Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 20/09/2017 à 08:00 par EMMANUEL MAUMON - Lu 4007 fois - 18 commentaires


Honda dévoile son Urban EV Concept mais entretient le mystère


Dans le virage vers la mobilité électrique que la plupart des constructeurs automobiles ont désormais amorcé, Honda était plutôt à la traîne. Aujourd’hui le constructeur japonais est bien décidé à rattraper son retard dans ce domaine. Après avoir présenté en juin dernier son plan stratégique baptisé « Vision 2030 », Honda a profité du Salon de l’Auto de Francfort, qui fermera ses portes dimanche, pour préciser sa « Vision Electrique » et pour présenter pour la première fois sur un salon international un concept-car entièrement électrique : le Urban EV Concept. Ce dernier n’est pas qu’un simple exercice de style mais il préfigure un futur modèle de série. Le PDG de Honda Motor Company, Takahiro Hachigo a d’ailleurs confirmé : « Il ne s’agit pas d’une vision pour un avenir lointain ; une version de série de cette voiture évoluera en Europe en 2019. » Si l’échéance est assez proche, Honda a néanmoins entretenu le mystère sur la nouvelle plateforme sur laquelle reposera l’ensemble de ses futurs modèles électriques.


Un concept futuriste aux accents nostalgiques


Si avec son concept Urban EV Honda se projette dans le futur, le constructeur lui a donné une allure rétro-nostalgique avec de nombreux clins d’œil à la toute première Honda Civic, un modèle de poche qui lui a offert ses lettres de noblesse dans les années 70 alors qu’il était jusque-là cantonné dans des engins marginaux. Avec 10 cm de moins que la Honda Jazz, le plus petit modèle actuel du constructeur, la Honda Urban EV Concept est une authentique citadine dont les proportions basses et larges lui confèrent une impression de robustesse et de dynamisme. Elle affiche des technologies avancées autour d’un design simple et élégant. L’emblème Honda est rétroéclairé en bleu, avant-goût d’une nouvelle signature pour les futurs véhicules électriques de la marque. A l’avant, des messages interactifs peuvent être affichés entre les phares, tels que des salutations ou des conseils à l’intention des autres usagers de la route.





Un écran panoramique étonnant


Des montants A très fins et un pare-brise panoramique, donnant l’impression d’envelopper tout l’avant du véhicule, assurent une excellente visibilité au conducteur. Ce dernier se trouve face à un tableau de bord en finition bois venant souligner une console « flottante » qui abrite la colonne de direction et une série de boutons de commande. Le tableau de bord est complété par un vaste écran qui passe derrière la console et se prolonge jusqu’aux portières. L’écran principal affiche une série d’informations sur le véhicule, dont le niveau de charge, tandis que les écrans qui s’étendent jusqu’aux portières assurent la fonction de rétroviseurs en diffusant les images envoyés par des caméras numériques. Par ailleurs, l’habitacle se distingue par la présence de deux banquettes pouvant accueillir quatre passagers. Déclinées dans des matériaux différents, elles sont recouvertes d’un tissu gris naturel, tandis que le dos et le dossier des sièges ainsi que les accoudoirs sont rehaussés d’accents contemporains, eux aussi en finition bois.





Une chaîne de traction électrique encore mystérieuse


Si l’Urban EV Concept est sensé illustrer la « Vision Electrique » selon Honda, le constructeur est resté bien mystérieux sur la chaîne de traction électrique du véhicule. Rien sur la puissance du moteur ; ni sur la capacité de la batterie et sur l’autonomie de la voiture. Les seules et maigres révélations résident dans l’utilisation d’une plateforme spécifique conçue pour les véhicules de la marque dotés d’une motorisation entièrement électrique, ainsi que la présence d’une batterie légère haute densité. Volonté de garder le secret ou retard dans le développement de cette plateforme, l’avenir nous le dira bien vite puisque Honda compte commercialiser dès 2019 la voiture de série dérivée de ce concept-car. L’Europe où la marque entend équiper deux-tiers de ses nouvelles voitures d’ici à 2025, alors que l’année cible est 2030 au niveau mondial. L’Europe est donc privilégiée car pour Takahiro Hachigo : « Le mouvement vers l’électrification y avance à un rythme bien plus soutenu que dans le reste du monde. »





Un système de gestion énergétique intelligent


Une autre indication donnée sur la technologie utilisée par l’Urban EV Concept est que ce dernier sera doté d’un système de gestion énergétique intelligent. Entièrement intégré, le Honda Power Manager permettra de gérer l’énergie entre le réseau électrique, les maisons particulières et les véhicules électriques. L’objectif est d’offrir un équilibre rationnel entre la demande et le stockage efficace de l’énergie. Le système fonctionne en groupant et en distribuant de manière bidirectionnelle l’énergie du réseau, des foyers ou entreprises équipés de panneaux solaires et des véhicules électriques. Lorsque le véhicule électrique est branché, l’énergie peut être stockée et utilisée au sein du foyer ou être revendue au réseau électrique par les propriétaires du véhicule. Le Honda Power Manager peut ainsi contribuer à stabiliser le réseau électrique en période de pénurie ou de surplus. Ce système innovant sera testé d’ici 2019 en Bretagne et en Pays de la Loire dans le cadre du projet de smart grids SMILE.







Mots clés : Mobilité électrique | Véhicules électriques | Honda | Urban VE Concept | IAA Francfort
Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 20-09-2017 à 08:48:40 par bjr

Nul

Posté le 20-09-2017 à 14:29:48 par astrocg

je suis d’accord
vive le vélo!

Posté le 22-09-2017 à 10:41:04 par VWAccro

Avant de lire l’article, je lui trouvais des ressemblances avec les premières Civic. Perso, j’aime bien.

Posté le 22-09-2017 à 14:57:30 par ZoéStarr

Sous le charme du look style Golf 1 GTI !

Posté le 23-09-2017 à 19:28:07 par MillerJJ13

Qu’il la sorte et elle devrait cartonner.

Posté le 24-09-2017 à 11:52:38 par PBlanchet

Joli concept, qui ne fera pas oublier qu’Honda tarde à se positionner sur le marché du VE.

Posté le 24-09-2017 à 13:58:53 par ZoéT

Faut-il s’arrêter à ca si la voiture présentée est intéressante ?

Posté le 25-09-2017 à 09:57:40 par PBlanchet

Il faut encourager les constructeurs qui ont su anticiper l’arrivée des voitures électriques. Honda, Fiat, Ford, Toyota, Mercedes et d’autres pourront bien faire ce qu’ils veulent, Renault, Nissan, Tesla, BMW qui ont fait le maxi, y compris en communication doivent recevoir les fruits de leurs efforts à défricher le terrain.

Posté le 25-09-2017 à 14:26:15 par ZoéT

Ce serait condamner ces marques et groupes à disparaître.

Posté le 25-09-2017 à 15:45:49 par PBlanchet

Elles l’auront cherché par leur attentisme et parfois même leurs prises de position clairement contre la mise en place d’innovations meilleures pour l’environnement.

Posté le 26-09-2017 à 08:36:27 par PMC

Même avis que PBlanchet. Fiat et Toyota en particulier ont bien cassé la voiture électrique à un moment. Mercedes a fait un caca nerveux quand il a fallu changer de gaz pour la clim avec une belle mauvais foi. Honda : est-ce une marque majeure aujourd’hui ? Que ceux qui ont investi et ont porté le courant de la voiture électrique soient récompensés, c’est normal. Ils ont pris un maximum de risque.

Posté le 26-09-2017 à 09:25:07 par Christophe

"meilleures pour l’environnement" cela reste encore à démontrer mais la vraie question à se poser est : cela sera-t-il suffisant pour résoudre tous nos problèmes et en premier lieu atteindre la neutralité carbone ?
Pour mémoire, la production de CO2eq est la suivante :
- 13,2 kg CO2eq / kg de batterie,
- 5,5 t CO2eq/t pour le reste de la voiture.
On est donc par exemple pour une voiture de 1600 kg avec une batterie de 350 kg à : 350 * 13,2 + (1600-350) * 5500/1000 = 11,5 t CO2eq.
Je ne vois pas bien comment je peux arriver à la neutralité carbone sur mon bilan en intégrant un bien à 11,5 t CO2eq.

Posté le 26-09-2017 à 09:38:31 par Psyl

Personnellement, elle me fait penser à une trabant.

Allez M. Honda, vous pouvez mieux faire !

Posté le 26-09-2017 à 10:51:09 par electronlibre

@Christophe
Arrêter de nous casser les pieds avec le CO2, le problème n’est pas là! Il y a toujours eut du CO2 dans l’atmosphère en proportion variable et même des époques où il y en avait plus qu’aujourd’hui et la biosphère était différente. Et alors? Ce sont des cycles naturels et les activités humaines n’y participent qu’à un niveau tellement ridicule que l’on peut dire que c’est insignifiant...mais surtout cela reverdit la planète.

Posté le 26-09-2017 à 11:08:39 par Christophe

@electronlibre
Ce que j’aimerai surtout c’est que les automobilistes arrêtent de me casser les pieds lorsque je suis piéton (stationnement sauvage sur les trottoirs, sur les passages, refus de priorité, etc.) et de me casser les oreilles en permanence.

Posté le 26-09-2017 à 11:35:25 par PBlanchet

CO2, pollution et particules sont 3 problèmes différents, qui existent, et sont chacun à prendre en compte, parfois de façon spécifique selon la densité de population. Le CO2, c’est partout. Les particules et polluants, c’est en priorité là où se concentrent les personnes.

Posté le 26-09-2017 à 11:53:00 par Christophe

@PBlanchet
Les particules ce sont bien un polluant.
Mais comme pollution on peut rajouter en plus de celle de l’air :
- sonore (https://www.topsante.com/medecine/environnement-et-sante/pollution/le-bruit-du-trafic-routier-tuerait-10-000-europeens-par-an-74767),
- visuelle (essayer de prendre un photo sans une voiture),
- olfactive (il y en a bien qui ne veulent pas entendre parler des TC "parce que ça pue"),
etc.

"Dans son rapport publié ce vendredi 19 décembre 2014, l’EEA précise que ce type de trafic est la première source d’exposition au bruit (à 90%), loin devant le trafic ferroviaire, les aéroports, les usines et les ports.
Selon les estimations de l’EEA, 125 millions d’Européens seraient concernés par ces nuisances (soit 24% de la population de l’UE, ou 1 Européen sur 4), et touchés par un niveau sonore en moyenne égal à 55 décibels. Et parmi eux, 20 millions (soit 16%) se disent gênés par ce bruit incessant, et 8 millions souffrent de troubles du sommeil."

Posté le 26-09-2017 à 12:09:46 par PBlanchet

Pour moi, les particules, c’est un type particulier de pollution à mettre à part. A l’échappement, des gaz miscibles dans l’air, et ailleurs des particules qui conservent leurs propriétés. Même type d’opposition entre des hydrocarbures miscibles dans l’eau, et des sacs plastiques qui flottent à la surface.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème General Motors et Honda s’associent pour produire deux véhicules électriques
Engagé comme bien d’autres constructeurs automobiles dans l’électrification de sa gamme, Honda s’apprête à faire une entrée remarquée dans le monde de l’électrique avec...
BMW continue d’explorer la piste de l’hydrogène
Depuis 2013, BMW travaille activement sur la technologie des piles à combustible à hydrogène. Même si aujourd’hui, dans l’électrification de sa gamme, le constructeur se...
Les enseignements du baromètre régional de la mobilité électrique
L’AVERE-France et la plateforme d’itinérance Gireve viennent de publier le dernier baromètre régional de la mobilité électrique. A la date du 24 mars, la France dispose...
Les avancées de Nissan dans le V2G
Depuis plusieurs années, Nissan travaille sur le V2G et mène des expérimentations dans différents pays, et en particulier en Allemagne en partenariat avec l’entreprise...
JO 2020 : le rendez-vous manqué pour Toyota
Partenaire officiel du Comité d’Organisation auquel il devait fournir plusieurs milliers de véhicules, Toyota misait beaucoup sur les Jeux Olympiques de Tokyo pour être...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact