Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 10/07/2019 à 11:00 par Lauriane Dietrichs - Lu 1528 fois - 6 commentaires


Des trajets longue distance en voiture électrique, mission impossible ?


C’est le problème qui se posent surtout dans les pays où les distances entre les villes sont très grandes comme l’Australie. Un pays où le gouvernement n’est pas particulièrement en faveur des véhicules électriques et remet en cause régulièrement la puissance et l’autonomie de ces véhicules.

Sydney – Melbourne en une journée : c’est bien possible !

Scott Morrison, le premier ministre australien avait affirmé aux australiens qu’un véhicule électrique n’avait pas la puissance pour remorquer leur bateau ou leur mobil home. Une affirmation très vite contredite par les experts qui ont démontré qu’il est tout à fait possible de remorquer avec des véhicules électriques. Tesla avait déjà démontré leur capacité à tracter un avion, regardez la vidéo ci-dessous :




Récemment c’est l’ancien ministre du travail qui a déclaré que les véhicules électriques étaient pratiques pour se déplacer en centre-ville mais a remis en cause la possibilité de se déplacer de Sydney à Melbourne en voiture électrique avec la technologie actuelle.

On observe 871 kilomètres de distance entre Melbourne et Sydney soit environ 9h de route. En sachant qu’il existe peu de voiture ayant une autonomie aussi grande que ce soit électrique, hybride et même thermique, un et même plusieurs arrêts sont de toute façon obligatoires.
Un trajet possible donc si on organise des étapes en prenant en compte des arrêts aux bornes de charge (rapides) pour pouvoir avoir assez d’énergie afin d’arriver à bon port. Un calcul de trajet précis est proposé par Fact Check
Un trajet calculé sur le schéma ci-dessous :



La petite différence tout de même avec les véhicules thermiques, la recharge du véhicule électrique est plus longue que pour faire le plein d’essence. A part si on utilise un véhicule électrique fonctionnant à l’hydrogène.

Des arrêts nécessaires pour les conducteurs

Si les automobilistes se plaignent des arrêts liés à la recharge, ces arrêts seraient peut-être au final bénéfiques ! En effet sur les longs trajets il est conseillé aux conducteurs de faire des pauses toutes les deux heures afin de diminuer la fatigue et donc le risque d’accidents de la route.
Or, beaucoup de conducteurs ne respectent pas ces recommandations. Le fait de s’arrêter pour recharger le véhicule est donc à la fois une recharge pour la voiture et pour le conducteur qui reprend la route avec plus d’énergie.

Le cas de l’Australie

Notre homologue australien, Electric Vehicule Concil, parle de 6% de réduction de CO2 si tous les australiens passaient à l’électrique. D’après les calculs de l’organisation, la plupart des véhicules électriques répondent aux besoins d’autonomie de la majorité des australiens qui conduisent environ 38 km par jour, la recharge se ferait alors en moyenne une fois par semaine. Malgré le manque de soutien du gouvernement les ventes de véhicules électrique grimpent tout de même avec 67 % de croissance avec 2,300 voiture électriques et hybrides vendues en 2017.


Mots clés : australie | véhicules électrique | road trip | recharge | borne
Catégories : Voiture électrique | Borne de recharge |

Commentaires

Posté le 10-07-2019 à 21:07:14 par electronlibre

Les EnR en Australie représentant environ 15% de l’électricité produite, les VE sont certainement rechargés en majorité avec de l’électricité d’origine fossile et principalement le charbon -qui plus est radioactif...

Quel est l’intérêt des VE en Australie?
Pas de réduire les émissions de particules d’abrasion.
Réduire le CO2?
Aux vues de la production d’électricité, pas évident...
Réduire les émissions de CO2 est il une urgence?
Depuis une vingtaine d’années, une idéologie(politique? Financière?) nous demande de réduire fortement les émissions de CO2 d’origine fossile.
Cette idéologie a-t-elle une réelle base scientifique?
Les modélisations du climat opérées par l’IPCC(GIEC)sont basées sur des approximations et des erreurs scientifiques, facilement démontrables:
http://www.pensee-unique.fr/effetdeserre.html

Posté le 11-07-2019 à 08:40:23 par Aucun intérêt...

Le VE, c’est uniquement pour lutter contre la pollution urbaine, qui aujourd’hui fait 200 morts par jour en France... contre 2.3 par an pour la rougeole à titre de comparaison...

https://academic.oup.com/eurheartj/advance-article/doi/10.1093/eurheartj/ehz135/5372326

Le VE longue distance ne présente absolument aucun intérêt. Faible densité énergétique des batteries, qui est assez stupide pour trimballer en permanence sur un long trajet l’équivalent de 10 passagers en poids ?

Cette incompréhension, certes provoquée par l’erreur stratégique de Tesla, laisse un peu perplexe. C’est aussi bête que de parler de l’avion électrique, de taxis autonomes volants, ou de production d’hydrogène sur la Lune ou Mars, enfin de tout ce qui ne fait absolument aucun sens économique.

Envoyer du caviar hyper protéique aux pays en malnutrition, c’est super, mais personne ne le fera jamais, inutile d’expliquer pourquoi...

Merci de raison garder ou de vous contenter de regarder des films de science-fiction si ça vous chante, au lieu d’écrire des articles qui feront "tout drôle" dans vingt ans...

Rappelez-vous cette maxime : "It’s the Economy, Stupid!".

Posté le 11-07-2019 à 09:02:34 par Christophe

"Le VE, c’est uniquement pour lutter contre la pollution urbaine", à trois conditions indispensables :
1- que l’électricité ne soit pas carbonée,
2- qu’il soit plus léger que le plus léger des VT existants,
3- qu’il soit rempli au maximum de ses possibilités (nombre de places sur le CI).
Ne pas intégrer ces 3 points c’est ne pas avoir tout compris de la pollution urbaine.

Posté le 12-07-2019 à 08:31:19 par verdac

le v véhicule électrique a aussi un intérêt en milieu rural où on dispose de surface en toiture pour des panneaux photovoltaïques. Il est regrettable qu’aucun véhicule électrique puisse être équipé d’un attelage pour de petites distances le couple permettrait de déplacer une remorque très utile.
Paris La Rochelle, c’est faisable sur autoroute uniquement ne pas prévoir un cheminement en chargeant près de lieux touristiques, il faut absolument disposer de bornes ultrarapides et un véhicule très efficient pas de SUV. Pour le tourisme pur, la recharge dans les chambres d’hôtes est très pratique.

Posté le 16-07-2019 à 01:48:43 par Didier

Pour rappel c’est en Australie qu’à lieu régulièrement une course de VE 100% électrique et 100% solaire...

Pour revenir aux VE à batteries, le pétrole ne pousse pas dans les cuves, il faut l’apporter par camion sur de très grandes distances. En revanche pour installer des stations de charges alimentées par des panneaux photovoltaïques et/ou des éoliennes partout. Les particuliers isolés peuvent aussi installer des panneaux sur leur toits. Du coup c’est une énergie décarbonée et produite localement.

Quant à la speudo "erreur stratégique de Tesla", ce sera mon fou rire du jour. Entre ses grosses batteries et son réseau de charge Tesla est le seul à avoir compris. J’aimerais bien savoir ce que le "commentateur" concerné voit pour l’Australie lorsque leurs 30 ans de pétrole seront consommés. Enfin, la grande majorité des Australiens vivent dans les grandes villes côtières, aussi ils sont aussi concernés par la pollution de l’air que nous. Vous confondez avec Crocodile Dandy...

Posté le 16-07-2019 à 02:06:14 par Didier pour verdac

La Tesla modèle 3 et la Tesla modèle X sont disponibles avec un attelage.

La modèle 3 commence à 42 k€ en France, économies d’essence et d’entretien... non incluses !



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Le maillage idéal en bornes de recharge selon Jean-François Villeret
Parce qu’il doit prendre en compte l’état d’avancement du réseau national de recharge pour préparer ses rallyes en voitures électriques, Jean-François Villeret, à la...
De nouvelles aides pour l’installation de bornes en copropriété et en voirie
Le Ministère de la Transition Ecologique et solidaire représenté par Elizabeth Borne et François de Rugny continue à soutenir via des aides l’installation de points de...
Des nouvelles bornes DBT chez les concessionnaires Nissan en Italie
Le fabricant de bornes DBT va déployer un réseau de bornes de recharge rapide en Italie dans les concessions Nissan. Le constructeur est déterminé à s’engager dans...
Ionity : Un réseau de chargeurs ultrarapides très attendu
Depuis quelques mois, les discussions autour de la recharge rapide en France, comme en Europe, finissent invariablement, ou presque, par déboucher sur le réseau...
La recharge à domicile incontournable pour 85% des Français
Plus précisément, « la recharge des véhicules électriques à domicile est un élément décisif pour 85% des Français en copropriété ». C’est la principale information qui...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact