Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 24/02/2012 à 13:00 par Michaël Torregrossa - Lu 6690 fois - 1 commentaire

Entretien avec Jérôme Cicile - L’ADEME et le véhicule du futur - Photo 1
Partenaire historique de l’AVEM, l’ADEME PACA a apporté son soutien aux 1ères Assises Nationales des infrastructures de charge organisées par l’association les 16 & 17 février 2012.

Jérôme CICILE, responsable du Pôle Air & Transports, revient sur ces Assises et la forte implication de l’ADEME dans la promotion et le développement de la filière véhicules électriques…






L’ADEME PACA est l’un des principaux soutiens de ces 1ères Assises Nationales sur les infrastructures de charge. C’était le moment pour organiser une telle manifestation ?

Oui, puisque nous sommes à la croisée des chemins avec cette nouvelle filière qui apparait sur le marché. Beaucoup de rencontres ont eu lieu autour du véhicule lui-même mais à ce jour rien n’avait été pensé, échangé et réfléchi sur l’infrastructure.

Ces Assises ont été l’occasion de faire rencontrer l’offre et la demande.



Quelle est l’implication de l’ADEME dans la promotion du véhicule électrique ?

L’implication de l’ADEME se situe à plusieurs niveaux.

Tout d’abord, elle a toujours été technique puisque depuis 20 ans l’ADEME est chargée de suivre et d’évaluer les différentes filières énergétiques, qu’elles soient liées au transport, à l’énergie ou au bâtiment. Le véhicule électrique a toujours présenté un intérêt important en termes d’efficacité énergétique et environnementale puisqu’il génère zéro pollution.

Ensuite, les soutiens financiers existent et nous avons financé les VE durant un certain nombre d’année en versant des primes. Aujourd’hui, ces financements sont remplacés par le bonus-malus.

Enfin, point extrêmement important, ce sont les Appels à Manifestation d’Intérêt de l’ADEME qui libèrent des investissements d’avenir sur des projets liés à la mobilité, aux marchandises, aux véhicules électriques… les fameuses AMI dont vous trouverez les détails sur le site national (www.ademe.fr).



Vous êtes également l’opérateur du programme véhicule du futur ?

Nous travaillons sur la définition du « véhicule du futur » et avons reçu des montants financiers assez importants sur quatre sujets et notamment les biocarburants de deuxième génération.

Donc nous sommes une nouvelle fois impliqués à un niveau technique et financier puisque nos ministères de tutelle nous confient des fonds importants destinés à faire émerger des projets de démonstrations qui puissent se pérenniser.

Ces investissements mobilisent notamment le siège à Paris mais aussi le site de Sophia-Antipolis qui est chargé de l’instruction de ces dossiers.



Quels sont les principaux points concernant les infrastructures de charge ?

Il y a des besoins exprimés, des solutions qui existent : Quels coûts ? Avec quel niveau d’efficacité ? Quel niveau de sécurité ? Quelles sont les questions d’aménagement de l’espace, de gestion, de maintenance qui se posent ?

Il y a un ensemble de « briques » qui doivent être liées afin d’avoir un système le plus clair, le plus optimisé possible en matière d’énergie et le plus facile d’utilisation pour l’usager final qu’il ne faut jamais oublier.



L’Etat va mobiliser des moyens importants ?

Oui, l’Etat aidera les collectivités pilotes, les industriels et apporte des recommandations à travers le Livre-Vert dont il a été largement question lors de ses Assises.

L’Etat est donc présent pour donner des grands principes, une direction, faire des recommandations techniques précises mais aussi pour faire émerger et aider financièrement des projets qui ont des caractéristiques optimales en matière d’efficacité et de services à l’usager.



Quels sont les principaux freins à lever ?

On a besoin de confiance ! L’usager final a besoin de confiance, les collectivités ont l’esprit assez clair et particulièrement à Nice et en région PACA. N’oublions pas que la recharge doit être pensée et utilisée en fonction de la fragilité et de la précarité du réseau électrique. Rappelons que Nice a connu un black-out il y a quelques années…

Promouvoir le VE à grande échelle pose donc la question de l’approvisionnement énergétique. Dans le même temps, il nous libère de l’approvisionnement traditionnel sur les énergies fossile. L’électrique est donc une chance mais il faut réfléchir à l’approvisionnement en PACA.



Au terme de ses Assises, quel est le premier bilan que vous en tirez ?

Un bilan très positif ! Je suis très heureux du partenariat conclu avec l’AVEM qui a réussi le tour de force de réunir la chaîne des acteurs sur ce sujet avec un excellent taux de fréquentation et une forte présence de la Métropole Nice Côte d’Azur à travers ses élus.

Des liens se sont crées entre les différents participants – l’offre et la demande – et cela augure un avenir assez « soutenable »…



Pour plus d'information

Ce contact n'étant pas adhérent de l'AVEM,
ses coordonnées ne peuvent être visualisées que par nos membres



Mots clés : ADEME | Jérôme CICILE
Catégories : Voiture électrique | Borne de recharge |

Commentaires

Posté le 25-02-2012 par F A depuis son IPhone

L'approvisionnement en PACA passe par les énergies renouvelables et leur soutien financier avant tout!



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



1ères Assises Nationales des Infrastructures de Charge

Découvrez notre dossier spécial
AVEM
Cette news fait partie de notre dossier spécial "1ères Assises Nationales des Infrastructures de Charge" regroupant toutes les nouveautés électriques et hybrides présentées lors de l'évènement.

Accéder au dossier
Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du 21/09/2020 au 22/09/2020 - Cagnes-sur-Mer

L’AVEM organise sa quatrième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, qui aura lieu à Cagnes-sur-Mer les 21 & 22 septembre 2020. Cet événement permettra aux...
A lire également / sur le même thème Coronavirus : L’Ademe apporte son soutien
L’Ademe apporte son soutien aux entreprises pour faire face aux conséquences économiques liées à l’Etat d’urgence sanitaire. Face à une crise sanitaire d’envergure...
Un concours d’innovation sur le thème des transports et de la mobilité durable
L’appel à projets du concours d’innovation i-Nov vient d’être lancé. Dispositif de soutien financé par le Programme d’Investissements d’Avenir, ce concours porte sur 9...
Appel à projets de l’Ademe pour la qualité de l’air
C’est aux collectivités territoriales (communes, communautés d’agglomération, communautés urbaines, communautés de communes, métropoles) que s’adresse la nouvelle...
Renault va employer pour sa Zoé du tissu en fils cardés recyclés
Selon le constructeur, il s’agit là de la première application industrielle mondiale d’une matière composée à partir de ceintures de sécurité, de chutes textiles vierges...
CO2, Le Parisien rappelle que la voiture électrique est moins émissive
Dans un article daté du 11 août 2019 et intitulé « Vraiment écolo la voiture électrique ? », le quotidien exploite les chiffres de l’Ademe pour rappeler que sur leur...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact