Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 05/09/2018 à 17:38 par Philippe Schwoerer - Lu 2088 fois - 6 commentaires


François de Rugy et la mobilité durable dont la mobilité électrique


« Je veux en faire le ministère qui rend l’écologie possible », voilà comment François de Rugy a qualifié la mission qu’il compte mener pour développer le portefeuille que lui a confié le président de la République en le nommant à la tête du portefeuille de la transition écologique et solidaire. Des propos tirés de son discours prononcé à l’hôtel de Roquelaure, hier, mardi 4 septembre 2018, lors du passage de pouvoir entre Nicolas Hulot et lui. L’homme qui milite pour l’écologie depuis sa classe de seconde, au lycée Gabriel-Guist’hau de Nantes (44), s’est déjà prononcé à plusieurs reprises sur la mobilité durable, et en particulier la mobilité électrique. Son action semble s’inscrire dans le calendrier déjà défini en faveur de transports et déplacements plus vertueux pour l’environnement et la santé publique.

Carte politique

Député français depuis plus de 11 ans, président du Parti écologiste depuis sa création il y a tout juste 3 ans, co-président du groupe écologiste à l’Assemblée nationale pendant 2 mois en 2016, puis vice-président jusqu’en juin 2017 et président dans la foulée et jusqu’à hier de la même institution, désormais ministre d’Etat et ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, 45 ans dans 3 mois, dispose déjà d’une longue carrière politique au service de l’écologie. Qualifié de modéré dans le domaine, son engagement sans discontinuité en politique teinté d’écologisme remonte à bien plus loin encore. En 1991, il adhère au parti de Brice Lalonde, Génération écologie.

66 propositions

Candidat à la primaire de la gauche en janvier 2017, François de Rugy avait rédigé 66 propositions. Interrogé sur le plateau de LCI, il avait dit à l’époque : « On a sous-estimé le problème de la pollution de l’air. D’ici 2025, toutes les voitures neuves devront être électriques ou hybrides électriques ». Soit mieux que l’annonce faite par Nicolas Hulot début juillet 2017 qui fixe toujours officiellement à 2040 l’interdiction des ventes de voitures neuves essence ou diesel. Si, début 2017, le nouveau ministre de la Transition écologique et solidaire était prêt à précipiter le mouvement, désormais, il compte s’aligner sur le calendrier validé par le gouvernement. En témoigne déjà la suppression sur ses supports numériques de ses 66 propositions.

Prime à la conversion

Dans son allocution à l’hôtel de Roquelaure, en matière de transports, François de Rugy a principalement souligné l’importance de la « réussite de la prime à la conversion, dont on ne parle pas assez, pour les véhicules propres ! ». Il assure : « Certains auraient imaginé l’arrêter tellement ça marche. Eh bien moi, quand quelque chose marche, en matière d’écologie, je veux au contraire l’amplifier ». Un dispositif que le nouveau ministre classe dans les « acquis précieux » gagné par son prédécesseur.

Conversion artisanale

En juin 2018, nous interrogions Jérémy Cantin sur une possible avancée concernant le dossier de la conversion artisanale des voitures thermiques en électriques, en remplaçant leur chaîne de traction, plutôt que de détruire un véhicule en état et de le remplacer par un neuf. Le créateur de l’ElectroCox nous confiait la réflexion entamée avec la DGEC (direction générale de l’Energie et du Climat) pour un possible cadre légal à ce sujet. A quoi doit-on s’attendre désormais avec la nomination de François de Rugy ? A un coup de frein ou d’accélérateur sur ce dossier ? A l’heure actuelle, il est probable que le nouveau ministre ne se soit pas encore penché dessus. Peut-être même n’en connaît-il pas encore l’existence. Mais si l’on se réfère à ses propos d’hier, on pourrait espérer une certaine continuité, si ce n’est une rapide validation de principe.

Econologie

« L’écologie est une formidable opportunité économique. Et j’entends bien que l’on puisse faire marcher mains dans la main l’économie et l’écologie. C’est une opportunité pour créer des activités nouvelles, pour créer des emplois, pour créer de nouvelles compétences et de nouveaux savoir-faire », a affirmé François de Rugy. Convertir réellement d’anciens véhicules, - qui fourniraient des bases saines -, en engins plus respectueux pour l’environnement par l’adoption d’une chaîne de traction électrique, répond à toute cette liste d’attentes. Jérémy Cantin a toujours insisté sur le développement d’une filière avec des retombées locales en termes de création d’emploi. Arbitrer contre cette voie qui offre de nombreux avantages, immédiatement identifiable comme composante du développement durable, ne serait que difficilement compréhensible.

Plan vélo

Même question avec le fameux plan vélo : Que change pour lui la nomination de François de Rugy ? C’est en ce mois de septembre, cette semaine même, qu’une communication devait être effectuée sur le sujet, émanant du ministère des Transports qui dépend de celui de la Transition écologique et solidaire. Peut-être le calendrier sera-t-il un peu chamboulé avec la passation de pouvoir entre Nicolas Hulot et son successeur. Et au niveau de l’enveloppe annuelle de 200 millions préconisée par la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB) afin d’améliorer les conditions d’acquisitions et d’utilisation des vélos, y compris à assistance électrique ? Le ministre sortant semblait la trouver légitime. Maire écolo de Grenoble (38), Eric Piolle a confié son inquiétude à France 3 Auvergne-Rhône-Alpes. Selon l’édile, pessimiste sur la question, il n’y aurait plus de crédit pour le plan vélo. C’est sur cette question précise qu’il attend François de Rugy, se forgeant ensuite son opinion à la réponse officielle apportée.


Mots clés : François de Rugy | mobilité | durable | électrique | véhicule | voiture | plan | vélo | transition écologique | ministre | Nicolas Hulot | durable
Catégories : Voiture électrique | Aides financières | Vélo électrique | Pollution & qualité de l'air |

Commentaires

Posté le 06-09-2018 à 09:12:57 par Christophe

https://www.francetvinfo.fr/politique/nicolas-hulot/gouvernement-le-defi-de-francois-de-rugy_2925443.html
"Une grosse berline à essence pour parcourir seulement 850 mètres jusqu’à son nouveau ministère de l’Écologie. François de Rugy n’a pas le sens des symboles."
Cela change des deux précédents dont la dernière qui roulait avec le véhicule particulier très certainement le moins polluant : la Mia.
On pourra remarquer que cela a choqué même les journalistes. C’est dire le progrès fait.
C’est très contradictoire avec le "On a sous-estimé le problème de la pollution de l’air." Oui on le sous-estime tellement qu’on ignore certaines productions de polluants.

Posté le 06-09-2018 à 11:01:25 par Philouè’

Bonjour,
"En juin 2018, nous interrogions Jérémy Cantin sur une possible avancée concernant le dossier de la conversion artisanale des voitures thermiques en électriques, en remplaçant leur chaîne de traction, plutôt que de détruire un véhicule en état et de le remplacer par un neuf. "
J’avais une idée encore plus simple pour la mettre en œuvre : l’utilisation de la "Roue MICHELIN" avec suspension, frein et moteur intégrés, REANAULT l’a déjà testé !
Merci pour vos informations.

Posté le 06-09-2018 à 12:00:58 par ZoéT

C’est abandonné ça le moteur roue Michelin. J’avais lu un truc dessus. C’était quoi la raison déjà ? Manque d’efficacité ? Problème du au poids sur les trains roulants ?

Posté le 07-09-2018 à 08:59:22 par VTTAE74

Ce serait un signal très négatif pour le gouvernement de ne pas mettre en place le plan vélo. Ce serait bien le signe qu’il privilégie avec l’écologie les activités à fort rapport en taxes et rentrées diverses, au détriment d’une vraie politique de désengorgement du trafic et de lutte contre la pollution. Et dans ce cas, l’Europe peut faire pleuvoir les sanctions : elle seraient justifiées.

Posté le 07-09-2018 à 11:24:20 par boggy

J’ ai aussi imaginé des voitures de legende (jaguar type E,americaines,young timers)transformées en elec; de plus avec un bruiteur obligatoire bientot pour etre entendu par les pietons en ville on pourrait avoir un V8 ou + pas polluant du tout. Le club de cassis a fait une mehari avec moteur elec remplaçant le flat twin, ça peut donc être effectué en local. On en reviendrait à l’ après guerre quand des assembleurs locaux faisaient des motos avec le même moteur.d’ ou commerce de proximité

Posté le 10-09-2018 à 11:25:33 par Méduse

Qui imagine que Mr De Rugy fera mieux que Mr Hulot à l’écologie ?



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
A lire également / sur le même thème 7 mesures de la ville de Paris pour encadrer la mobilité free floating
Pour les élus et les opérateurs concernés, le développement des nouvelles mobilités en location free floating relève du casse-tête. Où faire circuler les engins ?...
7% de la prime à la conversion pour les véhicules électriques ?
Alors que le quotidien La Croix (voir l’article) s’appuie sur une étude de L’Obsoco (L’Observatoire société et consommation) pour communiquer sur le part des différentes...
Plus de 1.000 stations Vélib’ Métropole ouvertes
Au 15 novembre 2018, le réseau de location libre-service Vélib’, aujourd’hui opéré par Smovengo, comptait plus de 1.000 stations (809 à Paris + 191 à l’extérieur du...
Reportage France 3 île d’Yeu. 40% de ventes en véhicules électriques
Prix de l’essence particulièrement dissuasif dans l’île d’Yeu, - un phénomène qui va en s’amplifiant -, et très certainement aussi l’impact du Vendée énergie Tour...
Scooter électrique Stigo : Des nouvelles du trophée EDF Pulse
Pour les inscrits à sa lettre d’informations dédiée aux prix EDF Pulse, l’énergéticien a été prendre des nouvelles d’un lauréat de l’édition 2014 de son concours. Il...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact