Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 20/04/2018 à 06:00 par Philippe Schwoerer - Lu 4412 fois - 29 commentaires


De la Vendée à Gênes en Renault Zoé, c’est possible !


Voyager loin en voiture électrique : pour beaucoup, ce n’est pas encore possible aujourd’hui ! Infatigable soutien à la mobilité branchée, Pascal Houssard, directeur adjoint du syndicat de l’énergie de la Vendée, a une fois de plus démontré le contraire en rejoignant Gênes (Italie), depuis La Roche-sur-Yon. Et ce, sans recharge rapide. Des vacances !? Pas tout à fait. L’objectif de ce déplacement à 1.300 kilomètres de chez lui : participer pour le SyDEV au Riviera Electric Challenge qui, pour la première fois, toujours en visant une arrivée à Monaco dans le cadre du salon Ever, avait organisé 2 points de départ aux antipodes l’un de l’autre, à Cagnes-sur-Mer et Gênes. Avec 3 Italiens et 1 Suisse, Pascal Houssard s’est donc élancé depuis l’Est pour retrouver la bonne quarantaine d’équipages partis du côté français. Son périple lui a permis de tester différents réseaux de recharge, mais aussi de définir un scénario type pour voyager loin, une distance maximum de confort à la journée, et une vitesse de croisière à privilégier.

Duferco Energia

« Je connaissais déjà le parcours jusqu’à Sanremo, mais pas vraiment la côte italienne », que Pascal Houssard juge « Absolument magnifique ! ». Bien entendu, avant de se lancer avec une Renault Zoé 40 du SyDEV vers la botte de l’Europe, via Bordeaux, Toulouse, Carcassonne, Montpelier et Aix-en-Provence, il a consulté ChargeMap, mais aussi la carte des bornes de recharge proposée par le fournisseur en services énergétiques et opérateur en mobilité italien Duferco Energia. « Chez eux, la recharge fonctionne au nombre de kilowattheures consommés. Un crédit de 100 kWh sur la carte rechargeable via leur application mobile coûte 40 euros TTC », chiffre notre interlocuteur. Sur le site de Duferco Energia, ce choix permettrait de parcourir 600 kilomètres. Contre respectivement 75 et 140 euros, on obtient un crédit de 200 et 400 kWh. « Huit jours après avoir reçu ma carte, j’ai appris qu’un accord d’interopérabilité venait d’être passé avec ChargeMap, ce qui m’a servis à essayer les 2 badges pour exploiter ce réseau », témoigne le DG du SyDEV.



Unit-E et autres réseaux

« J’avais aussi emporté avec moi la badge Sodetrel que j’ai pu utiliser sur les bornes du corridor Unit-E cofinancé par l’Europe, et qui relie Dublin à Gênes », révèle Pascal Houssard dont l’attention avait été attirée sur place par la présence du logo de la filiale d’EDF sur le corps des infrastructures. « L’Italie, - pays de la mobilité GNV -, s’étant lancé tardivement dans le déploiement de bornes de recharge, celles-ci sont donc toutes récentes : des ABB tri-standards », fait-il remonter. « Dans mon périple, j’ai pu aussi essayer le réseau Révéo opéré par Bouygues, la recharge sur les parkings des magasins Leclerc et Carrefour, les bornes rapides gratuites du très grand centre Polygone Riviera à Cagnes-sur-Mer : partout où je me suis arrêté, la recharge, en 22 kW, - maximum permis par ma Zoé -, s’est bien passé », se réjouit-il rétrospectivement. Une déception cependant : « En dépit d’une déco très spéciale sur la voiture, retraçant mon parcours, personne n’est venu discuter, ni en France ni en Italie, comme si, finalement, ça n’avait plus rien d’exceptionnel de se déplacer en voiture électrique ».

650 kilomètres

Avec une Zoé qui n’accepte pas mieux que la classique recharge accélérée, Pascal Houssard estime qu’un maximum de kilomètres à parcourir dans une journée, afin de ne pas ressentir trop la contrainte des arrêts pour la recharge, tourne autour de 650 kilomètres. « Mon trajet type, c’est celui que j’ai effectué lors du retour, entre Carcassonne et La Roche-sur-Yon, soit 640 kilomètres, réalisés en partant vers 8 heures, pour une arrivée à 19 heures », avance-t-il. Comment faire pour que ces haltes techniques ne soient pas perçues comme rébarbatives ? Le DG adjoint du SyDEV nous livre son scénario type : « 2 recharges partielles d’environ 30 minutes le matin pour retrouver chaque fois entre 11 et 14 kWh de capacité, 1 complète sur 1 heure et 40 minutes pendant la pause déjeuner, et 2 autres partielles d’une trentaine de minutes l’après-midi ». Il explique : « La recharge complète du milieu de journée s’effectue le temps de déjeuner tranquillement. Pour les partielles, on ne voit pas passer les 30 minutes, occupé à découvrir comment l’aire est aménagée, aller aux toilettes, répondre à 2 ou 3 textos et 4 méls, visiter rapidement quelques boutiques et découvrir les grands titres dans les journaux. A partir de 40 minutes, en revanche, l’attente est vécue comme une contrainte ».



L’autoroute plutôt que la route

« En prenant les nationales, au mieux, avec un trafic fluide, la vitesse moyenne d’évolution tourne autour de 67 km/h. Sur autoroute, en roulant le plus souvent entre 94 et 100 km/h, on obtient une vitesse moyenne qui se situe entre 90 et 94 km/h », chiffre Pascal Houssard. Pourquoi tabler sur une vitesse de croisière entre 94 et 100 km/h ? « A cette vitesse, on roule normalement plus vite que les camions, et la consommation moyenne reste raisonnable, comprise entre 14 et 16,5 kWh. Au-delà, elle s’envole, et le temps gagné sur la route est plus que perdu lors des recharges qui suivent », répond-il. Au sujet de la consommation, il a observé que dans certaines circonstances les 400 kilomètres d’autonomie seraient accessibles à la Zoé 40, « sans chercher à faire de l’éco-conduite » : « En suivant simplement le trafic sur la côte italienne, la consommation n’a été que de 9,7 kWh ! Pour une vitesse moyenne de 33 km/h ».

Corri-Door

Sur certaines autoroutes françaises, et en particulier celles suivies par le DG adjoint du SyDEV, la recharge est quasi exclusivement proposée par Sodetrel. « Mes 11 kWh de recharge lors de mes arrêts intermédiaires m’ont chaque fois coûté 4,50 euros, avec l’offre Zen. Si l’on compare avec une voiture thermique qui consommerait pour la même distance 5,5 litres de carburant, à environ 1,40 euros le litre, la Zoé coûte moins chère. Et le bénéfice serait encore bien plus important avec une voiture électrique qui accepte la recharge DC 50 kW ! En temps également, avec environ deux heures en moins pour effectuer le trajet », évalue-t-il. « Les bornes Sodetrel disposent d’un menu assez intuitif à utiliser, mais qui manque d’un rétro éclairage. J’ai apprécié celle près de Nice qui dispose d’une ‘casquette’ protectrice contre la pluie et le Soleil », juge-t-il.



Localisation perfectible

« Sur l’autoroute, la présignalisation qui indique la présence des bornes à l’approche des aires de services est satisfaisante. En revanche, quand on arrive sur les aires, ces indications ne sont pas reprises, ou par des petits panneaux qu’on distingue à peine ! Par exemple, sur celle de Saint-Léger Ouest, le risque, c’est de ne pas se diriger du bon côté su parking. Alors là tu t’arrêtes, descends de l’habitacle pour trouver à pied la borne, quand c’est fait tu cherches à comprendre comment y arriver en voiture, mais tu ne peux pas à cause des sens interdits », déplore Pascal Houssard. « Et le GPS n’aide pas toujours, avec des pictos mal positionnés », poursuit-il. « En revanche, le choix des emplacements réservés aux bornes Sodetrel est plutôt pas mal », modère-t-il.

Riviera Electric Challenge

Le DG adjoint du SyDEV a tenu à dire quelques mots sur le Riviera Electric Challenge : « Magnifiquement bien organisé, avec une parfaite mobilisation des collectivités, des bénévoles, du Rotary et de l’Avem. C’est vraiment un rallye de haut niveau, un des rares, comme celui de Bob66, à s’étaler sur 3 territoires, ici l’Italie, Monaco et la France. Il pourrait, tel qu’il est, intéresser le grand public, j’en suis sûr ! ». Concernant le parcours lui-même, il rapporte : « Partout, nous avons été très très bien reçus ». Un bémol ? « Oui, le mauvais temps qui a desservi le passage 900 mètres au-dessus de Sanremo, avec des routes inondées d’eau et de boues ». Pour conclure, il confirme : « Un rallye de haut niveau ! Comme organisateur du Vendée énergie Tour, je peux facilement apprécier ce que propose les autres ».




Pour plus d'information

Syndicat Départemental d'Energie et d'Equipement de la Vendée (SyDEV)
Pascal Houssard
3 rue du Maréchal Juin
CS 80040
85036 LA ROCHE-SUR-YON Cedex

Tel : 02 51 45 88 00
Mail : sydev@sydev-vendee.fr
Site : http://www.sydev-vendee.fr

Syndicat Départemental d'Energie et d'Equipement de la Vendée (SyDEV) est adhérent de l'AVEM et soutient nos actions.
Accéder à la fiche adhérent de Syndicat Départemental d'Energie et d'Equipement de la Vendée (SyDEV)


Mots clés : voyage | Renault | Zoé | Riviera Electric Challenge | SyDEV | Italie | Duferco Energia | Sodetrel | voiture | électrique | borne | recharge | Unit-E
Catégories : Voiture électrique | Borne de recharge |

Commentaires

Posté le 20-04-2018 à 09:39:35 par Christophe

A priori c’est une R90 en jantes de 16 pouces donc la même que celle que j’utilise en location.
Je confirme les vitesses moyennes et les consommations indiquées par Pascal.
Pour mettre à zéro l’odb à chacune de mes locations et les relever scrupuleusement au retour, je peux ajouter qu’à la vitesse limite sur autoroute sur un trajet (avec profil légèrement favorable globalement en légère descente) on ressort pour 103 km dont 88 d’autoroute à une vitesse moyenne de l’ordre de 100 km/h et une consommation moyenne de 23 kWh/100 km à une température de l’ordre de 20 °C et sans vent.
La bonne vitesse sur autoroute est effectivement celle indiquée, c’est celle que j’adopte à l’aller sur le trajet indiqué pour être sûr de rentrer si je n’ai pas pu recharger à l’étape.
Faire des trajets au-delà de l’autonomie relève donc d’un savant calcul. Au départ c’est un jeu mais cela devient vite lassant d’autant que c’est pour plus de 95 % de mes trajets en voiture.

Posté le 20-04-2018 à 10:02:47 par Pascal

Oui Christophe.
L’idée n’est pas de convaincre qu’il faut faire comme cela seulement de relater un parcours et comment le gérer.
D’autres avec des Zoé première génération sont allés plus loin que moi (je pense à BOB66 et son Tour de France en 2013 puis le E Tour d’Europe).
Mais la petite Renault (taille mais grande par sa capacité à rouler) peut à l’occasion sortir des villes et des proches campagnes où je la trouve souvent limitée en usage par ses propriétaires.
Des Zoétistes rencontrés en 06 (et sympas) n’imaginaient cela facile à faire. Et la conclusion est : c’est possible et facile.

Posté le 20-04-2018 à 10:55:30 par ZoéT

Super témoignage, comme je les aime... Bravo à tous ceux qui vont loin en VE. Ca m’arrive également, moins loin.

Posté le 20-04-2018 à 12:25:11 par Rv45

Bravo encore une fois à Pascal qui nous montre pour la troisième fois qu’il est possible d’utiliser sa Zoé pour faire du tourisme que cela soit dans les Pyrénées, dans les îles Canaries où pour un périple Vendée-Gênes. Et pas seulement du tourisme, mais aussi proffessionnelement dans le dernier cas. Il n’y a effectivement plus de barrière, ni pour le particulier, ni pour les administrations, ni pour les entreprises. Maintenant que le réseau de bornes de recharges devient significativement satisfaisant en France grâce à des départements, des régions, des Villes, et même des entreprises ont fait l’effort de prendre le sujet sérieusement au corp, les choses avance inéluctablement. Merci à eux. Alors maintenant sur les traces de Pascal pour mes prochains congés aux îles Canaries je vais bien évidament avoir le réflexe de louer une Zoé pour me déplacer sur l’ile de Ténériffe. La dernière fois je n’avais créé que deux points de recharges sur île de Lanzarotte. Maintenant j’envisage de rouler VE même à l’étranger. L’écosystème VE avance à très grand pas maintenant.

Posté le 20-04-2018 à 12:59:24 par Fred

Rv45, quelles sont vos motivations pour rouler en véhicule électrique et vouloir l’imposer à tout le monde ?

Posté le 20-04-2018 à 14:53:14 par MLCN

Superbe aventure et une démonstration de faisabilité de 650 km dans la journée convaincante mais qui reste éprouvante en temps passé au volant et en recharge!
Vivement des vacances à flâner sur les routes secondaires...A quand l’application qui gèrera pour nous les meilleures options pour aller d’un point A à un point B?
Le réseau de recharge est-il adapté aux concurrentes de la ZOE notamment la i golf?

Posté le 20-04-2018 à 17:01:07 par Pascal

Oui la Zoé à charge 22 kW est plus à l’aise sur les routes secondaires que sur les autoroutes, question d’autonomie et de temps de recharge.
Je ne veux pas dire que l’on peut et doit le faire j’explique seulement comment j’ai procédé. A l’aller j’avais fractionné en plusieurs étapes entre 350 et 250 km, une ballade en quelque sorte...au retour travail oblige seulement deux étapes, la dernière étant assez longue je le reconnais au delà de ce que j’avais fait, 500 km max.

Posté le 20-04-2018 à 17:23:05 par PMC

@Fred
Je ne comprends pas votre réaction vis à vis de Rv45. Rien dans ce qu’il a écrit ne la mérite.

Posté le 20-04-2018 à 18:11:41 par nouh

Cet article démontre que rouler en électrique n’est pas simpl. C’est la voiture qui impose les points de recharge en fonction du parcours, c’est la voiture qui impose une vitesse raisonnable pour maintenir une capacité réaliste et c’est encore la voiture qui impose les haltes pour recharger.
Bref, on est loin de la voiture /liberté et dire qu"aujourd’hui la Hyundai Nexo permet 750km d’autonomie avec une voiture habitable et un coffre digne de ce nom et de plus, avec un plein qui plus est rapide à réalisé.
Alors bien sur, les pompes distribuants de l’hydrogène ne font pas légion(en France), mais pourquoi diable vouloir nous imposer l’électrique alors que l’hydrogène est bien plus performant, moins polluant car pour produire de l’hydrogène à faible émission de carbone on sait le faire(Air liquide) mais produire des batteries vertes c’est impossible, terre rare(pollution de l’eau), il faut organiser le recyclage et en plus on dépend toujours des Chinois pour les batteries!!!

Je roule en hybride mais il est hors de question que je passe à l"électrique....

Posté le 21-04-2018 à 07:42:37 par Pascal

@nouh

Pas simple dites vous ?
Alors on se comprend mal.
Allez dire à des propriétaires de Tesla que circuler sur longue distance n’est pas simple, ils vous riront au nez.
L’article montre un exemple d’usage poussé plus loin que la limite, comment faire de la longue distance avec un véhicule électrique urbain pas prévu pour cela, et qui le fait très bien.
Quant à préparer, ce qui serait contraignant, au final, je peux dire qu’une carte en poche (je ne dirais pas laquelle, neutralité oblige) et c’était parti autoroute ou route, pas de problèmes, la France a beaucoup changé en 3 ans et nous offrent des bornes presque partout.
ça vous étonne ?

Pour l’hydrogène je veux bien en parler mais on va au fond des choses si vous voulez bien, bilan énergétique du puits à la roue, détournement de la production ENr pour une énergie verte, réseau de recharge, prix des véhicules, des stations, maintenance des piles à combustible (vous savez le sujet, vous avez bien regardé cette question ?) etc
Pas de modèle parfait hélas...
Tout doit être encouragé en phase de transition énergétique, la batterie comme la pile à combustible, et aussi l’hybridation, le REX, le GNV...
Si vous préférez de façon absolue une solution unique libre à vous. J’ai un avis plus nuancé.


Posté le 21-04-2018 à 08:48:51 par MCOLT

J’ai lu que les piles à combustible contiennent du lithium et des terres rares. En plus, une voiture à hydrogène a aussi une batterie, pour l’instant petite mais qui pourrait dépasser les 20 KW. Dans ce cas, une voiture à hydrogène serait pire qu’une voiture électrique.

Posté le 21-04-2018 à 08:54:09 par Fred

PMC, comment vous allez aux Canaries depuis la France ?

Posté le 21-04-2018 à 08:57:23 par PMC

@Fred
Pourquoi cette question ? Quel rapport avec le commentaire de Rv45 et le vôtre à la suite du sien ?

Posté le 21-04-2018 à 09:48:24 par nouh

@Pascal Les propriétaires de Tesla sont le parfait contre exemple.
Une Tesla coute très chère et démontre que la voiture électrique pour M. Tout le monde c’est pas pour demain!!
Autre point, vous parlez de solution unique, et bien jusqu’à présent les gouvernements nous imposent l’électrique comme seule solution unique contre la pollution. C’est FAUX!!! Et je ne parle pas du coût pour mettre en place des postes de charge de plus en plus puissant. Alors bien sur pour la France on nous dit "vive le nucléaire"....pas de pollution,..Ah bon et les déchets??? Vous en voulez à proximité de votre habitation??
Autre chose, il est de moins en moins certain que le nucléaire remplace le nucléaire, tout simplement à cause du coût excessif de son démantèlement qui n’est pas garanti jusqu’ici, mais surtout à cause du volume d’eau énorme qu’il faut pour une centrale et dans 20/25 ans pas sur que le fonctionnement sur l’année soit sécurisé sur l’année(eamplitude des niveaux haut et bas des fleuves...
Personnellement, je pense que l’avenir proche, c’est l’hybride non rechargeable, le GNV et l’hydrogène pour les Bus et poids lourds et l’électrique pour des véhicules légers essentiellement urbains autonomes ou de livraison de proximité.

Posté le 21-04-2018 à 10:34:14 par Fred

PMC, vous avez bien lu son message et plus particulièrement la dernière partie : "pour mes prochains congés aux îles Canaries je vais bien évidament avoir le réflexe de louer une Zoé pour me déplacer sur l’ile de Ténériffe. La dernière fois je n’avais créé que deux points de recharges sur île de Lanzarotte. Maintenant j’envisage de rouler VE même à l’étranger." ?

PMC, comment vous allez aux Canaries depuis la France ?
C’est cocasse de la part de quelqu’un qui veut imposer le VE à tout le monde.

Posté le 21-04-2018 à 10:36:04 par PMC

@nouh
Si vous pensez que le gouvernement impose l’électrique, c’est faux. Lui et de plus en plus d’élus, conformément aux demandes de l’Europe, soutiennent aussi l’hydrogène et le GNV. J’ai lu que l’ADEME vient même de reconnaître le BioGPL.
De plus pour faire de l’hydrogène, vous avez besoin de plus d’électricité que pour remplir des batteries pour une capacité énergétique équivalente.
Comme Pascal, mais aussi vous apparemment, je suis aussi pour une diversité des sources renouvelables d’énergie et des technologies pour la mobilité durable. Mais en toute connaissance de cause.

Posté le 21-04-2018 à 15:26:01 par nouh

@PMC, les gouvernements et les élus imposent bien l’électrique et n’en déplaise à l’ADEME toujours à la remorque de l’état dont il dépnd...
La preuve, les villes sont incitées à utiliser des bus électriques, voir imposé comme à Paris où les bus électriques vont être majoritaires alors que le GNV sera réservé à la banlieue et pourtant l’énorme investissement que demande les bus électriques est bien supérieur à une installation de GNV et les bus électriques n’ont pas l’autonomie de ces derniers.

Pour la fabrication de l’hydrogène, aller sur le site de l’Air Liquide, leader mondial dans le domaine qui démontre de plus en plus que l’hydrogène peut être fabriqué sans utiliser l’électricité de distribution mais avec des installations propres.

Je le répète, je pense que l’électrique doit être réservé aux véhicules légers uniquement pour la ville(grande métropole) pour les poids lourds, bus et trains TER l’hydrogène, pour les bus également, GNV et hydrogène.
Tout ces différents systèmes doivent se mélanger car une grande partie du Biogaz, de l’hydrogène et de l’électricité sera produit dans des centrales de traitements des déchets car aujourd’hui, seul 30% de nos déchets sont traités en France, le reste part en Chine, mais la Chine va bientôt fermer ses frontières à ce type de matières "premières" importées..... Comme pour nos déchets nucléaire, il faudra traiter nos ordures chez nous.
Un mal pour un bien!! C’est certains.

Posté le 22-04-2018 à 12:50:32 par Rv45

Pour les grincheux et pour ceux qui ont l’esprit ouvert. Oui je prend l’avion pour certains déplacement privé où pro. Et je n’ai même pas honte! Et j’ai même été en Alberta et je n’ai toujours pas honte.

Alors je vous propose un peu de lecture pour ouvrir l’horizon du monde qui nous entoure et pour ceux qu’ils veulent agir dans ce qui semble être le bon sens en toute humilité et sans aucune certitude je dis bravo et j’applaudi.

Alors oui je trouve l’action de Pascal qui nous montre que c’est possible de faire de grands parcours avec un VE est une bonne chose rassurante. Moi j’ai mis 5 ans avant de me lancer

Posté le 22-04-2018 à 18:53:29 par Guymauve

Sont pénibles ceux qui cherchent toujours ce qui pourrait ne pas aller chez les autres. Des commentaires stériles ! Poison des forums.

Posté le 22-04-2018 à 19:08:14 par rv45

Lecture pour Grincheux

http://roulezelectrique.com/pas-de-guerre-pour-ma-leaf/

Posté le 22-04-2018 à 19:16:13 par p-sanchez

@rv45
Sans chercher à vouloir polémiquer ni casser les VE que je soutiens, des conflits peuvent très bien éclater pour le lithium et autres matières rares qui entrent dans la fabrication des batteries.

Posté le 22-04-2018 à 19:21:46 par Fred

@Guymauve
Vous parlez de Rv45 et de ses nombreuses propositions d’interdiction ?

@Rv45
Votre mode de vie est-il envisageable par tous les habitants de cette planète ?
Il n’est pas envisageable pour les seuls ressortissants des pays développés donc il ne l’est pas pour tous les habitants de cette planète.

Posté le 22-04-2018 à 20:26:29 par Guymauve

@Fred
De quelles interdictions vous parlez ! Je ne lis rien de tel dans les commentaires.

Posté le 23-04-2018 à 06:21:23 par Pascal

J’interviens à nouveau pour préciser un point.
Ce trajet a été entrepris dans un contexte particulier où j’ai joint un trajet privé (vacances) à un déplacement professionnel.
Vu la distance à parcourir j’avoue avoir hésité un instant avant de me lancer. Je connais bien la Zoé, j’en conduit une depuis 2013 et j’en connais ses limites. Le confort d’une Leaf est très supérieur et cela compte aussi sur plusieurs milliers de kilomètres. Pour rester cohérent avec des périples en Espagne et sur le route des cols Pyrénéens (voir article sur Automobile Propre) j’ai finalement opté pour la Zoé.
Un bon moyen de vérifier son aptitude loin des villes et l’état du réseau de recharge.
Et ma conclusion c’est que c’est possible et permet d’intensifier l’usage comme le recommande l’ADEME pour l’optimisation du bilan écologique.
Rien de plus je ne prétend pas en faire un modèle ni inciter chacun à faire de même.
Et je sais bien que si cet exemple était suivi massivement le réseau de recharge sur autoroute ne suffirait pas.
Mais tout se construit progressivement 2018 ne ressemble plus à 2013 alors rendez-vous dans 10 ans comme dit la chanson.

Posté le 23-04-2018 à 08:49:38 par Philippe Schwoerer

Merci Pascal pour tes commentaires et le suivi de la vie de cet article.

Posté le 23-04-2018 à 17:20:35 par nouh

Je suis tout sauf un raleur, mais mon métier a été de réaliser des installation électrique pour des installations industrielles.
Alors qu’en je vois les structures nécessaires pour les charges de futures voitures électriques 150kW, 300 kW. Pas sur qu’un particulier puisse disposer dans son parking d’immeuble de tels postes de charge. Mais bon, c’est l’avenir qu’on nous dit et cela va sauver la planète... Pas sur!!
Pour revenir aux modèles des constructeurs, le prochain SUV d’Audi va avoir 400km d’autonomie, mais pour cela, il lui faut 700kg de batteries avec pourtant une batterie très performante de 95 kW/h!!!
Bien entendu le véhicule supporte la charge à 150kW(30 minute malgré tout pour faire le plein) voir 300kW...Cela fait pas mal de kW non. On les trouve en claquant dans les mains ou c’est à l’état de payer, mais sans augmenter nos impôts, ou aux constructeurs, mais pas nous, pas nous.etc..Cherchez l’erreur.
Ceci dit, il faut bien un SUV pour avoir la place pour un telle charge. Et puis un bon mayen pour Audi de diminuer sa pollution par véhicules.

Alors rendez-vous dans 5 ans???

Posté le 26-04-2018 à 09:05:12 par pauge

pascal une fois de plus a démontré qu’il etait possible de faire de grandes distances en vehicule electrique, avec un minimum d’organisation et de preparation du trajet, pour eviter d’entendre trop souvent que le vehicule electrique est limité a un usage urbain et peri urbain. Pour ma part je l’avais experimente deja en 2008, par plusieurs trajets depuis l’idf vers les alpes et alpes maritimes avec a l’epoque un berlingo nicd. En 2010 j’avais meme effectué le trajet ar Fontainebleau Nice, via le col de la bonnette, alors que la recharge rapide n’existait pas !
Quand a l’hydrogène, il est plus economique de recharger une batterie avec de l’energie verte, que de transformer cette meme électricité en hydrogène ! C’est une solution alternative, mais il faut integrer aussi le prix du vehicule pour comparer !

Posté le 26-04-2018 à 11:22:10 par jdfcar

Voilà je roule en hybride Toyota depuis 20 ans...et je parcours l’Europe en faisant 30.000 km tous les ans...le VE c’est non, dix fois non !
Désolé...jamais je mettrais un centime dedans dans les conditions actuelles! C’est parfaitement anti-économique pour un ménage moyen européen...si on a du mal a gagner son argent.
Le manque européen de politique industriel cohérente, il suffit de voir le manque de standardisation comparé à une pompe a essence européenne...tout cela fait PEUR, TRES PEUR de circuler entre pays européens...et tomber en panne sèche est une angoisse permanente qui à aucun prix je ne prendrait comme risque moi et les miens!
Je me dirait en permanence qu’est-ce que je suis venu faire dans cette galère et pourquoi j’ai gaspillé mon argent...juste pour faire plaisir a des uluberlus qui jouent avec l’argent des autres...et qui ne viendront jamais me dépanner si je suis dans les affres !
En matière automobile, je ne juge que ce qui est produit et mis en production et vendu au consommateur...le reste c’est de la littérature et c’est un plaisir de vous lire tous mais sans risques graves pour moi !


Posté le 26-04-2018 à 13:32:43 par Pollution

"Je parcours l’Europe en faisant 30.000 km tous les ans", jdfcar cela donne quoi en terme de pollution et de gaz à effet de serre ?
"Votre mode de vie est-il envisageable par tous les habitants de cette planète ?
Il n’est pas envisageable pour les seuls ressortissants des pays développés donc il ne l’est pas pour tous les habitants de cette planète."



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
A lire également / sur le même thème Motos électriques Sur-Ron Light Bee : Du nouveau pour 2019
Dans sa dernière lettre d’information, notre adhérent Electric Vehicle Engineering, - ou EVE -, se réjouit du succès rencontré par sa moto électrique classée dans la...
Les nouvelles formations qualifiantes de Blue2BGreen
« Comme tu peux l’imaginer, la mobilité bouge ! », m’écrit Jean-Luc Coupez en m’envoyant les liens qui amènent sur son site Web au nouveau catalogue des formations. En...
BurBy’s et ses citadines et utilitaires électriques
Installée à Villefranche-sur-Saône, la société BurBy’s propose principalement 2 gammes de véhicules électriques : des engins de marque Eagle dont la palette s’étend de...
Bornes de recharge, lubrifiants... : Total et le véhicule électrique
Offre en électricité d’origine renouvelable spécifique aux propriétaires de voitures branchées, développement d’un réseau de bornes rapides et acquisition de G2...
Overboat : Un bateau électrique individuel à foils autorégulés
Conçu et produit dès l’été prochain à Montpellier (34) par la startup Néocéan créée par Vincent Dufour en 2018, l’Overboat est un catamaran électrique léger, futuriste,...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact