Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 20/07/2015 à 19:08 par Philippe Schwoerer - Lu 6560 fois - 4 commentaires


DriveNow : 100 BMW i3 en service en Allemagne


Si, en France, Bolloré pousse sa Bluecar comme engin électrique incontournable des services d’autopartage, outre-Rhin, BMW i compte désormais une centaine d’exemplaires de sa citadine branchée en circulation dans le cadre du programme DriveNow. Pour le constructeur à l’hélice, il s’agit de « proposer aux villes une nouvelle perspective davantage basée sur l’homme plutôt que la voiture ». Un scénario qui tend à satisfaire la mobilité individuelle urbaine désaccouplée des véhicules personnels.

Centre de compétences

L’autopartage de voitures électriques est la réponse principale du groupe BMW à l’épineuse question de la mobilité durable urbaine. Il s’agit de trouver la bonne équation pour satisfaire tout à la fois les besoins en déplacements, fluidifier le trafic, et améliorer la qualité de vie dans les villes. Dans cette optique, le constructeur allemand a réuni depuis le début de l’année une équipe d’experts chargés de plancher sur le sujet avec les collectivités et acteurs concernés, et vient d’officialiser le démarrage du Centre de compétence qui abrite leurs travaux.



100 BMW i3 mobilisées en Allemagne

Parallèlement à cette inauguration, BMW fait un point sur le programme DriveNow, en parfaite adéquation avec les objectifs imposés à son Centre de compétence. Depuis 2013, 60 exemplaires du modèle branché ActiveE ont sillonné les rues de Munich et Berlin dans le cadre des projets de recherche WiMobil et ePlan. Elles sont désormais remplacées par des i3, dont on compte 100 unités affectées en autopartage dans ce contexte : 40 à Berlin, 30 à Hambourg et autant à Munich.

Un projet mondial

En mai dernier, la ville de Londres, en Grande-Bretagne, est venue agrandir le cercle des bénéficiaires du programme DriveNow. Elles sont une vingtaine, réparties principalement en Europe et Amérique du Nord, à attendre leur intégration. Mais déjà, les résultats chiffrés sont plus qu’importants. En 4 ans, l’ambitieux projet a décidé 470.000 clients dans le monde, dont 430.000 en Allemagne, et en particulier 120.000 à Berlin.



Catalyseur de la mobilité électrique

Selon BMW, l’autopartage branché « agit comme un catalyseur de la mobilité électrique », en particulier en Allemagne. Un scénario qui « stimule l’utilisation des points de recharge dans les villes ». D’une part, l’électromobilité est devenue plus visible, mais aussi elle profite aux populations locales qui vivent comme une réalité quotidienne ce qui paraissait auparavant n’être qu’une activité de niche. Vice-président BMW Group en charge des services en mobilité, Bernhard Blättel indique : « En adéquation avec nos objectifs stratégiques, nous sommes en train de nous placer comme premier fournisseur mondial de produits et services haut de gamme pour la mobilité personnelle ». Il s’agit de « travailler à l’élaboration d’une meilleure qualité de vie avec plus d’espace à disposition ». Un des credo du groupe BMW : « il est encore possible d’améliorer la mobilité pour les personnes fixée dans les zones urbaines ». Selon Bernhard Blättel, « Il n’y a pas de contradiction entre parfaire les déplacements en ville et offrir une haute qualité de vie à ceux qui y résident ».

Les solutions de BMW

Pour améliorer le cadre des villes de plus en plus densément peuplées, BMW pensent à affecter à de nouveaux usages différents espaces publics. Une façon d’y parvenir : « libérer une grande partie des aires de stationnement mobilisées actuellement ». Pour cela, « des concepts de mobilité et des cadres doivent être mis en place qui emportent l’enthousiasme des citadins au-delà de leur voiture personnelle ». Le constructeur allemand estime que « les transports publics locaux continuent de constituer la colonne vertébrale des services de mobilité dans les zones urbaines ». En les complétant avec des programmes d’autopartage, d’autres modes de transport, et en travaillant les connexions intermodales, BMW estime qu’il en résulterait « une réduction significative du volume de voitures à la recherche de places de stationnement ». S’ajouterait à ce bénéfice une meilleure qualité de l’air et une baisse de la pollution sonore.



Coup de pouce législatif

Le scénario envisagé par BMW trouve un écho dans « les principaux points récemment publiés par le gouvernement fédéral allemand au sujet de la législation de l’autopartage ». Dans l’intérêt public, le texte permet aux villes d’accorder des privilèges de stationnement aux covoitureurs. Un dispositif qui s’intéresse aussi bien aux aires où les passagers déposent leurs véhicules, qu’à l’arrivée, où il s’agit de trouver une place à celui qui a finalement embarqué tous les participants. En complément, les collectivités peuvent désigner des zones exclusivement réservées pour déposer les modèles électriques. De quoi limiter encore les émissions de polluants et gaz à effet de serre.

ParkNow et ChargeNow

Le programme de BMW à échéance 2020 pour devenir leader de la mobilité durable haut de gamme exploite aussi ParkNow et ChargeNow. Actuellement en service à San Francisco, aux Etats-Unis, l’application ParkNow, via le Net, permet de faciliter l’accès au stationnement, selon différents critères. Une possibilité de réservation et un guidage sont proposés, évitant de consommer de l’énergie à la recherche d’une place libre. Dans le même esprit, ChargeNow aide à trouver et rejoindre une borne de recharge disponible et compatible pour faire le plein des batteries, en particulier de la i3. La fonction de guidage d’itinéraire intermodal, intégrée au système de navigation de la citadine survoltée, peut, au besoin, conduire vers une station de transport en commun ou de location libre-service en vélo.



Pour plus d'information

Ce contact n'étant pas adhérent de l'AVEM,
ses coordonnées ne peuvent être visualisées que par nos membres



Mots clés : Voiture électrique | véhicule électrique | DriveNow | BMW i3 | ChargeNow | ParkNow | autopartage
Catégories : Voiture électrique | Voiture électrique en libre-service et auto-partage |

Commentaires

Posté le 21-07-2015 à 20:51:18 par Ouaooouuhhh...

100 voitures ?????? Ca, c’est du Projet Mondial... :)

Posté le 22-07-2015 à 07:43:54 par Stéphane P

C’est bien de mettre en avant cette solution mais je pense que sur ce point l’Allemagne est très en retard sur la France.
Combien de voitures électriques en autopartage en France :
- il y en a déjà plus de 3200 à Paris,
- plus de 250 à Lyon,
- plus de 90 à Bordeaux,
- 4 à Arcachon (http://www.automobile-propre.com/breves/arcachon-blue-car-autopartage-electrique-petites-communes/).
Et je ne compte pas les autres villes équipées de VE.
Il serait bien que l’AVEM mette à jour la page suivante : http://avem.fr/index.php?page=libre_service_ve
Parce que Strasbourg et Toulouse ont maintenant des Zoe et que le système de la région Poitou-Charentes (Regionlib) n’est même pas cité.
Et les avantages mis en avant dans cet article sont aussi valable en France ("L’autopartage de voitures électriques est la réponse principale du groupe BMW à l’épineuse question de la mobilité durable urbaine. Il s’agit de trouver la bonne équation pour satisfaire tout à la fois les besoins en déplacements, fluidifier le trafic, et améliorer la qualité de vie dans les villes. "). Renault l’a bien compris, les Twizy et Zoe étant disponibles avec une option préparation autopartage (câblage notamment).

Posté le 22-07-2015 à 10:18:59 par Philippe Schwoerer

L’article n’a pas pour objectif de faire un comparatif de l’existant, mais de faire un focus sur ce que propose BMW. Comme on dit : "Paris ne s’est pas fait en un jour".

Lorsque la vingtaine de villes déjà retenues seront équipées et que les différents points monteront en puissance, on y arrivera à des flottes DriveNow de plusieurs milliers de véhicules électriques.

Posté le 22-07-2015 à 11:44:23 par Stéphane P

L’AVEM a-t-elle l’intention de mettre à jour sa page sur l’autopartage et le libre-service électrique ?
Dans les villes concernées, tout le monde n’a pas les moyens de s’acheter un VE et tout le monde n’a pas la possibilité de le charger à domicile. L’autopartage permet donc de répondre à cette problématique.
Et il me semblait qu’une association comme l’AVEM, agréée environnement, se devait de communiquer là-dessus. Comme cela elle pourrait pointer les avantages et les inconvénients du système et le faire évoluer (notamment en terme d’interopérabilité).



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



BMW i3 22 kWh

Retrouvez toutes les informations sur la voiture électrique BMW i3 22 kWh à travers notre dossier spécial : caractéristiques techniques, actualités, vidéos, revendeurs...

Tout savoir sur la voiture électrique BMW i3 22 kWh
Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du 21/09/2020 au 22/09/2020 - Cagnes-sur-Mer

L’AVEM organise sa quatrième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, qui aura lieu à Cagnes-sur-Mer les 21 & 22 septembre 2020. Cet événement permettra aux...
A lire également / sur le même thème Kia poursuit sa stratégie d’électrification
Pour le constructeur coréen Kia Motors, le mois de mars et la première semaine d’avril 2020 ont été marqués par plusieurs actualités : Lancement du Kia Sorento...
Renault : 20 ans de recharge induction et d’autopartage free floating
Alors que la mode est à la petite mobilité (trottinettes et vélos électriques) partagée free floating avec géolocalisation, et que la recharge par induction semble...
L’Autopartage Zity débarque à Paris avec 500 Renault Zoé
Le service d’autopartage free floating Zity est le résultat d’une alliance entre Renault et Ferrovial, un opérateur espagnol de dimension mondial engagé dans le...
Marseille : Bientôt 600 véhicules électriques partagés avec Totem Mobi
C’est l’objectif recherché au sein du partenariat qui vient d’être signé entre l’opérateur et la Métropole Aix-Marseille-Provence ce mercredi 26 février 2020. Il donne...
Avec AMI, Citroën veut ouvrir une nouvelle page de la mobilité urbaine
Moins d’un an après avoir présenté AMI ONE Concept à Genève, Citroën vient d’annoncer le lancement d’Ami – 100% ëlectric, un véhicule disruptif présenté comme la réponse...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact