Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 07/11/2018 à 06:00 par EMMANUEL MAUMON - Lu 2306 fois - 3 commentaires


La Métropole Nice Côte d’Azur engage de nouvelles actions pour une mobilité durable


Quelques jours avant la réunion demain du Conseil métropolitain qui sera consacré aux questions environnementales, le Maire de Nice Christian Estrosi à présenter lundi à la presse les nouvelles mesures que la Métropole Nice Côte d’Azur compte prendre pour une empreinte écologique positive. 80 millions d’euros par an seront engagés dans la mise en œuvre de ce plan comportant 31 mesures développées autour de 8 axes dont l’un d’entre eux vise à encourager la mobilité durable. Dans ce domaine, la Métropole a fait figure de pionnière en lançant en 2011 son service d’autopartage de véhicules électriques Auto Bleue. Si le service va évoluer en 2019, l’expérience sera poursuivie et le réseau de bornes de recharge sera étendu. Par ailleurs, la Métropole maintiendra ses subventions à l’acquisition d’une voiture électrique, tandis qu’elle augmentera leur montant concernant l’achat d’un vélo électrique.

Une évolution du service d’autopartage

Premier du genre à être entré en service, avant même Autolib’ à Paris, le service d’autopartage de véhicules électriques Auto Bleue va évoluer avec le retrait de son délégataire actuel, la société VENAP (filiale d’EDF et de Transdev qui a pour actionnaires de référence la Caisse des Dépôts et Veolia Environnement). Alors qu’il y a 7 ans, la Métropole avait donné l’impulsion au lancement de ce service en apportant une importante contribution financière, elle estime que l’initiative privée est aujourd’hui en capacité de prendre le relai et de proposer un système adapté aux attentes des usagers.
Ainsi, sans qu’il y ait de rupture dans le service d’autopartage, un nouveau service de véhicules électriques en libre-service verra le jour au 1er janvier 2019 sous le label « auto-partage ». Un label définissant le cadre dans lequel le service doit être exercé, son périmètre et le type de véhicule (100% électrique). Une nouvelle formule qui permettra de moderniser le service et d’offrir aux utilisateurs le meilleur de ce qui existe. Si son nom n’a pas été dévoilé, on sait que l’opérateur labellisé bénéficiera d’un tarif préférentiel de stationnement sur voirie, ainsi que pour recharger ses véhicules sur les bornes de la Métropole.



De nouvelles bornes de recharge

Selon Christian Estrosi, la Métropole Nice Côte d’Azur compte aujourd’hui 280 bornes de recharge sur son territoire, ce qui la place loin devant les autres collectivités du Pays. A compter du 1er janvier 2019, elle entretiendra et fera progresser ce parc de bornes dans le cadre d’un marché. Ainsi, elle compte tripler le nombre de bornes de recharge rapide et faire l’acquisition de 10 bornes accélérées supplémentaires qui seront installées sur la voirie, tandis que 15 nouvelles seront implantées dans les parkings relais répartis le long du trajet des lignes de tramway. En 2020, des investissements similaires seront réalisés pour continuer à augmenter le nombre de points de charge disponibles. Ainsi, plus d’1 million d’euros seront investis chaque année pour améliorer le parc de bornes de recharge. Des bornes dont l’accès sera plus avantageux qu’avec le service Auto Bleue. Les recharges sur une borne classique seront en effet gratuites durant les deux premières heures, puis coûteront 1€ de l’heure contre 2,5€ auparavant.



Le maintien de la subvention à l’achat

Dans le cadre de la mise en œuvre de sa transition écologique que le Maire de Nice entend mener à bien en ayant recours à l’incitation plutôt qu’à la sanction, la Métropole maintient son dispositif de subvention à l’acquisition d’un véhicule électrique neuf, en y apportant cependant quelques modifications. Le montant de la prime est toujours de 2 000 €, mais le plafond de revenu pour en bénéficier a été augmenté afin de permettre à davantage de niçois d’y avoir accès. Par contre, une clause de mise au rebut d’un véhicule thermique ancien a été rajoutée, conformément à la volonté des élus de la Métropole de tendre vers un parc automobile plus respectueux de l’environnement.
Par ailleurs, la subvention à l’acquisition d’un vélo électrique a été relevée et son plafond atteint désormais 200 € au lieu de 150 € précédemment. Une mesure qui entre dans le cadre d’un vaste Plan Vélo métropolitain pour lequel la ville de Nice compte investir 500 000 euros chaque année afin de développer la pratique du vélo dans la cité. A noter d’autre part qu’un service de location de vélos et de trottinettes électriques viendra compléter le service d’autopartage mis en œuvre au 1er janvier 2019.



Vers la création de « Zones à Faibles Emissions »

Le développement de la mobilité durable doit notamment permettre d’améliorer la qualité de l’air au sein de l’agglomération niçoise. La Métropole Nice Côte d’Azur fait d’ailleurs partie des 15 territoires autorisés par le gouvernement à lancer des Zones à Faibles Emissions au sein desquelles la circulation pourrait être restreinte et réservée aux véhicules peu polluants. La Ministre des Transports Elisabeth Borne a accepté que la Métropole puisse lancer une expérimentation sans imposer de vignette. Une première expérimentation sera donc mise en œuvre à Nice sur la célèbre Promenade des Anglais où les poids-lourds qui ne livrent pas seront interdits. Un dispositif de contrôle automatisé des infractions sera mis en place par la technologie LAPI (Lecture Automatique des Plaques d’Immatriculation).
Outre cette expérimentation, une étude va être engagée avec l’ensemble des communes littorales de la Métropole pour identifier le périmètre pertinent pour une zone à faibles émissions sur un périmètre élargie. Une zone sur laquelle il vaudra mieux disposer d’un véhicule électrique pour y circuler en toute liberté.






Pour plus d'information

Metropole Nice Cote d'Azur
Véronique PAQUIS

06000 NICE



Metropole Nice Cote d'Azur est adhérent de l'AVEM et soutient nos actions.
Accéder à la fiche adhérent de Metropole Nice Cote d'Azur


Mots clés : Mobilité électrique | Véhicules électriques | Métropole Nice Côte d’Azur | Autopartage | Bornes recharge | Auto Bleue
Catégories : Aides financières |

Commentaires

Posté le 07-11-2018 à 09:13:26 par Antoine

Le nouvel opérateur s’engage t’il a interfacer le réseau de bornes niçois avec la plateforme GIREVE ?

Posté le 07-11-2018 à 09:50:40 par Vérité

Et rien pour le réseau de transports en commun ?
La comparaison de la 5ème ville la plus peuplée avec Lyon (3ème) et Toulouse (4ème) est sans appel pour Nice.
La comparaison avec Nantes (6ème), Montpellier (7ème), Strasbourg (8ème) et même Bordeaux (9ème) est elle aussi sans appel pour Nice.
Comme Lyon, Nice a elle aussi une autoroute urbaine qui défigure la ville mais on préfère l’appeler Promenade, tout un programme. Se promener à pied le long est un véritable calvaire pour les oreilles et les poumons, la traverser pour rejoindre le trottoir des commerces est une sorte de roulette russe. A Lyon, au moins la promenade piétonne le long du Rhône est aménagée sur l’autre rive mais on peut aussi se balader le long de la Saône.

Posté le 07-11-2018 à 13:43:56 par lucien

Ou sont les bornes,les bornes,les bornes ...ou sont le bornes qui nous seraient utiles dans le pays...ou sont les bornes...



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
A lire également / sur le même thème Des Assises sur les carburants alternatifs
Organisées sous l’égide de l’ADEME, les Assises Nationales des Carburants Alternatifs auront lieu demain à Sophia Antipolis. L’objectif est de rassembler les acteurs de...
Les avancées de Renault en matière de véhicules autonomes
Pour Renault, le véhicule du futur sera électrique et autonome. L’Intelligence Artificielle jouera un rôle essentiel pour que les véhicules autonomes soient...
e.GO Life, la petite citadine allemande pointe le bout de son nez
Il y a près de 18 mois, lorsque e.GO Mobile annonçait sa volonté de construire une citadine électrique low-cost et ouvrait les commandes pour son e.GO Life, bon nombre...
Voitures électriques : des start-up ambitieuses à l’assaut de Wall-Street
Le journal Les Echos a fait sa Une lundi sur les start-up qui se ruent sur l’eldorado électrique. La montée en puissance du véhicule électrique pourrait bien en effet...
Les nouvelles ambitions d’Izivia
Filiale à 100% d’EDF, Izivia est appelée à jouer un rôle majeur dans le vaste plan que vient d’engager le groupe pour devenir l’énergéticien leader de la mobilité...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact