Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 04/11/2016 à 12:09 par Philippe Schwoerer - Lu 4260 fois - Poster un commentaire


Greenfeed : Un projet pour faciliter la mobilité électrique à travers des interfaces logicielles et matérielles


Afin de faciliter le développement de services d’électromobilité diversifiés, les porteurs de Greenfeed s’attèlent à créer une filière industrielle de productions d’interfaces logicielles et matérielles à destination des opérateurs et équipementiers des marchés français et européens. Jeudi 17 novembre prochain, journée de clôture du projet, les résultats des tests d’application réalisés sur les sites de Carros (06), Gardanne (13) et Villeneuve-Loubet (06) seront dévoilés au showroom Nice Grid.

Une filière à créer

Dans le contexte du développement des véhicules électriques appelé par le Grenelle de l’environnement, Greenfeed s’appuie sur les fonctions de la plateforme Gireve pour proposer ces solutions d’interfaçages. Soutenu par des partenaires institutionnels comme BPI France, le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, les régions Paca et Bretagne et la Direccte, Greenfeed compte répondre aux besoins croissants en services de toutes natures, et sans frontière entre leurs opérateurs, avec des modes d’identification et de paiement simples, associés à la mise à disposition des véhicules et de leur recharge.

Communication

Compatibles avec les modèles d’échanges définis et portés par Gireve, les interfaces issues du projet Greenfeed vont faciliter l’usage de la mobilité électriques en permettant la communication entre les différents acteurs et équipements de l’écosystème du VE, à savoir les opérateurs de charge, de parking, de mobilité, d’énergie, leurs superviseurs, les bornes de ravitaillement et les véhicules branchés. Les acteurs du programme ont cherché à tenir compte des travaux de normalisation internationale, aussi bien dans l’idée d’une convergence européenne afin d’ouvrir un marché plus large aux entreprises participant au projet, que pour assurer l’interopérabilité entre les différents fournisseurs de systèmes et couvrir les échanges transfrontaliers. Les solutions proposées n’ont pas oublié qu’il existe des services d’auto-partage à inclure, qui couvrent parfois des territoires communs tout en générant des contraintes spécifiques pour chacun d’eux à leurs utilisateurs.

Anticiper le développement des VE

Sélectionné dans le cadre d’appels à projets R&D du Fonds unique interministériel, et labellisés par les pôles de compétitivité Cap Energie et ID4car, Greenfeed anticipe le développement massif des véhicules électriques, que nous connaîtrons dans quelques années, pour résoudre en pratique les difficultés auxquelles les électromobiliens doivent déjà faire face. La première d’entre elles concerne la recharge. Cette opération pose divers problèmes, notamment lorsqu’il s’agit de voyager loin. En cause : les écueils rencontrés pour créer un annuaire exhaustif des points de charge, la multiplication des abonnements pour pouvoir utiliser différents réseaux, le parcours du combattant pour faire installer des prises lorsqu’il est incontournable de recueillir des autorisations, à l’image de ce qui se pratique dans les copropriétés.

Le plus de Greenfeed, dans l’exemple de l’auto-partage

En s’abonnement aux services d’un opérateur de mobilité électrique adhérant à Gireve, outre l’accès à un ensemble de voitures branchées en auto-partage, un particulier ou professionnel peut connaître la disponibilité en temps réel de n’importe quelle borne référencée par la plateforme et située partout en France. Il a également accès à d’autres informations, comme la puissance délivrée par l’installation, les types de recharge disponibles (lente, semi-accélérée, accélérée, rapide, etc.), le type de connexions (domestique, types 2 ou 3, Combo, CHAdeMO, etc.) dont elle est équipée, et l’identité de l’opérateur qui la gère. Greenfeed propose d’aller plus loin, via une application accessible sur smartphone qui pourrait dialoguer avec les équipements connectés du véhicule branché utilisé. Outre le fait de pouvoir obtenir des données statistiques personnelles, comme calculer la consommation énergétique de son véhicule sur un trajet donné, notre électromobilien aurait la possibilité de visualiser la liste des bornes présentes le long de son trajet, et, si l’application estime qu’une recharge est nécessaire sur la route, une réservation pourra être envoyée en quelques clics à l’une de celles qui lui sont ouvertes, quel que soit l’opérateur de recharge qui la gère.

Reconnaissance du véhicule

Quand l’électromobilien se présente à l’entrée de la station de recharge, son véhicule sera immédiatement reconnu grâce à un dispositif utilisant les dernières technologies de communication entre véhicules électriques et bornes de ravitaillement. S’il y a plusieurs de ces dernières sur place, il sera facile de retrouver celle qui a été réservée grâce à son témoin lumineux activé. L’usage de Greenfeed est un plus qui n’empêche pas de faire le plein des accumulateurs à la volée, grâce au badge remis par l’opérateurs d’électromobilité et aux lecteurs RFID/NFC qui équipent les installations. Avec ou sans réservation, le montant de la transaction est automatiquement transmis par l’opérateur de recharge à celui d’électromobilité, ce dernier délivrant ensuite une facture à son client.

Réunir tous les acteurs autour de Gireve

Le site dédié explique que « la force de Greenfeed, c’est de rassembler autour d’une même entité, - la plateforme Gireve -, l’ensemble des acteurs concernés : les opérateurs d’électromobilité, qui offrent les services décrits ci-dessus aux abonnés ; les opérateurs de recharge, qui gèrent les bornes ; mais aussi ceux qui produisent et/ou distribuent l’énergie. Cet écosystème repose sur un ensemble d’accords entre tous ces acteurs : des accords entre opérateurs d’énergie et opérateurs de recharge pour la fourniture de l’électricité aux bornes ; des accords entre opérateurs d’électromobilité et opérateurs de recharge, qui permettent aux abonnés l’accès à un vaste ensemble de bornes, couvrant l’ensemble du territoire ».

Optimisation d’une énergie…

Quel intérêt de passer par Greenfeed pour planifier un déplacement à effectuer, plutôt que d’exploiter l’application intégrée dans le système embarqué et connecté de son véhicule ? Ce ne sont pas seulement la durée et la distance du trajet qui sont prises en compte pour décider du meilleur itinéraire. Ces critères, tous les calculateurs d’itinéraires actuels les exploitent. Greenfeed va plus loin en permettant à l’utilisateur d’optimiser la consommation énergétique de son véhicule par l’intégration de données supplémentaires, dont la topographie du terrain. Ainsi, à partir du niveau de charge de la batterie au départ et des caractéristiques du véhicule, Greenfeed peut déterminer si une recharge sera nécessaire pendant le trajet, calcule le moment optimal pour effectuer l’opération en s’appuyant, via l’annuaire Gireve, sur la liste des bornes auxquelles il a accès. C’est ici que sont exploités les accords entre opérateurs d’électromobilité et opérateurs de recharge.

…gérée de façon plus rationnelle

Le projet GreenFeed, c’est aussi une gestion plus rationnelle de l’électricité qui sera exploitée pour la recharge. A ce niveau, l’électromobilien n’a pas de choix à effectuer. Ce sont des systèmes de gestion de l’énergie ou EMS intelligents, dotés d’algorithmes innovants, qui opteront en temps réel pour l’une ou l’autre des sources d’approvisionnement à privilégier pour les bornes : électricité provenant du réseau principal, via des panneaux photovoltaïques ou des éoliennes… En fonction du coût instantané de l’énergie et de sa provenance, ces dispositifs émettent vers les bornes des consignes de charge en temps réel qui peuvent jouer sur la puissance et donc la durée de l’opération de ravitaillement des batteries. L’électromobilien est prévenu en conséquence.

Jeudi 17 novembre prochain, nous poursuivrons sur ce sujet en livrant les résultats des tests d’application réalisés sur les sites de Carros, Gardanne et Villeneuve-Loubet, communiqués au showroom Nice Grid le jour même aux invités. Les membres de l’Avem qui souhaiteraient en faire partie sont priés de nous contacter.



Pour plus d'information

CAPENERGIES
Avenue Louis Philibert
13547 AIX EN PROVENCE CEDEX 4

francois.contal@capenergies.fr
http://www.capenergies.fr/
Enedis
125 avenue De Brancolar
06173 NICE CEDEX 2

Tel : 04 93 81 83 15

http://www.enedis.fr/

Mots clés : Greenfeed | auto-partage | interface | voiture électrique | véhicule électrique | mobilité électrique | électromobilité | borne de recharge
Catégories : Voiture électrique | Voiture hybride rechargeable | Borne de recharge |

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du /09/2021 au 09/2021 - Cagnes-sur-Mer

L’AVEM organise sa quatrième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, qui aura lieu à Cagnes-sur-Mer en septembre 2021. Cet événement permettra aux acteurs...
A lire également / sur le même thème Enquête AVERE - IPSOS auprès d’utilisateurs de véhicules électriques
L’Avere France et l’équipe IPSOS ont lancé fin de semaine dernière une grande enquête à destination des utilisateurs de véhicules 100 % électriques et hybrides...
Volkswagen ouvre les commandes de son ID.3
Six semaines après avoir ouvert les réservations aux personnes ayant précommandé l’un des 30 000 exemplaires de sa série spéciale de lancement ID.3 First, Volkswagen...
PSA annonce une nouvelle plateforme dédiée aux véhicules électriques
Lors de la présentation des comptes semestriels du groupe PSA, son Président Carlos Tavares a annoncé l’arrivée d’une nouvelle plateforme destinée principalement aux...
Cityscoot déploie ses scooters électriques à Barcelone
Après Paris et Nice en France, Milan et Rome en Italie, Cityscoot est aujourd’hui présente en Espagne où elle commence à déployer ses scooters électriques en...
DBT se positionne sur le marché des véhicules lourds électriques
Le groupe français DBT qui développe, fabrique et distribue des solutions de recharge pour véhicules électriques vient d’annoncer un accroissement de sa capacité de...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact