Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 12/09/2019 à 10:00 par EMMANUEL MAUMON - Lu 1846 fois - 6 commentaires


L’ID.3 dévoile son vrai visage à Francfort


L’ID.3 sera la vedette du Salon International de l’Automobile (IAA) de Francfort qui ouvre aujourd’hui ses portes au grand public et qui, cette année plus que jamais, fait la part belle à la mobilité électrique. Basée sur la nouvelle plateforme MEB entièrement dédiée aux véhicules électriques, cette voiture marque l’entrée de Volkswagen dans une nouvelle ère de mobilité respectueuse du climat. De plus, l’ID.3 dispose de tous les atouts pour devenir une voiture iconique de la marque, comme l’ont été dans le passé la Coccinelle et la Golf. Un véhicule visant clairement le grand public avec une version de base à moins de 30 000 euros.
Depuis plusieurs mois le constructeur allemand a donné des indications sur les caractéristiques techniques de l’ID.3 qui sera proposée avec types de batteries d’une capacité de 45, 58 et 77 kWh offrant des autonomies respectives de 330, 420 et 550 km selon la norme WLTP. Une autonomie que l’on peut de plus retrouver rapidement puisque la capacité de recharge de 100 kW permet de récupérer environ 290 km d’autonomie en seulement 30 minutes. Par contre, Volkswagen avait jusqu’à présent gardé le mystère sur le design précis de cette voiture. C’est à l’occasion de l’IAA de Francfort que la firme de Wolfsburg a levé le voile sur le vrai visage de l’ID.3.

Une nouvelle identité stylistique

Le design de l’ID.3 est le reflet de la nouvelle identité stylistique de la marque qui souhaite, selon son designer en chef Klaus Bishoff, que « le langage naturel des formes ainsi que les conditions d’utilisation totalement intuitives révèlent une nouvelle façon de penser, tournée vers l’électrique ». Ce langage des formes, qui se veut clair et réduit, se traduit par une précision maximale de tous les composants avec une partie avant charismatique, des montants C emblématiques et concis, ainsi que des des roues aux jantes en alliage léger à l’allure sportive promettant, à première vue, une expérience de conduite complètement nouvelle.
La silhouette de l’ID.3 est fortement influencée par sa technologie. En effet, un véhicule électrique n’a pas besoin de grands orifices de refroidissement et cela change presque tout en matière de design de la partie avant. De même pour le profil latéral de l’ID.3 qui se caractérise par des proportions innovantes. Si ses porte-à-faux sont courts, c’est uniquement grâce à sa plateforme purement électrique. Enfin, inspiré de l’alvéole de miel, le plaxage en forme de losange constitue un élément de design marquant au niveau du montant C. Ultra-léger, extrêmement stable et durable, l’alvéole de miel, symbolise l’idée de base de la plateforme MEB dont la construction ressemble au principe d’un nid d’abeille : la structure est toujours la même et chaque unité est extensible individuellement à tout moment.



Dimensions compactes, large espace intérieur

Si sa longueur (4,261m) est équivalente à celle d’une Golf, l’ID.3 exploite parfaitement les libertés de conception d’un véhicule électrique. Sa face avant ne mesure que 2.36 m2 et elle offre un rayon de braquage de seulement 10,2 m, comparable à celui d’une petite voiture et parfaitement adapté à la ville. A l’inverse, avec ses porte-à-faux courts, elle offre un empattement (2,765m) d’une classe supérieure. L’espace intérieur ouvert offre un maximum de place dans l’habitacle et établit de nouveaux standards dans la classe compacte. La sensation d’espace est renforcée par le toit panoramique qui offre une vue dégagée du ciel.
A bord de l’ID.3, les passagers sont assis dans un espace mobile, entièrement repensé, réaménagé et reconçu. De par son design, la surface sculpturale s’inspire de la nature et Volkswagen a voulu privilégier une conception bionique plutôt qu’une technique sans âme avec de nombreux boutons. Le nouveau design intérieur est à la fois futuriste, épuré et confortable. Les sièges invitent à s’installer, avec beaucoup de place pour les jambes. Le tunnel de transmission central est supprimé tandis qu’un grand écran tactile de 10 pouces affiche les informations d’un système multimédia de dernière génération.



Une conduite très intuitive

L’ID.3 se distingue également par son interaction avec le conducteur et l’environnement. A son poste de conduite, chaque conducteur trouvera immédiatement et intuitivement ses marques. A côté de l’écran intégré dans le poste de conduite, l’écran tactile positionné au centre affiche toutes les informations importantes au conducteur. L’ID Light prend en charge la navigation au moyen d’une bande à diodes électroluminescentes. Il peut, par exemple, inviter le conducteur à freiner en cas de danger. En option, un affichage tête haute à réalité augmentée permet de projeter directement sur le pare-brise toutes les informations pertinentes.
Tous les éléments de commande, même ceux du volant multifonction à réglage électrique, sont actionnés via des fonctions qui s’activent par des touches tactiles. Seuls les lève-glaces électriques et le signal de détresse sont encore actionnés par des contacteurs à pression. A cela s’ajoute une commande vocale intelligente. Activée par la phrase « Bonjour ID. », elle permet au conducteur ou à un passager de parler avec l’ID.3. L’ID. Light signale alors visuellement à qui l’ID.3 est en train de répondre. Enfin, la voiture peut aussi se connecter à un smartphone en quelques secondes grâce à l’application Connect.



Une assistance à la conduite très développée

Autre caractéristique de l’ID.3, elle offre une assistance à la conduite très développée. Des fonctions d’assistance secondées par une caméra multifonction située sur le pare-brise, capable notamment de reconnaître les panneaux de signalisation. Certaines fonctions sont principalement destinées à renforcer la sécurité de l’ID.3. Il s’agit notamment de « Front Assist », un système de surveillance périmétrique capable de détecter les piétons et de déclencher un freinage d’urgence si nécessaire, ou encore d’un système de freinage anticollisions multiples ainsi que de l’assistant de maintien de voie « Lane Assist ».
D’autres fonctions servent essentiellement à rendre la conduite plus aisée. Parmi elles, l’assistant aux manœuvres de stationnement « Park Assist », doublé d’un système permettant d’éviter bon nombre d’accrochages et de réduire leur gravité lors d’une manœuvre de stationnement. Cette fonction permet en effet de prévenir les collisions imminentes en déclenchant un freinage d’urgence au dernier moment. Un freinage qui se poursuit jusqu’à l’arrêt, sur une plage de vitesse comprise entre 1,5 et 10 km/h en marche arrière et entre 2,5 et 10 km/h en marche avant.





Mots clés : Mobilité électrique | Véhicules électriques | Volkswagen | ID.3 | IAA Francfort
Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 12-09-2019 à 10:44:11 par jdfcar

Pour le moment IL EST HORS DE QUESTION de mettre un centime dans un VE tant que le problème, disons tant que les GALERES (de toute sorte) sur les bornes de charge subsistent en France et à l’étranger et je ne vous parle pas de ceux qui veulent faire de long parcours ne serait-ce qu’en vacances.
Il est inouï l’IMPASSE (et l’aveuglement) qui est fait sur la question ECONOMIQUE de l’achat d’un VE et le fait que la grande majorité des automobilistes européens et surtout de considérer que 30-40000 euros c’est une paille, ont tous tous la possibilité d’avoir DEUX véhicules par foyer.
La question de la garantie (fiabilité) de la batterie dans le temps est aussi escamotée et surtout cette limitation de la plupart des constructeurs à 160000 km de la même batterie, hormis Tesla, est grave, ce qui me fait dire qu’il sera TOTALEMENT HORS DE QUESTION d’acheter un VE d’occasion. Même pas y penser.
VW annonce fabriquer plus de 20 millions de VE à terme, mais pour vendre à qui compte tenu de l’état des infrastructure de charge défaillantes ou totalement inexistantes dans toute l’Europe.
Je fais plus de 25000 km par an et quatre fois par an les autoroutes de l’Europe du sud. (France, Espagne, Portugal et Italie) et je trouve délirante la pression médiatique autour des VE.
La question économique et l’usage hyper problématique (de charge) d’un VE pour des moyens et long parcours va REFROIDIR sérieusement les enthousiasmes au détriment surtout des "distraits" gavés de publicité trompeuse.
Tesla à une INCONTESTABLE longueur d’avance avec son écosystème embarqué d’aide au conducteur et ses superchargeurs.
Pas touche à autre chose qu’une Tesla, même si je suis très loin d’en acheter une. J’ai essayé quand même en passager une Tesla pour faire Paris-Lisbonne...et zéro soucis pour charger sur la route avec leurs bornes propriétaires. Pas de "squatters" et des galères comme j’ai déjà vu par ailleurs.
Les concurrents de Tesla n’ont encore rien compris, et par ailleurs
Les concurrents de Tesla sont des INCAPABLES (qui sont en train de se ruiner) et qui n’ont encore rien compris...mais le consommateur auto lui a déjà tout compris... pas touche c’est dangereux, dans la majorité surtout ceux qui ont du mal à gagner leur argent.
Tous ceux qui ont lu le dossier de 45 pages de l’association ACOZE restent sérieusement "vaccinés" pour un refus net pour l’instant de toucher et utiliser un VE...à moins d’être riche !!!


Posté le 12-09-2019 à 14:04:43 par HerrV

Que j’aimerais lire les informations capitales quand on vise les économies d’énergie: masse, Cx, surface au maître bau.
Les grandes capacités de batterie sont une aberration, car il faut beaucoup de temps pour les recharges. Une demi heure comme mentionné, cela va tant que les véhicules électriques sont confidentiels, et qu’on a la chance que la borne fonctionnelle n’est pas occupée. Je préfère charger en un quart d’heure pour 200 Km avec un véhicule efficient.
L’AVEM devrait réfléchir à moyen terme; Quels véhicules électriques pour vulgariser leur diffusion, combien de centrales électriques supplémentaires seront nécessaires si on continue à proposer des SUV ou des mastodontes trop lourds, trop volumineux.

Posté le 12-09-2019 à 17:28:42 par nouh

Il aurait été bien de nous donner le prix des différentes versions d’autonomie.
Pour le reste, c’est encore trop tôt pour moi, donc je reste sur une hybride qui correspond parfaitement à mes besoins.

Posté le 13-09-2019 à 14:48:00 par JG

L’intérieur a l’air d’être trés sobre.

Posté le 15-09-2019 à 10:03:38 par Tiff78

@JG
Oui, et même trop sobre à mon goût.

Posté le 15-09-2019 à 20:37:44 par Roger1267

Perso, je trouve que VE et sobriété devraient toujours aller ensemble.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du 26/09/2019 au 27/09/2019 - Cagnes-sur-Mer

L’AVEM organise sa troisième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, qui aura lieu à Cagnes-sur-Mer les 26 & 27 septembre 2019. Cet événement permettra aux...
A lire également / sur le même thème La Honda e de série présentée à Francfort
Le salon international de l’automobile de Francfort fermera ses portes dimanche. Si plus que jamais, en raison de l’absence de nombreuses marques étrangères, le salon a...
Enedis, accompagnateur du développement de la mobilité électrique – L’exemple des Alpes-Maritimes
Les Journées AVEM de l’électro-mobilité se dérouleront les 26 et 27 septembre à Cagnes-sur-Mer. L’édition 2019 mettra particulièrement en lumière les défis, actuels et...
O’Sol : une pépite azuréenne ouvre son capital
Créée en 2016 par 3 anciens étudiants ayant suivi un cursus d’ingénieur dans le domaine de l’aéronautique et du spatial, O’Sol développe des batteries intelligentes et...
La Commission européenne va intensifier son engagement pour une mobilité durable
Les Journées AVEM de l’électro-mobilité se dérouleront les 26 et 27 septembre à Cagnes-sur-Mer. Cette année, ces journées bénéficieront de la participation de la...
Des Loryc électriques en virée sur la Côte d’Azur
Quatre Loryc électriques ont quitté ce week-end leur île de Majorque pour effectuer une balade de 3 jours sur la Côte d’Azur. Après une traversée en bateau depuis les...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact