://www.spie.com

SPIE SA est adhérent de l'AVEM et soutient nos actions.
Accéder à la fiche adhérent de SPIE SA


Mots clés : SDEM | Spie | Morbihan énergies | Morbihan | véhicule électrique | voiture électrique | borne recharge | vhr | hybride rechargeable
Catégories : Voiture électrique | Voiture hybride rechargeable | Borne de recharge |

Commentaires

Posté le 22-05-2016 à 00:23:41 par soub56

Pour info, la borne que l’on voit en photo est celle de la borne rapide de VANNES. C’est une vielle photo, car la mauvaise herbe que l’on voit devant la borne n’existe plus. Je l’ai arrachée il y a au moins un an, voire deux...Remarquez le beau ciel bleu breton!
Comme il faut attendre 15 à 30 minutes pour une charge rapide, j’en profite pour vider le répondeur de mon téléphone, effacer les SMS inutiles, et, quand j’ai fini ces travaux personnels, pour passer le temps, je m’amuse à désherber les places de stationnement : il y a toujours de quoi faire! Je ne sais pas qui doit nettoyer ces aires de recharge, mais ce n’est pas fait régulièrement.

Posté le 22-05-2016 à 10:00:05 par Philippe Schwoerer

Bonjour soub56

Oui, c’est bien la borne rapide de Vannes. Photo prise le 28 juin 2015 à l’occasion de l’essai du e-NV200, soit, il y a 11 mois.

Pour l’anecdote, il y a (avait ?) une borne Hager sur le parking de l’entreprise juste en face, et la place est balisée pour un stationnement de personnes à mobilité réduite.

Posté le 22-05-2016 à 11:29:58 par soub56

Le temps passe vite, je pensais que cela faisait plus d’un an...
La borne HAGER existe toujours : cela permet à l’entreprise de montrer à ceux qui rechargent leur voiture qu’ils pourraient en trouver une chez eux.
Au début de l’utilisation de cette borne, j’avais regretté qu’elle soit implantée dans un endroit un peu isolé : pas de café, pas de restaurant, pas de galerie marchande, un peu loin de la voie rapide NANTES/QUIMPER.
A l’usage, ce n’est finalement pas trop mal : elle aurait été placée près d’une zone commerciale, elle aurait été souvent occupée par des voitures dont la charge aurait été terminée, mais dont les conducteurs seraient encore dans les magasins ( ce qui arrive parfois, je l’ai constaté à mes dépens).



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du 26/09/2019 au 27/09/2019 - Cagnes-sur-Mer

L’AVEM organise sa troisième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, qui aura lieu à Cagnes-sur-Mer les 26 & 27 septembre 2019. Cet événement permettra aux...
A lire également / sur le même thème Recharger sa voiture en habitat collectif mission impossible ?
Vendredi dernier a eu lieu la toute première conférence “Recharger sa voiture en habitat collectif mission impossible ?” organisée par l’AVEM et la Mairie de...
L’avis de la Tesla Model 3 par Madame Dany
Nous avons souhaité recueillir l’avis de Madame Dany sur la voiture qu’elle possède depuis mars. Ses impressions de conduite, l’usage au quotidien, la recharge et l’avis...
La nouvelle initiative de Shell: un road trip à faibles émissions à travers les US
C’est dans une aventure originale que se sont embarqués 4 jeunes influenceurs américains dans l’émission « The Great Travel Hack » en français...
ERC 140, cette GT 2 places 100% française qui sera produite en Vendée
Pour la journée du mercredi 5 juin 2019, le programme de la 6e édition du Vendée énergie Tour prévoyait une séquence des plus symboliques : le passage de l’avion...
Journées AVEM 2019 : interview du Président
À l’occasion du dévoilement des dates des journées AVEM 2019 les 26 et 27 septembre prochain, Jean-Paul Faure, le Président de l’AVEM s’est exprimé sur le contenu et les...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact