Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 30/11/2016 à 19:41 par Philippe Schwoerer - Lu 3876 fois - 18 commentaires


La mobilité électrique avance dans les Côtes-d’Armor


Retenez la date du 5 décembre 2016 : elle marque une étape dans la progression de la mobilité électrique en Bretagne, plus précisément dans les Côtes-d’Armor. En matinée, les élus se réuniront afin de signer la convention d’itinérance du maillage Brev’Car (Borne de Recharge Electrique pour Véhicules en Côtes-d’ARmor) pour le ravitaillement des véhicules électriques et hybrides rechargeables. L’après-midi, à Langueux, près de Saint-Brieuc, les constructeurs exposeront leurs modèles branchés. Le fonctionnement des bornes sera également à l’ordre du jour.

136 bornes

Bonne nouvelle en Bretagne : Le réseau de recharge pour véhicules électriques et hybrides rechargeables du syndicat de l’énergie des Côtes-d’Armor va se mettre en place dans les prochains mois ! Il comptera 130 bornes accélérées 22 kW, mais aussi et surtout 6 stations rapides 50 kW si importantes pour favoriser les déplacements à longue distance. Une configuration qui présente une certaine homogénéité avec les réseaux développés par les 3 autres départements bretons et limitrophes : Ille-et-Vilaine, Finistère et Morbihan. C’est ainsi toute une route qui va s’ouvrir depuis et vers les régions du Sud de la France. Le SDE22 a d’ailleurs décidé de jouer la carte de l’itinérance en signant un partenariat avec la plateforme d’interopérabilité Gireve. Par cette démarche à saluer, les élus donne une chance aux Costarmoricains de voyager en VE à l’extérieur de leur département, mais aussi aux électromobiliens des autres régions de rejoindre la Bretagne. Parmi eux, Jean Gaubert, médiateur national de l’énergie et président du syndicat départemental d’énergie des Côtes-d’Armor.

Rencontre avec le public

Si le réseau de recharge du SDE22 devrait être intégralement opérationnel pour l’été 2017, les automobilistes des Côtes-d’Armor sont déjà conviés lundi prochain, 5 décembre 2016, à venir découvrir le projet en rencontrant les constructeurs automobiles concernés et en essayant quelques-uns de leurs modèles hybrides, rechargeables ou non, et électriques. Ont déjà répondu favorablement à l’invitation du syndicat de l’énergie des Côtes-d’Armor : Nissan, Kia, Renault, Citroën, BMW, Volkswagen, Mercedes et Toyota. Le rendez-vous est donné place François Mitterrand à Langueux, de 13 à 15 heures. A cette occasion, le fonctionnement des bornes du service Brev’Car sera expliqué. Les badges qui permettent d’y accéder sont à commander dès maintenant au SDE22 par téléphone (02.96.01.20.20) ou par messagerie Internet (sde22@sde22.fr).


Liens supplémentaires pour nos membres

Pour accéder aux liens ci-dessous, devenez membre adhérent de l'AVEM

CP SDE22




Mots clés : véhicule électrique | voiture électrique | SDE22 | borne de recharge | Bretagne | Gireve | borne rapide
Catégories : Voiture électrique | Voiture hybride rechargeable | Borne de recharge |

Commentaires

Posté le 30-11-2016 à 20:37:21 par soub56

Mieux vaut tard que jamais : ce département était en retard, à l’été 2017 il aura rejoint le peloton. Reste à définir l’interopérabilité des différentes cartes des départements voisins pour se connecter à ce service. Pourquoi n’ont ils pas retenu la carte bancaire, détenus par des millions d’automobilistes?

Posté le 01-12-2016 à 05:05:45 par rv45

Oui mieux vaut tard que jamais, évidement et surtout avec des bornes rapides. C’est mieux pour le tourisme aussi. Penser qu’il y a encore un departement qui n’a toujours rien fait. Et oui le dernier village gaulois ne sera plus en Bretagne mais le 45 mais dans ce departement il y a des gaulois partout!

Oui la carte bleu cela devrait être essentielle une autre carte ne peut avoir qu’un seul sens c’est le roaming cad la facturation des kwh consommé sur sa propre facture edf domicile où equivalent. Les autres cartes sont une énorme stupidité depuis que l’on est obligé de respecte la réglementation Europenne.

Posté le 01-12-2016 à 08:51:05 par phil77

" Il comptera 130 bornes accélérées 22 kW, mais aussi et surtout 6 stations rapides 50 kW "
On oublie d’expliquer que les 130 bornes 22 kW proposent de l’accéléré pour les Zoé et quelques Smart.
Pour tous les autres VE ce sera du 3 kW ou au mieux du 7 kW et rarement du 11 kW, bref pas d’accéléré !
Sans intégrer le 2O kW DC Combo et Chademo, ces bornes ne sont pas universelles. Encore un mauvais choix ou un choix économique et publicitaire avant d’être un choix de service réel.

Posté le 01-12-2016 à 09:59:51 par Electronlibre12

Bonjour,

Super, enfin des bornes dans le 22!

Par contre encore un porte clé de plus pour mes déplacements, comment un utilisateur de passage (en vacances dans cette belle région par exemple) pourra y accéder?

Je me pose toujours la question , pourquoi pas un accès par CB sans contact? comme sur les horodateurs? ou tout la majorité des services offerts à travers le monde?

Bonne journée à tout les électro-mobilistes!

Posté le 01-12-2016 à 10:51:49 par Christophe

@phil77
Je vois la borne accélérée comme un point d’accès à un réseau électrique avec une puissance plus qu’acceptable à moindre coût pour le contribuable du syndicat départemental (en termes de raccordement, d’abonnement et de matériel installé).
Ensuite il est faux de dire qu’elle ne convient qu’à un seul type de véhicule (la Zoé pour ne pas la citer), il y en a d’autres capables d’aller chercher le 22 kW sans équipement supplémentaire.
Malgré tout tous les VE équipées d’une prise chademo ou combo ccs peuvent utiliser cette puissance de 18 ou 22 kW en interposant un convertisseur AC/DC (il y en a dans le commerce).

La presse locale de mon département se fait l’écho régulièrement de l’installation de bornes de recharges et invariablement il en ressort un coût aux alentours de 12 k€ (hors abonnement et consommation) avec à chaque fois une participation de la commune.
Un convertisseur fixe c’est 13 k€ (la version mobile est à 17), installer un convertisseur DC sur chaque borne revient à installer moitié moins de bornes.

Posté le 01-12-2016 à 12:57:05 par Rv45

Il n’y a pas que la Zoé qui est capable d’utiliser le triphasé: il y a la Tesla model S mais aussi les Mercedes classeB la Smart la nouvelle BMW I3 et j’en oublie certainement. L’avantage de ses bornes c’est qu’elles ne coûte pas cher moins de 1500€ Et elles sont simple en racordement ERDF. Mais l’important on le comprend c’est d’avoir tous types de bornes en fonction de l’emplacement. En gros 1/3 de rapide et 2/3 d’accélérer me paraît bien, quite a avoir un peu moins de bornes.

Posté le 02-12-2016 à 08:54:10 par Christophe

@rv45
Il y a une idée qui me trotte dans la tête depuis un moment.
Nous citoyens nous avons des possibilités d’action.
Grâce au financement participatif, nous pourrions récolter des fonds :
- soit pour installer des convertisseurs fixes sur des bornes accélérées déjà implantées ou qui vont être implantées,
- soit pour installer des bornes accélérées AC et DC dans les établissements d’une grande enseigne nationale.
Les bornes seraient accessibles à tous les usagers, cependant les contributeurs pourraient avoir un tarif couvrant uniquement les coûts d’exploitations quand les autres devraient participer aussi à l’investissement.
Bien que n’ayant pas de VE et n’ayant à ce jour aucune utilité d’une borne DC, je suis prêt à participer pour faire avancer la cause environnementale.

Posté le 05-12-2016 à 18:49:56 par vva22

Aucune annonce de ce rendez-vous dans la presse locale! Je n’ai vu cette annonce par hasard ici-même. Je suis donc passé et j’ai pu récupérer un badge. Malheureusement, pour l’instant il ne me sert à rien toute les bornes que j’ai vu ici ou là, bien qu’installées depuis déjà un moment, clignotent en rouge à l’exception de celle de Plélo et celle de Langueux. Il y a quelques jours j’avais pourtant réussi à initialiser une charge sur celle de Plougrescant qui était verte depusi longtemps, mais depuis ce temps elle a été également mise en rouge (indisponible). Les bornes sont visibles sur la carte de sodetrel, (http://www.sodetrel-mobilite.fr/cb/portal/#/search toutes fermées sauf Plélo et Langueux) et dans le détails des prises seules apparaissent les prises domestiques alors qu’elles sont associés chacune à une prise type 3 ou une prise type2. Il n’y a pour l’instant dans tout le département aucune borne rapide, puisque les 3 implantées par Lannion Trégor Communauté à Lannion, Saint-Quay-Perros et Trégastel sont en panne depuis plusieurs semaines au moins, et celle du SDE 22 sur la RN12 ne sont encore qu’en projet, ce n’est donc pas encore demain la veille que je pourrai facilement augmenter le rayon de 50km autour de mon domicile de ma Peugeot ion...

Posté le 05-12-2016 à 21:17:42 par leafgris

Bonjour et enfin une borne de recharge dans ma ville Pleslin Trigavou et j’attends avec impatience le Badge

Posté le 06-12-2016 à 08:34:13 par Philippe Schwoerer

@vva22

Il y avait une brève sur le sujet dans un Ouest-France de la semaine dernière. C’est ainsi que j’ai eu l’info qui m’a permis de contacter le SDE22. J’étais sur place hier.

Pour l’instant, 29 bornes accélérées actives. Dans mon article de ce jour, Jean Gaubert explique pourquoi le maillage a pris entre 6 et 12 mois de retard selon lui.

Posté le 07-12-2016 à 16:18:51 par lou2223

@ Christophe
vous avez un lien pour les convertisseur AC/DC du commerce? parce qu’avec protocole Chademo, je n’en trouve pas qui me soit accessible financièrement.

Content de lire qu’enfin le département des Côtes d’armor va avoir son réseau de charge, et que l’implantation de chargeur rapide est au programme, je suppose que le modèle du Morbihan voisin n’y est pas pour rien; pas comme ici dans la Manche, Calvados ou Orne, où nous allons avoir un train de retard coté charge rapide!
A ce rythme là je rejoindrai Brest plus facilement que Rouen.

Posté le 07-12-2016 à 18:11:18 par Christophe

@lou2223
http://www.automobile-propre.com/voiture-electrique-borne-recharge-mobile/
http://www.astragam.tech/

Posté le 08-12-2016 à 16:01:03 par vva22

@ Philippe schwoerer,
Pour être tout à fait précis, il y a effectivement 29 bornes implantées (dont certaines sont prêtes et sous tension depuis plus d’un mois), aujourd’hui même seulement 5 sont utilisables (Cavan, Plélo, Pléneuf-val-andré, Trémuson, et Langueux), les 24 autres sont indiquées fermées sur la carte de Sodetrel (http://www.sodetrel-mobilite.fr/cb/portal/#/search). Sur le terrain elles clignotent en rouge alors qu’elles étaient apparemment en service la semaine dernière et que celle de Plougrescant m’avait autorisé à charger en reconnaissant n’importe quel badge Rfid, alors que celle de Trévou un peu plus loin dans le même état apparent n’en reconnaissait aucun. Il n’ y a toujours pas trace sur le terrain des 7 bornes rapides prévues, qui sont les seules qui pourraient permettre d’étendre efficacement l’autonomie des véhicules électriques, car je ne vois pas qui est prêt à passer 1 heure ou 2 devant la mairie d’une petite commune rurale pour récupérer seulement quelques dizaines de km, alors que quelques bornes rapides dans les côtes d’Armor sur la N12 et sur la N164 suffiraient pour permettre de se déplacer dans tous le département et vers les départements voisins à partir d’une charge complète réalisée à domicile au départ.
Après on peut se demander également pourquoi aucune des plus grandes villes du département n’est équipé de bornes par le SDE22 alors que c’est sans doute là que des bornes publiques même lentes pourrait trouver leur utilité pour faciliter l’usage de VE, là où recharger à domicile est sans doute problématique.

Posté le 09-12-2016 à 10:34:36 par Christophe

@vva22
"Après on peut se demander également pourquoi aucune des plus grandes villes du département n’est équipé de bornes par le SDE22"
Quand on se penche sur l’histoire des syndicats départementaux d’électricité, on a la réponse.
Ils ont été créés pour permettre l’électrification des territoires ruraux qui n’intéressaient pas les compagnies faute de rentabilité.
Un peu comme pour le déploiement de l’adsl ou de la fibre !

Pour ma part en 1 heure, une borne installée dans un village me permet de recharger presque complètement la batterie de mon VE de location et pouvoir refaire au moins 150 km. De plus les rencontres dans les bars situés à côté des bornes sont fortes intéressantes. Cela me permet de faire de la pédagogie. Bien souvent la discussion arrive sur le coût et quand je dis que la recharge est pour l’instant gratuite, mes interlocuteurs me répondent invariablement "alors c’est nous qui payons, c’est dégueulasse !". Que dois-je leur répondre selon vous ?

Posté le 10-12-2016 à 08:45:02 par lou2223

@ Christophe
je connais ces produits, Palm35 nous en a fait une bele vidéo de test, et a eu l’occasion de s’en servir lors du dernier Monte carlo.
Mais c’est totalement innaccessible financièrement!
Donc nos impôts sont utilisés pour implanter des bornes qui ne servent vraiment qu’à une partie des VE (Zoé en tête), c’est de la discrimination tout simplement, mais bon le lobbying via le petit livre à faire a fait son boulot; au moins dans le 22 (contrairement au 50/14/61) je me console dans le fait qu’à coté des bornes 3/22kWh AC il y est des bornes rapide DC, là c’est cohérent; en déplacement du rapide de dispo, pour les longues pause et les locaux n’ayant pas de prise chez eux de la charge lente.

Pour la discussion de bar, suffit de leur dire que c’est provisoire le temps de lancer le réseau (et puis ça ne doit pas les déranger tant que ça de voir les illuminations de Noël griller des watt pour "rien" à part faire joli); on va passer à la caisse aussi, et là aussi grande discussion quand je vois la politique tarifaire dans le coin! (non abonné en charge inférieur à 7kWh, 2€ de l’heure! un plein de C-zéro me reviendrait à 10€ pour 120km aux beaux jours)

Posté le 10-12-2016 à 09:28:27 par Christophe

@lou2223
"Donc nos impôts sont utilisés pour implanter des bornes qui ne servent vraiment qu’à une partie des VE", pour ma part pour les bornes des Syndicats Départementaux que j’utilise, je ne vois vraiment pas en quoi mes impôts y ont participé, habitant une ville dont le propriétaire de l’infrastructure est Enedis (d’ailleurs il n’y a pas de borne du SD dans ma ville !).

Vous confirmez donc que le problème pour un certain nombre de VE n’est pas une impossibilité d’utiliser les bornes à pleine puissance mais une question d’équipement manquant et hors de prix selon vous. C’est sûr que si j’avais à acheter un VE j’intégrerai cela dans les critères de choix. Mais le problème ne se pose même pas, la location en cas de besoin me revenant moins chère et comme seules des Zoé sont disponibles en location tout va bien pour moi.

Posté le 10-12-2016 à 18:18:57 par vva22

@christophe

Malheureusement vos impôts ont participé à cette débauche de bornes :
Le plan de financement initiale était :
source PV comité du SDE22 4-5-2015)

pour chaque borne 22KW
ADEME : 5 000€
Région : 2 000€
Département : 500€
SDE22 : 2 000€
Commune : 500€
Pour un total de 10000€ qui concerne vos impôts pour au moins 7000€
Pour une borne rapide :
ADEME : 15 000€
Région : 10 000€
Département : 12 500€
SDE22 : 10 000€
Commune : 2 500€
Pour un total de 50 000€ vous êtes concerné par au moins 37 500€

à noter que pour le plan du SDE22 composé de 133 bornes accélérées et 7 bornes rapides, il faut donc considérer que environ 1,3M€ sont gaspillés sans presque aucune utilité ni pour les locaux ni pour les touristes et donc probablement dépensés en pure perte...
Par contre seulement 350 000€ pour les 7 bornes rapides dont l’utilité est indispensable quelque soit le type de véhicule électrique.

A noter que dans un précédent comité en 2013 il était indiqué :

"Il est à noter que seuls les projets globaux de plus de 400 000€ et réalisés par des collectivités regroupant plus de 200 000 habitants sont éligibles aux aides financières de l’Etat (ADEME), dans le cadre des Investissements d’Avenir... L’enveloppe étant attribuée au fur et à mesure des demandes, si le Comité donne son accord pour s’inscrire dans cette démarche, il conviendra de présenter rapidement un dossier."

Il me parait donc très clair que le but de l’opération était de récupérer le maximum de subvention, malheureusement sans doute au détriment de l’efficacité

Posté le 11-12-2016 à 10:26:12 par Christophe

@vva22
Pour les bornes de l’article mes impôts y ont participé mais seulement pour la part de l’Ademe.

On pourrait peut-être demander leur avis :
1/ aux utilisateurs potentiels des bornes,
2/ à l’ensemble des français,
tout en précisant bien qu’une borne rapide est loin de s’adresser à tous les engins électriques et qu’elle coûte 5 fois plus chère qu’une borne qui s’adresse à tous.

Dans le 1, il faut intégrer les utilisateurs de VE, de VHR mais aussi de deux-roues. Parce que contrairement à ce que vous affirmez, j’ai déjà vu des CO/Ion, des VHR et des deux-roues sur ces bornes. D’ailleurs je ne suis par certain que les conducteurs avaient tous besoin d’une recharge mais comme c’était gratuit et que cela évitait de payer le stationnement. Par contre, certains m’ont imposé de passer au plan B (dans les deux cas une CO/Ion, 1 fois parcequ’elle utilisait la prise T2 (depuis la concession Renault Rent peut me mettre à dispo. un câble T3), l’autre fois parce que la porte de la 2nde prise était bloquée - dans les deux cas, elles étaient en charge depuis plus de 3 heures).
Au demeurant, sur certaines bornes rapides, je ne suis pas sûr que tous ceux qui s’y rechargent en aient vraiment besoin. Par contre, certains m’ont imposé de passer au plan B.

Dans mon département avec un abonnement et des recharges payantes, je ne rencontre pas ce problème et du coup dans les bars, la discussion est plus saine. Et selon le SD il y a des abonnés et des utilisations.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du 26/09/2019 au 27/09/2019 - Cagnes-sur-Mer

L’AVEM organise sa troisième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, qui aura lieu à Cagnes-sur-Mer les 26 & 27 septembre 2019. Cet événement permettra aux...
A lire également / sur le même thème Recharger sa voiture en habitat collectif mission impossible ?
Vendredi dernier a eu lieu la toute première conférence “Recharger sa voiture en habitat collectif mission impossible ?” organisée par l’AVEM et la Mairie de...
L’avis de la Tesla Model 3 par Madame Dany
Nous avons souhaité recueillir l’avis de Madame Dany sur la voiture qu’elle possède depuis mars. Ses impressions de conduite, l’usage au quotidien, la recharge et l’avis...
La nouvelle initiative de Shell: un road trip à faibles émissions à travers les US
C’est dans une aventure originale que se sont embarqués 4 jeunes influenceurs américains dans l’émission « The Great Travel Hack » en français...
ERC 140, cette GT 2 places 100% française qui sera produite en Vendée
Pour la journée du mercredi 5 juin 2019, le programme de la 6e édition du Vendée énergie Tour prévoyait une séquence des plus symboliques : le passage de l’avion...
Journées AVEM 2019 : interview du Président
À l’occasion du dévoilement des dates des journées AVEM 2019 les 26 et 27 septembre prochain, Jean-Paul Faure, le Président de l’AVEM s’est exprimé sur le contenu et les...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact