Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 29/03/2018 à 09:56 par Philippe Schwoerer - Lu 3383 fois - 7 commentaires


Des packs de batteries Forsee Power assemblés à Chasseneuil-du-Poitou


Pour qui a été enseignant il y a une quinzaine d’années, le simple nom de Chasseneuil-du-Poitou évoquera le combat des collaborateurs parisiens du Centre national de documentation pédagogique (CNDP) confrontés à la délocalisation dans cette commune d’une très grande partie de ses services. Environ dix ans plus tard, plus de 240 salariés de Federal Mogul s’apprête, à quelques kilomètres de là, à perdre leur emploi. Leur activité : fabriquer des pistons pour les voitures diesel de Renault et PSA. C’est très exactement dans l’usine où ils travaillaient que Forsee Power va s’installer afin d’assembler dès cet été des batteries intelligentes pour la mobilité électrique. Un symbole sans doute aussi fort que la volonté de Ségolène Royal de faire venir Tesla sur le site de la centrale nucléaire de Fessenheim après son démantèlement !

Forsee Power

C’est ce jeudi 29 mars 2018 que Christophe Gurtner, président-fondateur de Forsee Power, a programmé l’annonce de l’installation de son entreprise à Chasseneuil-du-Poitou. Les murs de l’ancienne usine Federal Mogul vont devoir effacer leur mémoire industriel. La multinationale américaine, plus que centenaire, abrite en effet en son sein diverses marques, dont quelques-unes sont particulièrement symboliques des motorisations thermiques : Beru et Champion (systèmes d’allumage), ainsi que FP Diesel qui produit les pièces des blocs alimentés au gazole. Mais la startup créée en 2011 dispose d’une histoire qui remonte tout même loin au siècle dernier. Christophe Gurtner figurait parmi les membres de la direction du fabricant de batteries Saft dont les blocs NiCd ont équipés les voitures électriques françaises entre 1995 et 2005. Cette entreprise, désormais sous le contrôle de Total, comptait dans ses filiales Uniross dont la genèse remonte à 1968. En 2011, cette société plus modeste, à l’origine fondée à Bristol, au Royaume-Uni, cède son activité industrielle à Forsee Power Solutions SAS. Cette même année, Ersé et Energy One en font autant. Fin 2013, la startup s’offre la filiale française de l’américain Dow Kokam.

De la petite à la grosse mobilité électrique

Si Forsee Power propose parmi ses offres des solutions pour le stockage stationnaire de l’énergie via des batteries, les entreprises dont elle a absorbé l’activité semblaient plus particulièrement l’orienter vers la petite mobilité électrique, et en particulier celle des scooters et des vélos à assistance. C’est désormais vers les poids lourds, et plus précisément les bus, que cet acteur de la filière développe son activité. Dans notre article intitulé « Bolloré et Heuliez retenus pour fournir des bus électriques à la RATP », et mis en ligne le 23 mars dernier, nous indiquions que les bus électriques qui seront fournis par Heuliez Bus à la RATP, dans le cadre de l’appel d’offre de février 2017 que le constructeur carrossier a gagné en partie, seront équipés de 8 packs de batteries Lithium-ion NMC (360 kWh au total) réalisés par Forsee Power.

300 personnes à recruter

La collaboration entre Heuliez Bus et Forsee Power n’est pas limitée aux 40 bus électriques qui seront, au maximum, dans le cadre de cet AAP, livrés à la RATP. Les 2 partenaires ont signé en octobre dernier, lors des 26es Rencontres nationales du transport public, un contrat portant sur l’équipement en systèmes de batteries intelligentes de plus de 500 bus électriques. Le travail en commun des 2 groupes remonte à plus de 2 ans, afin de développer une offre de transport électrique 100% française à destination des marchés français et internationaux. Si la bascule des bus, vers les chaînes de propulsion électriques, s’est fortement accélérée depuis 2017, c’est en raison d’une échéance fixée à 2025. A partir de celle-ci, en France, 100% des véhicules de transport de voyageurs devront être alimentés avec des carburants peu émissifs en France. Autant dire qu’Heuliez Bus voit ses carnets de commande se remplir. Chez Forsee Power, cet élan se traduit par un plan de recrutement de 300 nouveaux collaborateurs, d’ici à 2022. Fin 2017, déjà 50 personnes ont été embauchées. Dans les 2 années qui viennent, une centaine d’autres le seront. Parmi les profils actuellement recherchés : des ingénieurs (hardware, commerciaux, électronique, système, mécanique, industrialisation), des maquettistes en électronique, et des chefs de projets. Une liste non exhaustive.

2.500 batteries par an

Le nouveau site, d’une superficie de 15.000 m2, abritera au départ 3 lignes de production automatisées qui permettront de fabriquer l’équivalent de 2.500 batteries de bus électriques par an. L’ensemble des toitures et des parkings recevront des panneaux photovoltaïques qui produiront 1,8 MWc d’énergie électrique, pour autoconsommation et injection vers le réseau national. Le site pourra s’adapter à la croissance de Forsee Power, grâce à une réserve foncière de 10.000 m2. « Avec ce nouveau site, Forsee Power se dote de capacités industrielles pour accompagner la transition énergétique des transports publics européens. Cet investissement s’inscrit parfaitement dans le Plan Industrie du Gouvernement annoncé fin 2017, qui met l’accent sur le développement d’une filière batteries française », commente Christophe Gurtner.

Pulse, Flex, Zen

Forsee Power estime proposer la palette de batteries « la plus complète pour le transport public ». Son offre démarre avec la gamme Pulse, en technologie lithium-ion LTO à refroidissement liquide, à exploiter avec recharges rapides en dépôt entre 15 et 25 fois par jour. Au-dessus, la gamme Flex mise sur une batterie de 150 kWh de capacité, de technologie lithium-ion NMC. Avec elle, les bus électriques peuvent parcourir quotidiennement plus de 320 kilomètres grâce à la recharge d’opportunité, complétée par une recharge nocturne. Enfin, pour des capacités de 300-500 kWh, la gamme Zen permet de long parcours avec recharge de nuit. Même technologie lithium-ion NMC, mais avec refroidissement par air. En plus des véhicules assemblés par Heuliez Bus, Forsee Power approvisionne aussi la concurrence constituée par Iveco, CaetanoBus et Wrightbus. Le concepteur de batteries intelligentes estime le marché à 3.500 bus électriques par an d’ici à 2020, et table même sur le double au bout des 5 années suivantes. Pour suivre le rythme, Forsee Power a levé en décembre dernier 55 millions d’euros de fonds auprès de la Banque européenne d’investissement, du conglomérat japonais Mitsui, et de Idinvest, ce dernier étant actionnaire de l’entreprise depuis 2013.


Mots clés : batterie | Forsee Power | bus | électriques | lithium | intelligente | mobilité | voiture | Heuliez Bus
Catégories : Bus électrique et hybride | Batterie |

Commentaires

Posté le 29-03-2018 à 18:49:07 par Philippe Schwoerer

Ajout du paragraphe "2.500 batteries par an" le 29/03/2018 à 18h50.

Posté le 30-03-2018 à 09:42:56 par MaglioZE

Belle démarche de relocalisation en France. C’était souvent les batteries qui ne pouvaient pas être "Made in France" dans les scooters et vélos électriques. Maintenant, ils peuvent entièrement être assemblés avec des pièces fabriqués en France.

Posté le 30-03-2018 à 11:42:30 par JNX

MaglioZE> belle entreprise mais j’imagine que les cellules viennent d’Asie.

Posté le 30-03-2018 à 12:48:01 par PMC

On peut le supposer.

Posté le 30-03-2018 à 13:36:52 par VTTAE74

@JNX @MaglioZE
C’est même certain, mais au moins toute l’ingénierie de la batterie et l’assemblage des cellules sera française. Ce n’est pas négligeable.

Posté le 31-03-2018 à 09:20:08 par nouh

Il serait tant pour l’Europe de créer un "consortium de la batterie" pour ne pas être dépendant de l’Asie pour les cellules. C’est le seul moyen pour ne pas s’exposer à un "OPEP de la batterie" lorsque la demande mondiale va croitre et très rapidement, les matières premières devenir rares.
La batterie "Li" n’est pas unique, ce consortium regroupant des chimistes pourraient développer d’autres éléments utilisant des composés moins rares, et sans oublier l’hydrogène(PAC/batteries) qui reste bien plus intéressant que le "tout batterie".
Ne reproduisons pas les erreurs du passé avec le une seule source unique d’énergie...

Posté le 31-03-2018 à 13:20:19 par ZoéT

C’est bien que la mobilité électrique crée des emplois en France. Pas mal le symbole avec le fabricant de pistons pour Diesel.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du 20/09/2018 au 22/09/2017 - Cagnes-sur-Mer

Du 20 au 22 septembre 2017 auront lieu la seconde édition des Journées AVEM de l'électro-mobilité. Lors des deux premières journées, les 20 et 21 septembre, des...
A lire également / sur le même thème Entre pollution automobile et stress des transports en commun
Comme solution aux maux créés par l’usage à grande échelle de la voiture individuelle, - en particulier dans les villes -, les transports en commun sont mis en avant...
Que retenir sur la mobilité, de l’interview de Nicolas Hulot à BFMTV ?
Nicolas Hulot, ministre de la Transition énergétique et solidaire, était à nouveau interviewé, mercredi 16 mai dernier, sur BFMTV par Jean-Jacques Bourdin. Quelques...
Risque de pénurie de cobalt : menace sur la voiture électrique ?
Depuis 1986, le Rapport Cyclope analyse sur plusieurs centaines de pages les marchés mondiaux des matières premières. L’édition 2018 est nouvellement disponible, qui...
The Green Expedition Argentine : Une folie en véhicules électriques ?
C’est avec un décalage de presque 3 semaines que nous vous proposons de vivre l’arrivée de la Green Expedition, cet éco-raid en Argentine à vivre en voitures, à motos et...
ABB explique son rôle dans le développement de la mobilité électrique
En devenant partenaire de l’e-Prix de Formule E, ABB se réjouit de pouvoir contribuer davantage au développement de la mobilité électrique en Europe. L’entreprise prend...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact